Je passe mon temps à lire quand je ne suis pas sur ce blog (donc en ce moment je lis moins : CQFD). Je lis essentiellement en Anglais mais pas que pour satisfaire mon coté snob, c’est aussi histoire de garder l’Anglais qui me reste. (N’ayant plus l’occasion de parler, je perds assez rapidement.) Bref je lis, et je lis surtout des livres de poches pour une raison toute bête c’est que c’est moins cher et jusqu’à l’avènement du Oueb internationale, cela coûtait fort cher d’acheter des livres en langue anglaise. Maintenant que Amazon me sauve la vie régulièrement (les livraisons sont gratuites pour les livres) je m’aperçois que je vois des livres anglophones même chez Carouf.

Bon revenons à nos cigales, je disais donc que je lis des livres essentiellement en poche mais ce que je préfère ce sont les livres avec une couverture en carton et du beau papier crème un peu épais. (Non je n’aime pas lire les Pléiades, je déteste le papier bible. J’ai l’impression que le papier va me rester entre les doigts. Bon cela étant dit je ne lis pas souvent des livres dans la Pléiade, ce n’est pas trop ma tasse de thé pour d’autres raisons qui seront certainement développés ici même dans un futur proche).

Je reviens à mon livre, il le faut de préférence de petite taille de manière à rentrer dans mon sac à main (je vous ai dit que j’emmène toujours un livre avec moi, on ne sait jamais quand on aura 5mn pour lire).

En farfouillant dans une librairie récemment j’ai trouvé un petit livre comme je les aime, cartonné rouge avec le titre en doré sur la tranche et en plus le contenu (c’est important le contenu quand même) est rigolo comme tout. Par contre il n’était pas dans la catégorie cheap : 15€.

Le voici avec sa couverture en papier épais :

Bon alors, il s’agit de : les Miscellanées de Monsieur Schott, écrit par Monsieur Ben Schott, traduit de l’Anglais et adapté par Monsieur Boris Donné éditée par les Editions Allia.

Ce Monsieur ne parle que de choses triviales, et n’ayant que peu de rapport entre elles, si ce n’est aucun rapport, pour l’exemple : les degrés de la franc-maçonneries (alors là j’ai perdu la moitié des lecteurs, déjà qu’il y en a pas beaucoup), les 12 travaux d’Hercule (vous les connaissez vous ?), les calibres comparés des œufs rentre l’Europe et l’Amérique du Nord (wahou !!), les abréviations SMS (à vérifier avec un ado d’après l’auteur), des proverbes météorologiques (Noël au balcon, paques au tison), le jargon de bistrot et l’argot bruxellois, le nom du chat de John Lennon ou le fabricant attitré de saucisses de la Reine d’Angleterre. Bref tout et n’importe quoi.

Il n’est pas recommandé de lire ce livre d’un bout à l’autre, mais par contre d’y piocher au gré de ses envies des petits bouts rigolos. Si on trouve ça rigolo, cela va sans dire. Moi cela m’amuse toutes ces informations sans queue ni tête. Rien ne va vous changer la vie mais peut être vous faire sourire un instant. Je puiserais dedans, de temps en temps pour vous donner des extraits plus ou moins inutiles, plus ou moins ridicules, ou alors peut être même plus ou moins absurdes.

PS je viens d’aller regarder sur Amazon, et Ben Schott a commis d’autres livres tout aussi ineptes semblerait-il. A voir.

6 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.