Encore et toujours des pivoines, pour aller avec ma jolie veste, et ma petite écharpe et mes chouchous etc…. rien ne vaut le total look.  Je me suis amusée à faire de la concurrence à H. Carton, en cousant une petite pochette/ mallette.

 

J’ai même poussé le vice faire une doublure en rose avec le tissu ramené par Luolan de Shanghai. Pas qu’un peu fière la Panika.

 

Le plus difficile a été de faire des boutons. Je me suis servie de ce livre : l’art du maedup – noeuds coréens. En principe le livre devait me simplifier la vie mais je peux vous garantir que c’est une prise de tête carabiné. Je n’ai réussi à en faire qu’une seule sorte, la plus simple et cela donne ça :

 

Luolan avait essayé aussi lors de son dernier passage ici et elle était quand même plus doué que moi. Je crois que je vais emporter le livre avec moi pour m’entraîner pendant mes prochaines vacances.

Tout ça pour dire que maintenant j’ai un magnifique écrin pour toutes les paperasses que je dois trimbaler…


7 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.