C’est la Pentecôte et il parait qu’il faut manger du veau, alors ce Dimanche c’était  côte de veau. Me demandez pas pourquoi il faut manger du veau à la Pentecôte, c’est une question que j’ai oublié de poser lors de ce très chouette déjeuner au restaurant Limon où j’ai pu rencontrer plusieurs acteurs de la filière veau.

Un déjeuner fort agréable , tant pour la compagnie que pour le déjeuner préparé par Juan Arbaelez. Du coup j’ai eu envie de manger du veau ce week end! J’ai fait avec ce que j’avais dans les placards mais à vous d’ajuster selon vos gouts.

Cependant, j’avais une chose pas banal dans mon frigo :

Ail de la Drôme

Ce sont des fleurs d’Ail éléphant. Je vous avais beaucoup parlé d’ail suite à ma visite chez des producteurs de semences et d’ail de la Drôme. Nous avions rencontré à cette occasion Fanny Boutarin qui a crée avec son époux  Stéphane la Maison Boutarin, ils préparent et vendent de l’ail noir à partir de l’ail de la Drôme. Un régal à tester absolument. Ils nous avaient également présenté à cette occasion l’Ail éléphant! Un truc énorme. Et là il s’agit de la tige ou hampe de l’ail éléphant qui est coupé pour permettre au bulbe de se développer.

Ail de la Drome

Une tête d’ail éléphant près d’une tête d’ail normal!

 

Revenons à nos moutons, j’ai fait cuire les fleurs et les tiges à la vapeur pendant environ 10mn. Ils auraient peut être mérité quelques minutes de plus mais c’est un régal, tout doux avec une touche légèrement aillé (forcément), une texture presque comme du brocoli pour la tête et une texture d’haricot vert pour la hampe.

Ingrédients :

  • 1 cote de veau environ 450gr
  • 6 tomates cocktails
  • 4 petits oignons blancs frais
  • Quantité suffisante de pommes de terre (j’ai utilisé des pompadour)
  • sel
  • huile d’olive
  • piment d’espelette
  • thym

Et l’ingrédient bonus des fleurs d’ail éléphant cuit à la vapeur.

Préparation :

Sortir la côte de veau en avance du réfrigérateur pour qu’elle revienne à température ambiante (entre 30mn et 1 heure selon la taille de la côte).

Mettre la cote de veau dans un plat, salez, et ajoutez du piment d’Espelette et du thym si le cour vous en dit.

Couper les tomates en 4, éplucher les oignons et couper en 4 également. Éplucher les pommes de terre et coupez les en morceaux assez petits pour que 30mn de cuisson soit suffisant. Tout mettre autour de la côte de veau.

Arroser d’huile d’olive la viande et les légumes.

Cote de veau fleur d'ail

Evidemment, la fleur d’ail n’est pas nécessaire pour cette recette, c’est juste un petit truc en plus 🙂

Bref mangez du veau et de l’ail! C’est très très bon.

Anna Bini Raviolis au citron

C’est raviolis au citron sont une pure merveille, un concentré de soleil.

 

Ingrédients :

  • 1 dose de pâtes fraîches aux oeufs pour 6 personnes 
  • Pour la farce:
    • 300 g de ricotta régulière
    • Le zeste de 2 citrons (idéalement biologiques)
    • 1 œuf
    • Une pincée de sel
    • Parmesan fraîchement râpé (à ajouter progressivement à la farce jusqu’à l’obtention d’une consistance suffisamment ferme pour former des boules de 2 cm avec vos doigts)
  • Pour la sauce au citron:
    • Le zeste de 6 citrons
    • 80 g de beurre
    • 250 g de crème fraîche liquide
    • ½ cube de bouillon de volaille ou de légumes

Préparation :

Préparer les pâtes fraîches aux œufs

Pour préparer la farce, mélanger tous les ingrédients dans un bol. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin. Ajouter progressivement le parmesan râpé jusqu’à ce que la consistance de la farce permette de former des boules de 2 cm avec les doigts et la paume de votre main (1 boule=/ c. à thé de farce).

Pour tailler les raviolis, fariner légèrement un plan de travail propre, ainsi que les bandes de pâtes entre chaque passage au laminoir. Réduire progressivement l’épaisseur des bandes de pâte et les tailler avec une forme rectangulaire régulière.

Étendre une bande de pâte sur votre plan de travail et y répartir 6 boules de farce espacées de 5 cm sur une moitié de la bande. Replier la pâte sur elle-même afin de couvrir la farce. Sceller avec les doigts chaque boule de farce de manière à faire sortir un maximum d’air.

Tailler autour de chaque boule de farce des cubes de tailles identiques à l’aide d’un couteau ou d’un rouleau à raviolis. Détacher délicatement les raviolis du plan de travail. Réserver dans une grande assiette ou un plateau légèrement fariné. Cuire les raviolis lorsque la sauce sera prête.

Pour préparer la sauce, chauffer dans une grande poêle le zeste de citron et le beurre en prenant soin de ne pas colorer le beurre. Ajouter le demi-cube de bouillon, puis la crème. Mélanger et cuire environ 10 minutes à feu moyen doux, jusqu’à ce que la sauce devienne onctueuse. Réserver la sauce pour y tremper les raviolis cuits avant le service.

Pour cuire les raviolis, remplir un grand chaudron d’eau et porter à ébullition. Lorsque l’eau bout, saler au goût, puis ajouter quelques raviolis à la fois. Cuire les raviolis jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface. Puiser les raviolis cuits à l’aide d’une passoire et les plonger directement dans la sauce chaude environ 1 minute. Servir immédiatement.

