bouches de poulet ras el hanout

Comme toujours entre blogueurs on cause de bouffe, et dernièrement la discussion tournait autour des épices Roellinger et de là nous sommes passé au Ras el Hanout de Fatema Hal.

 

Or evidemment les épices Roellinger je n’ai aucun doute sur leur qualité mais si en plus c’est Fatema Hal qui a assemble cet épice alors j’accours. J’ai eu le plaisir de rencontrer Fatema Hal lors d’un émission de radio  sur la cuisine de nos mère. J’ai adoré cette personne et un de ces jours je vais enfin me décider d’aller manger à la Mansouria.

Donc j’ai acheté du Ras el Hanout chez Roellinger mais n’ayant pas de coucous de prévu dans les jours suivant j’ai vite testé avec des bouchées de poulet pour le dîner du soir.

Ingrédients pour 5 :

  • 5 escalopes de poulet
  • 2 cuillères à café de Ras el Hanout
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • sel et poivre

Pour changer des recettes précédentes de bouchées de poulet, j’ai fait mariner le poulet coupés en morceaux de la taille d’une bouchée avec l’huile d’olive, le sel, l’ail coupé finement  et le Ras el Hanout pendant 20mn. Le temps de faire une salade.

Ensuite, dans une poêle chaude, j’ai versé le contenu du bol et j’ai fais griller à feu fort pour colorer la viande puis à feu doux pendant 10 mn pour la faire cuire. Poivrer quand la cuisson est terminé avant de servir.

Servi avec une salade c’était parfait. J’ai redécouvert le Ras el Hanout (sachant que mon fournisseur habituel c’est une quelconque marque de super marché), il était parfumé et très différent de ce que j’ai l’habitude de manger. Une très belle trouvaille. Je crois que je vais les tester partout….

bouches de poulet ras el hanout

ragoût de saucisses

Ce ragoût de saucisses devait âtre un rougail de saucisses au départ. Une recette que j’ai pas mal vu traîner sur Internet ces derniers temps.

En me promenant chez Marks and Spencer j’ai d’abord vu du piment Chipotle, puis j’ai vu des petites saucisses qui m’ont donné envie de faire un rougail de saucisses pendant le week-end. J’ai fait un tour sur le web et les différentes recettes ne parlaient que de saucisses fumées. J’ai donc changé de plan et mon rougail est devenu un ragoût. La différence à part les saucisses est  moins d’épices (ni safran ou curcuma) mais quand même du piment!

ragoût de saucisses

Ingrédients  pour 3 (dont 2 affamés)

  • 6 saucisses de Gloucester
  • 1 boite de pulpe de tomates
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du thym
  • 1 grosse pincée de piment Chipotle
  • 1 poignée de tomates cerises du balcon qui commençaient à être trop mûrs…

Faire chauffer une casserole sur le feu avec la moitié d’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, mettre les saucisses à griller et baisser le feu pour qu’elles prennent de la couleur de tous les cotés tout en cuisnant pendant 10mn.

Pendant ce temps émincer l’oignon épluché. Éplucher les gousses d’ail, retirer le germe et appuyer sur les demi gousses avec un couteau pour les écraser.

Quand les saucisses sont presque cuites, les sortir et réserver. Mettre l’autre moitié de la cuillère d’huile et ajouter les oignons et les gousses d’ail. Laisser cuire doucement sans trop colorer.

Ajouter la boite de pulpe de tomates et les tomates cerises si vous en avez, le thym et le piment.

Couper les saucisses en trois morceaux et les ajouter au mélange. Couvrir et laisser cuire environ 30mn.

Pour la déco j’ai juste ajouté des ciboules coupés en tranches.

 

Vous remarquerez que je n’ai pas mis de sel dans les ingrédients. En fait j’ai oublié d’en mettre et au final ce n’était pas nécessaire.

Pour le piment : il est relativement fort du moins à mon goût. J’ai voulu en mettre une cuillère à café, mais finalement c’était une pincée, un grosse pincée. J’ai voulu la peser mais ma balance n’a même pas voulu atteindre les 1g avec ce que j’avais mis. Et au résultat c’était agréablement piquant. Un piquant qui vient après, pas un feu à la première bouchée.

Nous l’avons servi avec du riz blanc pour un déjeuner parfumé.

Et vous vous le faites comment le rougail de saucisses ou bien votre ragoût de saucisses ?

Rôti de boeuf

Un rôti de boeuf sans four pour cause de panne de four. D’ailleurs ce n’est plus une panne mais un décès totale.

Il m’a lâché la semaine dernière en faisant le poulet rôti du dimanche. Au bout de 3/4 d’heure dans le four le plat n’était toujours pas chaud. Drame, horreur et malédiction. Comment on fait-on sans four? D’ailleurs je ne m’y fait pas et en faisant les courses je l’oublie. D’où ce rôti de bœuf de 1,7kg pour le déjeuner. Damned, il va falloir le passer à la cocotte en fonte et essayer de ne pas se planter sur la température et la durée de la cuisson.

