Mon autre belle-soeur préférée nous a donné cette recette il y a quelques temps de cela. Mlle Bobette adore ce gâteau et nous en régale souvent. Lorsque j’ai demandé à La Grive ce qu’elle voulait que je lui fasse pour l’anniversaire de son Merle, elle m’a dit :  » le dessert ». Alors voilà un super moelleux au chocolat. Nous avons prévu de le décorer plus tard avec de la crème (pourquoi faire léger quand on peut faire autrement !) et des physallis.

Ingrédients :

  • 200gr de chocolat
  • 125 gr de beurre
  • 2dl de sucre en poudre
  • 3 œufs
  • ½ dl de farine

Mettre le four à préchauffer à 190°.

Faire fondre le chocolat au micro-ondes (entre 2 à 3mn selon votre four, mais surveillez le !). Faire fondre le beurre toujours au micro ondes (env 1mn30).

Ajouter le beurre au chocolat et mélanger. Ajouter le sucre, donner quelques coups de cuillères. Ajouter les œufs, bien mélanger. Et en dernier ajouter la farine. Mettre dans le moule de votre choix, je le fais autant dans un moule à cake que dans un moule rond).

Faire cuire 25mn au four. Tester si la cuisson vous convient, il ne doit pas être cuit au centre.

Gateau_chocolat

MAJ pour Léonie : Oui cela se mange les physalis (cela ne prend qu’un « l » je viens de vérifier) ou amour en cage :

.

Photos prise chez Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Physalis

 

Autre site :http://tous-les-fruits.com/fruit-7.html

En fait d’aprés ces sites toutes les physalis ne sont pas comestibles. Mais celles que l’on a mangé hier avec le gâteau étaient très bonnes : sucrées et un peu acides à la fois.

Alors le jour de la Sainte Lucie, qu’est qu’on fait? On boit du vin chaud, du café et on mange des Lussekatter ou des pepparkakor.

Un petit film avec la chanson de la Sainte Lucie

Les Lussekatter sont des gâteaux traditionnellement servis pendant la période de Noël en Suède. On les appelle aussi safransbullar ou brioches au safran. Fred en parle sur son blog. On peut leur donner plusieurs formes. Moi j’ai choisi de diminuer la quantité de safran pour ne pas effrayer mes invités, de rajouter de la pâte d’amandes pour adoucir un peu le goût et enfin j’ai utilisé un moule un peu particulier.

Ingrédients :

  •  100 gr de beurre
  • ¼ de litre de lait
  • 25 gr de levure de boulanger
  • une pincée de sel
  • ¾ de dl de sucre
  • 0,5 gr de safran
  • une pincé de sucre en poudre
  • entre 400 à 500gr de farine

Pour mettre dans les brioches :

  • du beurre
  • environ 100 gr de pâte d’amande

Pour décorer :

  • quelques raisins secs
  • Un jaune d’œuf avec un peu de lait.

Faire fondre le beurre dans une casserole, rajouter le lait et laisser chauffer à « température de doigt » c’est dire pas trop chaud ni froid, on doit pouvoir tremper un doigt sans se brûler env 37°.

Dans un petit bol mélanger le safran avec la pincée de sucre.

Dans un grand bol, émietter la levure. Rajouter le mélange lait-beurre. Mélanger, puis ajouter le mélange safran-sucre.

Ajouter le sucre puis la farine en mélangeant. Arrêter de mettre de la farine quand le mélange ne colle plus et prend la forme d’une boule souple.

Laisser reposer la pâte pendant 45 minutes sous un torchon dans un endroit pas trop froid et à l’abri des courants d’air.

Quand la pâte a levé, la mettre sur un plan de travail fariné. Travailler la pâte quelques instants et l’étaler avec un rouleau à pâtisserie, de manière à obtenir un grand rectangle d’un épaisseur de 0,5cm environ.

Mettre quelques copeaux de beurre sur la pâte, ainsi que des copeaux de pâte d’amande.

Rouler la pâte pour obtenir un rouleau.

Couper ce rouleau en part égales de 3cm de larges à peu prés. J’ai choisi de les mettre dans un moule beurré, mais on peut également les mettre dans des formes en papier ou sur une plaque qui va au four.

 Recouvrir d’un torchon et laisser lever pendant 35 mn.

Au bout de 10mn mettre le four à chauffer à 190°. Préparer un jaune d’œuf mélangé avec une cuillère à soupe de lait.

