Et moi qui croyais naïvement que j’allais bloguer à fond pendant les vacances. J’avais prévue de faire tout un tas de trucs. Les enfants commencent à être assez grands pour s’occuper sans moi de temps en temps, surtout qu’il a fait plutôt beau et que donc rien ne les empêchait d’aller jouer dehors. Nous avions prévue d’aller au cinéma (cela étant dit à part La nuit au musée que l’un d’entres eux avait déjà vu il n’y avait pas grand-chose qui puisse plaire à trois louslous de 14, 13 et 10 ans.) Donc j’avais des idées assez sympas et vous savez ce qui m’a perturbé tous ces jolis plans : mon Bob. Il a pris des vacances et alors là je peux vous assurer que les miennes de vacances sont passés à la trappe. Nous avons retourné toute la terre dans le jardin (du moins c’est comme ça que mon dos le ressent), planté du gazon, installé des balançoires dans les arbres. Planté des plantes un peu partout. Pff j’suis crevé. Heureusement demain il  reprend le boulot. J’ai un retard sur la lecture de mes blogs préférés, c’est fou.

 

Juste avant que mon Bob soit pris par son coup de folie, j’ai eu le temps d’essayer cette recette vue sur l’émission de Cyril Lignac un dimanche matin à la télé. Vous regardez M6 vous ? Certains membres de ma famille (au nombre de 2) regardent Turbo après Téléfoot, ensuite pour se mettre en appétit ils zappent sur les émissions de cuisine et du coup on est tombé sur l’émission de Cyril Lignac.

Je vous passe les détails sur l’émission, mais les recettes avaient l’air faciles et sympas. Ce jour là ils ont préparés des galettes de poulet aux épices et un sauté de champignons.

 

Ingrédients pour les galettes de poulet pour 5

 

  • 4 filets de poulet
  • ½ citrons confit
  • 8 olives dénoyautées
  • 1 oignon
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 2 cuillères à soupe de chapelure
  • 1 cuillère à soupe de miel liquide

Couper le poulet en morceaux et le passer dans un mixer ou hachoir. Rajouter l’œuf et mixer encore un peu pour tout mélanger.

 

Dans un bol mettre le citron confit coupé en tout petits morceaux, pareil pour l’oignon et les olives. Ajouter le poulet haché. Mélanger. Ajouter la chapelure, le cumin et le miel. Tout mélanger. Dans la recette originale CL utilisait des cercles de métal pour former des galettes. J’ai préférée faire des petites portions  et en plus je n’ai pas de cercles … J’ai donc fait des petits tas sur du papier sulfurisés posé sur une plaque allant au four. Ensuite j’ai aplatis ces tas qu’ils soient un peu plus plats.


Mettre au four 5mn à 210°.

 

Sortir du four, et faire chauffer un peu d’huile d’olives dans une poêle. Faire cuire les galettes environ 10mn selon leur épaisseur.

 

 

Sauté de champignons.

 

Ingrédients :

 

  • 1kg de champignons de paris petits à moyens
  • 4 tomates de taille moyenne
  • 2 cuillères à soupe de tapenade noire.

 

Nettoyer les champignons et selon leur taille les couper en deux ou en quatre. Nettoyer les tomates et les couper en morceaux.

 

Faire chauffer de l’huile dans une poêle ou dans un Wok et faire revenir les champignons 5mn. Les réserver.

 

Faire revenir dans la poêle les tomates pendant 2mn et ajouter la tapenade. Laisser à feu vif une minute, ajouter les champignons. Bien mélanger et servir.

 


Non, le poulet n’est pas brûlé, juste bien grillé. Résultat des courses, le poulet est très bon, toutes ces saveurs vont trés bien ensemble mais la texture du poulet est un peu curieuse, presque caoutchouteuse. Les champignons, rien à dire, c’est un top. La tapenade « fond » et fait avec les tomates une très bonne sauce.

 

Me voici de retour aprés une petite visite éclair à Stockholm. Deux jours dans la neige mais sans soleil.  La neige sur les arbres et sur la route (nettement moins drôle), les chevreuils dans le jardin à la recherche de nourriture. Un tout petit peu de shopping : les indispensables sabots (les miens étaient usés à la corde) et quelques Suédoiseries : des bonbons, du chocolat et des épices pour Garance.  Un livre de cuisine de Anna Bergenström : Under valnötsträdet (Sous le noyer) et une super recette de Hjortronparfait (en gros un dessert glacé aux framboises arctiques) que je vais essayer de faire un de ces jours.