 

Ingrédients :

  • 1 rôti de boeuf de 1,7kg
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 demi bottes d’oignons rouges
  • 3 gousses d’ail
  • 1 branche de thym

 

Mettre la cocotte à chauffer sur le feu avec la cuillère à soupe d’huile. Faire chauffer au maximum (ou presque). Faire revenir le rôti sur toutes les faces. Ajouter les oignons lavées et épluchés ainsi que les gousses d’ail et la branche de thym. Couvrir et laisser cuire en baissant le feu (sur mon feu qui va de 1 à 12, je l’ai mis à 6). Selon la taille de votre rôti, forcément le temps de cuisson va changer. En général on compte 1/2 heure par kilos. Du coup j’ai compté 3/4 d’heures. C’était un chouïlla de trop. Il était encore rosé mais pas rouge à l’intérieur.

Par contre à la différence du rôti au four j’ai pu déglacer les jus et cela a fait une belle sauce pour accompagner avec sa purée de pommes de terre.

Et vous, vous le faites comment votre rôti ? Et surtout vous fates comment sans four ? Je suis preneuse de recettes!

 

PS : maintenant je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que les plaques ne me lâchent pas sachant que mon four est en fait une cuisinière…. Et à me trouver une nouvelle cuisinière ou bien four + plaques

 

PS 2 J’ai presque l’impression que Ptit’Bob est plus embêté que moi par l’absence de four vu la tête qu’il a fait quand je lui ai annoncé la nouvelle. « Et mes gâteaux alors? » a-til exclamé!

köttbulle

Les Köttbulle ou boulettes de viande suédoises sont traditionnellement un plat d’enfants. C’est ce que mangent les enfants Suédois à la cantine.

Ce que l’on trouve chez Ikea au self ou bien dans la boutique. En fait comme toutes les boulettes c’est un plat facile à faire, servi habituellement avec de la purée de pommes de terre, de la confiture d’airelles, une sauce brune que je préfère éviter et un verre de lait (ou de bière pour les plus grands).

 

Miss Bobette m’a fait remarquer que malgré que j’en parle sur mon blog à l’occasion d’un tournage pour Cuisine TV avec Sarah Lelouch je n’ai jamais mis le recette…

Alors voilà…

Ingrédients :

  • 600gr de viande haché (ou bien 400gr et 200gr de chair à saucisses)
  • 1 dl (environ 100g) de chapelure
  • 200ml de lait
  • 1 jaune d’oeuf
  • Sel
  • Poivre
  • 2 oignons hachés
  • 1 cuillère à soupe d’huile

Mélanger la chapelure avec le lait pour la faire gonfler. Écraser la viande dans un saladier avec une fourchette, ajouter les oignons hachés, la chapelure mélangé au lait et le jaune d’œuf.

Avec une cuillère à soupe prendre un peu du mélange et former des boulettes.

Mettre de l’huile à  chauffer dans une poêle et faire cuire les boulettes pendant 8 à 10mn. D’abord à feu fort pour les faire griller puis à feu doux. Remuer la poele de temps en temps pour les faire rouler.

Servir avec une purée de pommes de terre et de la confiture d’airelles. Pour notre part, c’est souvent du lait que nous buvons avec ou bien de la bière.

kottbulle

 

Mais pas de confiture d’airelles sur cette photo, totalement oublié d’en acheter chez Ikea lorsque nous y étions.

 

roti de porc sirop d'érable

Cela fait quelques semaines que je vous parle de sirop d’Érable sous plusieurs formes alors revenons au sirop à proprement dit avec une recette de rôti de porc au sirop d’Érable.

Effectivement même si je connais le sirop d’Érable depuis très très longtemps, notamment pour accompagner les pancakes ou mon porridge du matin, je n’ai pas souvenir de l’avoir essayer dans une recette salé. Et pourtant on en trouve pléthore sur le net. Donc pour un des ces repas vite fait, un rôti au sirop d’Érable et son gratin Dauphinois. Quoique vite fait, le gratin prend toujours un peu de temps….

Ingrédients pour 5 :

  • 1 rôti de porc de 800gr
  • 5cl de sirop d’érable
  • 3cl de soja
  • 2 cuillères à soupe de moutarde forte
  • 1 gousse d’ail

 

Faire chauffer le four à 190°.

Mettre le rôti dans un plat allant au four. Dans un bol, mélanger le sirop d’Érable, le soja, la moutarde et la gousse d’ail pressée. Verser le mélange sur le rôti et mettre au four pour environ 50mn à 1h. Régulièrement pendant la cuisson j’ai pris du liquide au fond du plat pour reverser sur le rôti.

5mn avant la fin de la cuisson. Récupérer le jus dans le plat pour le mettre dans une casserole et faire chauffer à feu fort pour réduire. Pendant ce temps couper le rôti et servir avec un gratin de pommes de terre et le jus réduit à coté.

roti de porc sirop d'érable

Nous nous sommes régalés. Cela a rappelé au enfants les spare-ribs qui ont ont aussi ce coté sucré salé mais moins parfumé que cette sauce.

