Vous trouverez ici des adresses, ici ou là. Des endroits ou j’ai trouvé des choses que j’aime : gourmandes ou jolies
raviolis Anna Bini

J’ai fait mes premiers raviolis avec Anna Bini il y a quelques  semaines lors d’un cours de cuisine Italienne au Caffé Toscano et je me suis régalée.

Anna Bini est la créatrice du restaurant Casa Bini, bien connu des amateurs de cuisine Italienne. Elle a passé la main à son fils et donne des cours de cuisine à Florence et à Paris.

Du haut de ses 86 ans ans ce petit bout de femme toute pétillante  vous apprends ses trucs et astuces. Un cours avec Anna est autant un concentré de cuisine que de passion des choses bien faites.

Dans une jolie salle du Caffé Toscano à l’étage du restaurant  nous nous sommes réunis autour de Anna qui nous a fait faire des raviolis au citron avec une sauce au citron …. Miam

Raviolis Anna Bini

Tout est en place, il n’y a plus qu’a bosser ….

raviolis Anna Bini

Mettre la main à la pâte quoi ….

raviolis Anna Bini

Un peut de boulot mais je suis très contente de ma boule de pâte. Nous avons ensuite rassemblé les boules de tous les participants et nous les avons travaillé un peu plus avant de les passer au laminoir. Ici c’est Elisabeth Scotto en pleine action !

raviolis Anna Bini

 

raviolis AnnaBini

En parallèle nous avons fait les Gnudi (du coup j’ai appris que c’était le nom de la farce des raviolis) et la sauce au citron. San une goutte de jus de citron mais beaucoup de zestes.

raviolis Anna Bini

Et beaucoup de crème dans la sauce après avoir fait revenir les zestes dans le beurre.

raviolis Anna Bini

Anna Bini nous a montré comment mettre la farce sur la  p^te puis comment couper les raviolis puis nous nous y sommes mis.

raviolis Anna Bini

Ensuite nous les avons fait cuire et enfin dégustés. Vraiment un délice même si la photo n’y rend pas vraiment justice.

raviolis Anna Bini

En fait, la dégustation des raviolis a été précédé par des anti-pastis servis par Paolo le patron du Caffé Toscano, et ensuite j’ai goûte au Tiramisu  (j’adore leur tiramisu). Tout ça dans une très bonne ambiance (un peu aidé par les vins de Paolo, je dois avouer).

Je ne vais pas tarder à vous mettre la recette complète, mais en attendant vous pouvez vous aussi vous inscrire aux cours de Anna Bini. Tous les liens sont en dessous. Je vous le recommande pour passer un bon moment et pour vous régaler.

 

Cours de cuisine italienne de Anna Bini à Paris

Site : www.annabinicookingin.it

Instagram : www.instagram.com/anna_bini_paris/

Facebook www.facebook.com/AnnaBiniParis/

Caffé Toscano

Adresse 34 rue des Saints Pères 75007 Paris

Facebook : www.facebook.com/caffetoscanoParis/ 

Casa Bini

Adresse : 36 rue Grégoire des Tours 75006 Paris

Site : casabini.fr/fr/

Château de Courban

Une pause au Château de Courban pour recharger les batteries était exactement ce qu’il me fallait.

Château de Courban

A 2h de Paris le Château de Courban, cette magnifique bâtisse a commencé comme maison de famille, puis a accueillie des visiteurs  en recherche de logement  pour des parties de chasse puis des chambres d’hôtes pour devenir ce bel hôtel 4*. C’est en résumé ce que Pierre Vandendriessche propriétaire des lieux nous a dit. Avec 12 ans de travaux pour réaménager la maison, construire des chambres dans le jardin et dans le pigeonnier, refaire l’étable en restaurant gastronomique… Construire une piscine en pierre à débordement et faire un magnifique spa dans une annexe.

Un travail soigné, qui reflète la passion que Monsieur Vandendriessche voue à la décoration. Aujourd’hui ses fils travaillent au Château de Courban et nous ont présenté leur maison. Ils ont gardé cet esprit de maison de famille.

Je me suis sentie très bien accueilli. Les chambres sont spacieuses, bien équipés et belles chacune dans un style différent.

