Sep 182006
 

Pour écluser les tomates du jardin, une autre solution c’est le coulis de tomates. Malgré la simplicité de cette recette, je suis allée voir sur Internet ce qu’il en était, Gloria de La cuillère en bois nous montre la fabrication en directe et une manière intéressante de concentrer la coulis. N’ayant pas de moulin à légumes j’ai préférée peler et épépiner les tomates avant de les faire cuire, donc je n’ai pas suivi à la lettre les conseils de Gloria mais voilà :

  • 3kg de tomates
  • 400 gr d’oignons
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre
  • Herbes du genre Thym et/ou romarin ou basilic

Mettre à chauffer l’huile dans une sauteuse, mettre les oignons coupés en petits morceaux à revenir sur feu moyen.

Pendant ce temps éplucher les tomates, enlever les pépins et les couper en morceaux. Quand les oignons ont pris un peu de couleur, rajouter les tomates et les herbes choisis. Saler et poivrer et laisser cuire à feux doux pendant une heure.

J’ai ensuite passé la mixture au bâton mixeur, de manière à avoir un mélange homogène.

Pour épaissir mon coulis, je suis revenu à la recette de Gloria (qui l’explique très bien en photos). Poser un torchon sur le bol contenant le mélange et recueillir l’eau qui passe à travers avec une louche posé sur le torchon. Répéter l’opération jusqu’à la consistance désirée.

Coulis de tomates      Coulis de tomates

Ensuite je me suis attaquée à la mise en pots. J’ai acheté chez Casa des bocaux en verre avec des couvercles qui se vissent. J’ai suivi en cela les conseils de Vincent le canneux. C’est un fan de la conserve en pots en verre, et il a pleins de bons conseils.

Coulis de tomates

Mais pourquoi pas congeler la sauce, me direz vous. Mais parce que j’ai un congel qui est déjà plein et que cela fait longtemps que je voulais essayer la conservation en bocaux stérilisés.

Donc des bocaux en verre avec un couvercle qui se visse (et se change à chaque utilisation) Au modeste prix de 2€75 le bocal de ½ litre cela commence à faire chère ma petite lubie de conserves. (J’aurais aussi vite fait d’aller acheter du coulis tout prêt mais il est vraie que je n’aurais pas l’immense satisfaction de pouvoir dire : « C’est moi qui l’ai fait ». )

J’ai nettoyé les bocaux, puis je les ai plongés dans l’eau bouillante et je ne vous raconte pas la galère pour aller récupérer des pots dans l’eau bouillante. Ensuite j’ai rempli les bocaux avec le coulis, jusqu’à 1 cm du bord. J’ai vissé les couvercles sans forcer puis j’ai remis les pots dans l’eau bouillante (aie aie) : il faut pas les lâcher sinon ils risquent de se casser donc comment faire. J’ai mis un torchon au fond et ensuite j’ai lâché mes pots. 35 minutes dans l’eau. Et maintenant je fais comment pour récupérer mes pots !!! Ahhhhhh. Bon je laisse tomber. Ils refroidiront dans l’eau.

Coulis de tomates

Les couvercles se sont bien creusés. Je pense que c’est bon.

Conclusions :

  • Primo : pour stériliser j’avais une énorme marmite donc là pas de problèmes mais il fait vraiment que je trouve une solution pour rattraper mes pots sans m’ebouillanter.

  • Deuxio : Je n’ai pas tenu compte du temps de stérilisation dans mon temps de cuisson du coulis donc à priori j’ai du coulis trop cuit maintenant.

Bref, ce n’est pas encore au point. Entre la préparation (éplucher trois kg de tomates), la cuisson puis la stérilisation, j’ai passé quelques heures. En plus j’ai payé mes pots une fortune. Bon je n’ai pas payé mes tomates, mais j’ai fait un coulis de luxe. Je sens qu’il va falloir trouver  autre chose de moins « bouffeur de temps » à stériliser.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 18 septembre 2006  Add comments

  22 Responses to “Coulis de tomates (de luxe !!!)”

  1. Coucou ! Tu as raison c’est la galère pour récupérer les pots dans l’eau bouillante. Moi j’ai un petit truc: j’utilise une pince à spaghetti pour les attraper.

  2. J’ai une pince mais cela ne marche pas. Qu’est qu’elle a de plus ta pince à spaghetti? Et tu fais quoi comme conserves?

  3. SCIÉE

    Alors là, je suis épatée par tout ce savoir culinaire…. Bravo les filles.

  4. Nunuvenere : Je suis d’accord c’est vraiment trés cher, mais ils ont un beau catalogue (j’adore les catalogues). Pour lee confitures je retourne les pots comme toi, mais je ne les stérilise pas vraiment, je verse de l’eau bouillante dedans. C’est tout! Donc je ne me br^le (presque) pas. Et puis tu peux te taper l’incruste quand tu veux.
    Colette : assez contente mais on verra lorsque nous gouterons!

  5. Je me demande si c’est vraiment une pince à spaghetti tiens ! Ce qui est sûr c’est qu’elle est trop moche, en plastique mais ça aide pour les pots. Attention je ne dis pas que c’est super pratique mais en faisant attention et en serrant comme une malade on y arrive. Si un jour Mabulle daigne remarcher je ferai une photo.
    Je ne fais pas de conserves, je devais tenter cet été mais j’ai trop eu la flemme. Et puis je suis surtout une monomaniaque de la confiture de fraises.

  6. Léonie : C’est le plat préféré de mon Bob! heureusement que tu ne te moques pas, ma vengeance serait térrible! Miaou!

    Nunuvenere : merci pour la nappe. Pour le stérilisateur, ce sera envisageable si je commence à faire des conserves de manière un peu plus régulière. Je voulais essayer au moins un fois avant. Il va quand même falloir planter un paquet de tomates pour rentabiliser.