Si vous voulez voir des photos sympas de Stockholm, Annette y est en ce moment et post ses photos.

 

 

 


Aujourd’hui est le premier jour de l’année du cochon donc tout d’abord je vous souhaite une bonne année et j’en profite pour vous infliger un riz sauté. Encore une fois ce n’est pas à proprement dit une recette mais plutôt des indications. C’est un plats de restes comme les nouilles sautés.

 

Ingrédients :

  • du riz basmati ou thai cuit
  • des restes de viandes (nous avions du lapin et du rôti de porc cuit avec des tomates séchés)
  • des poireaux (je n’avais plus d’oignons)
  • du gingembre frais
  • une gousse d’ail
  • quatre petites courgettes
  • des restes de petits pois
  • de la sauce soja
  • du sel, poivre, poivre de sichuan et une micro-pincette de piment en poudre

 

Nettoyer les poireaux et les couper en tranches fines. Eplucher l’ail et le gingembre et couper en tout petits morceaux. Faire revenir dans de l’huile d’olive trés chaude  les poireaux avec l’ail et le gingembre puis baisser le feu et laisser fondre 10 mn. Mettre de coté dans un plat.

Nettoyer les courgettes, les couper en petits morceaux et faire revenir dans de l’huile chaude pendant 5mn. Réserver.

Couper la viande en morceaux, puis la faire revenir dans de l’huile quelques minutes. Ajouter dans la sauteuse le mélange de poireaux, les courgettes, le riz et les petit pois. Saler (pas trop), poivrer, ajouter le poivre de sichuan et le piment. Bien mélanger et laisser chauffer. Juste avant de servir rajouter une bonne rasade de sauce soja.

Servir avec du soja à volonté et des chutneys tomates ou tomate-courgettes.

 

 

PS 1 : Merci a tous pour vos petits mots et commentaires.

PS 2 : Mon voyage s’est fait avc une étape à Paris, puisque les vols entre Marseille et Stockholm ne commenceront pas avant début mars. Cela m’a permis de faire le plein de Chinoiseries chez ma copine Luolan, mais cela fera l’objet d’un autre post!

C’est une recette tiré d’un Cuisine et Vins de France, fait en 20mn chrono avec le contenu du placard et du congelateur (bon d’accord faut décongeler le poulet avant). L’acidité des poivrons est attenué par la crème. Les enfants ont adoré (ouf pour une fois!)


 

Ingrédients pour 4 :

 

  • 4 filets de poulet
  • une boite de poivrons pelés (env 400gr)
  • 20 cl de crème fraîche (légère si vous voulez)
  • 1 gousse d’ail
  • thym, sel et poivre

Couper les filets de poulet en lanières, faire pareil avec les poivrons tout  en mettant deux ou trois poivrons (selon la taille) de coté. Faire revenir le poulet et les poivrons dans une poêle chaude pendant 10mn.

 

Pendant ce temps mixer les poivrons restant avec la gousse d’ail épluché, le thym, le sel et le poivre et la crème fraîche.  Quand la viande a cuit 10mn, verser cette sauce par dessus et laisser cuire encore 5mn.

Un régal avec du riz.

Poulet_aux_poivrons

Nous sommes bien d’accord vous ne venez pas ici pour découvrir de super nouvelles recettes inventées par mes blanches mains. Il y a pleins de blogs qui font ça très bien. Vous ne venez pas non plus chercher de l’exotisme dans mes placards d’épices, quoique à force d’aller regarder chez les autres je me retrouve avec des trucs curieux dans mes placards. Je vais même vous avouer un truc, je suis allé dans un magasin bio. Aie, chut faut pas le dire au Bob (Il est allergique au mots Bio, homéopathie, naturel etc .., je sais je me traîne un boulet mais qu’est que vous voulez c’est quand même le père de mes enfants). Remarquez quand je vois le prix que ça coute, je crains que je ne vais pas nourrir ma famille comme ça.

 

J’ai acheté du Agar-agar (depuis le temps que j’en cherche, je ne sais plus ce que je voulais faire avec) et du Rapadura. Quesaco ! Ben du sucre de canne complet. Et en plus il a une sale tronche, mais c’est vrai qu’avec un yaourt c’est très bon).