 

Vous saviez que ces boulettes de farces s’appellent des Gnudi ?

Ce qui était sympa avec ce cours c’est que Anna nous a tout montré étape par étape puis nous a laissé faire (sous son regard vigilant quand même).

Anna Bini Raviolis au citron

raviolis Anna Bini

Anna Bini Raviolis au citron

Anna Bini Raviolis au citron

Anna Bini Raviolis au citron

Pour voir d’autres du photos du cours voir l’article Mes premiers raviolis avec Anna Bini

Pour s’inscrire aux cours de Anna Bini, c’est sur son site ou bien sur EventBrite

 

haricotsn verts primeale

Qu’est qu’on mange ce soir? La question qui revient tous les jours. Alors hier soir c’etait des haricots verts.

Il faut bien essayer d’équilibrer les repas de mes petits (qui d’ailleurs ne sont plus si petits que ça). A midi ils mangent tout et n’importe quoi. Au Crous, au snacking a coté de la fac ou bien pour Miss Bobette des lunchbox préparés par ses soins et qui alternent avec des plats tout prêts.

Du coup le soir cela peut être des salades en été et des soupes en hiver. La question étant que faire de simple, qui ne prend pas de temps, qui fait plaisir à tout le monde et qui peut se réchauffer vu que tout le monde n’a pas les mêmes horaires….

La solution c’est souvent des haricots verts  avec des lardons et encore plus quand Priméale me propose de tester leurs haricots verts sans fil.

Ingrédients pour 4

  • 450gr de haricots verts Priméale
  • 250gr de lardons salés
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail

Équeuter les haricots verts, (je n’enlève que le bout dur)  et  les rincer. Les faire cuire 15mn dans une grande casserole d’au bouillante salé.

Pendant ce temps éplucher l’oignon et l’ail et les émincer. Faire chauffer une poêle à feu moyen et faire revenir les lardons pendant 5mn. Ajouter l’ail et l’oignon émincé. Quand ils ont pris un peu de couleur baisser le feu.

 

Quand les haricots verts sont cuits (je les aime un peu dur), les égoutter et les ajouter à la poêle. Faire sauter quelques instants pour que les ingrédients se mélangent bien et servir pendant que c’est chaud.

HAricots verts primeale

 

 

En plus j’ai ajouté juste une lichette de beurre frais avant de déguster. C’est rapide et c’est délicieux!

Vous remarquerez peut être sur le paquet qu’il y a une indication « Sans fil Satisfait ou remboursé ». Étonnant non 🙂 Pour le coup en effet ils étaient sans fil!

 

tarte aux poireaux

Voici la recette de la tarte aux poireaux que j’ai fait après le salon de l’agriculture et l’émission à laquelle j’ai participé sur le stand du Gnis.

Une émission très sympa, c’est fou comme 15 minutes passent vite en bonne compagnie. Sur le plateau il y avait Martine Gérardin du magazine Rustica l’hebdomadaire du jardinage, Guillaume Bapst de ANDES Epiceries Solidaires (une association pour l’aide alimentaire français, en soutenant le développement des , structures qui proposent en libre-service des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité, contre une participation financière de 10 à 30% du prix usuel.) et Sylvain Legrand Agriculteur et président AOP poireau de France.

En 15 mn nous avons eu le temps de parler de la soupe de poireaux préparé par ANDES et commercialisé entre autres chez Monoprix, sur comment cultiver des poireaux dans son jardin, et la production de poireaux en France pendant que moi je faisais revenir ma fondue de poireaux

Je vous invite à regarder cette émission pour en savoir plus :

Ze Cookin’ Girl : Un amour de poireau ! from POWERBOOST on Vimeo.

 

Du coup, j’ai voulu faire une tarte aux poireaux. Déjà que je mets des poireaux partout mais je n’avais jamais fait une tarte / quiche avant. Allez savoir pourquoi….

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 rouleau de pâte brisée ou bien une pâte à tarte minute
  • 2 poireaux moyens
  • 4 oeufs
  • 125gr de lardons
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 200 ml de lait frais
  • 50gr de fromage râpé
  • sel

Mettre le four à chauffer à 180°C

Étaler la pâte à tarte dans un moule préalablement beurré ou bien en utilisant une feuille de papier sulfurisée.

Laver et couper les poireaux en tranches fines (mais pas extrêmement fine, environ 7mm). Les éparpiller sur le fond de tarte, ajouter les lardons par dessous et saupoudrer de fromage râpé.

Dans un bol mélanger les 4 oeufs, la crème et le sel. Saler avec précaution si vous avez utilisé des lardons déjà salés. Mélanger le tout et verser l’appareil sur le fond de tarte.

Mettre au four pour 45mn environ.

Servir chaud, tiède ou froid comme vous le souhaitez.

tarte aux poireaux

Et si vous voulez voir les vidéos de mes petits camarades qui ont parlé de navets, échalotes, radis, laitue, endives, blettes, ail et choux vous pouvez aller voir l’ensemble des vidéos  sur Vimeo ou bien trouver les liens vers leurs recettes sur Moments #DiversitéLégumes

Et enfin si vous cherchez d’autres recettes à base de poireaux, sur ce blog vous trouverez une soupe de poireaux pommes de terre au fromage bleu, un risotto de poireaux au Noilly Prat, une tourte au poulet et poireaux ….

Ou encore des poireaux rôtis au four chez Birgit ou bien des Okonomiyaki  aux poireaux chez Pépites de noisettes

 

La soupe Jota est ce que l’on appelle une soupe repas, un plat unique qui permet de se donner chaud et tenir le coup pendant le boulot toute l’après midi.

