Une recette de Spaghettis aux Moules et Palourdes repéré par ma fille dans le dernier Zeste qui nous a bien plu et que nous avons mis en application ce Dimanche.

Tellement simple  même si on a mis un peu de temps, que ce serait dommage de s’en priver. On a remplacé les linguini par des spaghettis et on a mis beaucoup de basilic…..

 

Ingrédients spaghettis aux moules et palourdes  pour 5 personnes:

  • 400gr de Palourdes
  • 400gr de moules
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 150ml d’eau
  • 3 gousses d’ail
  • Du thym
  • 1 boite de tomates concassés (400gr)
  • Du basilic en quantité suffisante selon votre gout pour cette herbe.
  • 500gr de spaghettis

 

Nettoyer les coquillages, enlever les barbes des moules. Enlever les coquillages cassés.

Faire chauffer une cuillère à soupe d’huile dans une casserole et faire chauffer.  Couper une gousse d’ail en petit morceaux et la mettre dans l’huile ainsi que le thym.  Verser les palourdes. Secouer la casserole pendant que les coquillages s’ouvrent, (environ 4mn). Égoutter les palourdes et réserver le jus. Ne pas garder les palourdes qui ne se sont pas ouvertes.

Dans une autre casserole, mettre 150ml d’eau et les moules. Faire chauffer fortement et remuant la casserole pendant que les moules s’ouvrent (pareil, environ 4mn). Égoutter les moules et de la même manière ne pas garder les moules qui ne se sont pas ouvertes.

Dé coquillez les les moules et les palourdes.

Faire chauffer le four à 200°

Faire chauffer une casserole d’eau salé pour les spaghettis. Faire cuire environ 6mn pour qu’ils soient fermes.

Pendant ce temps, dans une casserole, faire chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive. Mettre les deux gousses d’ail restant (coupés en morceaux). Les faire dorer puis les retirer. Ajouter les tomates et le basilic. Faire chauffer à feu doux. Ajouter le jus des palourdes.

Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les mettre dans la sauce tomate, ajouter les coquillage. Vérifier si il est nécessaire de saler. Poivrer et mélanger.

Mettez le mélange sur une grande feuille d’aluminium dans un plat allant au four. Refermez le papier aluminium et mettez au four pour 5mn et servez!

Evidemment on dirait qu’il n’y a pas beaucoup de coquillage mais ils se sont tous planqués au fond du plat!

Est ce que vous faites vos courses sur Internet? Pour la nourriture, je veux dire. Et est ce que vous achetez votre viande sur Internet? Cela m’arrive de faire mon approvisionement sur Internet, mais pas la viande. Cela ne m’était pas venu à l’idée, pour des raisons de qualité de viande, de conditions de livraisons et donc de fraîcheur.  Et puis comme il ne faut jamais dire jamais, j’ai testé les services de Carré de boeuf,  incité par Savine qui m’a proposé de goûter à leurs viandes.

C’est un site crée par deux amis, Laurent s’occupe de la viande et Christophe de la partie Internet. L’essentiel des viandes vient de France mais dans le cas contraire c’est indiqué sur le site.

Coté livraison, les viandes sont emballés sous vides et livrés dans un colis réfrigéré qui maintient la marchandise entre 0 et 4° pendant 48h. Elles sont livrés le jour même de la découpe sur Paris et la région ou le lendemain pour la province. Les produits peuvent être gardés 10jours dans leur emballage ou congelés.

La livraison se fait même en véhicule électrique sur Paris et la proche banlieue et le colis est totalement recyclable.

Ensuite coté qualité de la viande, nous avons testé plusieurs morceaux. Un rôti de boeuf et un poulet dont je vous passe les recettes mais qui nous ont ravis. C’était bon et tendre.

Quant aux râble de lapin, je vous mets la recette que j’ai chipé sur le site de 750gr et dont je me suis largement inspiré.

Ingrédients pour 2:

  • 1 râble de lapin de 400 gr à peu près
  • 2 courgettes de taille moyenne
  • 1 oignon
  • des tomates séchées
  • 100gr d’olives noires
  • Huile d’olive
  • sel et poivre
  • Thym et romarin séché

Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte. Mettre le râble à dorer des deux cotés pendant 5mn et réserver.

Dans la même cocotte, faire dorer l’oignon émincé. Ajouter les courgettes lavés puis coupés en tranches. Mélanger, et remettre le râble par dessus. Ajouter le thym et le romarin. Saler légerement et poivrer. Ajouter les olives et les tomates séchés coupés en petits morceaux. Couvrir, baisser le feu et laisser cuire environ 20mn.