Château de Courban

J’adore ces baignoires à pied de lion !

Château de Courban

Le pigeonnier est une chambre à 2 étages avec la salle de bain en bas. J’ai adoré l’ambiance de cette chambre.

Château de Courban

Tout est dans les détails, de nombreuses portes révèlent un lavabo, un placard et même une machine à café…

Le jardin qui entoure la maison est simple et permet de faire une petite balade en cherchant tous les recoins

Château de Courban

Château de Courban

 

Château de Courban

Château de Courban

Château de Courban

C’est Takashi Kinoshita, un chef Japonais, qui officie en cuisine. Pour le dîner nous avons eu droit à goûter :

 

Château de Courban

Foie gras de canard laqué en escalope, nage de petits pois téléphone, navet nouveau, fleur de noisette de Bourgogne

Château de Courban

Bar de ligne de Bretagne snack, asperges sauvages de la région chatillonnaise, pleurote, shimeji, shiitaké, nuage de yuzu

Château de Courban

Veau de l’Aube, filet mignon rôti croûte aux herbes de notre potager, fèves, artichauts, pommes de terre grenaille, parfum de marjolaine

Château de Courban

Cerise : cheesecake revisité, arlette caramélisée, sorbet à l’herbe aux bisons

 

Un dîner fin et délicieux. Un grand bravo pour le foie gras poêlé qui était tendre, fondant et tellement bon.

Le petit déjeuner est très complet, salé sucré, chaud et froid, même du Crémant pour ceux qui veulent bien démarrer la journée. La salle du restaurant donne sur le jardin et la piscine et je dois dire que c’est fort agréable.

Château de Courban

 

Après tous ces efforts il ne manquait plus que le massage au Spa Nuxe. J’adore ce genre d’endroit. Cela respire le calme et la relaxation.

Chateau de Courban

Et si vous êtes fan de produits Nuxe comme moi, vous apprécirez autant que moi les soins.

 

Allez une dernière photo pour la route, avec le Chef  Takashi Kinoshita qui a régalé pendant ce séjour.

Chateau de Courban

 

Pour aller vous reposer ou profiter de la région :

Château de Courban

7, Rue du Lavoir

21520 Courban – France

Tel. +33 3 80 93 78 69

contact@chateaudecourban.com

Site : www.chateaudecourban.com

La fourchette du Printemps

La Fourchette du Printemps est un restaurant du 17eme arrondissement de Paris qui a été récompensé par une étoile au guide Michelin en 2011.

L’idéal pour une pause déjeuner entre copines avec mon acolyte Sophie de Turbigo Gourmandises.

Une jolie salle très claire qui donne sur la rue du Printemps et une partie boisée du Boulevard Peireire complété par une plus grande salle à l’arrière. L’accueil charmant, un bon déjeuner et une rencontre sympathique avec le Chef des lieux, Nicolas Mouton, m’a permis de passer un très bon moment.

Nous avons pris le menu affaire du déjeuner qui a 30€ est d’un excellent rapport qualité/prix.

En amuse bouche une verrine très fraîche avec une soupe de petit pois.

La fourchette du Printemps

En entrée la Salade à la Parisienne avec une chiffonnade de romaine, une mousseline aux herbes, un œuf parfait, des croûtons et différents légumes. Léger et encore une fois très frais. J’aime beaucoup les œufs parfait et leur texture accompagne parfaitement cette salade. Même si l’œuf est bien caché sur la photo ci-dessous!

La fourchette du Printemps

En plat j’ai pris les ris de veau (j’adore les ris de veau et je ne sais pas lé préparer donc chaque fois que je tombe dessus, je prends 🙂 ) Ce n’était pas au menu mais j’ai pu échanger sans problème.  Je n’ai pas été déçue. L’accompagnement d’asperges légèrement croquantes était parfait, la sauce était juste « moutardé » comme il faut.

La fourchette du Printemps

Sophie a pris un Lieu jaune en croûte d’agrumes , une frite de riz Basmati du beurre blanc et plusieurs légumes frais. Visiblement c’était également très bon.

