J’ai toujours pensé qu’il ne fallait pas manger d’huîtres en été. Du coup je m’y suis habitué et je les mange en saison. C’est comme les pivoines. Il y a une période avec ces magnifiques fleurs et j’en profite au maximum. Ensuite une longue partie de l’année sans.

Mais lors d’un voyage à l’automne dernier j’ai appris que malgré que ce soit la période de laitance (et donc de reproduction) rien n’empêchait la consommation d’huîtres pendant l’été. J’imagine qu’en fait c’était plutôt pour une raison de conservation pendant les mois chauds que l’on a recommandé cela.

 

 

Tout ça pour dire que quand on m’a proposé il y a quelques jours de recevoir des huîtres de Normandie je n’ai pas hésité. Et hier soir nous nous sommes régalés avec un bourriche d’huîtres de Blainville dans la Manche. Des N°3 assez laiteuses mais fines et délicates. Un régal que nous avons accompagné d’un Rosé de Provence du château La Coste qui était un rêve à lui tout seul.

 

 

 

Donc un seul mot d’ordre, si l’envie d’huîtres se fait sentir, laissez vous faire… quelque soit la saison!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.