Evidemment ce râble n’était pas que pour moi mais j’ai pris la photo avant de le couper en deux. Donc un succès ce test, je vous recommande sans problème ce site même si ma collègue D. voulait que je précise que c’est pour un approvisionnement en avance d’un diner on ne peut pas commander et être livré dans la demi-journée le jour où toute la famille proche et éloigné s’invite à diner… Mais vous en connaisez beaucoup des endroits où on peut faire ça.

Sinon dernière petite chose, le site a un blog tenu par Savine, un blog comme je les aime , qui parle de cuisine (sa dernière recette de tarte aux fraises m’a bien plu!), d’enfants, de vélo volés ou involables. Allez donc y faire un petit tour…

Pour en savoir plus sur Carré de boeuf  le site : http://www.carredeboeuf.com/

Encore un concours de recettes mais cette fois ci c’est des produits d’Amora qu’il s’agit, un concours organisé par 750gr. Pour cela il  faut se servir de moutarde Amora ou de Ketchup ou de mayonnaise. Forcément ce sont des produits dont je me sers souvent, pour le ketchup la première idée qui me vient est la recette de porc grillé au barbecue avec une marinade exotique que j’ai fait ici. Pour la mayonnaise toute prête qui est bien pratique quand je fais des démos comme au salon du blog culinaire…. c’est ici.

 

Le rôti de porc est un plat qui a souvent cité à la maison. même si c’est long à cuire puisqu’on l’aime bien cuit (je dirais même très cuit), en plus il suffit de lui adjoindre quelques légumes et quelques aromates et on a un plat complet qui contente tout le monde, ce qui n’est pas une mince affaire je vous le garanti.

Alors cette fois ci, c’est avec de la moutarde. Il a fallu un essai préalable pour qu’il soit aussi bon qu’esthétique. Mais quel succès dés la première fois. Pour une fois que je leur faisais pas un truc « curieux » avec des ingrédients bizarres….

 

Ingrédients pour 5 :

  • 1 rôti de porc de 1kg
  • 3 cuillères à soupe de moutarde Amora (environ 100gr)
  • 3 cuillères à  soupe de chapelure (environ 30gr)
  • 1 rôti de porc dans l’échine (environ 1kg)
  • 3 tomates
  • 100ml de vin blanc
  • Quelques petits oignons blancs frais
  • 10 à 12 pommes de terre (selon les appétits)
  • Sel et poivre

 

Mélanger la moutarde et la chapelure. Mettre le rôti à l’envers dans un plat allant au four,  étaler une partie du mélange pardessus. Remettre le rôti à l’endroit et étaler le reste du mélange. Laver et couper les tomates, les mettre dans le plat autour du rôti. Pareil avec les oignons blancs. Verser le vin blanc autour du rôti. Saler et poivrer.  Mettre le four à chauffer à 210° et mettre le plat au four froid.

Pour que la moutarde ne grille pas, j’ai recouvert le plat d’une feuille de papier alu sans que cela touche le rôti.

Nettoyer les pommes de terre. Au bout de 45mn, ouvrir le four, arroser le rôti avec le jus au fond du plat et mettre les pommes de terre autour, penser à remettre le papier alu pour que la croûte ne brûle pas!

Laisser au four encore 45mn.

Le grand avantage de mettre de la moutarde en dessous du rôti est que la moutarde se mélange au vin blanc et au jus des tomates et que cela fait une sauce extraordinaire avec les pommes de terre!! Alors que la croûte de moutarde protège le rôti qui reste moelleux et permet e manger le rôti avec le peps donné par la moutarde.

Si vous voulez déposer une recette pour le concours Amora de 750g et gagner des dîners préparés par un chef à domicile ou des cadeaux 100% cuisine c’est ici sur la page Amora du site de 750g qu’il faut aller.

 

Article sponsorisé

Quand les enfants étaient tout petits je leur faisait souvent ces gratins individuels avec pleins de choses dedans et ils adoraient. Récemment ils me l’ont redemandé alors voilà :


Ingrédients pour 4 plats (accessoirement 3 personnes)
:

  • Quelques pommes de terres cuites à l’eau
  • du Jambon blanc, environ 3 tranches
  • 200gr d’épinards surgelés en branches
  • 4 œufs
  • 3 grosses cuillères de crème fraiche liquide ou épaisse
  • sel et poivre
  • Fromage râpé


Faire chauffer le four à 190°. Eplucher les pommes de terre et les couper en tranches. Poser les tranches au fond des plats à gratins individuels. Faire dégeler les épinards et les répartir par dessus les pommes de terre. Couper le jambon en morceaux (avec les ciseaux ça va plus vite). Les ingrédients doivent être disposés de manière à laisser comme un trou pour y mettre un œuf entier. Donc casser un œuf par plat et le placer au centre. Mettre une cuillère à soupe de crème fraiche par dessus tout ça, saler et poivrer. Et enfin mettre un peu de fromage râpé pour ceux qui aiment. Mettre au four pour 15mn.


