Vous savez comment préparer le thé? Si on m’avait posé la question il y a quelques jours j’aurais répondu de manière affirmative avec beaucoup de certitude. Faire bouillir de l’eau et la verser sur du thé, laisser infuser et boire…. Maintenant grâce à un atelier organisé au Palais des Thés j’en sais un peu plus. Faire chauffer de l’eau oui, mais il ne faut pas la laisser  bouillir. Laisser infuser :  bien sur mais pas trop longtemps selon le thé. Et autre question quelle eau utilisez vous? De l’eau du robinet ou de l’eau filtré?

En l’occurrence on a goûté pendant cet atelier un thé préparé avec trois eaux différentes à la même température, de l’eau du robinet, une eau filtré et une eau très minéralisé du genre Hépar. Le différence était visible dans nos trois jolis tasses par la couleur, la limpidité était différente dans les théières en verre. A l’odeur par contre c’était le même thé (même si on départ comme je pensais goûter 3 thés différents je n’en étais pas sure…). La différence c’est fait sentir au goût, il y avait une âpreté dans le thé préparé avec l’eau minéralisé qui n’était pas présente avec l’eau filtrée. L’âpreté était légèrement présente avec l’eau du robinet. Nettement moins gênante mais néanmoins la différence était là.

Comment préparer le thé

Ensuite on nous a fait goûter dans deux tasses un thé  préparé avec une eau à 60° et une eau à 100°. Là encore la différence était nette. L’eau à 100° fait ressortir l’âpreté du thé et ses tanins alors que celui à 60° était parfumé et juste comme il faut.

 

Bien entendu nous avons demandé des explications, en fait plus la température de l’eau est élevée plus l’eau prend de son oxygène. Or le thé a besoin de l’oxygène pour que le parfum puisse se développer. Sans oxygène, moins de goût et plus de tanins….

Résultat des courses il faut faire son thé avec de l’eau filtré et ne pas la faire bouillir. Pour cela utiliser une carafe filtrante et une bouilloire thermostatique qui vous permet de choisir la température de l’eau. Cela fait vraiment la différence pour un bon thé.

Cela étant dit, je n’ai pas de bouilloire qui permette de choisir la température et je ne vais pas changer de bouilloire pour ça, donc quand je l’a met en route  je reste à coté et avant que l’eau se mette à bouillir je l’arrête. Je n’arrive peut être pas exactement à la température préconisée mais je trouve que cela fait quand même la différence et quant à la carafe filtrante au boulot je me débrouille sans et quelque fois j’utilise de l’eau en bouteille. Le but n’étant pas de me suréquiper….

Depuis on profite bien mieux des thés que nous avons, même si on ne suit pas forcément toutes les règles.

 

Et au fait à propos des thés que nous avons bu, j’ai eu un coup de foudre pour le Thé au Jasmin du Palais des Thés, une merveille avec ses perles…. A découvrir.

 

Remarque : La première photo est une photo du Palais des Thés de leur thé Fleur de Geisha

5 réponses
  1. Un chat en cuisine
    Un chat en cuisine dit :

    Très intéressant ton billet, il y a des choses que je savais à peu près sur la température notamment, d’autres pas du tout comme le type d’eau. mais tout à fait d’accord sur le fait que j’ai déjà trouvé un même thé très différent au goût en le dégustant chez moi ou au resto par exemple, j’en déduit donc que c’était bien du à ces critères !
    Comme toi je n’ai pas de bouilloire thermostatique, mais j’essaie de faire gaffe à ne pas laisser bouillir l’eau, où si elle boue, la laisser un peu reposer avant de verser.
    En plus je suis sûre qu’il doit y avoir moyen de se référer au bruit et à la taille des micro bulles qui se forme quand l’eau chauffe pour savoir si on est à peu près dans les 60°, 80° ou 90°.

    Répondre
    • AnnikaPanika
      AnnikaPanika dit :

      Merci Carine pour ton commentaire. Le problème de laisser refroidir l’eu après qu’elle ai bouilli est que elle a déjà perdu l’oxygène dont le thé a besoin pour développer ses arômes donc en fait il semblerait que cela ne change rien…. A +

      Répondre
  2. TENIS marina
    TENIS marina dit :

    Bonjour, j’avais une copine à l’époque qui avait passé 6 (!) mois en Chine en stage de la préparation du thé. Après son retour, elle nous avait raconté plein de choses au ce sujet. Notamment au sujet de bouillonnement de l’eau. Elle disait que cet état de l’eau ( le moment quand il fait arrêter de la chauffer ) s’appelle  » l’oeil de poisson ». C’est-à-dire, le moment quand l’eau se met de faire des petites boules mais pas encore bouillir.
    C’est très intéressant votre article.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.