Nous avons goûté à cette soupe à la ferme auberge Fagganeli (site en Italien et en  Slovène) dans la ville de Miren relativement près de la frontière Italienne. Il font pleins de produits dérivés du cochon, des jambons, des saucissons, leur propre vin et leur pain. Nous avons été accueilli par Margerita qui ouvre l’auberge les week ends ou bien à la demande.

Après la charcuterie de l’entrée avec un peu de fromage de Tolminc bien sur, nous avons attaqué cette soupe Jota odorante et délicieuse accompagnée de saucisses maison. Le dessert était à base de pommes, c’était délicieux mais Margerita n’a pas voulu nous donner sa recette 😉 Le tout accompagné de vins rouge et blanc maison et le jus de pommes d’un voisin.

Soupe Jota

Soupe Jota

 

Soupe Jota

 

Pour ma part j’ai voulu faire cette soupe pour le dîner, donc j’ai mis moins de viande et pas de haricots. J’ai également pas servi de saucisses avec. Bref, j’ai pas mal changé la recette Je vous mets ma version d’abord puis la recette de Margerita après.

Ingrédients pour 5 personnes

  • 400gr de choucroute cuite
  • 500gr de pommes de terre à purée
  • 200gr de lard coupé en lardons
  • 150gr de jarret cuit

 

Eplucher les pommes de terre et les couper grossièrement en morceaux de taille équivalente. Mettre les pommes de terre dans une casserole  d’eau froide qui recouvre juste les pommes de terre. Ajouter dans la casserole les lardons et le jarret coupé en morceaux. Laisser cure jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien cuites (environ 20 à 25mn). La pomme de terre doit facilement s’écraser sous une fourchette.

Pendant ce temps mettre la choucroute à chauffer doucement dans une autre casserole. Comme je l’ai prise déjà cuite, il n’est pas nécessaire de la faire cuire.

Quand les pommes de terre sont cuites, Ne pas les égoutter mais les prendre avec un écumoire et dans un bol les écraser ou bien avec une fourchette ou bien un écrase-pommes de terre. Les ajouter à la choucroute. Avec l’écumoire récupérer tous les lardons et bouts de viande et les ajouter au mélange choucroute/pommes de terre. Ensuite ajouter l’eau de cuisson des pommes de terre. Mais juste ce qu’il faut pour avoir une consistance un peu épaisse.

 

Servir chaud avec du pain.

Soupe Jota

 

Pour ma part je n’ai pas salé car j’avais choisi du lard salé dés le départ. Le poivre peut être ajouté au moment du service. Comme ma famille aime bien la choucroute, cela a plu à tout le monde. A refaire

Recette de Margerita  pour 8 personnes :

  • 500gr de choucroute crue
  • 1kg de pommes de terre
  • entre 300gr et 500gr de pancetta coupé en petits morceaux
  • entre 300gr et 500gr de travers de porcs fumés sdésossés et coupés en petits morceaux
  • 500gr de haricots blancs cuits
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 2 cuillères à soupe de farine

 

Faire cuire séparément la choucroute et les pommes de terre épluchés . Ajouter aux pommes de terre la pancetta et la viande des travers. Quand les pommes de terre sont cuites les écraser et les ajouter au chou. Ajouter la viande cuite.

Dans une casserole à part faire un roux avec de l’huile et de la farine et diluer avec l’eau de cuisson des pommes de terre. Ajouter au mélange chou – pommes de terre et viande. Ajouter les haricots blancs cuits et servir.

Servir très chaud avec des saucisses à coté.

 

Les saucisses que nous avons mangés n’était pas fumés, je pense que ce qui s’en rapproche le plus ce sont les saucisses de Toulouse.

 

Comme toutes les recettes de famille, chacun a sa version. Celle ci est celle de Margerita retranscrite après traduction. Cela reste assez difficile 🙂

Du coup je suis allé regardé sur le web et j’ai trouvé cette recette qui me plait bien aussi : http://www.ambafrance-si.org/Recette-du-mois-Jota-soupe-repas et là ils utilisent du porc fumé! Je pense que je vais la refaire avec de la Montbeliard un de ces jours….

Et l’orthographe de la soupe Jota change selon les gens, les pays et les envies : Jota, Yota et même Iota….. au cas ou vous chercheriez des variantes

Ferme Fagganelli :

Soupe Jota

Soupe Jota

Soupe Jota

Soupe Jota

pâtes au saumon

Une recette de pâtes au saumon. Cela change des pâtes au beurre surtout quand le saumon est bon! Et c’est tellement facile à faire

Un saumon de chez Dom Petroff mais, un peu particulier. C’est un saumon à la betterave, donc tout coloré et je dirais même magnifique. Au gout on sent bien le petit coté sucré de la betterave mais pas du tout le coté terreux qui peut gêner certaines personnes. C’est un coeur de saumon donc ce que je préfère. On peut les couper en tranches épaisses ou en dés. Et moi je préfère ça que du saumon en tranches fines…

Les produits de la gamme Dom Petroff se trouvent en grande surface (je les trouve chez Monop) . Je vous recommande aussi leur Tarama qui a disparu a une vitesse record pendant que je préparais les pâtes.

 

Ingrédients pour 3 :

  • Des pâtes en quantité suffisante, nous avons utilisé des Farfalle multicolores
  • 1 paquet de saumon de 150 gr
  • 3 bonnes cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • sel et poivre moulu

Faire cuire les pâtes dans de l’eau salé bouillante. Pendant ce temps couper le saumon en morceaux à votre guise. Mettre la crème fraîche dans un bol et ajouter le saumon, le sel et le poivre.

Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les verser dans le bol. Mélanger et servir vite.

