Toujours dans un souci de conservation de mes tomates, j’ai essayé les tomates séchées. L’avantage du sud de la France en période de canicule c’est que le four n’est pas nécessaire.

J’ai coupé en quartiers autant de tomates que je pouvais mettre sur mon assiette. Je les ai saupoudré de sel et de thym.

 

Par contre il faut quelque chose pour protéger les tomates des mouches. J’utilise des paniers recouvert d’une mousselline.

 

Ensuite il faut les laisser à peu prés trois jours en plein cagnard. Au bout d’une semaine j’ai retrouvé ça :

 

Voilà cela réchauffera les plats d’hiver, ou je m’en servirai pour faire du pesto rosso. Je les conserverai dans un bocal en attendant.

5 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.