avr 082009
 

Depuis le temps que je voulais essayer les empañadas! Une petite balade avec Léonie derrière le forum des Halles chez des vendeurs de matériels de cuisine, une escale à la Librairie Gourmande et voilà le travail. Un de ces magnifique livres de la collection de l’Epure et une « truc-muche » à empañadillas.


Alors forcément je n’ai pas suivi une recette précise du livre, (c’est partie remise) mais j’avais envie de cumin et coriandre (j’en mets de plus  en plus et un peu partout) donc j’ai fait ça :

Ingrédients pour 24 empañadillas

  • 200gr de viande haché de boeuf
  • 1 oignon selon la grosseur
  • 1 gousse d’ail
  • 1 carotte râpée
  • 1 cuillère à soupe de persil haché
  • 1/2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 1/2 cuillères à café de coriandre en poudre
  • 1/2 cuillères à café de piment d’Espelette en poudre
  • Une lichette d’huile d’olive, sel et poivre
  • deux rouleaux de pâte brisée
  • 1 jaune d’œuf avec une cuillère à soupe de lait

Faire revenir dans une poêle avec une lichette d’huile, d’abord les oignons et l’ail émincés.  Laisser dorer à feu doux. Remonter la température et ajouter la viande et laisser cuire en remuant quelques instants. Ajouter la carotte râpée, saler et poivrer. Ajouter les épices et laisser quelques instants à feu doux.

Laisser refroidir, pendant ce temps découper des ronds de pâtes (j’ai utilisé un verre à moutarde qui fait presque la bonne taille).


Mettre le four à chauffer à 190°.

Quand le mélange n’est plus trop chaud mettre un rond de pâte dans le « truc-muche » mouiller le bord de la pâte avec de l’eau et fermer.


Quand tous les ronds ont été utilisés, poser les demi-lunes sur une plaque allant au four. Passer de l’œuf dessus avec un pinceau et mettre au four pour 20mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés!


Servis avec une salade, froids ou chauds : un régal que tout le monde a apprécié (c’est pour dire)


Remarques :

  1. Forcément il me reste de la farce mais réchauffé avec un peu de riz, ce sera parfait pour demain.
  2. Évidemment ne pas mettre trop de farce (je le dis d’autant plus que je me suis planté sur la première)
  3. Le verre pour la taille des ronds qui fait presque la tgaille ce n’est pas une bonne idée, il devrait être un peu plus grands puisque pour fermer les petits pâtés c’est juste et à la cuisson ça gonfle!!!
  4. Je pense que j’essayerais avec un peu de tomate pour que cela soit un peu juteux mais pas trop pour ne pas imbiber la pâte.
  5. Et enfin j’avais pris le petit modèle du truc-muche et je me demande si je ne vais pas investir dans le grand modèle!!!!! On y retourne Léonie?
Rendez-vous sur Hellocoton !
 8 avril 2009  Add comments

  9 Responses to “Empañadillas de boeuf”

  1. Aucun problème,moi-même, je dois investir dans le coupe-oeuf de taille supérieure (pour quand je cuisine mes oeufs d’autruche…). DES CAROTTES RÂPÉES ??????????????

  2. Dis-donc ce ne serait pas plus tôt un truc-muche à ravioli chinois (j’ai le même acheté au supermarché à Shanghai) ?… Et je n’ai jamais mangé d’empanada si petite (je vais me rensigner le we prochain…). Ceci dit, ça a l’air délicieux, comme d’hab !

  3. euh… je voulais dire plutôt…

  4. Précision

    Pour les raviolis, il faut que le « rond de pâte » aille jusqu’au bord extérieur des « créneaux ».

  5. Léonie : Les carottes c’est pour que cela ne soit pas trop sec. Tu veux dire que tu ne râpes jamaais une courgette ou une carotte dans tes ragouts!

    Luolan : je voudrais juste préciser que ce sont des petites empañadas donc des empañadillas. Et bien sur je suis d’accord avec toi, c’est petit et ça fait juste deux bouchées. Vérifie quand même la semaine prochaine si cela n’existe pas.
    Et bien entendu je vais essayer de faire des raviolis chinois avec de la pâte Won ton (prochaine étape. Et enfin je suis d’accord pour les ronds de pâte étaient trop petits mais je n’avais pas le bon gabarit Snif!

  6. En même temps, je crois me souvenir que la taille au-dessus c’était carrément géant non ? Pour mes ragoûts, j’ai une recette très personnelle que le monde entier m’envie mais que je garde secrète, entre grandes cuisinières, on se comprend… (hum, hum, hum…). Message personnel : yes, she’s back indeed, my son just told me she called this afternoon ! Elle est pas belle la vie ??????? Rien que d’y penser, moi aussi je suis fatiguée… !!!

  7. Bon ben, t’as plus qu’à acheter un jeu de gabarits !
    Ne serais-je pas à même de comprendre votre message perso ?…

  8. chouette, un nouveau truc-muche pour remplir ta grande cuisine !! je vois que même en bossant, tu gardes ta passion pour la cuisine : à quand les coquillettes-jambon de toute working-girl qui se respecte ?
    mais comment fait-elle ???????

  9. Léonie tu crois vraiment qu’il était géant, j’irais bien vérifier! Sinon pour le reste gros soupir.
    Luolan : oui je pense que tu as du comprendre notre joke mais en fait on rit jaune!
    H. Carton : non, mais en fait on mange des coquillettes jambon tous les autres jours !

Laisser un commentaire