 

Servir avec du parmesan fraîchement râpé.

Bon, comme recette ce n’est vraiment pas compliqué mais cela dépanne les soirs où on ne sait pas quoi faire. On retrouve dans ce cas ci le goût léger de la betterave. C’est vraiment très bon.

Au sujet de Dom Petroff, c’est une maison Française qui produit également du caviar. Et Mathieu sur le blog de Dom Petroff vous explique tout un tas de choses intéressantes sur le caviar. Il démystifie un peu ce produit et donne des conseils.

Soupe de poulet cremeuse

Les frimas arrivent et la soupe s’impose. Une soupe de poulet crémeuse pour la sensation de réconfort que cela donne.

En fait en ce moment je lis des polars qui souvent ont un rapport avec la cuisine et régulièrement les héroïnes se font une soupe de poulet dans leur « Crock pot ». Un appareil de cuisson lente. Dans les livres elles lancent ça le matin et quand elles revienennt le soir, l’appareil est mode maintien au chaud et elles mangent. Ma version est plus rapide et je suis allée chercher des infos sur le site de la BBC et de leur program Good Food (un program que j’adorais regarder quand j’avais la BBC…)

 

Ingrédients pour 4 :

  • 4 cuisses de poulet
  • 1 lichette de beurre
  • 2 carottes
  • 1 branche de céleri
  • 1 poireau
  • 1 oignon
  • 150ml de vin blanc
  •  quantité suffisante de bouillon à partir d’un sachet Ariaké volaille (ou bien un bouillon cube si vous préferez)
  • 1 feuille de laurier
  • 2 branches de thym
  • 20gr de farine
  • 150ml de crème fraîche

Faire revenir les cuisses de poulet dans une casserole avec le beurre. Faire dorer la viande sur tous les cotés quelques minutes.

Pendant ce temps faire bouillir de l’eau pour le bouillon et laisser le sachet Ariaké infuser. Nettoyer et éplucher les légumes. Couper les légumes en rondelles (carottes et poireau), en tronçons pour le céleri et les l’oignon émincé.

Quand le poulet est grillé, augmenter la température du feu et ajouter le vin. Laisser évaporer l’alcool quelques instants. Ajouter tous les légumes et les herbes et recouvrir du bouillon. On peut à ce moment ajouter du poivre si on le souhaite.

Laisser cuire environ 45mn en couvrant la casserole. Puis laisser refroidir le mélange une dizaine de minutes pour ne pas vous brûler en décortiquant le poulet. Remettre le poulet décortiqué et coupé en petits morceaux dans la casserole.

 

Dans la recette Anglaise, il ne remettent pas tout le poulet, juste les 2/3 puis ils mixent la soupe, en enlevant les herbes et rajoutent le dernier tiers de poulet au moment de servir. Mais je préfère cette soupe avec des morceaux.

Donc retirer les herbes de la casserole.

Dans un bol mélanger la farine et la crème, ajouter une louche de bouillon chaud et mélanger. Je rajoute suffisamment de bouillon pour que la crème et la farine soient bien mélangés. Verser ce mélange dans la casserole et remettre à chauffer à feu doux en mélangeant régulièrement. La soupe doit s’épaissir.

Servir avec du sel et du poivre, et bon app!

 

Soupe de poulet cremeuse

Et vous la soupe de poulet, vous la faite crémeuse, avec des vermicelles ou bien…..?

Après les pommes de terre, voici les lentilles avec de la saucisse de Morteau. En ce moment nous mangeons beaucoup de lentilles. Des vertes, de blondes, avec des saucisses de Toulouse ou bien avec du petit salé.

C’est bon, ça tient chaud et mes ados n’ont plus faim après. Et en plus c’est tellement facile à réchauffer pour Miss Bobette et sa gamelle.

Coté lentilles, je prend ce que je trouve, donc des lentilles vertes ou des blondes. Des bios ou pas.

Ici c’était des lentilles vertes et bios.

Ingrédients pour 5 :

  • 500 gr de lentilles bio
  • 2 carottes
  • 1 échalote

Couper les saucisse de Morteau en tranches fines (environ 1/2cm). Faire chauffer une casserole sans matière grasse et faire revenir les tranches de morteau quelques minutes à feu vif en les tournant. Réserver.  Éplucher l’échalote et l’émincer finement. Éplucher  les carottes et les émincer également finement. Rincer les lentilles et les mettre dans la casserole sans les saucisses, ajouter l’échalote et les carottes. Recouvrir d’eau environ 1cm au dessus des lentilles.

Faire cuire à feu doux. En général je vérifie le niveau de l’eau toutes les 10mn et j’en rajoute si nécessaire. Laisser cuire environ 25mn. Ajouter les saucisses. Mélanger et laisser cuire encore 5mn.

Lentilles morteau

En principe il ne faut pas saler les lentilles avant la fin de la cuisson, vous pouvez les saler en fin de cuisson, si c’est nécessaire.

 

Dans le cas présent, j’ai à peine salé. Pour deux raisons, tout d’abord les saucisses amenaient déjà pas mal de sel et surtout parce que j’ai fait cuire les lentilles avec de l’eau de Vichy Célestins. C’est ma dernière obsession depuis un voyage fait à Vichy ou nous avons entre autres parlé de Vichy Célestins et de la cuisine. C’est une eau riche en bicarbonate (mais pas que) et c’est bien connu que le bicarbonate permet de rendre les légume secs plus digestes. Cela étant dit on peut bien sur mettre du bicarbonate en poudre (ça prend moins de place dans les placards que des bouteilles d’eau). Mais le bicarbonate de l’eau de Vichy permet également de moins saler ses plats. Malgré le fait qu’elle ne soit pas particulièrement salé au goût, les sels minéraux qu’elle contient permettent d’ajouter moins de sel. Et dans ce cas précis, pas de sel ajouté et cla a largement suffit.

