Cet été lors d’une balade pendant nos vacances nous nous sommes arrétés aux caves du Chateau Calissane avant d’aller manger des glaces à Miramas le Vieux….

Dans la boutique de la cave, en plus du vin, des poteries diverses et variées, il y avait des cubis d’huile d’olive. 3l d’huile d’olive sous vide et à l’abri de la lumière ce que je trouve être quand même un net progrés sur toutes ces bouteilles certes très jolies mais transparentes ce qui nuit à la conservation…

Ça c’est dit mais ce n’était pas mon premier propos. Sur une table était posé des petits paquets colorés d’un mélange d’épices appelé Rabelais. Ce qui a attiré mon oeil c’était la boite, j’ai cru que c’était une boite en métal! Et bien non juste en carton mais une fois ma curiosité aiguisée, j’ai voulu savoir ce qu’il y avait dedans. Et là, à part épices et aromates, impossible de savoir, la vendeuse du magasin a indiqué que la composition était secrète. Dans ma naïveté, je pensais qu’il n’était pas possible de vendre un produit alimentaire en France sans en indiquer la composition. Il semblerait que les mélanges  d’épices soient une exception!

Il y a quelques recettes sur leur site, visiblement c’est une épices pour la viande et surtout la charcuterie, j’ai voulu essayer avec un poulet rôti!

 

Ingrédients pour 4 :

  • Un poulet de 1,2kg
  • 2 cuillères à café d’épices Rabelais
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 courgettes
  • 3 gousses d’ail
  • 7 tomates
  • Sel et poivre

 

Faire chauffer le four sur la position grill (chez moi à 270°).

Mettre le poulet à l’envers (c’est à dire les blancs vers le bas)  dans un plat allant au four. Mélanger les épices avec l’huile d’olive et en verser un peu sur le poulet. Mettre un verre d’eau au fond du plat et enfourner pour 1/4 d’heure. Pendant ce temps laver les courgettes et les tomates, éplucher les gousses d’ail. Couper les courgettes en déss et les tomates en quart. Quand le poulet est grillé sur le dessous, le retourner. Mettre le reste du mélange d’épices sur le poulet. Saler poivre. Mettre les légumes autour du poulet et remettre le poulet à 200° pendant 1 heure au four.

Evidemment, ils étaient tellement affamés que je n’ai pas eu le temps de prendre une photo avant qu’ils l’attaquent! Mais le verdict fût positif. Clairement, un gout assez prononcé de cannelle qui pourrait en effrayer certains mais au final une bonne surprise. Avec la peau du poulet grillé c’était vraiment très bon. Je pense que je vais suivre les remarques sur le site et essayer avec une terrine de lapin ou autre viande….

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.