pommes Anna

Les pommes Anna sont une de mes madeleines de Proust. Quand nous étions accueillis chez ma mère pour les déjeuner dominicaux, nous étions très souvent accueilli par cette chaude odeur aillé des pommes Anna au four. Un délice à humer et bien entendu à déguster.

 

Je ne sais pas pourquoi je n’en ai pas refait depuis mais cela m’a pris d’un seul coup pour le déjeuner de Noël. Je ressort le carnet que m’avait ma mère quand j’ai quitté la maison avec mes recettes fétiches et hop! Nous nous sommes régalés. C’est pas léger du tout mais pas grave de toutes les façons c’était Noël 🙂

Ingrédients pour 4 à 5 personnes 

  • 1 kg de pommes de terre
  • 150gr de beurre
  • Des gousses d’ail (5 pour nous mais je veux bien croire que cela beaucoup pour certains)
  • Sel
  • Faire chauffer le four à 200°

Faire fondre le beurre. Laver, éplucher les pommes de terres. Les trancher finement. Éplucher les gousses d’ail, enlever le germe.

Dans un plat allant au four (un plat en fonte est le mieux mais je n’en ai plus), beurrer au pinceau le fond et les bords du plat. Mettre une couche de pommes de terre. Si vous pensez démouler le plat, penser à les arranger joliment. Ajouter la moitié des pommes de terres. Verser la moitié du beurre fondu et presser la moitié de vos gousses d’ail. Saler.

Ensuite ajouter la fin des pommes de terre, le reste du beurre et de l’ail pressé. Mettre au four pendant 20mn. Sortir le plat et  appuyer sur le mélange avec le fond d’une casserole pour bien tasser. Remettre au four 20mn.

En sortant le plat du four, si vous souhaitez le démouler, passez un couteau sur les bords, mettez une assiette pardessus et retournez.

Pour ma part je l’ai laissé dans le plat et cela allait très bien!

Bon app, et j’espère que vous avez passés un bon Noël.

 

PS : pour couper finement les pommes de terre, j’utilise une mandoline mais faites bien attention à vos doigts.

Et l’ail c’est encore et toujours l’Ail de la Drôme 🙂

Une purée de pommes de terre! C’est tellement simple et tellement bon. Ici je rajoute une pointe d’ail….

Puree de pommes de terre Gwennie

Cela étant dit le souci avec les pommes de terre est de savoir la quelle utiliser pour quel usage. En grande surface, il est généralement indiqué l’usage, ce qui est très pratique.

Cela étant dit j’ai découvert récemment une marque de pommes de terre : la Gwennie. Elle existe depuis 2013 sur les marchés, c’est à dire qu’elle est relativement récente. Elle est cultivé en Picardie et on l’a trouve chez les primeurs (pas en grande surface). Sa promesse : on peut tout faire avec. Elle existe en plusieurs tailles donc pour la purée j’ai pris la plus grande.

Ingrédients : 

  • 300 gr de pommes de terre
  • 50gr de beurre
  • 1 verre de lait (à ajuster selon comment vous aimez la purée)
  • 1 gousse d’ail (j’adore le gout de l’ail dans la purée)
  • sel et poivre

Rincer les pommes de terre, et les mettre les dans une casserole d’eau froide salé.  Ajouter une gousse d’ail pelé et dégermé. Faire cuire 20mn  (environ, mais à vous de vérifier).

Égoutter les pommes de terre et l’ail. Dans la casserole, faire chauffer le lait doucement. Écraser les pommes de terre avec avec un presse purée, ajouter le beurre. Mélanger et ajouter la quantité suffisante de lait. Vérifier l’assaisonnement en sel et poivrer.

Servir avec ce que vous voulez 🙂 Pour ma part ce jour là c’était avec du jambon, j’adore la purée jambon.

 

Verdict : la Gwennie se prête très bien à la purée, ainsi qu’au pommes de terre sautés (testé avec des pommes de terre plus petites). Dans les recette que j’ai goûté je vous recommande la recette de Turbigo Gourmandises la Gwennie au beurre de sarrasin et les recettes de Jean Claude Spégagne du Bienvenue à Roudouallec qui nous a régalé avec son entre terre et mer Gwennie et huîtres Prat ar Coum.

 

Et vous, vous aimez les pommes de terre comment ?

 

Fondue de poireaux aux oranges

Une fondue de poireaux aux oranges pour le Salon de l’agriculture qui ouvre ses portes ce samedi 27 février jusqu’au 6 mars à la Porte de Versailles.