D’ailleurs on pourrait se demander ce que vous venez lire ici, maintenant que je me pose la question?

J’arrete de me poser des questions. Bref, je ne fais pas une cuisine particulièrement inventive mais je fais manger mes loulous une à deux fois par jour. Je fais des plats pratiques à faire et à réchauffer. Des plats qui ne me prennent pas trois heures et la tête. Des plats avec des ingrédients faciles à trouver et un fond d’épicerie (a peu prés) normal.

Alors tout ça pour dire que j’ai fait une blanquette pour ma poulette, qui me l’a réclame souvent.

Pour ma recette je me base sur un livre acheté il y a prés de 20 ans : Ma cuisine de Régines Desforges. C’est tellement vieux que je n’arrive pas à trouver ce livre sur le net, il va falloir que je me fende d’une photo.

Elle présente des recettes tellement classiques mais de manière très simple. Donc voilà comment je fais ma blanquette.

Ingrédients pour 5 (avec un peu de rab!):

 

  • 1kg de veau
  • 1 gros oignon
  • 1 carotte
  • un bouquet garni
  • 50 gr de champignons de Paris
  • 1 clou de girofle
  • 30gr de beurre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 30 gr de farine
  • ½  citrons
  • Sel et poivre

Couper la viande en cubes et la mettre dans un faitout. Verser le citron pressé par-dessus et recouvrir d’eau froide. Porter à ébullition et écumer. Rajouter la carotte, épluché et coupé en morceaux, ainsi que l’oignon, épluché et piqué avec le clou de girofle, et le bouquet garni. Salez et poivrez. Laisser cuire à petits bouillons 1heure et 15mn.

30mn avant la fin de la cuisson, faire fondre le beurre dans une casserole, rajouter la farine et mélanger. Quand le beurre a absorbé la farine rajouter une louche du bouillon de la viande et bien mélanger et laisser cuire 10mn environ à feu doux.

20mn avant la fin de la cuisson, ajouter les champignons lavés et coupés dans le faitout. Dans un bol mélanger les deux jaunes d’œufs et la crème fraîche. Délayer le mélange petit à petit avec un peu de sauce chaude puis verser ce mélange dans la sauce, toujours en mélangeant.

Retirer l’oignon du faitout et ajouter la sauce en mélangeant bien.

Servir avec du riz ou des petites pommes de terre.

 

Bon ce n’est pas du légér-léger, je vous l’accorde mais aprés ça on n’a plus faim. Et en plus j’ai une petite poulette toute content et ça, ça n’a pas de prix!

Blanquette_de_veau

Après avoir écrit que Stéphanie Plum mangeait des trucs qui me paraissaient improbables je me suis dit que j’allais essayer de faire quelques uns des plats dont elle se régale chez sa mère. J’ai pensé au Pineapple upside down cake (qui est dans le four en ce moment, donc la recette suivra) et au meatloaf. Alors pour tout vous avouer ce n’est pas la première fois que j’essaie de faire un meatloaf (ou pain de viande), l’idée m’a toujours paru pratique d’avoir ce pain de viande à manger chaud ou froid avec ou sans sauce.

Mais mon premier essai fût assez catastrophique : sec et pas assez assaisonné. Par contre là je crois que suis sur la bonne voie, il faudra peut être ajuster le tir mais c’est pas mal. Comme d’hab les enfants ont trouvé cela bof, mais je ne désespère pas, avec un peu d’habitude ils vont finir par aimer ça.

 

Alors la recette qui m’a inspiré est sur le net mais un lien qui n »existe plus. J’ai changé pas mal de choses et surtout j’ai divisé la recette par deux (à peu prés) et cela remplit déjà un moule à cake. Donc cela suffit.

 

Ingrédients pour un moule à cake :

  • 600gr de viande haché
  • 1 poivron rouge émincé grossièrement
  • ½ boite de tomates pelées (que j’ai remplacé par 200 gr de coulis maison)
  • 1 petit oignon émincé
  • 3  tranches de bacon
  • 75 gr de chapelure
  • 30gr de parmesan râpé
  • 1  gousse d’ail pressé
  • ½ cuillères à café de basilic
  • 2 cuillères à soupe de persil
  • 1 cuillère à café de fond de veau
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café de poivre noir moulu
  • 3 petites tomates (cerises !) coupés en morceaux
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du ketchup selon envie
  • Poudre d’oignon ou d’échalote

 

Préchauffer le four à 200°

 

Dans un grand bol mélanger la viande, les légumes coupés, les œufs, les herbes, la chapelure, le coulis de tomates,l’huile d’olive (si le mélange parait trop sec) et le soja. Garder le bacon et le ketchup pour la fin.