Quand la pâte a levé, appliquer le mélange œuf-lait avec un pinceau sur chaque brioche et mettre un raisin sec au milieu.

Mettre au four pendant 15mn. Laisser refroidir sous un torchon et voilà :

Pour une recette plus traditionnelle Fred nous indique celle-ci (ne me demandez pas ce qu’est le fibrex je n’en ai aucune idee) et pour une forme plus traditionnelle :

ou

Pour le glögg, entre autres j’ai servi un pain d’épices, j’ai fait un mélange d’une recette de Marmiton et de Anne (P&P). L’odeur du pain d’épices dans la maison c’est un rêve. Au finale, le résultat était extrêmement goûteux mais pas très esthétique : comme il n’avait pas levé il était carrément creux sur le dessus. Mais je pense que je referais comme ça quand même.

 

Ingrédients :

  • 250gr de miel
  • 120 ml de lait
  • 100 gr de beurre mou
  • 250 gr de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • ½ cuillères à café de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café d’anis vert
  • 1 cuillère à café de muscade râpé
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de cannelle

 

Faire préchauffer le four à 180°.

Faire chauffer le lait et le miel doucement. Enlever du feu et mettre le beurre à fondre.

Dans un bol mélanger la farine, la levure, le bicarbonate, le sucre et les épices. Versez le mélange lait-miel-beurre dessus en mélangeant doucement.

Verser dans un moule à cake et mettre au four pour 50mn.

Je l’ai laissé tranquille pendant une semaine dans du papier alu, et il était délicieux.

Ouf bientôt fini, dernière étape : le glaçage. Mon Bob junior a fait des progrés fulgurants en photographies!

 

Avec 350gr de sucre glace, un blanc d’oeuf et un peu d’eau. Mélangez pour avoir une consistance un peu pâteuse. Le but c’est que cela ne soit pas trop liquide. Mettre un gros pâté sur le gâteau et lisser.

 

Il faut aller jusqu’au bord pour que cela déborde et coule un peu sur les bords

 

Et voilà c’est fini, il ne manque plus le petit père noël et la feuille de houx, mais je ferais une impasse pour cette fois.

 

Christmas_Cake

 

 

Les Beatles avec Rocking aroud the Christmas tree pour accompagner :

 

 

 

 

 

 

Alors pour décorer la bête, j’ai continué de suivre les conseils de Delia. Mon gâteau à « mûri » pendant trois semaines.

 

 

 

J’ai utilisé deux paquets de pâte d’amandes c’est-à-dire 500gr. Il existe des recettes assez simples pour la faire soi même mais là j’ai atteint ma limite pour aujourd’hui.

 

 

Ensuite il faut du sucre glace pour pouvoir rouler la pâte sur la table et un rouleau à pâtisserie. Les photos suivantes sont floues mais mon Bob junior a voulu m’aider et il doit encore s’entraîner un peu.

.

 

.

 

 

 

 

 

  .

Etaler la pâte sur une surface recouverte de sucre glace, pour pas laisser la pâte coller.

.

 

 

.

 

Essayer de faire un rond plus grand que le gâteau, la pâte doit également recouvrir les bords (moi c’est raté pour le rond)

.

 

.

 

J’ai passé une spatule pour soulever la pâte, qui n’est pas collé, mais elle tellement fine qu’elle se casse très facilement.

.

 

.

 

Essayer de la rouler, pour la poser sur le gâteau c’est plus facile.

.

.

Dérouler sur le gâteau.

.

.

.

.

Bien entourer le gâteau, et boucher les trous éventuels.

.

 

Moi je le trouve magnifique, mais je vous accorde que je ne suis pas objective pour deux sous.

 

Maintenant il va falloir appliquer le glaçage. En principe il faut attendre plusieurs jours entre les deux étapes pour que la pâte « séche » mais elle n’aura droit qu’a quelques heures.

 

 

 

.

 

 

Christmas_Cake

 

La version Punk Rock :

Et celle classique mais nettement moins rigolote de Bing Crosby :

 

En Suède c’est ma fête aujourd’hui!!

Christmas Cake

Dans une vie précédente, chaque année j’achetais un cake de noël chez Marks & Spencer. Celui plein de raisins, de fruits confits et recouvert de pâte d’amande et d’un glaçage. Mums, (ou miam si vous vous préférez) rien que d’y penser.