Je vais aller parler de poireaux sur le plateau télé du Groupement National Interprofessionnel des Semences le mardi 1er mars à 15h. En fait je vais aller parler de comment cuisiner le poireau avec divers experts de ces légumes. Et pour cela je vais préparer une recette de fondue de poireaux aux oranges. La fondue de poireaux est un grand classique à la maison. Souvent en accompagnement de poisson ou de fruits de mer. Ici je l’ai « twisté » avec de l’orange pour ajouter une touche de douceur.

 

Ingrédient pour 4 :

  • 2 grand poireaux
  • 1 orange (zeste + jus)
  • 30 gr de beurre
  • Sel et poivre

Laver les poireaux et enlever les premières feuilles. Couper le bout avec les racines et la partie la plus verte (qui pourra servir pour assaisonner un bouillon par exemple). Pour couper le poireau en lamelles très fines, utilisez une mandoline ou un couteau. Coupez les poireaux en tronçons puis coupez les en deux. Coupez chacune des ces moities en lamelles très fines.

Prélever le zeste d’une orange lavée et presser le jus.

Dans une poêle faites chauffer le beurre, juste pour le faire fondre. Ajouter les poireaux émincés et laisser cuire quelques minutes en remuant. Ajouter le jus d’oranges, couvrir la poêle et laisser cuire encore 5mn. Ajouter la moitié du zeste, saler et poivrer et mélanger.

Servir avec l’autre moitié du zeste en décoration.

 

 

Et vous comment vous « twistez » votre fondue aux poireaux?

 

D’autres recettes avec ce légume que j’affectionne particulièrement!

Tourte au poulet et poireaux

Dos de cabillaud et son irrésistible sauce (aux poireaux…)

Risotto aux poireaux et Noilly Prat

 

Pour info : La vidéo ci dessous sera en ligne en directe pour chacune des émissions consacré aux légumes. Rendez vous le 1 mars à 15h……

Article partenaire

Les cocos de Paimpol avec de la saucisse de Toulouse : on dit que les produits d’une même région vont bien ensemble  mais j’ai j’ai fait un grand écart de la Bretagne aux Midi-Pyrénées.

Les cocos de Paimpol m’ont tendus les bras chez Monop l’autre jour, un peu plus et ils me criaient « mangez moi ». Pour commencer j’ai résisté. Ma flemme naturelle n’avait pas du tout envie de d’écosser 1,5kg puis finalement je suis revenu les chercher en prenant une saucisse de Toulouse au passage. Et je me suis retrouvé à écosser les cocos avec ma Poulette. Finalement 1,5 kg cela va assez vite et cela donne 450gr de haricots.

 

Pour la cuisson des Cocos j’ai suivi celle qui était sur le paquet.

Ingrédients pour 5

  • 450gr de Cocos
  • 1 oignon
  • 1/4 litre de bouillon (j’ai utilisé un Ariaké à la volaille) (finalement j’en ai mis plus)
  • 4 gousses d’ail
  • 2 échalotes
  • 250 gr de tomates fraîches
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Saucisse

  • 400gr de saucisse
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon

 

Faire rissoler l’oignon dans l’huile d’olive, puis ajouter le 1/4 de litre de bouillon. Faire bouillir et ajouter les échalotes et l’ail épluchés entiers. Ajouter les tomates coupés en dés. Faire bouillir de nouveau.Ajouter les cocos. Ajuster avec du bouillon de manière à ce que les haricots soient couverts de liquide. Laisser cuire 40 à 50mn. 10 mn avant la fin de la cuisson salez et poivrez. En fin de cuisson les haricots doivent être tendres sans être écrasés.

 

Pendant la cuisson des cocos, mettre la saucisse dans une poele chaude sans ajout de matière grasse. La tourner de temps en temps pour qu’elle soit grillée.

Cocos de Paimpol et Saucisse

Ajouter en cours de cuisson la tomate coupé en dés et l’oignon émincé. Laisser cuire à feu doux pendant environ 20mn.

Servir les Cocos avec la saucisse et bon app!

Cocos de Paimpol

 

Legumes Ratatouille

La ratatouille est un des plats incontournables de l’été et par la même occasion une plats préférés de ma Miss Bobette.