Un petit plat rapide à faire qui cale bien mes loulous et qui réchauffe bien.

Lors du dernier Salon du Blog Culinaire nous avons eu le plaisir de rencontrer un trio de choc qui représentaient les Fromageries Occitanes : Gaelle, Emilie et Cyril. Quelques jours plus tard je les avons retrouvés lors d’un atelier concours autour de 4  fromages : le Salers, le Bethmal, le Roquefort et la Fourme d’Ambert.

Quatre équipes furent constitués chacune autour d’un fromage, pour le Salers : Pascale, Sandrine, Griottes et Stéphanie, pour le Bethmal : LaurenceGwen, Clémence et Carine, pour la Fourme : Silvia, Mamina, Sandra et Ophélie et pour le Roquefort : Dorian, Sophie, Birgit et moi.

Nous sommes tous partis des même ingrédients et « notre fromage ». Les ingrédients avaient était déjà désignés dés le départ   comme étant pour l’entrée, le plat ou le dessert. Sachant que dans chacune il fallait bien entendu utiliser  le fromage attribué.

photo : 31eme arrondissement.

Vus les ingrédients, il a fallu que notre équipe (et les autres aussi je pense) fasse chauffer les méninges.C’est ce qui a mis du piment dans cette soirée très amusante.

Et voici notre production :

Udon choriz’roq aux cacahuetes (recette plus bas)

Mille feuille de légumes anciens, purée de pommes de terre au Roquefort et à la tomate séché.(recette chez Sophie)

Duo de Macarons aux fruits et Roquefort, pour la recette voir chez Birgit!

Recette des Udon choriz’roq aux cacahuetes pour 4 personnes

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 600 g de potiron
  • 1 bouillon Ariake aux légumes
  • 5 c. à s de crème liquide
  • 1 paquet de 250  de pâte udon
  • 100  g de cacahuètes
  • 8 tranches de chorizo
  • 40 g de roquefort pas écrasé juste émietté avec beaucoup de bleu dans le coeur
  • Sel et poivre

Faire cuire les Udons dans de l’eau bouillante et réserver. Eplucher le potiron, le couper en carrés et dans une poêle, le faire cuire doucement avec un fond d’eau et le sachet de bouillon environ 15 minutes. Saler et poivrer. Ensuite ajouter la crème fraiche et le roquefort écrasé (pris dans la partie bleu c’est à dire dans le cœur). Pendant ce temps, éplucher les cacahouètes et les faire griller à sec quelques instants puis quand ils sont refroidis, les couper grossièrement en morceaux. Couper le Chorizo en lamelles. Mettre les Udons sur une assiette en forme de nid, verser le mélange potiron-crème-roquefort. Et mettre par dessus le chorizo et les cacahouètes.

Et une dernière petite photo de Damien très songeur

La soirée s’est terminé par la dégustation des merveilles concoctés par les uns et les autres, le jury a délibéré et chaque équipe a gagné pour un des ses plats et l’équipe qui a gagné pour l’ensemble de ses plats était celle de la Fourme d’Ambert. Une soirée passé dans la bonne humeur, l’esprit d’équipe et la gourmandise. Merci encore à tous les organisateurs et participants.

Les photos ont été prises par 31eme Arrondissement.

Ceci est ma contribution pour le déjeuner de Samedi au 3eme Salon du Blog culinaire. Une terrine de Saumon avec sa petite sauce au yaourt.

Pour l’atelier je serais avec Birgit du Cooking Out et Léonie Canot pour vous faire des Suédoiseries à base de Filmjölk. Vous verrez ce sera moins barbare qu’il n’y parait. Ce sera Dimanche à 15h30. Venez nombreux!

Ingrédients Terrine des deux saumons :

  • 250gr de pommes de terre
  • 350gr de saumon en filet
  • 130gr de saumon fumé
  • 1 oignon
  • 3 oeufs
  • 4dl  de lait
  • aneth 1/2 bouquet
  • poivre

Faire cuire les pommes de terre 15mn, tester avec un couteau pour voir la cuisson. Les couper en tranches. Mettre les tranches au fond d’un moule rectangulaire.