Bon alors, une fois qu’on n’a plus M&S sous la main il reste d’autres alternatives mais finalement j’ai choisi d’essayer de le faire. Mon premier essai remonte à l’an dernier. J’avais trouvé la recette qui me plaisait chez Delia Smith (là aussi souvenirs souvenirs, les émissions de Delia Smith à la télé Anglaise étaient un régal).

 

Pour les ingrédients certains sont problématiques, pour le Brandy, j’ai utilisé cette année du calvados, l’an dernier j’avais du cognac. Pour les raisins, il est assez facile de trouver les trois sortes en magasin. Pour le Black Treacle, j’ai eu de la chance j’en ai trouvé dans une boutique-librarie Anglaise ici à Aix (Paradox – place des 4 dauphins). Il me semble en avoir vu également chez Carrouf (mais je suis moins sur de moi). Pour le sucre, Delia dit « soft brown sugar » donc j’ai pris de la vergeoise blonde plutôt que de la cassonade). Pour le mixed spice cela m’a posé un souci. L’an dernier j’avais remplacé par du quatre-épices (cannelle-gingembre-girofle-muscade). Cette année j’ai poussé mes recherches un peu plus loin et j’ai fait mon propre mélange. (Que les puristes me pardonnent)

C’est assez sympa de faire ce gâteau quelques semaines avant Noël, de manière a ce qu’il mûrisse. De plus d’après Delia il faut l’alimenter (to feed it) avec du Brandy donc il faut s’y prendre tôt.

La recette originale est ici.

Ingrédients :

  • 450 gr de raisins de Corinthe
  • 175 gr de raisins blonds (sultanas)
  • 175 gr de raisins noirs
  • 50 gr de cerises confites
  • 50 gr d’écorces d’orange confites
  • 3 cuillères à soupe de Brandy*
  • 225 gr de farine
  • ½ cuillères à café de sel
  • ½ cuillères à café de noix de muscade fraîchement râpé
  • ½ cuillères à café de « mixed spice »*
  • 225 gr de beurre à température ambiante
  • 225 gr de sucre brun (vergeoise blonde)
  • 4 œufs
  • 50 gr d’amandes en morceaux
  • 1 cuillères à soupe de black treacle*
  • le zeste d’un citron
  • le zeste d’une orange

Jour 1 :

Mélanger dans un bol, les raisins, les fruits confits coupés en petits morceaux. Ajouter le brandy. Mélanger pour répartir le brandy le plus possible.

Recouvrir d’un linge propre et laisser macérer jusqu’au lendemain.

Jour 2 :

Mettre le four à chauffer à 140°

Dans un premier bol, mélanger la farine, le sel et les épices. Delia conseille d’aérer la farine en la tamisant.

Dans un deuxième bol, mélanger le sucre et le beurre pour le « blanchir ». Rajouter les oeufs battus petit à petit.

Dans ce mélange incorporer le mélange farine-épices sans mélanger trop fortement. Ajouter le mélange de fruits, le black treacle, les amandes et les zestes.

Mettre dans un moule rond, (j’ai utilisé un moule mou) et mettre au four pour environ 4h. N’hésitez pas à le laisser un peu plus longtemps si vous avez l’impression que c’est nécessaire.

Laisser le gâteau refroidir. Le sortir du moule. Pour le conserver les quelques semaines nécessaires à son mûrissement, je le pose sur deux feuilles d’alu en croix et je les referme sur le gâteau.

Pour « alimenter » le gâteau, il faut se servir d’un cure-dents et faire des petits trous dans le gâteau et verser une cuillère à soupe de Brandy dessus. Après on referme le papier alu jusqu’à la prochaine fois. On peut répéter cette opération plusieurs fois jusqu’au jour où on le mange.

Ensuite il y a l’opération de décoration, mais elle fera l’objet d’un prochain post : Ici et ici.

Christmas_Cake

Et comme d’habitude la zik du jour.Vous vous souvenez d’un groupe qui s’appelle Wham? Personnellement, je les avais oublié.

 

 

 

 

Pour la pâte des sablés vous pouvez aller voir chez Fred. Mais voici la recette trouvé l’an dernier sur Internet (mais je ne me souviens plus chez qui).

