Jan 232012
 

Je ne voudrais pas faire concurrence à Léonie Canot mais juste vous rapporter des propos qui ont m’ont fortement étonnés (le mot n’est pas assez fort mais il fera l’affaire) puis donné lieu à d’autres conversations….

Pour vous mettre dans le contexte nous avons dans notre famille un garçon de 19 ans et des brouettes nommé ici Bob Junior et une fille de 17 ans Miss Bobette. L’ordre est important, d’abord un garçon puis une fille. Ils ont fréquenté le même lycée pendant deux ans. Il y a aussi Ptit Bob 14 ans mais il n’est pas impliqué dans cette histoire.

Je discutais avec ma fille tranquillement l’autre jour en parlant de tout et de rien, c’est à dire de maquillage, de vêtements, de soldes et de garçons. Je suis curieuse comme une pie et j’adore savoir ce que font mes enfants mais la limite entre leur vie privée et leur vie publique est fragile et on est bien d’accord cela ne me regarde pas sauf quand ils veulent bien m’en causer.

Donc nous parlions de garçons et tout à coup je lui demande si les copains de son frère aîné la draguait. « Mais bien sur que non, Maman » me répond elle. « Ils n’ont pas le droit »

Pardon!!! Ils n’ont pas le droit?!? Mais pourquoi? « C’est une règle on ne drague pas les soeurs de ses copains ». Re -Pardon dis-je.

Elle m’explique qu’il y a une « loi » non écrite et non verbalisé mais que « tout le monde connait ».

Aie. J’en parle à leur père qui est aussi étonné que moi. Précisons que Bob n’a pas de soeur, et moi mon frère aîné ayant 11 ans de plus que moi la question ne s’est jamais posé.

On pose du coup la question  à Bob Junior qui nous réponds laconiquement « Ben oui, forcément, mes copains n’ont pas le droit de sortir avec Miss Bobette, c’est comme ça et c’est pas autrement, il faut bien que je la protège ».

Hallucinant, non?

Petit sondage auprés de mes collègues de bureau, ceux de mon age n’ont pas entendu parler de ça, ni dans leur cas ni pour leurs enfants mais ils ne sont pas dans notre cas de figure, garçon puis fille. Et puis curieusement un de mes jeunes collègues (30ans) lève timidement la tête et dit « Ben oui ». Et alors là, on est passé des folies de mes chères têtes blondes à un complot mondial (bon d’accord j’exagère mais quand même). Il confirme que c’est un non-dit mais que c’est dans les habitudes.

Ce serait donc quelque chose de cette génération, nous les quadras, quinquas n’étions pas concernés, du moins pas sous nos latitudes

Je n’en reviens pas, bientôt les frères aînés vont interdire à leur soeur de sortir ou je sais pas quoi! Et chez vous ils connaissent cette règle?

Copyright illustration de ecole-plus.com 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 23 janvier 2012  Add comments

  11 Responses to “Garçon – Fille : on va où dans ce monde de fous?”

  1. Étonnant! J’ai la configuration requise, je me renseigne et je te tiens au courant!

  2. Chez nous c’est moi l’aînée donc je ne peux pas te dire d’autant plus que mon frére très récemment s’est tapé 2 de mes amies …
    Cependant ado je pense que ça aurait déranger mon frère que je puisse être avec l’un de ses potes, aujourd’hui étant plus âgée je ne pense pas que ça le dérangerait.
    Par contre j’avais des amis jumeaux (une garçon, une fille) et le garçon était hyper protecteur avec sa soeur, même trop. Mais peut-être à cause de sa religion aussi, je ne saurai te dire

  3. La configuration chez nous ne s’y prête pas encore, mais je n’ai jamais entendu parler d’un truc pareil. Il faut voir ce que ça donnera d’ici 3 ans à peu près chez moi. Tout ce que je peux dire, c’est que ça n’a pas cours chez mes neveux (un peu plus âgés) et que ça n’avait pas cours non plus « de mon temps » (j’ai un frère aîné, même différence d’âge qu’entre Titou et Finette, 4 ans, et youplaboumtralala dans un sens comme dans l’autre !). Je pense que ce truc là, c’est juste pour faire genre. Si ça doit se faire, ça se fera. Mais ce n’est pas inintéressant non plus, parce que dans ce contexte « d’interdit » (même si le mot est un peu fort), si ça doit se faire c’est que c’est peut-être un truc un peu sérieux, pas juste « un coup en passant ». Enfin, ce n’est que mon avis 😉