 

C’est une recette que l’on fait tout au long de l’été des que nous trouvons des tomates sympas au marché. Servi avec des barbecues quand nous sommes en vacances, avec des saucisses grillés et pratiquement toujours avec de la semoule. L’avantage de ce plat tout simple et relativement rapide à préparer est qu’il nous fait plusieurs repas. Vu que j’en prépare en général de grosses quantités, nous l’a mangeons chaude ou froide, avec des oeufs en omelette ou en tarte comme pour cette tatin!

Ingrédients :

  • 1 kg de tomates
  • 1 aubergine
  • 1 poivron rouge
  • 2 courgettes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • Du romarin et du thym
  • Sel
  • Huile d’olive
  • Éventuellement une cuillère à café de piment d’Espelette

 

Éplucher et émincer les oignons et les gousses d’ail. Dans une cocotte, faire chauffer de l’huile et faire dorer à feu doux les oignons et l’ail.

Ajouter le poivron nettoyé et coupé en dés. Laisser a feu doux le temps de nettoyer et couper en des l’aubergine. Melanger et laisser cuire le temps de nettoyer et couper en des les courgettes. Ajouter les courgettes et mélanger. Ensuite c’est au tour des tomates. Les nettoyer et les couper en morceaux puis les ajouter au mélange précédent. Saler et ajouter les herbes et éventuellement le piment.

Le temps de cuisson dépend de la cuisson de vous préférez des légumes. J’ai l’habitude de baisser le feu et de laisser confire avec un couvercle pendant environ 1h.

Ratatouille incontournable de l'été

 

Ce que j’aime dans cette recette c’est que chaque ingrédient doit être mis dans un certain ordre, le temps de le nettoyer et de le préparer, il suffit de le mettre dans la cocotte.

Et vous vous l’a faites cuire longtemps à feu doux ou rapidement votre Ratatouille?

En effet je n’ai plus de barbecue, d’ailleurs je n’ai pas non plus le jardin qui va avec. Et cela depuis 5 ans, c’est à dire depuis que nous avons déménagé de Aix en Provence.

Le temps passe vite! Donc quand on me propose de faire une recette avec l’Optigrill de Téfal, dans la foulée de Birgit et juste avant Dorian, je pense grillade au barbecue comme ce que nous faisions à Aix et que nous faisons encore pendant nos vacances.

 

L’avantage essentiel de la cuisine au barbecue c’est que ce n’était pas moi qui m’en occupe, pardon, je voulais dire que c’était rapide. Et on retrouve le même avantage avec ce grill mais c’est moi qui ai fait le repas. Après consultation des divers membres de la famille, il a été décidé que nous mangerions ce jour là un côte de boeuf avec de pommes de terre.

La recette des pommes de terre sort du livre qui accompagne l’Optigrill.

Ingrédients :

  • 1 cote de boeuf pour 5
  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Thym et romarin séché
  • Sel et poivre

 

Penser à sortir la viande du frigo au moins 1h avant sa cuisson. Et même 2h si vous pouvez.

Faire cuire les pommes de terre au micro ondes jusqu’a ce qu’elles soient légèrement tendre, environ 6 à 10mn selon la quantité.

Pendant ce temps pelez une gousse d’ail et la presser. Dans un bol mélanger l’huile d’olive, l’ail préssé, et le persil et du sel.

Couper les pommes de terre en tranches de 1,5cm. Faire chauffer l’Optigrill.  Badigeonner les tranches de pommes de terre avec le mélange Ail-huile-herbes. Quand le grill est chaud, mettre les tranches dessus. A priori si vous faites comme moi pour 5 personnes, vous aurez à le faire en plusieurs fois. Laissez cuire pendant 5mn. Pour les réserver au chaud pendant la cuisson de la suite, les mettre dans du papier alu. Faire cuire le reste de pommes de terre.

Barbecue Pommes de terre C’est là que l’on voit que les pommes de terre n’ont pas forcément toutes été coupés à la même taille!

Après on passe à la cote de boeuf, en utilisant le mode indiqué par le manuel, c’est à dire cuisson viande. Saler et poivrer la viande au dernier moment, juste avant de poser la viande sur le grill. Mettre la viande et attendre tranquillement les indications du grill suivant la cuisson que vous avez demandé. Pour nous la demande était saignante et nous avons eu ce que nous avons demandé!

Barbecue Cote de boeuf

Après les cuissons, dans assiette cela donne ça  :

Barbecue Optigrill

 

C’était parfait. Exactement comme le voulions avec le bonus des pommes de terre. De plus l’Optigrill est très facile à utiliser en mode manuel ou avec les programmes prédéfinis. Il est également très facile à nettoyer, les plaques s’enlèvent et se nettoient aux lave vaisselle. Une réussite!

