Finalement dans ces achats de fin de semaine, il restera au moins une chose dans 20 ans. Des arbres!

Je vais peut aller consulter un psy pour comprendre, mais il y a quelque chose de très satisfaisant dans l’acte d’acheter des arbres. Cela plait nettement moins au Bob qui se dit qu’il va falloir qu’il creuse les trous, lui !

Comme il semblerait que ce soit la saison pour planter, nous avons acheté un petit abricotier de variété Harogem (si cela dit quelque chose à quelqu’un) et deux oliviers de variété Aglandau pour suivre les conseils qui nous ont été donné lors de notre visite au Château Virant.

 

Nous avons creusé les trous, et maintenant nous les laissons s’aérer (les trous pas les arbres). Evidemment maintenant ils sont pleins d’eau, à défaut d’air, vu les quantités faramineuses d’eau qui nous sommes tombés dessus ce week-end. On se serait cru en Normandie. (D’ailleurs, cela n’a rien à voir mais vous avez vu que le grand événement du week-end c’est l’incendie du marché au poisson de Trouville, c’est sur qu’il y a des choses plus graves dans la vie mais c’est quand même tristoune).

Je reviens à mes arbres, donc nous aurons au moins un abricot et trois olives l’année prochaine. Qui a dit que j’étais optimiste ?

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.