Faire chauffer le four à 200°

Couper l’oignon en tranches très fines, le saumon en pavé aussi. Alterner une fine couche d’oignon en tranches, puis le saumon. Ajouter ensuite une couche de tranches de saumon fumé. Recommencer avec une couche oignon, saumon puis saumon fumé. Terminer par une couche de pommes de terre.

Mélanger les œufs avec le lait, ajouter l’aneth coupé très finement aux ciseaux et le poivre. Verser ce mélange dans la terrine par dessus. Et mettre au four chaud pendant presque 1 heure. Vérifier avec une pointe de couteau si la terrine est cuite.

Servir avec une sauce au yaourt avec de l’aneth coupé finement, salé et poivré!

Terrine des deux saumons

Terrine des deux saumons

 

Alors ce sont les vacances, pendant quelques jours pas d’enfants à la maison mais vu les allers retours qu’ils font, ça va pas durer. En attendant voici ce que j’ai fait à mes chérubins un jour où je devais aller je ne sais où et abandonner ma progéniture.

Il me restait de la bolognaise  de la veille, je voulais faire quelque chose relativement rapidement pour le déjeuner pour qu’il n’y plus qu’à le réchauffer. En plus de patates, il trainait quelques carottes et une courgette dans le frigo.  J’ai fait un parmentier avec une purée de pommes de terre, carottes, des courgettes. On met la bolognaise et c’est parti!


Ingrédients pour 4 :

  • Quantité suffisante de bolognaise
  • 500gr de pommes de terre
  • 3 carottes
  • 1 courgette
  • Sel et poivre
  • 50gr de beurre
  • 300ml de lait (+ ou – selon la consistance voulue)
  • 100gr de fromage râpée

Éplucher les pommes de terre, les mettre dans l’eau froide salée et faire cuire environ 20 à 30mn selon la grosseur. Pendant ce temps, éplucher les carottes, les couper en morceaux et rajouter avec les pommes de terre (elles prennent moins de temps à cuire si on les coupe en morceau plus petits) et 10mn avant la fin de la cuisson des pommes de terre, ajouter la courgette lavé et coupé en tranches. Quand tout est cuit, égoutter et presser avec un bon vieil presse purée. Faire chauffer le lait. Mettre le beurre dans la purée et quand le lait est chaud verser tout en remuant jusqu’à la bonne consistance.
Faire chauffer le four à 190° Beurrer un plat qui va au four, mettre la bolognaise au fond et la purée par dessus et éventuellement du râpé!


Pour les photos, vous n’aurez que celles que j’ai prises avant de mettre au four puisque j’ai lâchement abandonné mes enfants à leur triste sort avec le plat dans le four et j’étais très contente qu’il n’en est rien resté.

J’avais déjà mis un plat à base de bolo récemment,  c’était ici,
des aubergines à la bolognaise
. Et j’ai trouvé cette recette de Marjolaine qui fait une version parmentier de courgettes. Et vous vous avez des variantes de parmentier?

tartifletteAyant deux enfants qui n’aiment pas le fromage, il est clair que la tartiflette n’est pas souvent au menu. Je dirais même jamais. Et comme j’en ai eu marre, j’ai décidé de faire une tartiflette quand même et un gratin de pommes de terre (pour ne pas dire une tartiflette sans reblochon).

Ingrédients pour 5 :

  • 2kg de pommes de terre (ça parait énorme mais comme il ne restait que 500gr de pdt dans le paquet de 2,5, la conclusion s’impose).
  • 1/2 reblochon
  • 1dl + 1/2 dl de vin blanc
  • 1 paquet de lardons (à partager en 2/3 et 1/3)
  • 5 cuillères à soupe de crème fraiche  liquide + 3 ou 4
  • Une lichette de beurre
  • Sel et poivre

Mettre le four à chauffer à 190°
Beurrer deux plats allant au four. Éplucher les pommes de terre, les couper en cubes et mettre les 2/3 dans un plat et l’autre tiers dans un autre. Partager les lardons entre les deux plats. Saler et poivrer les deux. Verser le vin en répartissant entre les deux plats, pareil pour la crème fraiche. Couper le reblochon en deux dans le sens de l’épaisseur et mettre les deux moitiés sur le plat le plus grand.

tartiflettetartiflette tartiflette


Mettre au four 1 heure.

tartiflette tartiflette

En fait on peut le mettre un peu plus mais je l’ai juste préparé pour le lendemain. Donc je laisse mes loulous le réchauffer 1/2 heure le lendemain.

