Fabuleux, extraordinaire, magnifique tout ce que vous voulez. J’ai adoré cette ville. Nous avons usé nos semelles pendant 4 jours, en arpentant les rues et usé nos yeux à force de les écarquiller.

C’est une ville immense, nous n’en avons vu qu’un petit bout, la partie Sud de Manhattan, en dessous de Central Park à part une petite diversion du coté Est pour voir le musée Guggenheim.
Les impressions sont diverses et variés.

D’abord sous le soleil avec les arbres en fleurs c’est magique. Le mélange d’architectures, gratte ciels modernes et grattes ciels en pierre avec des gargouilles est étonnant. Des immeubles de quelques étages seulement côtoient les gratte-ciels. Nous avons même vus une maison à colombages.

A notre arrivée nous avons retrouvé des amis de passage comme nous qui nous ont donnée les différentes pistes à suivre pour le métro et les diverses visites. Ils nous ont mis sur les rails et également montré les diverses boutiques qui pouvaient nous intéresser et accessoirement les enfants aussi. Merci N. et Y.

La Statue de la Liberté, impressionnante mais finalement moins que le musée sur Ellis Island. C’est sur cette ile que les immigrants débarquèrent à leur arrivée aux USA entre les années 1892 à 1954. C’est là qu’ils furent acceptés ou rejetés et obligés de retraverser l’Atlantique. Aujourd’hui, plus de 100 millions d’Américains ont un ou plusieurs ancêtres qui sont arrivés en Amérique par l’île. Peut être que vous aussi! Sur le site de www.ellisisland.org vous pouvez faire des recherches sur les immigrants par leur nom de famille. (Mon fils ainé dit que j’exagère et que je suis la seule à avoir préféré Ellis Island à la Statue de la Liberté).

Dans le Battery Park (où on a pris le bateau pour la statue) une autre statue abîmé celle là. Elle était au pieds des tours jumelles avant les attentats. Elle a été sérieusement abimé et déplacé dans ce parc.

                                                    

Et j’ai été plus émue par cette ruine que par Ground Zéro, une zone délimitée par des barrières et donc rien de visible.  C’est juste un immense chantier. On ne se rend pas compte de ce qe cela a pu être, par contre les immeubles qui sont autour sont extremement près du chantier. Brrrr

Je pensais que je serais morte de trouille en haut de l’Empire State Building mais j’ai pensé très fort à Cary Grant et Tom Hanks et je n’ai pas eu le vertige, par contre c’est Miss Bobette qui s’est chargé des photos.

 

                                 

Le Chrysler building au loin!

                                 

Pour celle ci, ma fille me soutient qu’elle ne s’est pas penché, mais j’ai du mal à la croire! Brrrr  Allez c’est tout pour aujourd’hui, j’essaye de vous préparer la suite.

En attendant une petite devinette, comment reconnait-on des Français à New York ?

  1. ce sont les seuls à porter des Converses.
  2. ce sont les malpolis qui trichent dans la queue.

 

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.