Déc 042007
 

ou comment se faire payer en nature….

Ma première rencontre (il y a deux ans) avec un coing s’est soldée par un échec retentissant. J’étais pourtant bien parti : les recettes de Marmiton, les conseils lues sur le forum mais à l’arrivée une pâte de coings qui ne voulait pas sécher et qui a moisi. C’est énervant de mettre tant d’énergie dans quelque chose qui rate. Cela étant dit, je ne vais pas me laisser faire. Donc l’an dernier j’ai recommencé mais je me suis méfiée. J’ai essayé la recette de Anne pour faire la gelée et la pâte.

 

Comme elle explique très bien les recettes avec des photos à l’appui, je vous laisse admirer le déroulement des opérations chez elle. Ici vous n’aurez que mes explications quant au séchage.

 
Encore une fois c’est Anne qui m’a aidé, elle m’a recommandé le blog de la Popote de Véro qui fait sécher ses pâtes de fruits au four.

 

J’ai mis ma pâte dans des moules mous, dans des moules en Téflon et sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. J’ai laissé au four pendant 3heures tout en ouvrant la porte de temps en temps pour enlever l’humidité.

Ensuite j’ai laissé refroidir. J’ai coupé la pâte de la plaque en morceaux, j’ai sorti des moules (avec plus ou moins de bonheur) les pâtes et j’ai roulé tout cela dans du sucre. Un régal. Je ne vous dis que ça, un régal.

 

 

Cette automne, j’ai dépanné des copains avec un ordi en rade et pour me remercier ils m’ont offert un sac de coings (d’où le titre très racoleur, cela devrait faire monter mes stats, mais je crains de ne pouvoir rattraper Shalima, même en trichant honteusement comme ça).

Donc j’ai voulu essayer encore autre chose et  pour 1 kg de fruits, après le passage à la moulinette, j’ai ajouté deux cuillères à café de poudre de cardamome et une fève tonka râpé.

Cela change un tout petit peu le goût et surtout permet de faire flotter cette merveilleuse odeur de fève tonka dans la maison. Par contre je n’ai rien rajouté à la gelée, qui une merveille également au naturel.


Et pourquoi je vous en parle en décembre, parce que cela fait parti des petites choses que l’on grignote avec une tasse de thé en cette saison je trouve.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 4 décembre 2007  Add comments

  5 Responses to “Pâte et Gelée de Coings”

  1. Mmmmm la pâte de coing, c’est plein de souvenirs d’enfance ça (et pourtant à l’époque je n’aimais pas… évidemment, maintenant que je n’en ai plus sous la main, j’adore ça !!!)

  2. Et tu m’expliques comment tu fais pour pas peser 200 kilos avec tout ce que tu cuisines et que tu manges ??????? Grrrrr…

  3. Hum !

    La pâte de coing, j’adore. La spécialiste chez nous, une de mes tantes, lyonnaise et gastronome… ça fait plusieurs fois que je passe devant les coings en me demandant si je me lance, mais je recule devant la tâche. Et l’épluchage, pas trop pénible ?
    Bravo aussi pour ton énergie de l’avent ! Tu prévois qq restes pour le nouvel an ?

  4. Shalima : tiens c’est curieux moi non plus je n’aimais pas petite.
    Léonie : mais je suis bientôt à 199kg
    Luolan : on va tacher d’arranger cela….

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)