 Ingrédients :

  • 1,2 dl de sirap (ou sirop de sucre, j’utilise du Golden Syrup)
  • 4 cuillères à soupe de sucre blanc
  • 2 dl de cassonade
  • 1,5 cuillères à soupe de cannelle
  • 1,5 cuillères à soupe gingembre
  • ½ cuillères à café de clous de girofle
  • 1,5 dl d’eau
  • 200 gr de beurre coupé en morceaux
  • 11 dl de farine
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude

Mélanger dans une casserole, les sucres, le sirop de sucre, les épices et l’eau. Mélanger jusqu’à ébullition. Ajouter le beurre coupé en morceaux. Enlever du feu et continuer à mélanger pour que le beurre fonde. Verser le mélange dans un bol.

 D’autre part mélanger la farine et le bicarbonate et verser sur le liquide chaud. Mélanger jusqu’à obtention d’une boule de pâte. Mettre la pâte au frigo dans le bol couvert ou dans du papier aluminium pendant la nuit. (Ou plus si nécessaire).

Prendre la quantité de pâte nécessaire (le reste pourra être fait une autre fois). La laisser à température ambiante pendant une demi heure environ.

Chauffer le four à 190°.

Etaler la pâte avec votre rouleau sur une surface légèrement fariné. Plus la pâte sera fine, plus les biscuits seront croustillant (essayez d’expliquer ça aux enfants !!!). Utiliser des formes pour découper la pâte.

(ma petite collection de formes)

Et les mettre sur une plaque allant au four.

Les laisser environ 10mn au four, puis les laisser refroidir.

(1ère fournée)

(2ème fournée; les trous dans les biscuits sont pour laisser par une ficelle pour mettre dans le sapin)

Ils peuvent se garder plusieurs semaines dans des boites en fer.

On peut aussi les decorer avec du glaçage, comme la maison.

D’ailleurs on peut même faire la maison soi-même avec cette pâte mais je laisse ça aux autres et je l’achète prête à monter.

PS : le Golden syrup je le trouve chez Carrouf mais aussi chez Monoprix et dans les épiceries fines:

 pepparkakor

Les Kanelbullar  sont des petits pains ou brioches qui se mangent souvent à la pause café d’où le nom kaffebröd (pain à café) ou fikabröd (pain de pause café ??).

Il en existe pleins de versions différentes entre autres sur Marmiton et chez Anne de Papilles et Pupilles avec la MAP.  C’est ma Madeleine à moi! Pour moi c’est mon trip Suèdois.

En principe on met dans la pâte des graines de cardamome, moi je préfère faire des bullar à la cannelle et puis des bullar à la cardamome.

Au fait Kanelbullar c’est le pluriel, au singulier on dit Kanelbulle. Et bulle veut dire boulette ou briochette dans le cas présent.

Pour environ 50 bullar (en principe cela dépend de la taille)

La pâte :

  • 100 à 150gr de beurre
  • ½ litre de lait
  • 50gr de levure de boulanger (comme les paquets que je trouve font 42gr, je m’en contente, mais du coup la pâte lève un peu moins)
  • ½ cuillères à café de sel
  • 1 à 1,5 dl de sucre (environ 100 à 150gr)
  • 15 dl de farine (environ 850gr)

Pour l’intérieur :

  • 100 gr de beurre
  • 100 gr de sucre
  • 1,5 cuillères à café de cannelle
  • 1,5 cuillères à café de cardamome

Pour le dessus

  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • une poignée de « perles de sucre » ou sucre à chouquettes

Préparation

Faire fondre le beurre, rajouter le lait. Dans un grand bol, émietter la levure. Quand le mélange lait-beurre atteint les 37° environ (on ne se brûle pas le doigt), le verser sur la levure et mélanger. On peut laisser reposer 2mn.

Rajouter les autres ingrédients : sucre, sel. Mélanger. Rajouter la farine petit à petit en mélangeant. La quantité de farine donnée est indicative, j’arrête d’ajouter de la farine quand la pâte se détache des bords du bol et fait une boule. Recouvrir d’un torchon, et laisser lever la pâte pendant 40 mn environ.  De préférence, ne pas laisser le bol dans les courants d’air ni dans une pièce trop froide.

 

Elle doit avoir doublé de volume.

 

Pétrir la pâte quelques instants sur le plan de travail fariné, la séparer en deux morceaux, et en mettre un de coté pour l’instant.

Etaler la pâte au rouleau en un rectangle (très approximatif); mettre dessus du beurre en tranches fines, saupoudrer de la moitié du sucre et de la cardamome.

 

Rouler la pâte et couper de tranches. Pour faire des bullar individuels je coupe des tranches de 3 cm environ. Pour mettre dans un moule je coupe un peu plus large.