La coopérative agricole du haricot de Soissons m’ envoyé, ainsi qu’a pleins d’autres bloggeurs, un sac de haricots de Soissons ainsi qu’une spécialité à base de haricot de Soissons sous forme de confiture. Ceci pour vous expliquer pourquoi vous avez vu fleurir récemment des recette de haricots partout. Certains ont essayé la confiture, d’autres comme moi ont fait des recettes avec les haricots.

Alors voici la mienne, j’ai juste repris une de mes recettes et qui s’accorde parfaitement avec la petite fraicheur automnale actuelle.

Ingrédients :

  • 300gr de haricots blancs de Soissons
  • 400gr de saucisse de Toulouse
  • une petite boite de concentré de tomates
  • Du thym, du sel et du poivre

Faire tremper les haricots pendant 12 heures. Les égoutter, puis les mettre dans une casserole, recouvrir d’eau, ajouter une branche de thym et laisser cuire environ une heure. Les égoutter de nouveau.

Dans une sauteuse faire revenir la saucisse. Quand elle est bien grillée, ajouter les haricots, le concentré de tomates, 1/3 de litre d’eau, du sel, poivre et encore du thym. Et laisser cuire environ 20mn.


Pour en savoir plus sur les haricots de Soissons : www.haricotdesoissons.com

Encore une fois, je n’ai aucune idée si c’est le vrai nom de mon plat. Mais dans ma tête c’est comme ça que je l’appelle depuis des années. Encore un des plats que j’affectionne, il peut se préparer à l’avance et se réchauffer.On peut le préparer pour 5 comme pour 10. C’est un plat tout un un. Bref très pratique.

Ingrédients pour plus que 5 :

  • 800gr de viande d’agneau (plutôt un mélange avec du collier)
  • 600gr de Carottes
  • 700gr de pommes de terre
  • 200gr d’oignons
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • sel
  • poivre
  • thym
  • une lichette d’huile d’olive (pas très Irlandais je sais!)

Pour ce plat j’utilise une cocotte en fonte avec un couvercle, le tout allant au four.

Mettre le four à chauffer à 190°

Éplucher les pommes de terre et les carottes. Les couper en dés ou en rondelles au choix mais de taille égales. Éplucher et couper finement les oignons.

Mettre au fond de la cocotte, une couche fine d »oignon puis une couche de carottes-pommes de terre puis la viande. Saupoudrer avec la cuillère de farine, saler poivrer et mettre un peu de thym. Ensuite mettre par dessus le reste d’oignons, de carottes et de pommes de terre. Saler, poivrer et mettre du thym. Ensuite verser de l’eau pas tout à fait jusqu’en haut des légumes. Juste un peu en dessous. (alors ça c’est drôlement pratique comme mesure me direz vous, voui je suis d’accord mais c’est quand même comme ça que fais donc…..).

Remarques : tout d’abord pour le choix de la viande, la dernière fois je l’ai fais avec de l’épaule alors que en principe je prends du collier. Le juste milieu doit être je pense un mélange des deux. Le collier pour le goût et l’épaule pour l’absence d’os. Et de même pour la sauce, de l’eau suffit si vous mettez une viande avec des os sinon, un petit bouillon cube rajoute un peu de gout.

En fait j’avais deux idées en tête pour cette semaine, je voulais faire un parmentier de fruits de mer et un pie à la viande. La recette de ce dernier venant du livre de Jamie Oliver Ministry of food.

J’ai adoré ce livre et son concept : si chacun apprend une recette simple et la transmets à 4 personnes qui eux mêmes la retransmettent à 4 personnes etc.. on aura fini avec la malbouffe.

De plus les recettes sont simples et permettent de varier le quotidien. En plus j’adore faire des currys et je suis toujours un peu complexé par le fait d’utiliser des pâte à curry toutes prêtes. Alors après avoir lu son livre fini les complexes et vive les pâtes à curry de chez Pataks!

Et puis finalement je n’avais pas de fruits de mer au congel comme je le pensais. Donc j’ai fait un hachis parmentier avec la recette de la viande prise dans le pie de Jamie.  Je sais pas si j’ai été tout à fait clair là?