Comme nous avons pu le garder quelques jours, il y a des blancs de seiches et des bananes qui sont passés au grill,dont je vous reparlerais. Il y a aussi des burgers et des croque monsieur qui ont fait un tour par l’optigrill dés que j’ai eu le dos tourné. Les enfants l’ont trouvé très très pratique, mais là on ne verra rien puisqu’ils n’ont pas pris de photos! Pffff, ils n’ont pas encore le reflex de prendre en photo tout ce qu’ils mangent….

Et maintenant je me demande ce que Dorian va nous concocter comme recette!

Dans mon panier il y avait des blettes! Consternation pour ma part. Je trouve que c’est un légume assez peu intéressant et que quand j’en mange (je vous accorde que c’est rare) il n’a pas beaucoup de goût. Par manque d’originalité je les ais fait en gratin. En mélangeant la partie verte et blanche. Avec une béchamel un peu relevé c’était idéal en préparation le Dimanche pour le dîner du Lundi quand j’ai juste envie de mettre les pieds sur la table après le boulot et la gym…..

 Ingrédients:

  • Blettes environ 700gr
  • 1 cuillère à café de Bicarbonate
  • sel

Pour la béchamel

  • 40gr de beurre
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • Quantité suffisante de lait
  • Sel, poivre et 1/2 cuillère à café de piment d’Espelette.

Nettoyer les blettes et séparer le vert du blanc. Couper le blanc en tronçons de 1 cm environ.

Faire bouillir de l’eau avec 1 cuillère à café de bicarbonate. Mettre les verts dans l’eau bouillante et les retirer au bout de 5mn avec un écumoire. Les passer sous l’eau froide et réserver. Mettre les blancs dans l’eau bouillante et les laisser cuire 10mn.

Egoutter bien les légumes. Couper les verts en lanières après cuisson.

Mettre les légumes dans un lat allant au four légèrement beurré ou huilé.

Pour la béchamel, faire fondre le beurre dans une casserole. Quand il est fondu, enlever du feu, ajouter la farine et mélanger pour faire comme une pâte. Remettre sur le feu et ajouter petit à petit du lait en mélangeant avec un fouet. Quand le mélange s’épaissit, rajouter du lait. Pour ce gratin j’ai voulu faire une béchamel assez épaisse. A vous de voir pour la quantité de lat que vous souhaitez. Ajouter du sel, du poivre et du piment. (On peut mettre de la noix de muscade à la place mais c’est ma période Piment en ce moment!). Verser la béchamel par dessus les légumes.

 

Dans mon cas, j’ai mis le plat au frigo quand il était refroidi pour le ressorti le lendemain.

Mettre le four à chauffer à 190°. Et mettre le plat au four pour 30mn. En option vous pouvez rajouter du fromage râpé par dessus mais mes chérubins aiment autant sans le fromage.

blettes

Nous l’avons servi avec du jambon sec et c’était très bon. Cela étant dit c’était quand même la béchamel qui donnait le goût. Je n’ai toujours pas rencontré une blette avec du goût! Peut être une autre recette? Vous les faites comment!

Une manière délicieuse de déguster les petites pommes de terre nouvelles qui accompagne pratiquement n’importe quel plat. J’ai utilisé ici des pommes de terre de l’Ile de Ré de la variété Alcmaria.

En fait c’est pas vraiment une recette et c’est même tellement bête comme chou que j’ai hésité à vous en parler mais en même temps comme je mets ici les choses que je fais à ma famille et qui ont du succès, je vous en parle.

Ingrédients pour 5 personnes : 

  • 500gr de pommes de terre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail frais
  • 1 branche de romarin
  • Fleur de sel

Faire chauffer l’huile dans une casserole à feu fort (avec couvercle étanche pour pas que la vapeur des pommes de terre parte). Laver les pommes de terre mais surtout je ne les épluche pas). Éplucher l’ail si nécessaire. Quand l’huile est chaude, mettre les pommes de terre avec l’ail et la branche de Romarin. Mettre le couvercle, secouer et baisser le feu à température moyenne. (Je suis passé de 6 le maximum sur cette plaque à 3). Secouer de temps en temps. Vérifier la cuisson au bout de 15mn. Selon la taille des pommes de terre cela doit suffire. Saupoudrer avec de la fleur de sel et servir.