Je vais tester avec des haricots blancs….

Et essayer de prendre des photos avec mon appareil et pas mon téléphone…

Pommes terre morteau

Une recette de poêlé de pommes de terre à la saucisse de Morteau piqué dans le dernier magazine Marmiton. Toute simple cette recette, fallait juste y penser.

D’ailleurs c’est souvent ça que je vais chercher dans les magazines ou sur les sites :des idées d’association d’ingrédients. Et là le fumée de saucisse de Morteau me va très bien en ces soirées d’hiver. On a envie de plats roboratifs et goûteux. La soupe c’est très bien mais mes sales gosses gâtés n’ont pas envie d’en manger tous les soirs….

D’ailleurs le dernier Marmiton a tout un dossier de recettes « 100% cocooning ». Va falloir que je teste leur mijoté campagnarde aussi. Elle me fait envie!

Donc je me suis largement inspiré de la recette de Marmiton, sauf pour la friture des pommes de terre. J’ai préféré les faire dans la même poêle que la saucisse…

Ingrédients pour 4 :

  • 400 gr de saucisse de Morteau
  • 8 grosses pommes de terre
  • 1 oignon
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Eplucher l’ail, l’échalote et l’oignon et les émincer finement. Faire chauffer l’huile dans une poêle, et faire revenir l’ail, l’échalote et l’oignon à feu moyen pour les faire dorer.

Coupez la saucisse en tranches (fines dans mon cas) et ajoutez dans la poêle. Faire revenir quelques minutes. Je n’ai pas salé puisque je pensais que la saucisse le serait suffisamment.

Pelez vos pommes de terre et coupez les en cubes.

Quand le mélange a cuit environ 5 minutes, le mettre de coté dans un bol en gardant le maximum de gras dans la poêle. Si il ne vous en reste pas assez ajoutez ne lichette d’huile en plus. Mettre les pommes de terre à cuire dans la poêle d’abord à feu fort pour griller puis à feu moyen pendant 15mn. Ajoutez un verre d’eau et le mélange saucisse-oignons. Laisser cuire encore environ 10mn. Vous pouvez vérifier la cuisson des pommes de terre en plantant une pique apéritif!

Servez chaud.

Pommes de terre morteau

Nous nous sommes régalés avec cette recette toute simple et rapide à faire. D’ailleurs je crois que je vais adopter la saucisse de morteau…

 

PS : dans le dernier magazine de Marmiton est annoncé la prochaine Journée Marmiton du 15 mars 2015 à L’Espace Pierre Cardin à Paris. Dans les premiers ateliers annoncés il y a aura de la pâtisserie avec Kenwood, des menus « Green » avec Braun, du Cake Design avec Morgane Sirguey du blog Cakes Paradise (un succès fou cet atelier chaque année), un atelier avec les pâtes à tarte Marie pour vous « é-pâter », un atelier boulettes (la tendance du moment!) et un atelier de cuisine Suèdoise (Oh!!!!!! comme c’est intéressant). Je vous direz plus dans quelques temps….

Les cocos de Paimpol avec de la saucisse de Toulouse : on dit que les produits d’une même région vont bien ensemble  mais j’ai j’ai fait un grand écart de la Bretagne aux Midi-Pyrénées.

Les cocos de Paimpol m’ont tendus les bras chez Monop l’autre jour, un peu plus et ils me criaient « mangez moi ». Pour commencer j’ai résisté. Ma flemme naturelle n’avait pas du tout envie de d’écosser 1,5kg puis finalement je suis revenu les chercher en prenant une saucisse de Toulouse au passage. Et je me suis retrouvé à écosser les cocos avec ma Poulette. Finalement 1,5 kg cela va assez vite et cela donne 450gr de haricots.

 

Pour la cuisson des Cocos j’ai suivi celle qui était sur le paquet.

Ingrédients pour 5

  • 450gr de Cocos
  • 1 oignon
  • 1/4 litre de bouillon (j’ai utilisé un Ariaké à la volaille) (finalement j’en ai mis plus)
  • 4 gousses d’ail
  • 2 échalotes
  • 250 gr de tomates fraîches
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Saucisse

  • 400gr de saucisse
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon

 

Faire rissoler l’oignon dans l’huile d’olive, puis ajouter le 1/4 de litre de bouillon. Faire bouillir et ajouter les échalotes et l’ail épluchés entiers. Ajouter les tomates coupés en dés. Faire bouillir de nouveau.Ajouter les cocos. Ajuster avec du bouillon de manière à ce que les haricots soient couverts de liquide. Laisser cuire 40 à 50mn. 10 mn avant la fin de la cuisson salez et poivrez. En fin de cuisson les haricots doivent être tendres sans être écrasés.

 

Pendant la cuisson des cocos, mettre la saucisse dans une poele chaude sans ajout de matière grasse. La tourner de temps en temps pour qu’elle soit grillée.

Cocos de Paimpol et Saucisse

Ajouter en cours de cuisson la tomate coupé en dés et l’oignon émincé. Laisser cuire à feu doux pendant environ 20mn.

Servir les Cocos avec la saucisse et bon app!

Cocos de Paimpol

 

pate a tarte

Des pâtes à tartes industrielles ou des pâtes à tartes maison, telle est la question. Ici on utilise les deux, selon que l’on fasse de la cuisine ou que l’on fasse à manger.