La fourchette du Printemps

En dessert, c’était des fraises fraîches avec un sorbet de fraises, une crème au citron et un financier. Pas trop sucré et juste ce qu’il fallait pour finir le repas.

La fourchette du Printemps

Pour accompagner le début du repas j’ai pris un verre de Sancerre, L’essentiel Domaine de La Rossignole  que j’ai beaucoup apprécié.

Je vous recommande vivement cette adresse sans chichis, une cuisine franche à l’image de son Chef.

La Fourchette du Printemps

www.lafourchetteduprintemps.com/ 

30 Rue du Printemps – 75017 Paris

Tél. 01 42 27 26 97
Fax. 01 42 27 26 97
E-mail : lafourchetteduprintemps@gmail.com

Déjeuner: de 12h à 14h (sauf dimanche et lundi) | Dîner: de 19h30 à 22h (sauf dimanche et lundi)

Un déjeuner à 4 mains exceptionnel  porté Christophe Hay chef du restaurant La Maison d’a Côté et Edouard Loubet du Domaine de la Capelongue à Bonnieux.

La veille de ce repas mémorable, les deux chefs avaient raconté leur rencontre sur France Bleu. Le matin même c’était séance pêche sur les bords de Loire.

Reportage de France 3 Centre Val de Loire

Ce déjeuner à 4 mains c’était la Provence invité sur les bords de la Loire, un chef 2* avec un chef 1*, des produits locaux et des importations du Luberon, un amour des fleurs et de la nature, des beaux produits. Bref tout ce que nous avons retrouvé dans nos assiettes.

Dejeuner a 4 mains

Mulet de Loire mariné à la violette

Artichaut, Sarrasin et Blanc-Manger au Poivre de Timut

Christophe Hay

Soufflé d’écrevisses gratiné

Jus de rivière à la mauve et Spiruline en salade

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Esturgeon de Sologne

Grillé au Bois de coriandre, panais et Ail des ours

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Pintade rôtie

Asperges vertes à la coriandre et graines de sésame noires torréfiées

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Chèvre du Père Fabre

Mousse légère et copeaux affinés, herbes sauvages et miel de sapin

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Oeuf mimosa et Chocolat Ivoire

Jus de blé vert comme une soupe

Edouard Loubet

 

Un très beau déjeuner, un travail magnifique de ces deux chefs et de leur équipe, pour sublimer ces beaux produits de la Loire et du Lubéron. Tout était bon, quelque fois étonnant comme la spiruline en salade ou le jus de blé vert qui accompagnait le dessert. Je ne saurais pas dire ce que j’ai préféré, j’ai tout aimé!

Christophe Hay

La Maison d’à Côté – 17 rue de Chambord – 41350 Montalivet

Tel : 02 54 20 62 30

Edouard Loubet

Domaine de Capelongue – Les Claparèdes – chemin des cabanes 84480 Bonnieux

Tel : 04 90 75 89 78

#22

Denny Imbrosi a ouvert IDA son premier restaurant à Paris dans la rue de Vaugirard au mois de mai. Un restaurant à son image, chantant et souriant avec l’accent Italien. Une jolie carte qui nous plonge dans ses racines avec sa touche personnelle.

Il est possible de faire comme en Italie, anti pasti, première entrée, deuxième entrée, pâtes, viande ou poisson et enfin premier dessert et deuxième pour 65€. Pour notre déjeuner nous avons juste pris antipasti, entrée, plat puis dessert pour 30€. Enfin quand je dis juste… C’était largement suffisant.

En anti pasti, nous avons été servi des croquettes de porc au jus de betteraves. Un porc éffiloché juste moelleux à souhait. En entrés je n’ai pas pu résister au Carpaccio de saumon mariné  avec ses légumes croquants: certains crus, d’autres conservés dans du vinaigre. Très frais avec sa vinaigrette au gingembre. En plat, j’ai pris des pâtes, les Spaghettini à la carbonara, après avoir entendu  François Régis Gaudry les recommander lors de son émission dominicale sur France Inter. Et en effet je n’avais jamais mangé des carbonara comme ça. Totalement différent et tellement bon. Il va falloir que j’y amène mes enfants qui sont fans de ce plat.