 

Poser sur une plaque avec du papier sulfurisé ou dans un moule de type « moule mou ».

Recommencer avec la deuxième moitié de pâte, et répéter l’opération avec de la cannelle cette fois.

 

(toujours pas rectangulaire!!!)

Laisser reposer les kanelbullar sous un torchon pendant 30mn environ.

Au bout de 15 mn mettre le four à chauffer à 225° pour les bullar individuels ou 200° pour les moules.

Préparer dans un bol un jaune d’œuf avec le lait. Quand les bulle ont suffisamment levé, appliquer le mélange jaune d’œuf-lait avec un pinceau.

 

Saupoudrer dessus du « sucre perle ». (Celui ci je le trouve en Suède mais maintenant on le trouve facilement ici 🙂 )

Mettre au four entre 5 à 15mn les kanelbullar individuels et 10 à 20mn les moules selon la taille. Les recouvrir à la sortie du four avec un torchon, ils sèchent moins en refroidissant.

 

Remarques :

1° je fais des kanelbullar dans des moules parce que j’en fais des grosses quantités et comme ça ils sèchent moins.

2° Le sucre perle est bien entendu facultatif, comme j’en ai ramené de Suède, j’en utilise. Mais il me semble en avoir vu dans un super marché ici !!! Je sais plus ou.

3° La farine utilisé en Suède n’est pas de la même densité qu’en France, je trouve facilement ici de la type 45. Je pense qu’en Suède ce doit être de la type 55. Le résultat n’est pas tout à fait le même, mais «shit la meme » (=tant pis) comme on dit chez moi.

4° En principe les bulle à la cardamome (kardemmumabulle) ne se font pas comme ça, mais ….. shit la meme !!!

5° Pendant longtemps je ne trouvais pas de cardamome moulu mais maintenant j’en vois à tous les coins de rue, comme quoi il suffit de ne pas la chercher.

5° Le nom de étouffe chrétiens vient de mon père qui n’est pas Suèdois. CQFD

Alors le paradis sur terre pour moi, ce sont des bullar qui sortent du four avec une tasse de café au lait assise sur les rochers dans l’archipel de Stockholm regardant les bateaux passer. Ahhhh gros soupir !!

 

Les photos de la Suède viennent de http://www.objectif-suede.com/ . Un site que je vous recommande avec pleins de photos sympa.

Il était une fois ma bonne amie Véro, qui lors d’une invitation nous a fait goûter un super gâteau aux pommes d’après une recette Tupperware (elle s’appelle 1 2 3  etc. parce que il faut 1 mesure de ci, 2 mesures de ça, 3 mesure de ço etc.).

J’ai recopié la recette une fois, perdu la recette, redemandé la recette, fait le gâteau une fois, reperdu la recette (en principe je ne suis pas aussi bordelique je vous l’assure). Et puis j’ai oublié.

En farfouillant sur Marmiton, j’ai trouvé une recette de Gloria : Gâteau au pommes en deux fois, et les ingrédients faisait penser à la recette de Véro. J’ai oublié de préciser que cette merveille devait se préparer en deux fois.

Donc les recettes se ressemblent beaucoup, du moins d’aprés mes souvenirs.

Alors voilà la recette de Gloria

Et voici mes adaptations

  • 10 cuillères à soupe (15ml) de farine

  • 8 cuillères à soupe de sucre (j’ai mis de la cassonade)

  • 6 cuillères à soupe de lait

  • 4 cuillères à soupe d’huile

  • 2 œufs

  • 1 paquet de levure chimique

  • 4 pommes

Pour la 2ème partie :

  • 125 gr de beurre

  • 2 dl de sucre

  • 1/2 cuillères à café de cannelle

  • 2 œufs

Préchauffer le four à 180°.

Mélanger la farine, le sucre, le lait, l’huile, la levure et les œufs.

Verser dans un moule beurré ou dans un moule mou.

Rajouter les pommes, épluchées et coupés en petits morceaux.

Cuire au four pendant 30mn, le gâteau doit commencer à prendre de la couleur.

Pendant ce temps faire fonder le beurre dans une casserole avec le sucre et la cannelle. Hors du feu, rajouter les deux œufs et mélanger.

Verser cette préparation sur le gâteau, et remettre au four pour 20 à 25mn.