 

Mettre la viande dans un moule à gâteaux (beurré ou huilé si c’est nécessaire). Mettre du ketchup par-dessus en couche fine, mettre les tranches de bacon par-dessus, saler, poivrer et éventuellement mettre de la poudre d’oignons ou d’échalotes. Mettre au four pendant 1h30. De temps en temps rajouter du ketchup si vous pensez que la viande sèche trop.

 

D’après la recette originale le ketchup peut être remplacé par une autre sauce de type barbecue si vous préférez.

 

Alors le résultat est moelleux à souhait, je pense que l’apport de légumes frais en morceaux était juste ce qu’il fallait. A servir avec de la purée de pommes de terre et des légumes verts sans oublier le gravy si on veut faire comme la Maman de Stéphanie. Les enfants l’ont mangé avec du riz blanc et nous avec une salade verte.

Et puis franchement n’étant pas douée pour la photo, aucune de mes photos est appétissante. Donc pas de photo. Désolée.

 

Quelque temps près avoir fait ma soupe aux panais, j’ai retrouvé un de ces légumes qui s’était caché sur mon plan de travail pour ne passer à la moulinette. Comme j’avais prévu un poulet rôti pour le déjeuner j’ai pensé le faire cuire avec quelques légumes.

 

J’ai d’abord fait griller le poulet sur toutes ses faces pendant 20mn. J’ai salé et poivré la bête, mis un peu d’eau au fond du plat et je l’ai fait cuire encore 20mn à 200°. Pendant ce temps là j’ai épluché et coupé en dés 3 carottes de taille moyenne, un quart de céleri, une dizaine de pommes de terre moyennes, un panais, un gros navet.


J’ai rajouté les légumes au plat et j’ai remis au four pour ¾ d’heure après avoir salé et poivrer les légumes. Pendant la cuisson j’ai surveillé le niveau d’eau et j’ai arrosé le poulet et mélangé les légumes.

 

Evidemment, mon Bob est resté sur sa première idée : si le panais avait été oublié c’est qu’il y avait une raison et il n’est pas nécessaire que je le sorte des oubliettes mais encore un fois moi j’ai aimé et ce mélange de légumes a quelque chose qui sort de l’ordinaire et accompagne très bien le poulet.

 

Toujours tiré du même livre Les recettes provençales de Yann Leclerc que la soupe de courge, voici la recette de la daube. Finalement, c’est un de ces plats que je préfère, facile à faire, encore mieux si on le fait la veille. Si on en fait trop cela se congèle sans problèmes et c’est parfait pour les premières jours de froid comme en ce moment. Les enfants aiment sans discuter enfin bref c’est parfait.

Ingrédients pour 5 personnes : 

  • 800 gr de viande de bœuf

  • 2 oignons

  • 1 carotte

  • 3 gousses d’ail

  • 125 gr de lardons

  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates

  • du vin rouge (j’ai utilisé 4 dl de vin local)

  • sel et poivre

  • bouquet garni

  • huile d’olive

La veille, commencer par couper la viande en cube. La mettre dans un saladier. Mettre avec les oignons épluchés et coupés en quarts, l’ail épluché et la carotte épluché et coupé en morceaux.

Saler et poivrer, et ajouter le bouquet garni. Recouvrir de vin rouge (il m’a fallu 4dl). Laisser mariner jusqu’au lendemain en remuant de temps en temps. Mettre au frigo.

 

Daube provençale

Filtrer la marinade à l’aide d’un chinois et laisser égoutter la viande quelques minutes. Faire chauffer de l’huile dans une cocotte et mettre la viande à dorer de tous les cotés. Ensuite mettre de coté la viande.

Mettre les lardons à suer quelques minutes dans la cocotte, ajouter les oignons de la marinade coupés en morceaux plus petits ainsi que les carottes, l’ail et le bouquet garni. Remettez la viande dans la cocotte, verser le vin de la marinade par-dessus et rajouter le concentré de tomates. Rectifier l’assaisonnement et laisser mijoter à feu très doux avec un couvercle pendant 4 à 5 heures.