Ingrédients :

  • 700gr de viande hachée
  • 3 oignons
  • 2 carottes
  • une branche de romarin
  • une feuille de laurier
  • 1 cuillère à café de Marmite
  • 1 cuillère à café de Worchestershire sauce
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1/2 litre de bouillon
  • huile d’olive

Faire revenir les oignons hachés grossièrement dans une poele avec de l’huile d’olive quelques minutes. Ajouter les carottes épluchées et coupés en tranches. Ajouter la viande et bien mélanger.

Saupoudrer de farine et mélanger. Mettre la cuillère de Marmite et celle de Worchestershire sauce et arroser avec le bouillon. Laisser cuire entre 2àmn à 1/2 heure à feu moyen et sous couvercle.

Pendant ce temps faire la purée, là je vous laisse vous débrouiller, cette fois ci je l’ai faite moi même mais quand j’ai un peu moins de temps je hésite pas à utiliser de la surgelé.


Beurrer un plat allant au four, verser le mélange de viande au fond et recouvrir avec la purée.

(Youpi encore une photo mocharde au flash, zut de zut)

Après avoir pris cette photo, comme la purée n’était pas très salé j’ai rajouté ceci :


Du sel fumé de chypre, cadeau gourmand reçu aux dernières festivités (Merci AS) Miam c’est bon.

Dernière étape mettre pendant 30 à 45mn dans un four à 190°


Si vous voulez en savoir plus sur son livre, Pascale en parle, ainsi que Auntie Jo.

Hélas j’ai plus le livre, (Maman  je peux te le reprendre?) je vais peut être aller acheter des fruits de mer et faire un pie!

Lorsque mon fils ainé, Bob Junior a passé la porte aujourd’hui sur le coup de 13h, je ne sais pas le quel de nous deux a été le plus déçu entre lui et moi.  Lui parce qu’il pensait pouvoir inviter tranquillement deux de ses copains à manger des pâtes et jouer à la Wii pendant leur longuuuuue pause déjeuner.

Ou alors moi, qui pensais être peinarde avec mon riz sauté et mon ordi, pourvoir lire les blogs et mettre des comms. Peut être même arriver à écrire un post ou deux. Alors lui : « tu bosses pas aujourd’hui?, Je rentre parce que il y avait trop de monde à la cantine et puis il faisait trop froid dans la queue de la cantine, au moins 10° sous zéro et puis et puis et puis …… j’ai invité deux copains à venir manger des pâtes ».

Bref, mon moment de tranquillité était fini et d’ailleurs 3heures plus tard ils sont encore là les grands dadais!  Pffff

Mais j’ai quand même eu le temps de me manger mon petit riz sauté fait avec juste une portion de riz thai qui restait et de l’échine de porc laqué de la rôtisserie Tang frères; J’ai juste mis trois cebettes à sauter dans de l’huile chaude, rapé un bout de gingembre et ajouté un piment oiseau, une cuillère de plum sauce une lichette de soja et youpi c’est prêt à servir avec mon « ketchup chinois » (Sweet chilli sauce).


D’ailleurs c’est tellement facile qu’on pourrait se demander pourquoi j’en parle. Juste parce que en le faisant j’ai profité de quelques tuyaux et idées piquées à Dorian. Tout d’abord, à présent  j’ai toujours un bout de gingembre au congélateur, pas épluché mais lavé.  Comme ça quand j’ai besoin de gingembre frais je sors mon morceaux et je le râpe directement dans mon plat avec la peau et tout et tout . Et c’est nettement mieux que le bout de gingembre qui finissait par sécher au fond du fruitier.

Ensuite je mets un piment oiseau, encore une fois rien de très original et vous allez certainement ricaner mais en fait je ne m’en servais jamais, tout d’abord les paquets chez Tang me paraissaient trop gros et que je n’ai jamais eu l’intention  de tout utiliser et ensuite je ne savais pas doser ni couper ces petites choses. Quand j’ai vu Dorian les mettre en entier en expliquant que comme ça on les retrouvait facilement et on ne risquait pas de mordre dedans par erreur, je me suis lancé (ne rigolez pas pas, je sais que c’est évident mais je n’y avais pas pensé et je suis bien contente que l’on m’ait expliqué). Donc maintenant j’ai mes piments au congel et je les mets entiers.

Et ensuite la plum sauce, c’est pareil, tant que je n’avais pas gouté je n’avais pas voulu acheter ENCORE un pot de condiments/assaisonnement (le ENCORE c’est mon Bob qui en a marre que le frigo se remplisse de trucs divers et variés que l’on essaye une fois puis qui restent des mois au frigo jusqu’a ce que l’on s’aperçoive que la DLC est passé depuis très très longtemps).