 

pâtes à tartes

J’ai adoré cette expression de Réquia donc je  lui pique sans aucune vergogne. En effet quelque fois on met les petits plats dans les grands et on fait de la cuisine. Dans ce cas on fait des pâtes à tartes brisées ou sablées ou même des fausses feuilletées au petit suisse. Je ne me suis pas encore lancée dans la pâte feuilletée inversée de Cécile….. Mais je ne désespère pas, cela va venir un de ces jours.

Et quelque fois on fait juste à manger pour le dîner, une tarte à amener pour les copains à l’école, ou une pizza en vitesse. Et dans ces cas là, on utilise  des pâtes à tarte du commerce. Ici les photos ont étés faites avec des pâtes Herta qui m’ont été envoyées avec ce magnifique livre en forme de tarte et un très joli sac à tarte.

 

D’ailleurs le sac a été  mis à contribution pour amener la tarte aux fruits rouges avec la pâte sablée de Miss Bobette pour fêter je-ne-sais-plus-quoi dans son école.  Alors que la quiche a été mangée pour un dîner rapide.

pâtes à tartes

Ensuite cela a été au tour de la pâte à pizza. Pour la sauce tomate, quelques oignons revenus dans de l’huile, j’ai ajouté une boite de tomates concassées. J’ai laissé chauffer quelques minutes et j’ai utilisé le presse-purée pour homogénéiser tout ça. Après la  sauce tomate sur la pâte, j’ai mis deux tranches de jambon coupées en petits morceaux aux ciseaux, de la mozza en grande quantité et des olives noires. Environ 30mn au four et on s’est régalés.

pâtes à tartes Pizza

Bien pratiques ces pâtes à tarte! Donc laissez-moi un commentaire et dites-moi quelle est votre tarte préférée. Je tirerais au sort deux de vos réponses et vous recevrez le sac à tarte accompagné du livre de recettes. Vous avez jusqu’au Samedi 31 mai. Jeu réservé à la France Métropolitaine

 

Edit : le tirage au sort a déterminé les commentaires gagnants comme étant le numéro 4 et 5 c’est à dire Natacha No Gluten et Borisoff. Merci de me donner vos coordonnées pour recevoir le livre et le sac.

 

Des pâtes aux coques pour un dîner rapide. En ce moment je dois dire que c’est encore plus que d’habitude des repas rapides.

Mais cela n’empêche pas de manger de très bonnes choses comme ces pâtes aux coques. Trouvé chez mon poissonnier un Dimanche matin je me suis dit que ce serait une bonne idée de les préparer comme des tellines avec de l’ail et du persil. Ce fût chose faite et servi avec des pâtes.

Ingrédients pour 5 personnes :

  • 500gr de coques fraîches (environ)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 /2 botte de persil plat (que je préfère au frisé mais à vous de voir)
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 500 gr de pâtes

 

Dans un grand bol/saladier mettre 3 cuillères à soupe d’huile, les deux gousses d’ail épluchés et pressés ainsi que le persil nettoyé et ciselé. Mélanger le tout et réserver.

Dans mon cas les coques étaient nettoyés, j’ai juste vérifié qu’elles éta

 

ient bien fermés et jetés les cassés. Je les ai mis à tremper dans un bol d’eau pendant 30mn environ pour qu’elles se débarrassent du sable qu’elles pouvaient avoir éventuellement.

Faire chauffer dans une grande casserole de l’eau salé pour les pâtes. Quand elle bout, mettre les pâtes à cuire.

Faire chauffer dans une autre casserole 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand elle est chaude verser les coques dedans. Couvir et secouer une première fois puis 2 à 3 minutes après secouer de nouveau. Surveiller la cuisson. Quand les coques sont ouvertes, elles sont cuites.

Verser les coques dans le saladier avec le mélange huile/ail/persil. Poivrer et vérifier si il faut saler ou pas. Quand les pâtes sont prêts, les égoutter et les verser sur les coques. Bien mélanger avant de servir.

Servi avec le poivrier pour ceux qui souhaitaient poivrer plus et du parmesan râpé.

Pâtes aux coques

Bon appétit.

Une recette de pommes de terre Hasselback au saumon pour un concours autour de la pomme de terre.

Pour ce concours il faut mettre la pomme de terre en cuisine avec un produit de l’Ile de France. Mais quoi? Du brie de Meaux, du Jambon de Paris, des champignons de Paris (je ne suis même pas sur qu’ils sont de Paris ces champi!!). Un moyen de connaitre les produits locaux est le site du Cervia qui inventorie les produits de l’Ile de France. Mais point de poisson dans cette liste. Il n’y a pas de poisson en Ile de France ? En discutant avec une amie / collègue /blogueuse… j’ai découvert qu’il existait une entreprise installé à Montreuil qui fumait du saumon de la Baltique. Le produit n’est pas local mais transformé localement. Et du coup j’ai associé ce saumon avec une recette de pommes de terre appelé Hasselback.  Une recette simple à faire, jolie à présenter et un régal pour ce dîner à deux.   Ingrédients pour 2 personnes – Temps de préparation 15 mn – cuisson 45mn

  • 6 pommes de terre de type Amandine
  • 1 oignon blanc
  • 4 cuillères à soupe d’huile
  • Sel 
  • 100gr de pavé de cœur de saumon fumé

Pour la sauce :

  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 1 pot de yaourt nature (env 70gr)
  • 50 gr de ciboulette
  • Sel et poivre

Préparation Laver les pommes de terre. Je les ai brossé sous le robinet plutôt que de les éplucher. A vous de voir. Secher les pommes de terre. Faire chauffer le four à 200°. Faire des entailles régulières dans chaque pomme de terre tous les 0,5cm sans aller jusqu’au bout de la pomme de terre.  Pour cela j’ai posé la pomme de terre sur une planche à découper avec une planche de chaque coté. De cette manière on arrive pas au bout. J’ai également vu sur le net que certaines personnes mettent de chaque coté des baguettes chinoises ou des piqueq de brochettes. Mettre les pommes de terre dans un plat allant au four. Pour ma part j’ai chois de prendre un plat par personne. Eplucher votre oignon et coupez le en deux. Poser le coté plat de l’oignon sur une planche à découper et émincer très finement. Ecarter les entailles des pommes de terre et glisser dans chaque entaille dedans une tranche d’oignon. Cette étape n’est pas forcément nécessaire mais j’ai bien le goût de l’oignon avec la pomme de terre.