Et enfin juste avant le café, pour le dessert j’ai pris un fraisier déstructuré. Je trouve ça curieux ces intitulé de recettes pour décrire finalement des fraises et une sorte de crumble. Mais le nom ne change rien au fait que c’était très bon. Avec une glace au yaourt dont la légère acidité allait très bien avec les fraisies. Simple et efficace. Juste ce qu’il fallait pour terminer le repas.

Denny Imbrosi IDA

 

Denny Imbrosi IDA

 

Denny Imbrosi IDA

 

Denny Imbrosi IDA

 

Un très bon repas pour le déjeuner dans un cadre calme et agréable. Je vous le recommande.

Ida 117 rue de Vaugirard 75015 Paris métro Falguière ou Montparnasse tel : 01 56 58 00 02

 

#19

Une semaine #19 presque sous le soleil, un très joli repas champêtre chez Marmiton avec Coca Cola Life, un test du restaurant de la Maison Plisson, les chèvres frais de Rians l’anniversaire de mon blog et une pivoine!

 

Coca Cola Life nous a invité a faire un déjeuner champêtre dans la magnifique cour de Marmiton en plein cœur de Paris. Avec nos chapeaux blancs et le soleil c’était vraiment très estival. Pour tout vous avouer je ne suis pas fan des boissons avec édulcorants donc j’évite les light, zéro…

#19

Je trouve que les édulcorants donne un goût bizarre et une impression de « coller au palais ». Cela étant dit lorsque pendant le déjeuner on nous a fait goûter les 4 coca en aveugle je n’ai pas été fichue de trouver lequel était lequel. Ce qui me rassure c’est que sur les 40 convives, personne n’a été fichu de les retrouver 🙂 Je crois que nous n’étions pas très concentrés.

Pour en revenir au Coca Cola Life je trouve que c’est quand même celui qui se rapproche du Coca rouge. Pas d’après-goût d’édulcorants mais comme toujours un goût de réglisse qui est propre à la Stévia. Mais cela ne gêne pas du tout le Coca. Plutôt une bonne idée.

Le déjeuner a été préparé par Noemie Honiat ancienne candidate de Top Chef qui nous a concocté des plats à base de Stévia.

#19

Un carpaccio de veau avec une sauce à la moutarde, un dos de cabillaud parfaitement cuit avec une crème au curry et des légumes bio  de saison. (Pour le coup j’ai beaucoup aimé la sauce au curry mais je n’aime pas beaucoup l’association curry et aneth…) et un moelleux aux chocolat. Le tout avec de la Stévia distillé dans les crèmes, sauces et moelleux de manière très discrète. Le gout un peu fort de réglisse que l’on retrouve avec la Stévia peut parfois gêner mais dans le cas de ces recettes c’était très bien.

Il y avait aussi un stand photo et cela a donné des images sympas… Ici avec de Anne Demay de Panier de Saison

#19

Encore merci pour ce beau déjeuner, accompagnés de fous rires, et de soleil.


Dans les nouveautés goûtes récemment il y a les fromages frais de chèvres Rians pour l’apéro. Des dips tout prêts pour l’apéro. Il ne manque que les bâtonnets de carotte à tremper dedans. Sur les 3 versions (Nature au sel de Guérande, Ciboulette et poivre blanc et Echalote et persil plat), notre préféré a été le nature.

#19

Les goûts des autres ne s’accordaient pas trop aux nôtres. Mais en fait nous nous en sommes d’abord servis pour l’apéro puis mon « Monsieur-je-ne-mange-que-des-bagels-en-ce-moment » a testé dans son bagels au saumon et il a été totalement séduit. Comme c’est frais mais avec une petit truc en plus que les autres fromage frais (ce doit être parce que c’est du chèvre), nous l’avons adopté!

 


 

« The place to be » en ce moment est la Maison Plisson, du moins d’après ce que j’en crois. Instagram, Facebook et Twitter sont pleins d’images de ce lieu qui vient d’ouvrir Bd Beaumarchais à paris. Une épicerie avec des beaux produits de saison, un rayon de fruits et légumes, un autre de boucherie charcuterie, une cave à vins, des huiles à ne plus savoir quoi en faire et pleins de belles choses à découvrir. Mais également une salle de restaurant bondée. Visiblement il n’est pas possible de réserver une table donc nous sommes venues tôt et nous avons eu une table tout de suite.