Et vous vous faites quoi avec le sirop d’Érable?

Pour rappel, en ce moment j’utilise quotidiennement des bougies au sirop d’Érable de chez La Petite Cabane à sucre et j’ai également trouvé chez eux le Sortilège qui est un whisky au sirop d’Érable!!

Pulled pork essence de grenade

Lors de ma dernière visite chez Pétrossian je suis partie avec de l’Essence de Grenade. Liquide, noir et épais sont les trois adjectifs qui me viennent en premier à l’esprit. Ensuite au goût c’est astringent, sucré et légèrement acide. 

 

C’est un concentré de grenade. Comme  le Yablok qui est lui même un jus sans la peau de la grenade. Ce jus est moins astringent  que d’autres jus de grenade que j’ai pu goûter. Pour en revenir à l’Essence de Grenade, il est recommandé de l’utiliser dans une vinaigrette, pour déglacer une sauce ou pour mariner une viande. Cela pourrait remplacer le vinaigre Balsamique dans certaines recettes. Du coup comme j’avais envie de refaire un pulled pork j’ai changé l’assaisonnement.

Ingrédients  pour 5 personnes mais pour plusieurs repas….

  • 2 filets mignon de porc (1,2kg)
  • 3 cuillères à soupe d’Essence de Grenade
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 2 gousses d’ail entières
  • 1 cuillère à café de gingembre$
  • 1 cuillère à café de sel
  • Bouillon en quantité suffisante, avec un sachet Ariaké pour ma part

Couper les filets mignons en plusieurs morceaux. Mettre dans la casserole de votre choix. J’ai encore utilisé le Companion Moulinex puisque cela m’évite de remuer trop souvent mais vous pouvez le faire comme vous voulez.

Mettre tous les ingrédient avec la viande et verser du bouillon jusqu’à hauteur.

Avec le Companion faites tourner avec le mélangeur à vitesse 2 pendant 90mn à 90 degrés. Au bout de ce temps je vérifie si il reste du liquide, quitte à rajouter un peu de bouillon puis je recommence. La cuisson dure environ 4h à 4h30.

Effilocher la viande entre 2 fourchettes et servir avec une salade ou comme ma marmaille le préfère avec des pâtes. Ensuite la viande sert aussi à préparer des sandwichs…

Avec l’Essence de Grenade c’était vraiment très bon. Nettement moins sucré salé que la 1ère fois mais je testerais avec 4 cuillères à soupe d’Essence. Je pense que la longue cuisson à un peu atténué le goût.

 

Essence de Grenade chez Petrossian 25cl 35€

Le Pulled pork ou porc effiloché est une des recettes que je vois sur pleins de blogs en ce moment et comme c’est une recette qui doit cuire un certain temps je me suis dit que c’était parfait pour tester mon nouveau jouet que j’ai enfin reçu… Le Companion de Moulinex

 

Companion MoulinexC’est une recette de viande de porc que l’on assaisonne à sa façon et que l’on cuit très très longtemps de manière a ce la viande s’effiloche toute seule en la tirant légèrement avec deux fourchettes. J’ai piqué mon inspiration chez Pascale Weeks, Audrey Cuisine et encore une fois chez La Francesa qui l’avait fait cuire au Companion Pour la viande de porc, entre ce que les autres ont utilisé : de l’épaule ou de la gorge de porc j’ai finalement choisi deux filets mignons qui n’étaient pas très chers. Pour les épices j’ai pris un mélange que j’utilise d’habitude avec les spare ribs ou travers de porc. Pour la cuisson j’ai piqué les détails chez La Francesa.

Ingrédients pour 5 avec des restes

  • 2 filets mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe de Ketchup
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 21 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre ou râpé
  • 1 gousse d’ail pressé

Pour que la viande s’imbibe bien de la marinade, je l’ai coupé chaque filet mignon en 4 morceaux. Mélanger tous les ingrédients de la marinade et les mettre au fond de la cuve avec l’outil à mélanger Ajouter la viande. Mettre en mode programme mijotage  P2 pendant 90mn avec le bouchon du Companion en place. Au bout de ce temps vérifier que tout les morceaux ont été également recouvert de sauce. Et recommencer le même programme encore 90mn. Au bout de ces 3 heures, la viande doit s’effilocher toute seule et être imbibé de la marinade. Alors avec quoi cela se mange : dans un sandwich, avec une salade, les restes ont été incorporé avec délice dans une bolognaise. pulled pork

Mais le premier soir c’était avec une salade pour moi. Certains des enfants n’ont pas résisté a le manger avec des pâtes en ajoutant du ketchup of course!

Pour faire cette recette  sans autocuiseur, cocotte, robot ou autre aide culinaire, Il suffit de mettre suffisamment de marinade et de mélanger de temps en temps pour que la cuisson soit uniforme. Cela demande juste un peu plus d’intervention.

Le curry au poulet est un plat que l’on mange très régulièrement à la maison, dans plains de variantes différentes. Avec des poudres toute faites, avec des pâtes à curry, des mélange de poudres. Bref nous aimons le curry.

