Je dois dire que l’invitation à la soirée de Lundi dernier intitulé « Concours du meilleur coupeur Français de jambon Ibérique » m’a intrigué. Je ne savais même pas qu’il y avait des concours de coupeurs de jambon! Mais c’est une activité que nos voisins Espagnols prennent visiblement très au sérieux. Forcément le jambon Ibérique est le meilleur du monde. Et le trancher est un art, pour faire de fines tranches à déguster en tapas.

 

Donc concours sous le regard attentif de Nico Jimenez, le Maitre coupeur de jambon, qui a même le record Guiness de la plus longue tranche de jambon  (13,35m !?!?!?). Était présent également Alberto Herraiz le chef du Fogon.

 

Alors 12 coupeurs de jambon se sont affrontés pour présenter une assiette de tapas et une assiette en présentation libre. Je n’ai pas bien saisis la différence entre les deux assiettes mais ce doit être culturelle! Je ne dois pas avoir les bons gènes pour comprendre!

 

Autres détails mais qui ont quand même son importance pour vous donner l’ambiance de la soirée, tout d’abord la soirée s’est déroulé dans un des salons du Georges V, un lieu magnifique avec des gens souriants et courtois (j’adore!!), ensuite plusieurs producteurs de jambons étaient présents pour nous faire déguster leur production (Miam!).

 

Enfin il y avait un mélange de bloggeurs, culinaires ou pas. Vous pourrez retrouver leurs description de la soirée sur leurs blogs : Sandrine Camus (que je remercie pour ses photos), Noemie Lacarelle, Clémence, Myriam, Eamimi, Emmanuel, Sonia et La Green Geekette. Dernier détail que j’adore, il y avait tout au cours de la soirée un mélange absolument délicieux de langue Française et Espagnole!

Donc le concours a opposé 12 participants et les gagnants étaient :

1er prix : Jun Li

2ème prix : Guillaume Solladié

3ème prix : Alejandro Casado

Et pour moi le grand gagnant de la soirée était le jambon de Andalousie : celui de Hnos. Rodriguez Barbancho un subtil équilibre entre le fin et le fort, un gout qui reste et un jambon qui fond! Suivi de près par le jambon de Simon Martin de Salamanque et son gout de noisette!!

 

Ensuite nous avons eu droit à un cours de coupage de jambon avec le Maitre lui même! Je n’ai pas trouvé ça très difficile mais je ne suis pas sure que mes tranchettes à tapas aurait contenté le jury!

 

Décidément il n’y a pas un jambon ibérique mais tellement de différents que cette soirée était une merveille de découvertes. Vivement l’année prochaine pour la deuxième édition et merci à Alice pour son invitation.

10 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.