Comme j’aime bien tester les Salades César dans les cafés/restaurant/brasserie où je vais, je n’ai pas hésité. Celle ci est originale, des anchois posés sur la salade. Le poulet n’était pas frit mais en lamelles très fines, le parmesan et les croutons étaient présents mais ce n’était pas de la salade Romaine et il y avait des lardons. Bon j’arrête de faire ma blogueuse qui cherche la « vraie recette ». C’était très bon et je reprendrais cette salade sans hésiter. En finissant je me suis quand même demandé si je n’allais pas être morte de faim très peu de temps après. Du coup j’ai pris en dessert le riz au lait que plusieurs personnes ont recommandé. Et c’était un vrai délice, crémeux et pas lourd du tout. Plein de croustillant avec des céréales , du chocolat et une sauce au caramel au beurre salé. Et très copieux. Donc je n’ai pas eu la fringale dans l’après midi.

#19

Maison Plisson 93 boulevard de Beaumarchais 75003 Paris Métro St Sébastien Froissard ou Chemin Vert

Salade  César à 15€ et Riz au lait 7€

 


La coupette de champagne que vous voyez sur la photo ci dessus c’était en fait parce que le 15 mai est l’anniversaire de mon blog. Cela fait 9 ans exactement que j’ai publié mon premier article. 9 ans de belles rencontres, 9 ans de progrès en cuisine, de découvertes de nouveaux produits, bref 9 très belles années à partager mes recettes et mes coups de cœurs sur AnnikaPanika. Merci à vous qui venez lire régulièrement ce blog.

La pivoine de la semaine  qui me régale les yeux :

#19

 

Très bonne semaine à vous

 

Le Pharamond vous connaissez? Un restaurant dans le centre de Paris, aux halles très exactement qui est là depuis la nuit des temps. Je connaissais de nom mais je n’y avait jamais mangé avant d’y avoir été invité récemment.

En 1832, Alexandre Pharamond s’installe aux Halles pour faire découvrir les tripes à la mode de Caen. Son restaurant est un lieu unique, une vraie maison sur 2 étages. Le décor, aujourd’hui classé monument historique, est un mélange étonnant de boiseries, miroirs peints et pâtes de verre. Ses petits salons, nichés au 2° étage,où planent encore les ombres de Clémenceau ou d’Hemingway, valent à eux seuls le détour. Libre à vous de les privatiser pour vos événements privés ou professionnels, de 2 à 50 personnes !

Aujourd’hui, le Pharamond a gardé son inspiration Normande coté cuisine et sa déco d’origine qui vaut le détour. Entre les salons privés au 2ème étage, la grande salle au rez de chaussée ou la salle du 1er vous trouverez votre bonheur.

Pharamond 6 #16

Pharamond 5 #16

Pharamond 4 #16

Pharamond 3 #16

Pharamond 2 #16

Pharamond 1 #16

Pour ma part j’ai beaucoup aimé la décoration des lieux et je trouve que les petits salons sont parfait pour dîner sans être dérangés. Que ce soit pour un dîner de boulot ou en famille.

Coté cuisine, c’est une cuisine Normande revisité qui est à l’honneur. Les tripes sont le plat mythique du Pharamond mais également le boudin et l’andouillette.

Nous avons étés conviés par le maître de maison dans les caves pour prendre l’apéritif composé des differentes entrées spécialités de la maison.  Un foie gras mi-cuit parfumé au Pommeau et son chutney aux pommes, un carpaccio de St Jacques avec de l’huile de truffes, une terrine de queue de boeuf en gelé et un gravlax avec une crème acidulée et son tartare d’algues. Je dois dire que les 4 étaient tellement bons que j’aurais du mal à choisir la prochaine fois. Quoique le carpaccio étant tellement fondant que je pense que c’est quand même mon coup de cœur. Le gravlax était coupé en tranche épaisse ce qui est ma façon préféré de le manger et il était servi avec une crème fraîche délicieuse et un tartare d’algues intéressant mais pas vraiment mon accompagnement préféré. Le foie gras était mi-cuit comme je l’aime

Tout cela accompagné d’un Menetou Salon, Les Bornés de Henri Pellé puisque le choix de l’assemblé s’était porté vers le vin blanc.