Servir avec des pommes de terre.

Daube provençale

Basé sur une recette de Cuisine et Vin de France. C’est encore un plat facile à préparer, et qui se réchauffe facilement si on le prépare à l’avance.

 

 

Ingrédients  pour 5 personnes

  • 500gr de viande hachée

  • 3 oignons

  • 2 carottes

  • 1 poivron rouge

  • 4 tomates

  • 3 cuillères à café de poudre de Chili

  • 1 pincée de piment  (facultatif)

  • une boite de haricots rouges

  • 1 bouillon cube

  • 20cl de coulis de tomate ou du concentré de tomates délayé dans de l’eau

 

 

 

 

Faire revenir l’oignon haché dans de l’huile à feu doux pendant 10mn dans une cocotte.

Ajouter le poivron, la carotte et les tomates coupés en morceaux et la viande hachée. Saler et poivrer, mettre les épices à Chili et les piments. Laisser mijoter 10mn en remuant.

 

Mettre dans la cocotte les haricots rouges, le coulis de tomates et le bouillon cube émietté. Mettre un couvercle et laisser cuire à feu doux pendant une heure.

 

Servir très chaud avec du riz.

 

 

 

Remarque : si on rajoute une deuxième boite d’haricots on peut faire l’impasse sur le riz.

 

 

 

 

 

 

 

Ceci est une recette faite par ma mère lors de son dernier passage avec ce qu’il y avait sous la main. J’ai re-essayé et voilà ce que cela donne.

Ingrédients pour 6 personnes

  • 1 kg de viande de bœuf (comme pour faire un bourguignon)

  • 1 gros oignon (il faisait 200gr)

  • 2 gousses d’ail

  • 40 gr de gingembre frais

  • sel et poivre

  • 3 dl d’eau

  • 1 bouillon cube

Préparation :

Faites revenir les morceaux de viande dans une sauteuse avec une lichette d’huile, sur toutes ses faces pendant quelques minutes pour la saisir.

Eplucher et émincer l’ail et l’oignon.

Enlever les morceaux de viande et les couper en lanières, pendant ce temps faire revenir l’ail et l’oignon doucement dans la sauteuse avec une deuxième lichette d’huile pendant 5mn.

Eplucher le gingembre et le râper. Remettre la viande en lanière et le gingembre dans la sauteuse. Ajouter le sel, le poivre, le bouillon cube et l’eau. Couvrir et laisser cuire ¼ d’heure.

Servir avec du riz ou des pommes de terre à l’eau.

Pas de photo pour l’instant, on a tout mangé.

Boeuf_au_gingembre

Pour le porc j’utilise en fait toujours la même marinade, mais cette fois ci pour ce sauté de porc plus ou moins chinois j’ai fait sauter la viande.

Donc pour 5 personnes:

  • 800gr à 1 kg de sauté de porc

  • un oignon

  • une gousse d’ail

  • de la coriandre

  • huile d’olive

Faire macérer la viande entre une à deux heures dans la marinade. Dans une sauteuse faire chauffer de l’huile d’olive. Mettre l’oignon et l’ail coupés en petits morceaux. Faire revenir pendant cinq minutes à feu moyen pour qu’ils prennent de la couleur.

Augmenter la température et faire sauter la viande pendant 10 à 15 mn. Servir avec du riz et un peu de coriandre par-dessus.

Sauté de porc

Je ne sais pas si c’est très chinois d’ou le titre mais je le rentre quand même dans cette catégorie! 😉

Mademoiselle Bobette me réclame un bœuf bourguignon depuis des mois. Après des explications sur le plaisir de manger des plats en sauce l’hiver, et à priori pas pendant la canicule , j’ai finalement abandonné, et malgré nos 26°à 7h du soir nous avons, hier soir, mis en route ce plat qu’elle aime tant pour ce soir. Pourquoi hier ? Mais parce que c’est encore meilleur quand c’est réchauffé !!!