A servir avec …. ce que vous voulez…

PS : depuis quelque temps j’utilise PicMonkey.com pour la retouche des photos. j’en avais déjà parlé ici mais je confirme c’est vraiment très pratique.

En ce moment nous profitons à fond des asperges. Même si je dois dire que c’est plus facile de trouver des asperges d’Espagne et même du Pérou (!?!) sur les étals. Et je dois dire que cela m’agace un chouïa d’avoir à chercher des asperges Françaises…

Ces derniers temps nous les avons surtout mangé cuit à l’étouffé ou au four mais je voulais les faire cuire juste à l’eau pour les manger avec une mousseline. Ni compliqué ni très original mais c’est ce que nous avons adoré ce week end sur notre table.

Ingrédients :

  • 700gr d’asperges
  • 1 cuillère à soupe de Gros sel
  • 1 oeuf
  • 1 grosse cuillère à café de moutarde
  • Huile de tournesol (quantité suffisante)
  • Sel + poivre

Casser le pied des asperges, les rincer. Faire bouillir une grande casserole d’eau salé et les mettre dedans environ 10mn selon leur taille.

Séparer le blanc et le jaune d’oeufs dans deux bols. Dans le bol avec le jaune, ajouter la moutarde, mélanger. Je mélange toujours avec une cuillère en bois et je rate rarement ma mayonnaise. Ajouter en filet de l’huile tout en mélangeant. Lorsque la mayonnaise à pris la consistance désirée, arreter! Saler et poivrer.

Ajouter une pincée de sel au blanc d’oeuf et monter en neige ferme. Incorporer le blanc à la mayonnaise doucement (je le fais avec une petite maryse).

Égoutter les asperges délicatement. Laisser tiédir et servir ensemble. Je n’ai pas pu m’empecher de rajouter une micro pincée de piment d’Espelette dans la mousseline…

Enjoy!

A l’occasion d’une soirée organisé par Electrolux à l’Atelier des Chefs pour nous présenter leur nouvelle gamme de mixer plongeants, j’ai pu tester ces appareils.


La gamme se compose  de deux mixer plongeants les UltraMix Pro, un premier tout rouge et le deuxième gris métal foruni avec un double fouet et un mini hachoir.

Personnellement j’ai déjà un mixeur plongeant d’une autre marque avec un fouet et un tout petit bol mixer qui est bien pratique pour ne pas sortir la grosse artillerie. La différence ici proposé par Electrolux lors des essais est la puissance et la taille du bol qui me permettrait de faire la même chose qu’avec le mien mais plus facilement et plus rapidement.

Cela tant dit vu le nombre de personnes que nous étions pour tester ces matériels c’était un peu difficile de vraiment se faire une impression.

L’atelier des chefs nous a concocté deux recettes pour que nous puissions tester, un risotto aux asperges  avec des noix de St Jacques et écume de parmesan et pour le dessert un Crumble inversé aux amandes, mousse de ricotta, purée d’abricots et sirop de basilic. Les appareils ont vrombi pendant toute la préparation.

 

J’ai refait le risotto à la maison, puisque nous profitons à fond de la saison des asperges en ce moment. Forcément mon mixeur-plongeant/mixeur n’a pas la puissance ni la taille de celui d’Electrolux mais au final ce risotto était vraiment très bon mais pas photogénique du tout…

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 botte d’asperges vertes
  • 5cl de crème liquide
  • 300gr de riz à risotto
  • 1 oignon
  • 10cl de vin blanc
  • 1l de bouillon de volaille (Ariaké)
  • 50gr de beurre
  • 3cl d’huile d’olive
  • 10gr de gros sel

Enlever les petites feuilles sur la tige des asperges, caser les pieds (j’ai appris récemment qu’il ne fallait pas couper les pieds des asperges mais les casser). Couper les tiges en tronçons de 2cm et mettre de coté les têtes.

Faire bouillir une grande quantité d’eau salée et cuire les têtes 2mn, les rafraîchir à l’eau glacé et égoutter. Cuire dans la même eau les tronçons des asperges pendant 10mn.

Dans le bol du robot, mettre les tiges d’asperges avec un peu de cuisson et la crème. Mixer jusqu’à obtenir une purée très fine. Rectifier l’assaisonnement en sel et poivre, réserver.