A défaut de cette recette, je demanderais bien à Véro ses explications (avec photos à l’appui) de sa tarte au sucre, elle diras comme d’habitude, mais c’est rien à faire, mais je n’ai pas le sucre qu’il faut (elle bien mon excuse non ?).

le_1_2_3_ou_gateau_aux_pommes

Ptit'BobVoici une recette de Roses des sables de Ptit’ Bob. Il l’a faite au Centré aéré il y a quelques années. Je pense qu’elle vient d’un dos de paquet de céréales d’une marque connue. D’ailleurs ce n’est pas moi qui ai fait la recette mais Ptit’ Bob en personne. J’ai juste fait l’assistante.

Pour 18 biscuits :

  • 85 gr de Corn Flakes

  • 100 gr de beurre

  • 15 gr de chocolat

  • 70 gr de sucre glace

Faire fondre le beurre et le chocolat dans une casserole. Ajouter le sucre glace en mélangeant. Verser les Corn Flakes dans un saladier, puis verser par-dessus le mélange au chocolat. Mélanger doucement sans briser les pétales de Corn Flakes.

Nous avons utilisé une plaque en téflon avec des alvéoles. Remplir chaque alvéole d’une cuillère du mélange. Laisser reposer quelques minutes avant de servir. Vu la température qui règne ici, pour les faire durcir jusqu’à l’heure du goûter nous avons mis la plaque au frigo.

Rose des sables

Après l’effort, le réconfort. Il fallait bien nettoyer le bol!

Cela fait plusieurs fois que je fais cette recette de Pascale Weeks, elle est dans son livre Cookies, muffins & Co en version Banane-Noix ou ici en version Chocolat.

 

Les enfants me la réclament souvent et elle est vraiment très facile à faire.

Voici des photos de ce merveilleux gâteau maintenant que j’ai compris comment utiliser la fonction « maquereaux » de mon appareil grâce au conseil de Dolgo.

Après les commentaires du Héros de Véro qui les a qualifiés de diaboliques, je me suis essayé au Shortbreads du livre de Pacale Weeks voir le gâteau à l’orange et au pavot.

En effet ils sont très très bon et faciles à faire. Par contre, encore une fois je vous recommande vivement d’acheter le livre parce que je ne vous donnerai pas la recette.

On pourrait croire que ce blog va devenir un blog uniquement culinaire alors que ce n’était pas mon idée première. Je passe un peu de temps sur les blogs tous les jours et en ce moment je me précipite chez Hélène : mon blog de fille. Et je ne vois pas quoi vous raconter d’autres que mes expériences culinaires, le reste elle le fait tellement bien et si justement à propos. Avez-vous lu ses posts sur les deo, les sacs de Requia parmi tant d’autres. De plus les commentaires de ses nombreux lecteurs en rajoutent juste ce qu’il faut. Par contre je me pose une question, ses lecteurs sont à l’affut ou quoi ? Il se passe moins de 10 mn entre le moment où elle post son message et le premier commentaire. Impressionnant.

Donc je voulais parler de mes cookies chocolat et gingembre : cela fait plusieurs recettes que j’essaie pour les cookies, je crois avoir trouvé mon bonheur ici. Comme d’habitude sur

Marmiton. J’ai partagé la pâte finie en deux bols, au premier j’ai rajouté 150 gr de pépites de chocolat et dans l’autre 100gr de gingembre râpé et 50gr de gingembre confit coupé en petits morceaux. Cela me permet de satisfaire le goût des enfants et celui des parents.

Après consulté des recettes sur Marmiton, posé des questions sur le forum de Marmiton, j’ai regardé les blogs conseillés par l’équipe de Marmiton et je suis tombé sur le blog de Pascale Weeks.

Et je vais tous les jours voir si Pascale a une nouveauté à nous proposer. C’est toujours sympa, coloré et de bon goût. Ce blog ne suffisant pas à remplir ses journées, Pascale a écrit un livre : Cookies, muffins and co. Livre disponible dans toute bonne librairie pour la modique somme de 2€76. Après l’avoir recommandé de vive voix, je le commande directement sur Amazon pour le faire envoyer aux copines.

 

Les recettes sont simples et délicieuses. Nous avons testé la tarte au citron, le gateau à la banane et le gateau aux carottes et au pavot.

Voici la photo de ce dernier Je ne vous donne pas la recette, elle est dans le livre de Pascale.

Gâteau à l’orange et au pavot de Pascale

 

 

 

En plus, il semblerait que Pascale serait en train de commettre un deuxième ouvrage…..