  4. Pas du tout étonnée … J’ai un frère ainé et à priori c’était comme ça mais ça ne compte plus après le bac :)) Mais l’inverse peut avoir lieu aussi, j’ai déjà entendu mes nièces dire à leurs copines ‘non mais ça va pas de le draguer, c’est mon cousin ! On ne touche pas !’. Je pense que c’est plus pour éviter les conflits et les pertes de copain/ines en cas de problèmes amoureux …

  5. Mes Mecs n’ayant pas de soeur, je ne peux t’être d’aucun secours …. Mais je me renseigne quand même (leurs potes ont peut être des soeurs, eux !!!).

  6. Je fais partie de cette génération (24 ans), et ça fonctionne aussi dans l’autre sens : interdiction de sortir avec les frères des copines. Pareil, ce n’est pas une règle clairement énoncée, mais on la connait et la respecte la plupart du temps.
    Raison principale : ça évite les ennuis en cas de rupture. Les amitiés ne survivraient pas si on devait répondre aux questions « pourquoi il m’a quittée ? Il a retrouvé quelqu’un ? » Et, en allant plus loin et anse mettant a la place de Bob, crois tu qu’il veuille entendre des détails sur la vie sexuelle de sa soeur, racontés par son mec/son pote… Pareillement pour les filles et leurs frères…

    J’espère que ça t’Aide a trouver ça Moins « révoltant » 😉

  7. Bon après enquête auprès des Mecs lycéens, il semblerait que cela n’ait pas cours dans notre lointaine province. Par contre ils sont d’accord pour trouver que si on largue la soeur de son pote, il y a de fortes chances que le pote ne soit plus pote; donc à éviter;
    Sinon gros fou rire pendant qu’ils réfléchissaient à voix haute à la question !!

  8. Merci à toutes pour vos commentaires! Tant mieux si cela a fait rigoler chez toi Beatrice. Sinon je crois que le raisonnement est le bon, c’est parce que ils ne veulent pas se fâcher avec leurs amis si il y a rupture ni entendre les copains se vanter de leur dernière copine si il s’agit de leur soeur. Le Bob Junior nous a également indiqué que c’était parce que il voulait protéger sa soeur.
    Par ailleurs, c’est amusant de voir comme selon vos régions ou vos ages les réponses sont différentes. Encore merci 🙂

  9. Quand j’ai posé la question à mon, fils il m’a confirmé qu’il n’y avait pas d’interdiction absolue, genre règle de conduite, mais que si un de ses copains approchait sa sœur, il lui faisait comprendre qu’il n’avait pas intérêt à jouer les « heartbreakers » avec elle, ça c’est plutôt mignon, j’ai trouvé.

  10. Si ça arrive on est presque sûr de perdre un pote. Il est évident que le pôte viendra pour la soeur et non plus pour le frère.
    Les histoires de coeurs ont toujours divisés les groupes.

  11. Je rejoins Pau et Pascale! J’ai 30 ans et pour nous aussi, c’était une sorte de règle non dite, mais qui au final allait de soi.
    En gros, quand on est ado, on sait que les flirts peuvent mal tourner, que les gars vont forcément chercher à coucher et rien d’autre et donc, on essaye d’éviter que nos potes brisent le coeur de notre soeur/frère. On évite aussi en cas de rupture qui passe mal de se retrouver à jouer les conseillers entre les deux, et à se prendre une balle (flèche? 😉 ) perdue.
    Ça me rappelle d’ailleurs un des épisodes de la série Friends où l’un des personnages, Ross, est devenu fou quand il a appris qu’un de ses meilleurs amis sortaient avec sa soeur. Bien sûr, dès qu’il sût que le meilleur ami était vraiment amoureux d’elle, il a fini par très bien accepter la situation.

    En gros, la règle est de ne pas briser le coeur de ta ptite soeur chérie mais il peut toujours y avoir des exceptions, et au final, vouloir protéger ceux qu’on aime n’est pas si abérrant, non? 🙂

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)