De retour des festivités de Noël, des copains de Normandie sont venus nous aider à passer le cap de la nouvelle année. Au programme, visite d’Aix avec un peu de shopping : forcément dés qu’il y deux filles ensemble, faut faire un peu de shopping, mais curieusement dés que l’on se retrouve avec Gini, à Paris ou à Aix, c’est chez Monop que nous trouvons notre bonheur.

Ensuite un petit tour à Cassis et ses calanques en bateau, la ville est très sympa avec ses cafés sur le port. Les calanques sont magnifiques et la mer est houleuse et froide. Brrr



Le port de Cassis et ses jolies maisons

Toujours le port vue du bateau avec un gros nuage qui pourrait faire craindre le pire mais il n’en a rien été.



Vue du fond de l’eau qui laisse à penser qu’une oursinade a eu lieu….


Rue de Cassis



Retour par Marseille et la route qui passe au-dessus (derrière?) les calanques dans un paysage presque lunaire. Traversée de Marseille avec la Cité Radieuse, le Stade Vélodrome (si nous les filles on aime le shopping, les garçons ça aime le foot! (c’est pas beau les clichés)), la plage du Prado, la Corniche, le Vieux Port, le nouveau port et ouf on a traversé Marseille de part en part.


Déjeuner du 31 au soleil en terrasse : ça les a scotché nos Normands (vous avez vu comme je fais bien la blasée) ; le rosé et les glaçons étaient de sortie. Les enfants ont eu droit à une glace sous le soleil…


Coté bouffe nous avons été sage, une successions de soupes et de salades les jours précédents nous ont permis d’attaquer l’année avec un foie gras mi-cuit maison (dont je vous raconterai quand même l’élaboration un de ces jours), des tellines, des bulots, des huîtres et quelques confiseries pour finir. Gini m’a montré sa fabuleuse recette de pommes au four aux Chamallows.

Bon, ensuite quand on connaît pas la région il faut quand même aller voir la Sainte Victoire ou du moins  essayer de s’en approcher  par le barrage de Bimont, parce que ce jour là le Mistral soufflait et nous avons abandonné l’idée de grimper tout en haut. Et là on a vu ce que c’est d’avoir froid, mais au moins nous étions tranquilles, il n’y avait pas foule.

Barrage de Bimont

La montagne Sainte Victoire

Ensuite nos copains sont retournés sous leurs froides contrées. De mon coté je suis occupé à planter mon micro, j’ai amené la marmaille au cinéma voir Eragon (j’adore quand John Malkovich joue les méchants, il le fait tellement bien), j’ai fait des essais culinaires (ratés d’après certaines mauvaises langues) et j’ai récupéré mon Bob Junior après son séjour en Normandie. Ouf la famille est au complet.



12 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.