Hasselback

Quand  cette étape est terminée, verser par dessus les pommes de terre l’huile et saler. Mettre au four pour 45mn. Pendant ce temps sortir le pavé de saumon et le couper en tranches fines. Pour chaque pomme de terre 3 tranches de saumon. Préparer la sauce d’accompagnement : Nettoyer la ciboulette et émincer finement. Dans un bol, mélanger la crème fraîche, le yaourt, la ciboulette. Salez et poivrez à votre convenance.

Hasselback

Quand les pommes de terre sont cuites, les sortir du four. Mettre trois tranches de saumon par pomme de terre dans les entailles. Cette opération doit se faire assez rapidement pour que les pommes de terre ne refroidissent pas et que le saumon ne cuise pas.

Hasselback

Servir avec la sauce et bon appetit bien sur!

Hasselback

Chacun son oeuf cocotte pour un déjeuner vite fait en tête à tête avec mon fils aîné.

Un des soucis que j’ai dans cette maison est que je ne sais jamais combien nous serons à table. Entre la cantine en semaine  pour certains, la lunch box pour d’autres, le déjeuner devient vite : « tiens il est l’heure de manger , qu’il y a t-il dans le frigo / placards / congel et combien sommes nous à manger? » Ce jour là ce fût un déjeuner en tête à tête avec mon fils aîné. Un plaisir suffisamment rare pour être apprécié.

Et après inspection du frigo / placards / congel, c’est devenu des oeuf cocotte. Quelques minutes plus tard nous étions à table.

Ingrédients  pour 2 personnes

  • 200gr d’épinards surgelés
  • 50 de lardons salés
  • 2 œufs
  • 2 cuillère à soupe de crème fraîche
  • Du fromage à râper à volonté
  • Sel et poivre

 

Faire chauffer le four à 180°.

Faire dégeler les épinards à feux doux pendant quelques minutes.  Faire dorer les lardons à sec dans une poêle chaude. Quand les épinards sont dégelés, enlever le surplus de liquide. Dans une cocotte individuelle, mettre la moitié des épinards au fond et ajouter les lardons. Casser un œuf par dessus. Mettre une cuillère à soupe de crème fraîche toujours par dessus pour couvrir l’oeuf. Mettre autant de fromage râpé que souhaité! Saler et mettre au four pendant 10mn.

Poivrer avant de servir pendant que c’est chaud. A déguster  avec du pain pour tremper dans l’œuf.

oeuf cocotte

 Voilà pour une version très simple, mais il y a tout pleins de variantes. Et vous c’est quoi votre œuf cocotte préféré?

Alors Riz au four ou Paella ?

Il y a du riz de Valence, du poulet, divers fruits de mers, du chorizo, du poivron, du safran… A vous de voir si vous voulez appeler cela du riz au four ou une paella. Comme cela n’a pas été fait dans les règles de l’art de la Paella, je m’en voudrais d’usurper ce nom.

En même temps j’ai utilisé du très bon riz de Valence, du « vrai » chorizo. Ils m’ont été offerts à l’occasion d’une soirée intitulée  » Tasting Spain » qui nous a présenté quelques chefs représentatif de la gastronomie Espagnole. Nous avons donc goûté aux pommes de terre Riojana par José Felix Rodriguez du restaurant La Galeria à Logrono. C’est une recette traditionnelle qu’il a revisté, Valérie l’a reprise sur La Francesa au Fourneaux. Le plus étonnant des plats que l’on nous ait fait goûter était un tartare de tomates et de cornichons par Jorge de Andres y Savaldor chef au restaurant la Sucursal 1 à Valence. Un tartare sans une miette de viande. De la tomate et que de la tomate avec un peu de tomate séchée, des câpres, oignon au vinaigre, tabasco et  jaune d’oeuf. Fabuleuse surprise. Quand je pense que j’ai loupé la recette des oeufs d’oursin sur jus d’oursin (proposé par Luis Veira Anon du restaurant Arbore da Viera à la Corogne) je suis verte. Tout cela pour nous montrer que la cuisine Espagnole est toujours en renouvellement avec des chefs passionnnants et passionnés.

Revenons à mon riz au four… J’ai trouve sur le blog de la Cuillère magique une recette de  paella au four et je m’en suis largement inspirée….

Ingrédients pour 3 personnes :

  • 200gr de riz de Valence
  • 4 pilons de poulet
  • 80 gr de Chorizo
  • 150gr de crevettes crues décortiquées (surgelés)
  • 100gr de moules décortiqués (surgelées également)
  • 1/2 poivron
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive
  • Safran : quelques filaments
  • Quantité suffisante de bouillon (environ 400ml d’eau bouillante avec un bouillon cube ou un sachet de bouillon Ariaké)
  • Il me restait env 100 gr de petits pois d’un repas précédent, que j’ai ajouté.