Pour le risotto : éplucher et ciseler l’oignon en petits dés. Dans une cocotte verser un filet d’huile d’olive et faire suer l’oignon  avec une pincée de sel. Ajouter le riz et le « nacrer ». Déglacer en versant le vin blanc et laisser réduire. Ajouter au fur et à mesure le bouillon jusqu’à cuisson complète du risotto. Environ 20mn. Finir en ajoutant le beurre et la purée d’asperges. Servir avec les têtes d’asperges.

Et enjoy! C’était vraiment très bon avec les coquilles St Jacques pendant l’atelier même si à la maison nous l’avons mangé avec du saumon au four!

Comme beaucoup d’autres bloggeurs j’ai eu la chance de pouvoir essayer des Asperges Priméales dites Asperges des Sables des Landes, ou autrement dit des Asperges blanches. J’ai utilisé la moitié pour les faire cuire à l’étouffé avec du beurre comme dans la recette de ce post suite à une visite dans le potager de Alain Passard. Une recette adopté par toute la famille et avec laquelle on s’est régalé.

Pour la deuxième moitié des asperges j’ai utilisé une recette trouvé suite à ce que m’a dit  Birgit. Lorsque nous avons reçu ces Asperges Priméale elle les as faites au four. Comme je les ai reçu en même temps qu’elle et donc avant qu’elle publie sa recette, j’ai cherché sur Internet et je suis parti de celle ci, vous me direz que c’est tellement simple que j’aurais pu trouver toute seule. C’est pas faux et en plus je n’ai même pas ajouté tous les ingrédients. J’ai préféré ne pas mettre de citron et rajouter du beurre.

Ingrédients :

  • 500 gr de d’Asperges blanches
  • 1 bonne cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 30gr de beurre
  • fleur de sel, poivre

Mettre le four à chauffer à 200°

Nettoyer les asperges, casser le bout et utiliser un économe ou ce fabuleux outil pour éplucher les asperges.

Les mettre dans un plat allant au four. Verser l’huile d’olive par dessus et mettre au four 25mn. Si vos asperges sont fines, un peu moins de temps. Vous pouvez toujours vérifier la cuisson avec un pique apéritif. Au bout de 15mn mettre le beurre coupé en tranches fines par dessus les asperges.

Avant de servir, poivrer et saler.

On a adoré ces asperges dans les deux recettes, une petite amertume se retrouve dans celles au four mais franchement pas désagréable.

Merci à MSCA et Dominique ainsi que Priméale pour m’avoir permis de goûter ces asperges.

Ces pommes de terre à la Chermoula ont une petite histoire.

Mettez quelques bloggeuses culinaires ensemble, faites les papoter (c’est pas difficile, je sais). Evidemment on parle cuisine, et on s’échange des trucs, des recettes. Ensuite on s’envoie les liens sur Twitter et voilà comment une recette fait le tour des blogs.

Dans le cas présent Pascale W. cherchait une idée de recette de pomme de terre, on a cherché et Paprikas a proposé une recette à base de Chermoula. Pascale P. qui connaissait cette base de recette à acquiescé et voilà comment on retrouve la recette des Pommes de terre à la Chermoula sur le blog de Potatoes  où sévit Pascale W.

Du coup j’ai voulu essayer ce mélange qui avait de tellement plaire à mes copines.

Pour le coup j’ai carrément copié la recette de Pascale.

Ingrédients pour 6 personnes en accompagnement

  • 750 g de pommes de terre
  • 3 poignées de pluches de coriandre (10 g)
  • 3 poignées de pluches de persil plat (10 g)
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuillères à café de paprika
  • 2 cuillères à café de cumin
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 10 cl d’eau
  • Sel et poivre du moulin


Commencez par préparer la chermoula. Mettez les pluches de coriandre et de persil plat dans un petit robot de type mixeur avec l’ail émincé, le paprika, le cumin, le jus de citron et l’huile d’olive. Mixez, jusqu’à obtenir comme un hachis. Vous pouvez également préparer ce mélange à la main en ciselant les herbes sur une planche.
Versez dans une cocotte, salez, mélangez.
Pelez les pommes de terre, lavez-les puis séchez-les. Coupez-les en tranches puis en bandes et enfin en dés de 1 cm. Mettez-les dans la cocotte avec la Chermoula, l’eau et mélangez.
Portez à ébullition, baissez le feu, couvrez puis faites mijoter à feu doux, jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.
Mélangez de temps en temps et n’hésitez pas à ajouter un peu plus d’eau si le mélange vous paraît trop sec.
Vérifiez la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau.
Servez agrémenté de quelques pluches de coriandre et/ou de persil plat et poivrez.