Pour le plat principal je suis resté du coté Normand avec le Boudin et filet de cochon rôti aux deux pommes. Pour ma part j’ai trouvé ça très bon et les autres convives avaient l’air d’apprécier leur andouillettes, coquilles St Jacques.

 #16

Et pour le dessert, une crème brûlée délicieuse tout simplement.

#16

Je ne sais pas ce qui fait que je m’en souvienne avec autant de plaisir. La cuisine est bonne, l’atmosphère est très agréable. C’est le mélange de tout ça et  un petit quelque chose en plus (Birgit dirait « un supplément d’âme ») qui fait que l’on a envie d’y rester confortablement installé à discuter et déguster. Clairement je reviendrais.

 

Le Pharamond

24 rue de la Grande Truanderie 75001 Paris

Tel : 01 73 20 21 03

Site www.pharamond.fr/

Carte : entrées de 7,5€ à 16€90 – plats de 17,5€ à 26€50 – desserts 7,90 à 9,50

#7

Ce frais de la semaine #7 a des accents de cuisine d’ailleurs avec un déjeuner chez Tempéro et le livre de Vietnam de Anne-Laure et Céline Pham. Ensuite je suis allé voir du coté des tartes Kluger en association avec les jus de fruits de Alain Milliat puis la Cérise sur le gâteau a été le concours de pâtisserie organisé par les MOf pâtissier et la Société Générale.

 

La semaine a très bien commencé par un déjeuner au Tempéro. Depuis le temps que j’en entends parler par d’abord Valérie puis ensuite par Anne, nous nous sommes dit qu’il fallait y aller. Donc direction le 13ème arrondissement pour un déjeuner entre copines.

#7

Le choix fut difficile mais cette histoire d’oeuf parfait me tentait sérieusement. ainsi que le porc confit. Tout cela arrosé par une bière parisienne et ce fut une affaire rondement mené  pour un prix de 15€ (hors boisson).

#7

Je suis ravie d’avoir pu tester le cuisine de Alessandra et je compte bien y retourner. (Et comme l’oeuf parfait me chatouille bien, j’ai testé ce week end à la maison….)

Tempéro : 5 rue Clisson 75013 Paris tel 09 54 17 48 88


Anne Laure Pham et Céline Pham qui ne sont pas de la même famille  mais qui portent le même nom ont sorti un livre sur le Vietnam dans la collection Epiceries du monde aux éditions La Plage. Un livre très chouette avec des explications sur les produits typiques à ce pays et ensuite des recettes à base de ce produit. Ces produits sont la coriandre, le riz, le cinq-épices, les champignons parfumés, le gingembre, le soja, le lait concentré sucré, le tapioca, le sucre de palme et la cacahuète. De recettes résolument végétariennes comme le veut la collection. Un très beau livre avec des recettes bien tentantes!

#7

Epicerie du Monde : Vietnam de Anne-Laure et Céline Pham Editions la Plage 12€


Les Tartes Kluger se sont associés avec les sirops Alain Milliat pour une gamme de tartes colorés et parfumés. Déjà que c’était très bon, en les associant c’est encore meilleure. Personnellement ce que j’ai préféré c’est le jus de pomme et le jus de griottes comme boissons et comme tartes, c’est la tarte à la mandarine qui était totalement divine.

#7

Tartes Kluger : 15 rue Trousseau 75011 Paris


La cerise sur le gâteau cette semaine était le concours du même nom organisé par la Société Générale et la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France. Ce samedi c’était la finale présidé par Philippe Urraca président des MOF Patissiers  (et également créateur de la boutique Profitérole Chérie à Paris).