Donc la plum sauce dans des légumes sautés ou de la viande ou ce que vous voulez, c’est très bon et voilà. Et je le sais depuis que je l’ai gouté lors d’une démo de Dorian.

Dernière info de ce post, c’est qu’il y a un Tang Frères dans le 15ème arrondissement. Ce n’est pas nouveau en fait puisqu’il est là depuis 2007 mais j’ai eu un mal de chien à le trouver. Son adresse n’est pas indiquée sur les sacs Tang. Sur le site, je n’ai pas trouvé non plus. Mais j’ai insisté et finalement c’est au 41 de la rue Labrouste. Et donc je peux faire le plein de chinoiseries à 5mn de chez moi (sauf pour l’option rôtisserie, pour l’échine de porc ou le canard laqué il faut encore aller avenue de Choisy dans le 13ème).

Elle est pas belle la vie même si les enfants rentrent plus tôt que prévu !

Comme nous l’a si bien expliqué Anne de Papilles et Pupilles, c’est un ragout de boeuf au paprika avec des pommes de terre.

Anne nous a donné une recette qu’elle a fait avec un auto-cuiseur. Comme je n’en ai pas j’ai juste pris ma sauteuse en teflon et balance franfreluche….

Forcément j’ai un peu modifié les ingrédients puisque j’ai fait avec ce que j’avais à la maison!

Ingrédients  pour  5 personnes :

  • 800gr de bœuf type bœuf bourguignon
  • 1 oignon
  • 200gr de lardons salés
  • 1 cuillère à soupe de paprika doux
  • 1 cuillère à café de piment (je n’avais pas de paprika fort)
  • 1 cuillère à café de cumin
  • de l’huile d’olive
  • 2 pommes de terre moyenne par personne


Mettre d’abord l’oignon coupé grossièrement à revenir dans de l’huile, puis les lardons et enfin la viande. Ajouter les épices et 400 ml d’eau. Saler mais pas poivrer (je ne sais pas pourquoi!).

Laisser cuire couvert pas trop fort, le temps d’éplucher les pommes de terre, ajouter les pommes de terre et laisser cuire environ 1/2 heure à 3/4 d’heures.

Vous n’aurez pas de photo pour plusieurs raisons :

1. la lumière chez moi ne convenant pas du tout à la photo une fois la nuit tombé j’ai attendu le lendemain!

2. le lendemain il n’y en avait plus !

3. et de toute façon j’ai pris la très grande décision de vous mettre des recettes même sans photo (dans le cas présent vous pouvez allez voir chez Anne), parce que déjà qu’en ce moment je ne fais pas grand chose de nouveau alors si en plus je n’en parle pas pour cause de photo….

Par contre vous pouvez aussi lire cet autre post de Anne qui traite (fort justement à mon avis) du ranking dans les blogs et du prix des 5 meilleurs blogs féminins attribué par le magazine Elle. Et Anne est dans les 5, c’est pas formidable ça.

Bon forcément tout le monde n’est pas aussi ravi que moi pour Anne et il y a un sacré patacaisse dans la blogosphère mais moi je dis Bravo Anne!

Autre petite nouveauté dans la blogospère, Dorian a écrit un livre, dans la même collection que Mamina (ici.) Donc pour Noël je vous les recommande.



Un vrai régal cette matinée, d’abord le plein de bulbes de tulipes et autres végétaux pour remplir mes trois malheureuse jardinières. Ensuite retraverser Paris avec ma Panika-mobile sous un soleil très très agréable. Je passe du coté de la place d’Italie et soudain une illumination : Tang Frères. Je n’étais plus très sure de savoir retrouver les magasins, maintenant que ma belle-sœur du 13ème est devenue Toulousaine (c’est curieux quand même de déménager juste quand on arrive à Paris). Et puis, j’ai trouvé, d’abord le petit supermarché Avenue de Choisy puis la Rôtisserie un peu plus haut. Et voilà :

 


Alors des nouilles, des cebettes, de la pâte à raviolis, des Ban Bao, des nems, de la sauce Char Siu (un gout un peu de sauce barbecue), des Nem Chua (également appelé saucisson Vietnamien dans ma famille, je ne sais pas pourquoi), de la Tsing Tao, des pousses de haricot mungo, un mélange d’épices pour riz sauté et enfin des travers de porc laqué et de l’échine de porc laqué. C’est fou comme acheter toutes ces choses me met de bonne humeur (presque autant que de manger une tablette de chocolat!)