 

C’est souvent au poulet, je dirais même pratique toujours au poulet que je le fait. Quelque fois du poisson mais c’est rare. Toujours avec des tomates, je prends des fraîches en saison et en boite l’hiver. Le poulet en filet ou pas. Cela dépend des fois. Quant aux épices j’ai toujours adoré le Curry de Sharwood, et je suis passé aux pâtes quand j’ai lu que Jamie Oliver recommandait la marque Pataks quand on avait la flemme de faire le mélange soi même. A chaque fois c’est un peu différent, entre les mélanges d’épices, le lait de coco …. J’ai voulu essayer de faire une version très simple, juste au four pour aller plus vite et sans tomates. Et on s’est régalés. Du coup j’a refait la recette pour une fête le week end dernier pour 50 personnes et j’ai cru comprendre que cela avait convenu à tout le monde.

Ingrédients pour 5 personnes

  • 5 filets de poulet
  • 425ml de lait de coco
  • 3 cuillères à soupe de pâte à curry  Tikka Masala
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Sel
  • Huile d’olive

Faire chauffer le four à 200 dégrées

Faire revenir les oignons et ail émincés dans une lichette d’huile olive à feu doux pour qu’ils prennent un peu de couleur.

Dans une casserole faire tiédir le lait de coco avec les 3 cuillères à soupe  de pâte à curry. Mélanger et chauffer à feu doux quelques instants pour que le mélange se fasse bien.

Mettre dans le fond d’un plat allant au four le mélange oignons et ail. Poser par dessus les filets de poulet. Verser le mélange lait de coco / pâte à curry. Éventuellement saler si vous le souhaitez.

Mettre au four 20 à 30 mn et servir avec du riz. Nous le servons également avec un chutney de mangues et des bananes en tranches.

 

Sinon à propos de curry et de cuisine Indienne, Sanjee de Bollywood Kitchen a écrit les recettes du film The Lunchbox et son livre est fourni avec le DVD du film qui vient juste de sortir. C’est bientôt mon anniversaire et j’essaye de subtilement passer le message à ma famille….

lunch-box

Et toujours à propos de Sanjee et de curry, elle nous a amené dans une « cantine » Indienne dans le 10eme arrondissement. C’était un délice. Un restaurant sans vin et donc nous avons amené ce que nous souhaitions boire. Je ne pourrais pas vous dire ce que nous mangé, c’est Sanjee qui a tout commandé. Nous avions une montagne de plats différents entre les curry  végétariens, à l’agneau, les dhals, les naans, les riz… C’était fabuleux. La seule chose que Sanjee nous a demandé était notre tolérance au piment sur une échelle de 1 à 10. Heureusement la tablée était raccord mais nous avons eu un peu chaud quand même. Le prix était de 15€ par personne au final pour entrée, plat et dessert. Une adresse que je vous recommande!

Curry Nalas

Nalas Aapppakadai 54 rue Louis Blanc 75010 Paris 01 42 05 50 50

Des Mini-burgers fait par ma Poulette préférée pendant ces dernières vacances avec un bouquin reçu pour ses 20 ans. Elle est grande et formidable et en plus elle nous fait la cuisine.

Il faut quand même que je précise que je suis une mère indigne. Comme c’était les vacances scolaires/universitaires et que moi je n’étais pas en vacances je leur ai demandé de me préparer à déjeuner ou à dîner. J’ai eu droit de la part de Ptit Bob à des Magrets de Canards grillés avec une purée de pomme de terre faite conjointement avec son frère. J’ai eu droit à des milk shake comme dessert, des smoothies avec pleins de fruits, des pâtes Carbonara et des Mini-burgers par Miss Bobette. Il a quand même fallu que je passe à la cuisine quelque fois. La planification n’est pas (encore) leur truc.

Tiens je vais faire ça! Ahh non, le frigo est vide, je vais au super marché en bas… Ahhh non il est fermé…..

Revenons en aux Mini-burgers, la marmaille adore les burgers et un des amis de Miss Bobette doit le savoir parce qu’il lui a offert un livre pour son anniv!

mini-burgers

Donc je reprends ce qu’elle nous a préparé avec le livre, les moules et l’emporte pièce….

Ingrédients :

Pour 24 mini buns 

  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 40cl de lait
  • 450gr de farine
  • 2 cuillères à café de sel
  • 40gr de sucre en poudre
  • 80gr de beurre mou

Pour le reste…

  • 600gr de viande hachée
  • de la laitue
  • du fromage en tranches
  • 3 tomates
  • Moutarde
  • Ketchup

 

Préparation des buns

Faire tiédir 30 cl de lait dans une casserole, puis diluer la levure et laisser reposer environ 10mn.

Verser la farine sur le plan de travail et creuser un puits au milieu. Ajouter le sel et le sucre, le beurre mou et la levure avec la lait. Pétrissez le tout au moins 10 minutes jusqu’à ce que la pâte soit élastique et lisse.

Mettre la pâte dans un bol, recouvrir d’un torchon et laisser lever la pâte à l’abri des courants d’air pendant 1 h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume.