    

Ingrédients :

  • 125 gr de lardons
  • 1,3 kg de viande de bœuf
  • 250 gr de champignons
  • 2 oignons
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 500 gr de carottes (environ 4 carottes)
  • 1 gousse d’ail
  • ¾ de litre de vin rouge (de préférence de bourgogne, mais j’ai pris du cru local)
  • une pincée de thym
  • sel et poivre

Faites revenir dans une sauteuse les lardons et la viande coupé en morceaux (très petits m’a dit Mlle Bobette, moyen ai-je tranché) pendant une dizaine de mn. Rajouter les oignons coupés en lamelles puis les champignons. Faire cuire quelques minutes. Saupoudrer de la farine et bien mélanger. Mettre les carottes coupées en rondelles dans la sauteuse, l’ail coupé en morceaux, puis le vin. Ajouter le thym puis saler et poivrer. Laisser cuire à feu doux pendant 2h30. Attendre le lendemain, pour éventuellement dégraisser puis réchauffer.

Remarque : il est clair que 1.3kg de viande pour cinq cela fait beaucoup. Mais comme ça je suis sure qu’il m’en reste pour le lendemain.

Il n’y a pas de photos parceque je trouve que le Boeuf en sauce n’est pas trés photogénique pour pas dire carrément mochebouillesque.


Pour les spareribs ou travers de porc, j’ai utilisé la sauce barbecue déjà décrite, en ajustant les quantités pour accommoder.

Les travers de porc ont mariné pendant plus de 12 heures au frais.

Ensuite comme les brochettes, on peut utiliser le four ou le barbecue. Pour le four compter ½ heures en les retournant. Sur le barbecue pendant 15 à 20 mn selon leur taille. Voilà ce que cela a donné :

C’est une recette qui vient du sud-ouest, le pays basque pour être plus précise. J’ai eu l’occasion d’y goûter il y a quelques années, et c’était fort bon. Mais comme cela ne prononce pas du tout comme cela s’écrit, j’ai eu du mal à retrouver la recette. De passage chez Véro, il y quelques jours, dans ses livres de cuisine il y avait « La cuisine Basque ». Du coup j’ai retrouvé le nom de la recette. J’ai cherché sur Marmiton. Et avec tous ces tuyaux voilà un savant mélange qui demande un peu de préparation mais qui permet d’avoir un plat complet : viande et légumes et qui a l’avantage de se préparer à l’avance et d’être encore meilleur réchauffé. Bref j’adore ce genre de plat.

Pour 4 personnes

  • 700 gr de veau (du genre blanquette)

  • 1 poivron vert

  • 1 poivron rouge

  • 1 oignon

  • 1 gousse d’ail

  • ½ l d’eau

  • 1 bouillon cube

  • huile d’olives

  • sel et poivre

  • 1 cuillère à café de piment d’espelette

  • Pommes de terre environ une dizaine (dépend de l’appétit des convives)

Éplucher l’oignon et l’ail, les faire revenir dans une sauteuse avec l’huile d’olive. Baisser le feu. Ouvrir les poivrons, enlever les filaments blancs et les graines, couper en petits morceaux et rajouter au mélange oignons-ail. Laisser revenir le temps de couper la viande en tout petit morceaux (dans certains recettes elle est même hachée). Ajouter la viande aux légumes. Faire revenir une dizaine de minutes. Ajouter l’eau avec le bouillon cube, le sel, le poivre et le piment. Peler les pommes de terre et les couper en cubes. Rajouter dans la sauteuse. Faire cuire environ ¾ d’heure. Surveiller le niveau d’eau dans la sauteuse de temps en temps et rajouter si nécessaire.

Pour imprimer : Axoa_au_piment

Cette sauce est à la base de nombreuses recettes qui suivront (certainement) :

La marinade :

  • 3 cuillères à soupe de ketchup
  • 5 cuillères à soupe de miel
  • 4 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre (ou du gingembre frais haché)
  • 1 gousse d’ail pressé

Mélanger toutes les ingrédients dans un bol, poivrer mais pas de sel puisqu’il y a du soja.

Pour varier les plaisirs en option on peut mettre 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin et/ou ½ cuillère à café de piment.

Ensuite pour les brochettes, j’ai pris 1kg sauté de porc, que j’ai coupé en cubes de 2 * 2cm environ (je n’avais quand même la règle à la main) et j’ai tout mis dans la marinade. Comme j’aime bien préparer à l’avance je fais mariner la viande toujours un jour avant, mais je crois que vous pouvez vous contente de quelques heures.

Ensuite l’ennui de cette recette, c’est qu’il faut enfiler les morceaux de viande dégoulinants de marinade sur des pics à brochettes. J’utilise des piques en métal, si vous voulez utiliser des piques en bois ou en bambous, il est utile de les laisser tremper dans l’eau quelques mn pour pas qu’ils s’enflamment sur le barbecue.