 

Eplucher l’ail et l’oignon. Les émincer finement, couper les chorizo en tranches de 1/2 cm environ. Enlever la peau du poulet (si vous le souhaitez). Nettoyer le demi poivron et le couper en morceaux.Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile olive dans une poêle. Mettre les oignons et ails dans l’huile chaude. Faire revenir quelques instants avant d’ajouter le poulet et les poivrons.  Laisser cuire quelques instants pour que le poulet et les ingrédients prennent un peu de couleur.

Faire chauffer le four à 190°.

Prendre un plat allant au four (j’ai utilisé un de mes plats en émail ramené de Londres…). Le huiler avec de l’huile d’olive. Ou bien avec un pinceau ou avec un morceau de papier cuisine imbibé.

Faire chauffer de l’eau pour faire le bouillon. Personnellement j’utilise les sachets Ariaké à la volaille. Laisser reposer le bouillon.

Mettre le riz au fond du plat, ajouter les éléments de la poêle. Eparpiller quelques filaments de safran (à vous de juger de la quantité, clairement je n’en ai pas mis assez…). Ajouter le bouillon. Salr et mélanger touts les ingrédients. Mettre au four pour une heure au total. Mais au bout des 20 premières minutes mélangez les ingrédients. Au bourt des 20 minutes suivantes ajoutez les fruits de mer et mélangez. Si vous avez l’impression qu’il manque du liquide vous pouvez ajouter un peu de bouillon.

Servir à la sortie du four.

 

Riz au four

On s’est régalés. La marmaille a percuté tout de suite que le chorizo était différent.. Cela nous a fait un bon plat complet, rapide à préparer et me laissant le temps de prendre un apéro pendant la cuisson. Parfait!

D’ailleurs je refait ce plat quelques jours après mais avec des blancs de poulet et sans passer par l’étape « poele ». J’ai directement mis tous les ingrédients crus dans le plats. Encore plus rapide mais griller le poulet avant avec les oignons donne un petit gout en plus qui est quand même bien sympa.

Et vous? Vous faites comment la Paella quand vous n’avez pas l’équipement nécessaire….

C’est bientôt Noël! Vous me direz quel rapport avec un poulet au citron? C’est très simple en fait. J’ai fait ce poulet un Dimanche midi suivant la recette prise dans le livre La Cuisine c’est aussi de la chimie de Arthur Le Caisne. Et qu’il me semble que cela peut faire un joli cadeau de Noël pour les personnes qui s’intéressent à la cuisine.

Arthur a le don de simplifier les choses, de dire des choses qui pourrait paraître évidentes mais qui comme toutes les choses évidentes vont mieux en le disant. Se servir de poivre en grains plutôt que moulu (qui contient presque autant de poussière que de poivre). Il compare le poivre au thé et indique qu’il ne doit pas rester dans du liquide plus de 8mn au risque de devenir amer. Pleins de détails intéressants que je ne savais pas : si on fouette une mayonnaise trop longtemps elle devient grasse en bouche (en même temps la mayo c’est quand même gras). Et Arthur fait partie des gens qui partent du principe qu’il faut souvent répéter les même choses pour qu’elles s’imprègnent donc on trouve des rappels réguliers dans tout le bouquin avec les recettes.

Cela ne m’étonne pas que dans ses sources inspiration il cite Hervé This, puisque les termes de physique et de chimie reviennent régulièrement dans son livre pour expliquer ses recettes. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu, ces explications avec les illustrations simples mais efficaces.. Et puis c’est un livre sans chichis, il va droit à l’essentiel. Par contre si vous cherchez des desserts ce n’est pas dans ce livre que vous le trouverez. Ici il se concentre sur les viandes, volailles, poissons, légumes et œufs. Mais cela ne m’a pas manqué, tellement il est clair sur les sujets qu’il aborde.

 

Donc j’ai choisi de faire un poulet au citron en suivant ses conseils et presque sa recette. Je n’avais pas d’origan donc j’ai fait sans…

Ingrédients  pour un poulet au citron :

  • 1 poulet de 1,6kg
  • 800 grammes de pommes de terre Charlotte
  • 3 gousses d’ail avec leur peau coupé en deux
  • 2 cuillères à soupe d’origan frais
  • 2 citrons + leurs jus (bio puisque on va se servir du citron entier)
  • 3 branches de thym
  • Huile d’olive
  • sel et poivre fraîchement moulu !!!! 😉

 

Sortez le poulet une heure avant de le faire cuire.

Préchauffez le four à 160°.

Coupez les pommes de terre en deux dans le sens de la longueur, rincez les et faites sécher.

Mettre à l’intérieur du poulet les gousses d’ail écrasés ainsi qu’un peu d’origan et l’in des citrons que vous aurez pressé.

Huilez le poulet avec vos mains pour qu’il soit bien enrobé.

Prenez un grand plat de cuisson et mettez y les pommes de terre coupées, 20cl d’eau, le poulet avec le blancs en dessous (pour que les blancs restent moelleux), le jus des citrons pressés, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et le thym.

Enfournez et laissez cuire 1h30. Retournez le poulet pour avoir les blancs au dessus (en faisaint attention de pas abimer la peau comme je l’ai fait), remuez les pommes de terre. Ajoutez de l’eau chaude s’il ne reste plus de liquide. Laissez cuire encore pendant 15m,

Salez, poivrez et servez!

Fans de poulet aux citrons confits nous avons été séduit par cette variante qui change agréablement.

 

 

Poulet au citron

J’ai aussi fait une recette de rôti de porc au lait qui va arriver un de ces jours sur le blog. Merci Arthur pour ce beau livre. Un régal.

Arthur Le Caisne La cuisine c’est aussi de la chimie Editions Hachette Cuisine Prix conseillé 19€90