 

Préchauffer le four à 200°. Pétrir la pâte légerement et former des petites boules de la taille d’une balle de golf. Mettez les boules dans les moules à buns et badigeonnez avec le reste de lait. Laisser les buns lever encore 20mn puis enfournez pour 20mn.

Miss Bobette a ajouté des graines de sésame blond sur les buns avant de les enfourner.

 

Pour le contenu des buns. Saler et poivrer la viande, formez les steaks avec l’emporte pièce. Découpez le même nombre de cercles que les steak dans les tranches de fromage. Coupez la salade en lanières. Les tomates en tranches. Ouvrir les buns en deux, légèrement les faire griller au grille pain ou au four. Mettez les steaks à cuire 1mn de chaque coté dans une poêle avec un lichette d’huile.

Ensuite c’est comme vous le sentez… Nous on tartine les fonds des mini-burgers avec de la moutarde ou du ketchup selon les préférences de chacun. Ensuite viande tomate, salade, fromage dans l’ordre que vous voulez. Et bon app!

Mini-burgers

 

Du coup nos mini-burgers sont plus haut que large, mais bien remplis et très très bon.

Quant aux petits pains, sans rien vouloir reprocher à Miss Bobette, j’ai quand même une préférence pour ceux de Cécile!

En effet je n’ai plus de barbecue, d’ailleurs je n’ai pas non plus le jardin qui va avec. Et cela depuis 5 ans, c’est à dire depuis que nous avons déménagé de Aix en Provence.

Le temps passe vite! Donc quand on me propose de faire une recette avec l’Optigrill de Téfal, dans la foulée de Birgit et juste avant Dorian, je pense grillade au barbecue comme ce que nous faisions à Aix et que nous faisons encore pendant nos vacances.

 

L’avantage essentiel de la cuisine au barbecue c’est que ce n’était pas moi qui m’en occupe, pardon, je voulais dire que c’était rapide. Et on retrouve le même avantage avec ce grill mais c’est moi qui ai fait le repas. Après consultation des divers membres de la famille, il a été décidé que nous mangerions ce jour là un côte de boeuf avec de pommes de terre.

La recette des pommes de terre sort du livre qui accompagne l’Optigrill.

Ingrédients :

  • 1 cote de boeuf pour 5
  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Thym et romarin séché
  • Sel et poivre

 

Penser à sortir la viande du frigo au moins 1h avant sa cuisson. Et même 2h si vous pouvez.

Faire cuire les pommes de terre au micro ondes jusqu’a ce qu’elles soient légèrement tendre, environ 6 à 10mn selon la quantité.

Pendant ce temps pelez une gousse d’ail et la presser. Dans un bol mélanger l’huile d’olive, l’ail préssé, et le persil et du sel.

Couper les pommes de terre en tranches de 1,5cm. Faire chauffer l’Optigrill.  Badigeonner les tranches de pommes de terre avec le mélange Ail-huile-herbes. Quand le grill est chaud, mettre les tranches dessus. A priori si vous faites comme moi pour 5 personnes, vous aurez à le faire en plusieurs fois. Laissez cuire pendant 5mn. Pour les réserver au chaud pendant la cuisson de la suite, les mettre dans du papier alu. Faire cuire le reste de pommes de terre.

Barbecue Pommes de terre C’est là que l’on voit que les pommes de terre n’ont pas forcément toutes été coupés à la même taille!

Après on passe à la cote de boeuf, en utilisant le mode indiqué par le manuel, c’est à dire cuisson viande. Saler et poivrer la viande au dernier moment, juste avant de poser la viande sur le grill. Mettre la viande et attendre tranquillement les indications du grill suivant la cuisson que vous avez demandé. Pour nous la demande était saignante et nous avons eu ce que nous avons demandé!

Barbecue Cote de boeuf

Après les cuissons, dans assiette cela donne ça  :

Barbecue Optigrill

 

C’était parfait. Exactement comme le voulions avec le bonus des pommes de terre. De plus l’Optigrill est très facile à utiliser en mode manuel ou avec les programmes prédéfinis. Il est également très facile à nettoyer, les plaques s’enlèvent et se nettoient aux lave vaisselle. Une réussite!

Comme nous avons pu le garder quelques jours, il y a des blancs de seiches et des bananes qui sont passés au grill,dont je vous reparlerais. Il y a aussi des burgers et des croque monsieur qui ont fait un tour par l’optigrill dés que j’ai eu le dos tourné. Les enfants l’ont trouvé très très pratique, mais là on ne verra rien puisqu’ils n’ont pas pris de photos! Pffff, ils n’ont pas encore le reflex de prendre en photo tout ce qu’ils mangent….

Et maintenant je me demande ce que Dorian va nous concocter comme recette!

Alors Riz au four ou Paella ?

Il y a du riz de Valence, du poulet, divers fruits de mers, du chorizo, du poivron, du safran… A vous de voir si vous voulez appeler cela du riz au four ou une paella. Comme cela n’a pas été fait dans les règles de l’art de la Paella, je m’en voudrais d’usurper ce nom.