Ensuite 20 à 25mn sur le barbecue. Je n’ai même pas eu le temps de prendre une photo…..

e_barbecue

Même réflexion que pour le curry : il y a pleins de versions différentes de tandoori, voici celle qui plait à ma famille.

 

  Il me reste encore de la poudre de chez Sharwood’s, (contrairement au curry).

 Ingrédients : 

  • 800gr de pilons de poulet (dans mon cas cela faisait 8 pilons)
  • 3 yaourts brassées
  • 3 cuillères à soupe de poudre de tandoori
  • sel et poivre
  • jus d’un demi citron

Mélanger dans un plat ( plat à gratin, pas trop profond mais large) les yaourts, la poudre à tandoori, le jus de citron, le sel et le poivre.

Inciser de plusieurs coups de couteaux  les pilons (cela permet à la marinade de mieux aromatiser la viande).

 Laisser mariner. Je préfère le faire toujours la veille, ce qui vous donne entre 12h et 24h.

Ensuite, dilemme : four ou barbecue. D’habitude, je mets au four pendant ¾ d’heure à 200 ° en retournant les morceaux à mi-course. Cette fois ci j’ai refilé le BB à Bob qui les a fait cuire 30mn sur le barbecue. Il a trouvé que ce n’était pas très pratique à faire cuire, et nous nous avons trouvé un peu cramé mais avec un très bon goût de tandoori. On refera au four l’hiver prochain, a moins que Bob change d’avis.

 Monsieur Bob dit que la photo du poulet avant cuisson n’est pas montrable, c’est vrai que la yaourt rose. Bof !! Et la photo après cuisson, je n’ai pas eu le temps de la faire. Désolée

Bon, je sais, il y a autant de façon de faire un curry que de chemins qui mènent à Rome. Et surtout il y a autant de mélange différents d’épices que de cheveu sur le crâne de mon Bob (qui n’en a plus trop mais quand même si on les comptait cela chiffrerait certainement).

Bref chacun à ses épices et sa recette.  Pour les épices je trouve que Mr Ducros  dans sa gamme Saveurs brutes a un curry qui est pas mal mais surtout au niveau de la présentation, je m’explique les épices ne sont pas complètement moulus donc c’est assez joli à saupoudrer. Par contre quand il faut faire un poulet au curry, je ne jurais que par les épices Sharwood, le mild ou le strong selon. Mais je n’en ai pas encore trouvé ici à Aix. Donc en attendant pour faire le plat favori de mon Bob et de mes trois loustics il a fallu improviser avec ça :

(J’ai un mal de chien à faire des photos de prés sans que cela devienne flou, je vais persévérer mais en attendant c’est flou !!! désolée)

C’est de chez Pataks, de la pâte à curry indienne Mild. Ne vous fiez pas au mild. Il est indiqué sur le pot 8 cuillères à soupe c’est-à-dire 120 gr pour 800 gr de poulet, et c’est l’horreur. J’ai essayé je vous le jure ne le faites pas.

Bon voilà la recette que je fais :

  • 800 gr de poulet avec os de préference

  • 1 oignon

  • 1 gousse d’ail

  • 1 cuillère à soupe de pâte Pataks de curry

  • une boite de tomates pelés

  • un verre d’eau

  • une boite de lait de coco (env 150 à 200ml)

  • éventuellement une courgette coupée en dés (cela donne de la texture à la sauce)

  • Sel et poivre

Faire revenir le poulet dans de l’huile d’olive pour le faire dorer, puis réserver.

Faire revenir l’oignon avec l’ail dans la sauteuse quelques minutes à feu moyen, pour qu’ils prennent un peu de couleur.

Mettre une cuillère à soupe de la pâte à curry avec les oignons et faire revenir une minute ou deux.

Remettre le poulet, ajouter les tomates, le lait de coco. Et les courgettes si vous le souhaitez. Salez – poivrez.

Faire cuire à feu moyen 60 mn, ou plus longtemps (2h) à feu très doux.

En général je préfère faire ce plat la veille, et le réchauffer, je trouve qu’il a encore plus de goût. Si vous utilisez des blancs de poulets, je vous recommande de rajouter un bouillon cube.

Ensuite pour le servir, du riz Basmati ou Thaï, des bananes coupés en tranches, un mélange concombre yaourt, de la poudre de coco, et du chutney.