Pommes de terre à la ChermoulaVerdict : très très simple à faire, les parfums des épices ont envahi la maison (j’adore) et un régal à manger. D’ailleurs j’ai tellement aimé que j’en ai refait 2 jours après avec du poulet pour le Salon du Blog Culinaire (la recette arrive…)

Donc merci les bloggeuses pour l’idée et la recette.

Pour cette recette de navets confits, je suis partie comme d’habitude à la recherche d’astuces et de tuyaux sur le web.

Je suis tombé sur le blog de Gracianne Un dimanche à la Campagne et comme j’avais une poignée de jolies petits navets et cela faisait longtemps que je voulais essayer ce type de recette. Evidemment j’ai eu droit à un concert de d’onomatopées diverses et variées sur les navets de la part de mes trolls…. Mais comme moi j’aime les navets je ne m’occupe pas de leurs commentaires et c’est parti.

Ingrédients:

  • Une poignée de petits navets
  • 1 cuillère à café d’huile de tournesol
  • 30gr de beurre salé
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 20cl de bouillon (Ariaké volaille dans mon cas)

 

Faire chauffer le beurre dan l’huile. Mettre les navets nettoyés mais pas pelés. Laisser revenir quelques minutes et saupoudre avec le sucre. Quans les navets sont dorés ajouter un peu de bouillon. Laisser cuire à feu moyen et rajouter du bouillon au fur et à mesure qu’il réduit. Laisser cuire environ 15mn.

Sortir les navets de la casserole et réserver. Monter le feu et faire réduire le jus. Verser le jus sur les navets et servir.

Navets confits

 

Ces petits navets confits ont accompagnés délicieusement un poulet rôti et ses légumes.

 

Je vous parlais donc la semaine dernière du Noilly Prat et du concours de recettes organisé sur le site Noilly Prat. Avant de présenter une recette j’ai d’abord voulu tester le Noilly Prat  dans une recette de tous les jours et j’ai essayé un risotto aux Poireaux et au Noilly Prat en remplacement du vin blanc que je mets habituellement.  D’après ma petite famille, le seul défaut problème avec ce plat était que je n’en avais pas fait assez. Tant qu’à faire je prends ce genre de critique de bon coeur.

 

Ingrédients pour 6 personnes (ou 4 gourmands).

  • 50gr de beurre
  • 2 poireaux (après nettoyage il en restait 170gr)
  • 400gr de riz Arborio
  • 1dl de Noilly Prat
  • 2 à 3 cuillères à soupe de parmesan rapé
  • 3 sachets de bouillon Ariake à la volaille et donc 1,2l de bouillon
  • sel, poivre

 

Faire chauffer l’eau et mettre les sachets Ariake dedans pour infuser. Réserver.

Faire fondre le beurre dans une casserole, quand il est fondu ajouter les poireaux lavés et coupés en tranches fines. Laisser cuire quelques minutes à feu doux jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents.  Ajouter le riz, et mélanger pour recouvrir tout les grains de riz avec le beurre. Après quelques minutes, ajouter le Noilly Prat et commencer à verser le bouillon par louche. Mélanger sans arrêt. Quand le bouillon a été absorbé, ajouter une autre louche de bouillon.  A un moment ou à un autre saler et poivrer. Continuer de mélanger en ajoutant du bouillon pendant environ 20mn ou du moins jusqu’à finir le bouillon. Goûter le riz. Si il vous parait cuit, ajouter le parmesan et servir chaud.

Bon allez je continue de chercher une recette à présenter pour le concours….

 

Produit Offert

Grace à Nicolas, j’ai pu tester des produits de la gamme Pataks. Comme je crois l’avoir déjà dit, j’utilise régulièrement leur pâte à curry et leur tandoori. Surtout depuis que j’ai lu le livre de Jamie Oliver Ministry of Food….

 

Là les produits étaitent des sauces cuisinés, un Mango Curry  et un Tandoori Curry tout prêt, le genre où on fait griller quelques escalopes de poulet coupé en morceaux et on verse par dessus le mélange. On laisse cuire une quinzaine de minutes et on sert.