En même temps j’ai utilisé du très bon riz de Valence, du « vrai » chorizo. Ils m’ont été offerts à l’occasion d’une soirée intitulée  » Tasting Spain » qui nous a présenté quelques chefs représentatif de la gastronomie Espagnole. Nous avons donc goûté aux pommes de terre Riojana par José Felix Rodriguez du restaurant La Galeria à Logrono. C’est une recette traditionnelle qu’il a revisté, Valérie l’a reprise sur La Francesa au Fourneaux. Le plus étonnant des plats que l’on nous ait fait goûter était un tartare de tomates et de cornichons par Jorge de Andres y Savaldor chef au restaurant la Sucursal 1 à Valence. Un tartare sans une miette de viande. De la tomate et que de la tomate avec un peu de tomate séchée, des câpres, oignon au vinaigre, tabasco et  jaune d’oeuf. Fabuleuse surprise. Quand je pense que j’ai loupé la recette des oeufs d’oursin sur jus d’oursin (proposé par Luis Veira Anon du restaurant Arbore da Viera à la Corogne) je suis verte. Tout cela pour nous montrer que la cuisine Espagnole est toujours en renouvellement avec des chefs passionnnants et passionnés.

Revenons à mon riz au four… J’ai trouve sur le blog de la Cuillère magique une recette de  paella au four et je m’en suis largement inspirée….

Ingrédients pour 3 personnes :

  • 200gr de riz de Valence
  • 4 pilons de poulet
  • 80 gr de Chorizo
  • 150gr de crevettes crues décortiquées (surgelés)
  • 100gr de moules décortiqués (surgelées également)
  • 1/2 poivron
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive
  • Safran : quelques filaments
  • Quantité suffisante de bouillon (environ 400ml d’eau bouillante avec un bouillon cube ou un sachet de bouillon Ariaké)
  • Il me restait env 100 gr de petits pois d’un repas précédent, que j’ai ajouté.

 

Eplucher l’ail et l’oignon. Les émincer finement, couper les chorizo en tranches de 1/2 cm environ. Enlever la peau du poulet (si vous le souhaitez). Nettoyer le demi poivron et le couper en morceaux.Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile olive dans une poêle. Mettre les oignons et ails dans l’huile chaude. Faire revenir quelques instants avant d’ajouter le poulet et les poivrons.  Laisser cuire quelques instants pour que le poulet et les ingrédients prennent un peu de couleur.

Faire chauffer le four à 190°.

Prendre un plat allant au four (j’ai utilisé un de mes plats en émail ramené de Londres…). Le huiler avec de l’huile d’olive. Ou bien avec un pinceau ou avec un morceau de papier cuisine imbibé.

Faire chauffer de l’eau pour faire le bouillon. Personnellement j’utilise les sachets Ariaké à la volaille. Laisser reposer le bouillon.

Mettre le riz au fond du plat, ajouter les éléments de la poêle. Eparpiller quelques filaments de safran (à vous de juger de la quantité, clairement je n’en ai pas mis assez…). Ajouter le bouillon. Salr et mélanger touts les ingrédients. Mettre au four pour une heure au total. Mais au bout des 20 premières minutes mélangez les ingrédients. Au bourt des 20 minutes suivantes ajoutez les fruits de mer et mélangez. Si vous avez l’impression qu’il manque du liquide vous pouvez ajouter un peu de bouillon.

Servir à la sortie du four.

 

Riz au four

On s’est régalés. La marmaille a percuté tout de suite que le chorizo était différent.. Cela nous a fait un bon plat complet, rapide à préparer et me laissant le temps de prendre un apéro pendant la cuisson. Parfait!

D’ailleurs je refait ce plat quelques jours après mais avec des blancs de poulet et sans passer par l’étape « poele ». J’ai directement mis tous les ingrédients crus dans le plats. Encore plus rapide mais griller le poulet avant avec les oignons donne un petit gout en plus qui est quand même bien sympa.

Et vous? Vous faites comment la Paella quand vous n’avez pas l’équipement nécessaire….

C’est bientôt Noël! Vous me direz quel rapport avec un poulet au citron? C’est très simple en fait. J’ai fait ce poulet un Dimanche midi suivant la recette prise dans le livre La Cuisine c’est aussi de la chimie de Arthur Le Caisne. Et qu’il me semble que cela peut faire un joli cadeau de Noël pour les personnes qui s’intéressent à la cuisine.

 Poulet au citron La cuisine c'est aussi de la chimie

Arthur a le don de simplifier les choses, de dire des choses qui pourrait paraître évidentes mais qui comme toutes les choses évidentes vont mieux en le disant. Se servir de poivre en grains plutôt que moulu (qui contient presque autant de poussière que de poivre). Il compare le poivre au thé et indique qu’il ne doit pas rester dans du liquide plus de 8mn au risque de devenir amer. Pleins de détails intéressants que je ne savais pas : si on fouette une mayonnaise trop longtemps elle devient grasse en bouche (en même temps la mayo c’est quand même gras). Et Arthur fait partie des gens qui partent du principe qu’il faut souvent répter les même choses pour qu’elles s’imprègnent donc on trouve des rappels réguliers dans tout le bouquin avec les recettes.

