#8

Une semaine  #8 au salon de l’Agriculture avec du fromage et encore du fromage. Des Mofs et des AOP à plus savoir quoi en faire.

Egalement au programme de cette semaine une rencontre avec une agricultrice, un jeu avec Heinz et ses graines de tomates, une battle chez Pavillon France et des châtaignes avec Birlou.

Pour le concours des MOF Fromages j’en ai largement parlé dans mon article récap. J’ai trouvé, sur FB,  cette vidéo de So Cheese qui raconte bien l’histoire de cette journée. J’attire votre attention sur une partie  du discours de Philippe Olivier Président des Fromagers de France  à la fin de la vidéo  (à partir de la minute 19) : « … que des nuages arrivent qui risqueraient de mettre en cause le lait cru, … peut être il va falloir que nous nous battions pour défendre le lait cru ». A suivre….

 

 


Les Fromages AOP c’était à l’occasion d’un déjeuner itinérant sur la Salon de l’Agriculture. Nous avons commencé par l’entrée au Bleu du Vercors avec une très bonne raclette. Ce fromage est plus doux que dans mon souvenir et je dois dire qu’en raclette c’est parfait de même juste à grignoter comme ça avec des noix.

#8

En Savoie c’était du Beaufort et de la Tome des Bauges en accord avec un Apremont et un Chignin Bergeron.

#8

La région Centre Val de Loire a voulu préparer des plats chauds et froid autour des 5 fromages AOP de leur région : une verrine de Valençay et au poivron, un croque au Chavignol, du Saint-Maure de Touraine en cromesqui de noix, une sorte de crêpe (ou Farçou) au Pouligny St Pierre et en version sucré une Panacotta de Selles sur Cher avec du miel et du cacao. Autant vous dire que nous nous sommes régalés.

#8

En Franche Comté, du Comté, du Bleu de Gex, du Morbier et du Mont d’Or fondu sur de la saucisse de Montbeliard…. (Et là j’ai commencé à caler). Le Comté je crois que je pourrais en manger sans faim mais même là….

#8

Nous avons terminé par la Normandie (région qui m’est chère pour y avoir vécu 10 ans) j’ai retrouvé avec bonheur le Coeur de Neufchâtel, le Camembert, le Pont l’Evêque et le Livarot. Sans parler des des beurres et crèmes d’Isigny qui ont permis de préparer des dessert à la pomme fabuleux.

#8

Un très joli tour de certaines de nos régions fromagères avec des gens passionnés par leur produits. Cela fait très plaisir de pouvoir échanger avec et de goûter à leurs produits.

Pour rappel les AOP (Appellation d’origines protégés) est un label qui garantie que le produit a été fabriqué selon un cahier des charges strict respectant un savoir-faire spécifique, un assurance que celui-ci a été produit dans l’aire géographique et promet des saveurs variés et authentique. Dans le cas qui nous intéresse, c’est à dire les produits laitiers il y 45 fromages, 3 beurres et 3 crèmes AOP. Et vous trouverez ce logo sur ces produits :

8

 


Pour sortir du fromage, je suis allé à la rencontre d’une agricultrice  Evelyne Guillem de Castelnaudary sur le stand de Passion Céréales. Cette agricultrice de céréales a une vie bien remplie avec ses multiples casquettes: agricultrice  tout d’abord avec une exploitation de 74 hectares comprenant cultivant du blé dur (pour les pâtes), du blé tendre (pour la farine), du sorgho (alimentation animale), du mais semence et des oleo protéagineaux  du type soja, haricots, tournesol et pois chiches. Ensuite elle est également membre du conseil d’administration de la FDSEA de l’Aude (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) et Maire adjointe de Castelnaudary. Ça commence à en faire des métiers, sans parler de la vie de famille.

Clairement une des marottes de Evelyne Guillem est la transmission puisqu’elle était sur le salon pour expliquer son métier mais également dans ses fonctions à la mairie où un des ses dadas est de faire comprendre l’agriculture aux enfants. Et cela marche dans sa ville, les écoles installent des potagers, à la récré ce sont des fruits qui sont données aux enfants et il sembleraient que ces enfants y soient sensibles. Evidemment au détour de la conversation nous sommes arrivés sur le sujet cuisine. Evelyne Guillem me parlait du Millas que je ne connait pas. N’étant pas sure que vous connaissiez je vais vous faire profiter de mes connaissances toutes nouvelles. Le Millas est à base de farine de maïs (pas la fécule) et après avoir été bouillie et séchée en grandes plaques on l’a découpe en cubes, on l’a passe à la poêle, pour être consommée, salée ou sucrée. Traditionnellement cela se mange très bien avec des plats en sauces comme des civets ou de daubes. Je vous recommande à ce sujet la carte interactive de Imaginaire Passion céréales qui vous permet de trouver des recettes régionales en cliquant sur une région de France et ses spécialités locales.


Heinz propose sur sa page FB un concours « Cultivez vos propres tomates » pour gagner des graines de tomates « Heinz » à planter.Celles qui servent à faire le Ketchup.

#8

Comme ça vous pourrez tester votre propre Ketchup! Moi je vais en planter donc si vous gagnez dites le moi, on comparera. Allez à vos souris, cliquez ….


Sur le stand de Pavillon France, Mercredi dernier il y avait une « battle » pas commune. Un duel entre Chef Damien de 750gr et Christophe Duhamel de Marmiton. Leur défi était de cuisiner du maquereau et des langoustines accompagnés de salsifis et de pommes de terre Vitelotte pour présenter à un jury choisi dans le public présent une assiette. Les notes donnés par le jury étaient sur 3 point, un pour la présentation de l’assiette, un pour le goût et enfin un pour rationalisation.

#8

#8

Au final les deux concurrents ont eu le même nombre de points pour leur plats! Bravo à eux deux.

 

Quelque chose me dit que Pavillon France sera présent à la Journée Marmiton du 15 mars à l’Espace Pierre Cardin…


Je mets régulièrement en avant mes origines Suédoises mais moins la partie Française, qui elle vient d’une ville au fin fond du Cantal dans un coin appelé la Châtaigneraie pour cause de moult châtaigniers dans le coin et du coup en plus de toutes les Suédoiseries dont je vous parle j’ai également été nourrie à la crème de marrons. Donc quand Thierry m’a proposé de goûter au Birlou j’ai accepté très rapidement.

#8

Alors le Birlou est une liqueur de pommes et de châtaignes, elle se sert à boire juste comme ça ou bien mélangé avec un vin blanc sec ou même avec de la bière. Certaines connaissant déjà très bien le Birlou en ont même utilisé dans une recette de charlotte, n’est pas Lucie, et d’autres comme Thierry l’ont utilisé dans des macarons que j’ai pu goûter et qui je dois dire étaient vraiment très bons!

#8

Maintenant je n’ai plus qu’à réfléchir ce que je vais bien pouvoir en faire. Finalement c’est tellement bon que je pense que je vais le boire comme ça (mais avec modération of course). Sinon sur la photo vous avez également la crème de châtaignes de la maison Pagés (qui produit également le Birlou) dont nous nous servions dans le kir Châtaignes quand nous prenions l’apéro à Maurs et la liqueur de myrtilles et châtaignes qui est vraiment étonnante. Ça aussi cela doit pouvoir se mettre dans une recette… Vous avez des idées?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.