  7. Au fait, c’est mon ordi qui fait grève ou est-ce que tous les blogs mabulles sont inaccessibles ?

  8. Madame Léonie, on ne se moque pas!!
    Nunuvenere : non tu ne reves pas c’est tout Mabulle qui est bloqué. Impossible d’y accéder. Tu stérilises tes confitures de fraises ou juste les bocaux? Pour la pince j’en ai trouvé une chez Mathon, spéciale pots à confiture mais elle coute les yeux de la tête!

  9. Mathon ! T’as pas trouvé plus cher ! Toi aussi tu développes un goût inné pour le luxe, style parmi tous les objets présents sur la double page d’un magazine, tu choisis pile poil le plus cher ? Pour les confitures je stérilise juste les bocaux, hop là une trempouille vite fait bien (?) fait, ni vu ni connu j’t’embrouille. Quand tu as rempli le pot, après suffit de le retourner, paraît que ça stérilise la partie du pot pas touchée par la confiture. Ah ! ça y est j’ai compris ! toi tu stérilises le pot déjà rempli ! tu m’étonnes que tu galères pour le récupérer ! moi la pince je l’utilise pour un pot vide.
    Désolée de m’étaler comme ça chez toi, je crois que je compense le fait de ne pouvoir ouvrir ce scrogneugneu de mabulle !
    Bonne soirée !

  10. Et ben quel travail ,mais contente du résultat…

  11. Non tu n’es pas indiscrète. Pas de carré, cette année, comme nous venions d’aménager et le jardin était en chantier, j’ai juste planté là où je pouvais.¨Tu as commencé quoi au juste ? Pas des plantations déjà ?
    J’avais planté 12 plants de tomates dont 10 ont pris. J’en ferais plus l’année prochaine. 6 plants de courgettes dont 4 ont pris, j’en ferais moins!!! Un plant de poivrons (+) et deux d’aubergines (+). Le reste c’était des aromates. J’essayerais les salades à ta façon (il faudra m’en dire plus).

  12. Trop sympa la nappe à rayures, j’avais pas fait attention ! Et quitte à acheter un truc cher pourquoi ne pas craquer pour un stérilisateur ?

  13. Ah mais alors, pas du tout: je ne me moque pas du tout, au contraire je suis vraiment admirative je serais bien incapable de faire tout ça (mais bon quand même je fais des efforts samedi soir j’ai fait un curry et il était bon!).

  14. Moi aussi j’ai profité du terrain trempé pour creuser et enlver des trucs qui piquent. Berk!
    Tu as carrément acheté un bouquin! Les explications sur le site ne suffisaient pas? Mais si tu plante tomates, petits pois etc tu n’auras rien avant l’été prochain ou alors j’ai rien compris. Moi le carottes ça me branche moyen à planter. Je pense que je vais tout arreter pour l’hiver (dans quelques temps) et puis rebelote au printemps.

  15. Chez moi, le potager en carrés est en cours d’installation ! Je ne te remercierai jamais assez de m’avoir fait découvrir cela. Toi tu avais planté combien de plants ? Et tu as un potager en carrés ? Je ne suis pas indiscrète ?

  16. J’ai d’abord acheté le livre et potassé car c’est complexe. Ce week-end le mari a commencé à fabriquer les carrés et retourné la terre, vu ce qu’il avait plus c’était l’occasion ou jamais.
    Avec ce genre de potager c’est 12 mois sur 12 que tu peux récolter ! Mais moi je vais m’en tenir aux tomates, petits pois, aubergines… et aussi on peut mettre des fleurs dans les carrés ! La production semble hallucinante, par exemple huit carottes pour un carré de 30 cm !

  17. Oui il faut acheter le livre qui t’explique que chaque carré fait 1.2m et à l’intérieur on trouve donc 16 carrés de 30cm. Certains légumes sont à proscrire comme la courgette dite coureuse, celle que tu as dû planter comme moi, il faut une autre variété de courgette dont j’ai plus le nom (fatiguée, je devrais déjà être au lit). En fait on peut déjà planter les oignons, les échalotes et un type d’ail et d’autres légumes que je n’aime pas. Au mois de novembre on peut planter des tulipes pour la fin de l’hiver…Bien sûr les salades c’est toute l’année, les variétés d’hiver, la mâche aussi.
    Je te donne les coordonnées du livre (je sais moi je suis une malade des livres): « L’art du potager en carrés » de Eric Prédine et Jean-Paul Collaert aux editions Edisud. Il coûte (environ) 15 euros; il donne des exemples de rotation des cultures sur une année sur un carré de 1.2m; tout est vraiment bien expliqué, je pense que c’est l’investissement nécéssaire avant de commencer ce type de potager.
    Et maintenant je vais faire dodo because demain j’ai cours à 8h00 et je vais trop faire la tête surtout que c’est ma plus grosse journée ! Mais c’était bien sympa de discuter avec toi ! Bonne nuit !

  18. Pro !

    Là je me sens dépassée ! Quel boulot ! Rien que la taille de la marmite à stériliser m’effraie…

  19. Hips!

    Elle me sert à faire le vin chaud. C’est pour cela qu’elle est aussi grande!

  20. oui c’est ca le glögg

    ou vinglögg. Celui qu’on boit à Noël, mais je ne vois pas ce que tu appelle le kloug. Nous ne faisons que des gloumischeries et c’est pas roulé sous les aisselles mais sur nos belles cuisses.

  21. Le vin chaud du Noël Suédois ? Celui qu’on boit avec le « kloug » ?

  22. Comme les cubaines avec leurs cigares ?

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)