Cela ne m’étonne pas que dans ses sources inspiration il cite Hervé This, puisque les termes de physique et de chimie reviennent régulièrement dans son livre pour expliquer ses recettes. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu, ces explications avec les illustrations simples mais efficaces.. Et puis c’est un livre sans chichis, il va droit à l’essentiel. Par contre si vous cherchez des desserts ce n’est pas dans ce livre que vous le trouverez. Ici il se concentre sur les viandes, volailles, poissons, légumes et oeufs. Mais cela ne m’a pas manqué, tellement il est clair sur les sujets qu’il aborde.

 

Donc j’ai choisi de faire un poulet au citron en suivant ses conseils et presque sa recette. Je n’avais pas d’origan donc j’ai fait sans…

Ingrédients :

  • 1 poulet de 1,6kg
  • 800 grammes de pommes de terre Charlotte
  • 3 gousses d’ail avec leur peau coupé en deux
  • 2 cuillères à soupe d’origan frais
  • 2 citrons + leurs jus (bio puisque on va se servir du citron entier)
  • 3 branches de thym
  • Huile d’olive
  • sel et poivre fraîchement moulu !!!! 😉

 

Sortez le poulet une heure avant de le faire cuire.

Préchauffez le four à 160°.

Coupez les pommes de terre en deux dans le sens de la longueur, rincez les et faites sécher.

Mettre à l’intérieur du poulet les gousses d’ail écrasés ainsi qu’un peu d’origan et l’in des citrons que vous aurez pressé.

Huilez le poulet avec vos mains pour qu’il soit bien enrobé.

Prenez un grand plat de cuisson et mettez y les pommes de terre coupées, 20cl d’eau, le poulet avec le blancs en dessous (pour que les blancs restent moelleux), le jus des citrons pressés, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et le thym.

Enfournez et laissez cuire 1h30. Retournez le poulet pour avoir les blancs au dessus (en faisaint attention de pas abimer la peau comme je l’ai fait), remuez les pommes de terre. Ajoutez de l’eau chaude s’il ne reste plus de liquide. Laissez cuire encore pendant 15m,

Salez, poivrez et servez!

Fans de poulet aux citrons confits nous avons été séduit par cette variante qui change agréablement.

Poulet au citron

 

 

J’ai aussi fait une recette de rôti de porc au lait qui va arriver un de ces jours sur le blog. Merci Arthur pour ce beau livre. Un régal.

Arthur Le Caisne La cuisine c’est aussi de la chimie Editions Hachette Cuisine Prix conseillé 19€90

Une de mes préoccupations du moment est de préparer des plats pour que ma Poulette puisse en prendre pour son déjeuner. De choses pratiques à manger, à réchauffer ou pas, et surtout des choses qu’elle aime. En même temps c’est surtout son problème à elle mais j’essaye de l’aider. Or un des plats préférés de la famille est le petit salé au lentilles qui s’est transformé en palette aux lentilles dans le cas présent. En plus cela commence à devenir de saison ce genre de plat. Il ne fait pas si froid que ça mais l’humidité ambiante donne envie de plats chauds d’hiver.

Pour la préparation j’ai voulu faire la palette d’un coté et les lentilles de l’autre pour essayer de maîtriser le coté salé de la palette. J’ai cru comprendre que une des différences entre palette et petit salé est la préparation. Je fait désaler la petit salé avant de le cuire (dans de l’eau pendant au moins 12h en changeant l’eau 2 à 3 fois) alors que pour la palette il est recommandé de le faire cuire dans de l’eau directement.

 

Ingrédients

  • 800gr de palette de porc (en deux morceaux dans mon cas)
  • Quelques grains de poivres entiers
  • 1 feuille de laurier
  • 500gr de lentilles vertes
  • 4 carottes
  • 2 échalotes
  • Quantité suffisante d’eau

Dans une grande casserole mettre les morceaux de palette, les recouvrir d’eau. Ajouter la feuille de laurier et quelques grains de poivre. Faire cuire à feu relativement fort (pas au maximum mais qu’il y ait une légère ébullition) pendant 1 heure.

Au bout de 20mn dans une autre casserole, mettre les lentilles avec les carottes épluchées et coupés en tronçons, les échalotes également épluchés et en morceaux. Pour chaque dose de lentilles ajouter 1,5 dose d’eau. Ajouter quelques grains de poivre entier et surtout pas de sel. Laisser cuire pendant 25 mn à partir de l’ébullition et surveiller qu’il reste toujours du liquide.

Quant les deux sont cuits, mettre les morceaux de palettes avec les lentilles. J’ai également ajouté une partie du bouillon de la palette pour saler les lentilles.

Laisser cuire à la température minimum quelques minutes.

palette aux lentilles

Résultat, une palette fondante, des lentilles juste assez salés par le bouillon et un régal pour le déjeuner. Et en plus il en reste pour le dej de ma fille du lendemain!

