Constance, 10 ans en visite à la maison me voyant pleurer pendant que je coupais un oignon me dit : mais c’est facile aux scouts on a appris qu’il suffisait de mettre de l’eau dans la bouche et de la garder pendant qu’on tranchait l’oignon.

 

 

 

Aussitôt dit, aussi tôt essayé, a part le fait très désagréable que je n’ai pas pu parler pendant au moins deux minutes (c’était très reposant pour les gens autour de moi), ça marche. Incroyable non. Il va falloir que je re-essaye. Et vous vous faites quoi quand vous coupez les oignons ?

 

8 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.