 

J’ai d’abord essayé le tandoori curry, d’habitude je fait mariner du poulet dans les épices, je mets sur des brochettes et je donne tout ça à mon Mâitre du Barbecue. La conclusion étant en général que cela sent très très bon, mais le goût est nettement moins fort que l’odeur. Donc là, test des morceaux de poulet pour ma marmaille. Ce fût concluant. Tout le monde a aimé et les enfants ont trouvé ça très pratique à utiliser. Cela étant dit, je ne crois pas qu’ils vont se mettre à le faire tout seuls pour autant.

 

Ensuite j’ai voulu essayer quelque chose d’autre avec le curry donc je me suis lancé dans un curry de légumes. Un petit truc en plus pour manger avec du riz en accompagnement d’une viande ou même sans.

 

Ingrédients :

  • 1 pot Mango Curry 425g
  • 1 aubergine plutôt petite
  • 1 courgette de taille moyenne
  • 2 tomates
  • Huile d’olive

 

Laver l’aubergine, la courgette et les tomates. Couper les légumes en morceaux de taille égales. Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte. Quand l’huile est chaude, mettre les aubergines dedans et laisser cuire en dorant pendant 5mn tout en mélangeant. Ajouter les courgettes, et toujours en remuant laisser cuire encore 5mn. Ajouter les tomates et verser la sauce Tandoori Curry.  Laisser cuire 15mn à feu doux.

Servir avec du riz et enjoy!

 

Donc résultats des courses, des produits faciles à utiliser, pas trop fort, certains diraient même pas du tout. On sent bien le parfum des épices donc pour moi un produit à avoir dans son placard pour les soirs de manque d’idées et de temps. Et l’espoir que les enfants s’y mettent!

Merci encore à Nicolas de nous avoir fait découvrir ces produits.

Salade de saumon Récemment j’ai eu l’occasion d’aller goûter des recettes de Patrice Demangel faites à partir de Saumon naturel (donc non fumé) de Labeyrie: Le Saumon de Norvège au Naturel, une nouvelle gamme de saumon, issu d’une filière spécifique et contrôlée, non fumé, juste salé et tranché. Il se présente comme le saumon fumé, en paquet prêt à être utilisé dans pleins de recettes différentes. Je dois dire qu’agrémenté d’aneth on se croirait presque en train de manger du Gravad Lax.  Ce produit est disponible en paquet de 75gr (2 tranches) ou de 135gr (4 tranches) pour environ 3,99€ ou 5€99. dans les super marchés (entres autres mon Monop en vend!).

Parmi toutes les recettes présentés, une d’entres elles m’a bien plu: une petite salade aux 2 quinoa et je me suis empressé de faire tester ce saumon à ma petite famille. Donc une déclinaison de la recette de ce soir là avec un mélange de Boulgour-quinoa à la place des 2 quinoas, du pamplemousse de Floride qui va très bien avec le saumon et des herbes différentes.

Ingrédients pour 5 personnes :

  • 150gr d’un mélange Boulgour-quinoa (trouvé chez Monop)
  • 1/2 citron
  • 2 oignons frais blancs
  • 1/2 concombre
  • 1/2 botte de persil
  • 1/2 botte de ciboulette
  • 1 poignée de radis
  • 1/3 de concombre
  • 1/2 pamplemousse de Floride
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 paquet de 4 tranches de saumon non-fumé au naturel de Labeyrie
  • Poivre

Faire cuire le mélange Boulghour-quinoa dans une casserole d’eau salée bouillante pendant 10mn. Egoutter et laisser refroidir.

Pendant ce temps nettoyer les radis,  le concombre et les oignons blancs, les couper en petits morceaux. Nettoyer la ciboulette et le persil. Couper la ciboulette finement. Pour le persil je le mets dans un verre et je coupe au ciseaux.

Quand le mélange boughour-quinoa est froid, le mettre dans un saladier avec le jus d’un demi citron et une cuillère à soupe  d’huile d’olive. Mélanger.  Ajouter les radis, le concombre et les oignons. Pour le pamplemousse, éplucher et enlever la chair du fruit pour la mettre par dessus en petits morceaux.

Prendre une tranche de saumon, la rouler et couper au ciseaux des petits morceaux par dessus la salade. Je n’ai pas fait d’assaisonnement particulier, le citron et le pamplemousse suffisent. Le saumon étant déjà salé, j’ai juste rajouté du poivre moulu.

Tout mélanger, servir et enjoy!

Salade de saumon

Pas de photos de la soirée, mais vous en trouverez chez d’autres bloggeurs comme Birgit, Anne, Gwen, Silvia

Et pour les recettes, vous en trouverez sur le site de Labeyrie ici.