J’ai découvert le Paleron grillé il y a fort longtemps,  lors d’un atelier de cuisine où j’ai appris en compagnie d’autres bloggueurs et de bouchers pleins de choses sur la viande de boeuf.

Entre autres j ‘ai appris que l’on pouvait faire griller le paleron. Cela étant dit pour tout vous avouer à l’époque je ne savais même pas ce que c’était. Et évidemment je ne savais pas que c’est un morceaux que l’on utilise essentiellement dans des plats mijotés. Mais ça c’était avant!

Maintenant je sais que l’on peut l’utiliser dans tous les plats mijotés et grillé. Et il y a quelques jours je suis tombé sur un beau morceau d’environ 500gr et je me suis dit que cela méritait un test.

Pas vraiment une recette, puisqu’il n’y a pas grand chose à faire.

Donc avec un morceau de paleron de 500 grammes sorti du frigo 20mn avant la cuisson. J’ai utilisé une poele et je n’ai pas mis de matière grasse. J’ai fait chauffer la poele au maximum, salé et poivré un coté de la viande et posé la viande coté salé dans la poele. J’ai baissé le feu. Et laissé cuire au total 15mn en retournant la pièce.

paleron grillé

Nous l’avons mangé à 4 avec des haricots verts et c’était un régal.

paleron grillé

Et vous, vous le faites comment le paleron?

 

L’atelier de cuisine dont je parle plus haut est relaté dans cet article.

Tourtes au poulet et champignons Une recette pour le dîner du soir avec ma marmaille, le Bob étant en déplacement. Une salade verte et des tourtes au poulet et champignons en version individuelle et ça le fait, même sil ils redemandent des pâtes avec 😉

Donc sur le modèle de la grande tourte déjà faite ici, voici quatre petites tourtes individuelles avec de la pâte filo pour changer. Cela donne une légèreté que j’aime bien.

Ingrédients :

  • 1 poireau env 450grammes
  • 13àgr de champignons de paris
  • 4 blanc de poulet
  • 1 lichette de beurre
  • 1 lichette d’huile d’olive
  • sel et poivre
  • 150gr de crème fraîche
  • 4 feuilles de pâte filo (j’ai trouvé de grandes feuilles rectangulaires)
  • 50gr de beurre

Couper les blancs en morceaux et les faire revenir dans uns sauteuse avec de l’huile d’olive. Les faire dorer de tous les cotés et réserver. Laver le poireau et l’emincer. Faire chauffer dans la sauteuse une lichette de beurre et ajouter les poireaux. Les faire fondre environ 10mn à feu moyen puis doux.

Nettoyer les champignons et les couper en morceaux selon leur taille. Ajouter les champignons aux poireaux et remettre le poulet. Ajouter de l’eau sans recouvrir le mélange. Saler et poivrer. Laisser cuire environ 10 mn et baisser le feu. Ajouter la crème et mélanger.

Faire chauffer le four à 200°

Prendre 4 ramequins, faire fondre les 50gr de beurre. Avec un pinceau, beurrer les ramequins. Poser une feuille de filo (plié en deux dans mon cas) sur chaque ramequin et enfoncer la pâte. Beurrer la pâte filo dans le ramequin. Partager le mélange de poulet dans les ramequins et replier les bords de pâte pardessus le mélange. Beurrer encore une fois la pâte filo.

Mettre au four 20mn le temps de dorer la pâte.

tourtes au poulet et champignons

 

Enjoy!

roulé d'agneau a la coriandreUn petit plat presque estival! Un roulé d’agneau à la coriandre et roquette. Quand Damien de 750 grammes nous invite à la cave pour fêter la rentrée, je ne résiste pas, je file, et je vole. D’autant que l’ancienne cave de 75cl a changé de nom. Maintenant c’est A l’ombre d’un bouchon et c’est Arthur qui s’en occupe et toujours avec autant de gentillesse. Mais c’est toujours 82 rue Daguerre dans le 14eme.

Donc à cette soirée j’ai pu repartir avec de l’agneau presto, après avoir goûte aux merveilles de la cave et aux douceurs préparés par les autres bloggeurs. Il s’agissait de fines tranches de rotî et et il a été mitonné ce week end avec amour sur les conseils de mon acolyte Birgit!

 

Pour 4 personnes

  • 8 tranches fines de gigot d’agneau
  • 4 anchois
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petit oignon
  • 2 tranches de pain de mie
  • 1 belle poignée de roquette

Préchauffez le four à 210°. Aplatissez les morceaux de viande. Mixez la coriandre avec l’ail, le pain, l’oignon et les anchois. Déposez une belle cuillère à soupe dans chaque tranche et quelques feuilles de roquette. Roulez très serré la viande en utilisant le gras tout autour des cure-dents. Faites cuire au four entre 10 et 20 minutes selon si vous aimez l’agneau plus ou moins rosé.
Servir avec une salade tomate concombre et laitue.

roulé d'agneau a la coriandre

Bon app sous notre soleil d’automne!