Et en prime vous avez droit au chat qui trouve que c’est sympa cette idée de tout poser sur la table :

 


Pour faire semblant que je suis pas une mère indigne qui abandonne sa petite famille (je vais au Ballet voir Blanche Neige ce soir avec ma copine Luolan) j’ai préparé ça :


Du riz blanc, une petite courgette sauté 2mn  dans une poêle  avec de l’huile d’olive, une poignée de cebettes lavés et coupés avec une petite gousse d’ail coupé en petit morceaux, la viande d’échine recoupé encore en petits morceaux, une grosse poignée de pousses passé 2mn dans de l’eau bouillante, un bol de sauce soja et le pot de char siu pour assaisonner tout ça. Ils n’ont plus qu’a tout mettre dans la poêle et c’est fait.


Par contre vous n’aurez pas de photos puisque je ne serai pas là et que je ne peux pas leur en demander trop quand même.

Dans le cas présent c’est une recette que je n’avais pas faite depuis longtemps. A l’origine, il y a très très longtemps, c’était une recette piquée dans un livre de Montignac. Au fil des années, elle s’est simplifiée, des ingrédients ont disparu, les quantités varient à chaque fois mais à la base c’est tomates, aubergines et chair à saucisse. C’était prévu également comme plat complet mais avec mes loulous qui mangent de plus en plus je le sert maintenant avec du riz blanc !

Ingrédients :

  • 1 moyenne aubergine
  • 750 gr de tomates fraîches
  • 400 gr de chair à saucisse
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 paquet de mozzarella

Faire chauffer le four à 200°

Faire revenir dans de l’huile, les oignons et l’ail coupé en morceaux. Quand ils ont un peu colorés, ajouter les tomates coupées également. Faire revenir à feu doux quelques minutes pour que les tomates fondent. Mettre dans un plat allant au four.

Dans la même poêle faire revenir l’aubergine avec un peu d’huile. Au bout de 10mn mettre dans le plat avec les tomates. Faire revenir la chair à
saucisse dans la poêle 10mn et mélanger avec les tomates et les aubergines. Couper la mozzarella par-dessus et mettre au four environ ½ heure.

Gratin_d_aubergines

Un peu dans le même genre j’avais fait il y a quelques temps des lasagnes d’aubergines!

Enfin un peu de cuisine ! Pour Pâques j’ai voulu
essayer ce plat russe. Ce fut un succès, facile à faire et assez festif.


Je suis partie d’une recette sur Marmiton et j’ai brodé
dessus avec des idées piquées à droite et à gauche. Il est bien possible que je
sois loin d’un vrai Koulibiac mais j’espère que les puristes me pardonneront.


Ingrédients pour 5 :

  • 2 pâtes feuilletées
  • 400gr de saumon en filet
  • 200gr de riz cuit
  • 200gr de champignons de paris
  • 3 œufs
  • Une lichette de beurre
  • 200gr d’épinards
  • De l’aneth
  • 1 jaune d’œuf avec une cuillère à soupe de lait
  • Sel et poivre


Faire durcir les œufs puis les écaler.

Nettoyer les champignons, les couper en morceaux et les
faire revenir dans du beurre dans une poêle pendant 5 à 10mn.

Nettoyer les épinards, les mettre dans une casserole, et
faire chauffer jusqu’à ce qu’ils soient fondus (entre 5 à 10mn, je crois).
Enlever le surplus d’eau et couper grossièrement les épinards.


Faire cuire les filets de saumon environ 10mn, (j’ai un
petit plat super pratique pour la cuisson vapeur au micro ondes), avec l’aneth,
du sel et du poivre.


Faire chauffer le four à 240°.


Mélanger dans un bol, le riz, les champignons, les œufs
écrasés, le saumon émietté, les épinards. Je n’ai pas rajouté de l’aneth, le
goût était déjà assez fort mais c’est comme vous voulez ! Salez, poivrez.

Poser sur une plaque à pâtisserie, une feuille de papier
sulfurisé. Posez une des pâtes feuilletés dessus (j’ai pris des rondes toutes
prêtes, d’où la forme ronde finale, vous pouvez aussi bien le faire en long ou
en forme de poisson comme préconisé par
la recette Marmiton !
). Poser le mélange dessus, recouvrir de la deuxième pâte. Fermer les bords, et
passer au pinceau le mélange jaune d’œuf-lait.

Mettre au four pendant 6mn puis baisser la température du
four à 190° et laisser pendant 20mn.

Servir avec une salade verte.


koulibliac