juil 122012
 

Récemment Marque Repère (la marque de distibuteur de l’enseigne Leclerc) à proposé à Pascale Weeks et Dorian Nieto de faire un menu pour 4 personnes (entre, plat et dessert) à moins de 4€. Ils ont relevé ce défi il y a quelques semaines en compagnie d’une bande de bloggeurs dont moi-même!

Je dois dire que j’ai trouvé l’idée intéressante à plusieurs titres, tout d’abord comme j’aime beaucoup les recettes simples et rapides j’ai été servi dans ce cas précis, ensuite effectivement je trouve que c’est une bonne idée de montrer que l’on peut faire des choses bonnes avec des produits simple et sans être trop onéreux. Il est clair que l’on ne parle pas ici de grande gastronomie mais de plats de tous les jours et qui tout en restant simples peuvent être extrêmement bon.

On nous également communiqué à l’occasion de cette soirée des éléments d’une étude sur le sujet : en effet, 70% des Français ne veulent pas sacrifier qualité des produits et prix*. Et pourtant en période de crise, le prix reste le premier critère d’achat des produits alimentaires des Français.C’est le constat d’une étude menée par OpinionWay pour Marque Repère, la Marque De Distributeur des Centres E.LeclercAutre fait marquant que révèle l’étude, 7 Français sur 10 ont un budget moyen de moins de 6€ par personne par repas*, une enveloppe serrée qui nécessite donc d’être astucieux dans ses achats ! C’est particulièrement le quotidien de 8 familles sur 10* pour lesquelles la préparation d’un menu complet -entrée/plat/dessert- à moindre coût est un véritable casse-tête.  (Sondage OpinionWay pour Marque Repère, Marque De Distributeur des Centres E.Leclerc réalisé le 9 mai 2012 sur un panel de 1015 individus)

Alors résultat des courses, après avoir trimé en cuisine sous les ordres de Dorian, nous avons fait un gaspacho minute tomate et poivron  aux amandes, un kedgeree aux cabillaud et crevettes et pour finir un frozen yogourt aux fruits rouges et à la menthe.

 

L’équipe de Pascale a fait le menu suivant : un flan au légumes du soleil, un parmentier de boeuf à la courgette et un fontainebleau!

Après les votes, le menu finalement décidé par les gens présents a été un mélange des deux équipes, le gaspacho, le parmentier et la glace. Et surprise après moults calculs il s’avère que ce menu revient à 3€45 par pesonne. Trop fort!

Merci à Dorian et Pascale pour leur bonne humeur et à Marque repère pour cette invitation.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
 12 juillet 2012  Add comments

  8 Responses to “Un menu à moins de 4€?”

  1. Un site bien sympathique découvert par hasard grace à blog appétit! Alors bonne continuation, amitiés de maud et pierre de http://www.a-la-louche.com

    • Joli exercice et c’est appétissant mais cela reste cher… presque 12 euros pour 4, c’est loin d’être le budget de la plupart des familles. 2 repas comme ça par jour = 854 euros/mois, presque 1 smic.
      Bon ceci dit les familles ne cuisinent en général que 9 repas (5 le soir + 4 le we).

      C’est plus un repas « exceptionnel » peu de gens cuisinant au quotidien 3 plats pour un repas.

      Brigitte

      • En effet, au quotidien je suis d’accord que peu de gens cuisinent 3 plats. Et je connais encore moins de gens qui font trois plats aux deux repas. D’ailleurs chez moi c’est plus souvent un plat suivi par des fruits ou des laitages. Mais de temps en temps cela peut être sympa avec la cuisine du placard de faire un repas simple et bon sans se ruiner.

  2. Merci à toi pour ta bonne humeur contagieuse lors de cet atelier… et d’ailleurs tout le reste du temps !!!

  3. Petit question subsidiaire: le menu concocté apporte-t-il les calories et les éléments nécessaires à un repas «normal»?

    • Ouh la! Je ne sais pas trop quoi répondre. A priori j’aurai dit que le repas est équilibré mais c’est très relatif.

  4. Article bien intéressant, mais qui confirme une tendance des Français complètement dévastatrice pour leur économie : vouloir payer à tout prix leur nourriture le moins cher possible. Le budget de l’alimentation pour les ménages est passé de presque 30 % de leur revenu mensuel dans les années 50 à à peine 8 %, bien entendu au détriment de la qualité.
    Initiatrice d’une Amap dans le 20ème arrondissement, je constate heureusement autour de moi un retournement de ces pratiques, entourée de personnes convaincues que la première médecine de l’Homme, c’est son alimentation, ce ne sont pourtant pas des privilégiés : ils ont clairement fait le choix de se nourrir bien et de soutenir l’agriculture « locale » (je mets des guillemets, parce que nos agriculteurs viennent tout de même d’une centaine de kilomètres de la capitale).
    Pour terminer, je ne suis pas surprise que ce genre d’étude soit conduite par des marques de la grande distribution, je les considère comme responsables en grande partie de la mal-bouffe dans laquelle sont tombés la plupart de mes concitoyens.

    • Bonjour, Votre commentaire m’amène à faire plusieurs réflexions! Tout d’abord si le budget alimentation a tant baissé c’est également parce que les coûts de logement ont augmenté. C’est regrettable mais c’est ainsi. Ensuite je suis tout à fait ‘accord sur votre affirmation « la médecine de l’homme c’est son alimentation », et je reste persuadée que autant que possible il faut se nourrir de produits frais qui de préférence viennent de près (sauf pour le chocolat et le café sans les quelles j’aurais vraiment du mal).
      Mais cela étant dit, nous n’avons pas tous les mêmes moyens et acheter des produits moins chers dans les grandes surfaces est parfois nécessaire. Il est vrai qu’il faut penser à la qualité et également à la rétribution des producteurs qui je crois sont souvent lésés dans cette histoire. A nous consommateurs d’essayer de rester vigilants. Mais cela n’enlève rien à ce que je pense de cette opération de Leclerc qui reste intéressante et permet d’attirer nos regards de consommateurs.
      Merci de votre commentaire.
      PS : je trouvais cela beaucoup plus facile d’acheter des légumes et fruits locaux quand j’habitais en Province. Récemment je ne trouvais plus que des asperges du Pérou… no comment

Laisser un commentaire