Il y avait 14 finalistes, 7 professionnels et 7 amateurs qui ont été désignés suite à la 1ere partie du concours ou ils devaient réinterpréter 12 grands classiques et poster les photos de leurs recettes qui ont étés soumis aux votes des internautes.

Donc ces 14 candidats ont regroupés en binôme constitué par le hasard. 1 pro et 1 amateur  par équipe ont du plancher sur un sujet imposé par le jury. Il s’agissait de Profiteroles 🙂

J’ai donc passé une partie de mon samedi après midi à regarder les jurés goûter au travail des 7 équipes. Philippe Urra était accompagné de  Philippe Toinard (journaliste), Pascal Caffet (MOF), Fréderic Jacob-Peron (Société Générale), Emmanuelle Elbé (Bloggueuse), Jean-Michel Perruchon (MOF) et Jean-François Girardin (MOF).

#7

Dans l’ensemble un joli travail a été effectué par tous et dans le cas d’une équipe en particulier Philippe Urraca a fait remarquer que le travail avait vraiment été un travail d’équipe équilibré. Sans surprise c’est cette équipe Mael et Flore qui a gagné. Bravo à eux.

profiteroles #7

Une jolie après midi avec des gens motivés et un Philippe Urraca toujours aussi plaisant à rencontrer.

Au menu de la semaine prochaine c’est le salon de l’agriculture, sur ma liste des stands à voir il y a le Cniel, Interfel, Bleu Blanc Coeur, les fromages de chèvres AOP, le stand de PACA et Campagnes Tv…

Mais surtout j’ai hâte d’aller voir la finale des MOF fromagers qui aura lieu le mardi 24/2 dans le Hall de 7h du matin (Aie!) à 13h…. Cette fois mon fromager préféré sera du coté du jury alors qu’il y a 4 ans il était dans le ring coté candidats….

#6

La semaine #6 est encore une très chouette semaine avec du Netflix et Thierry Marx dedans, des pâtisseries sans sucre, des endives en veux tu en voilà, de la bière accordé à pleins de plats et une Conciergerie Gastronomique et un spectacle musical.

 

Evidemment, pour moi,  le gros événement de la semaine a été un déjeuner au Mandarin Oriental pour essayer un menu dédié au Nouvel An Chinois. C’était organisé par Netflix qui est le distributeur de la série Marco Polo. Ils ont demandé à Thierry Marx de créer un menu inspiré de la série Marco Polo qui sera proposé au restaurant le Camélia du 16 au 22 février au déjeuner (sauf Dimanche) et au dîner au prix de 75€.

Pour l’instant je vous mets mes photos des plats et une photo que Sophie a prise de moi. Je rigolais tellement que je suis floue…

Menu Marco Polo

De gauche à droite des Gambas à l’aigre doux au poivre de Sichuan et aubergine caramélisé, Canard des immortels, barre de riz croustillant et biscuit Sésame noir et sorbet Shiso.

Netflix

Netflix est une plateforme de streaming de films et de séries télé. Moyennement un abonnement vous pouvez regarder légalement vos films et séries préférés. A la maison nous sommes des abonnés de la première heure, et j’en ai profité pour regarder des séries que je voulais voir depuis longtemps : Doctor Who, Call the Midwife et Marco Polo bien entendu. Une série qui est exclusive à Netflix et qui relate un chapitre de la vie de Marco Polo à la cour de Kublai Khan, empereur Mongol. Des décors magnifiques, des costumes fabuleux et une histoire intéressante qui tient la route avec ses intrigues à la cour Mongol et à la cour Chinoise. Pour l’instant seuls les 10 épisodes de la saison 1 sont disponibles, il semblerait que le tournage de la saison va commencer….

Pour le menu, dés que j’aurais des photos plus jolies des plats je vous fait un article dessus…. En attendant régalez vous avec la série Marco Polo.


La pâtisserie Eugène propose des pâtisseries sans sucre! Ma première impression était de me dire que je n’en voyais pas l’intérêt puisque j’ai la chance de pouvoir en manger autant que j’en veux et en fait j’en mange pas tant que ça. Par contre je me suis dis que cela pouvait intéressant à goûter tant que le sucre n’est pas remplacé par des édulcorants et j’ai bien fait. J’ai découvert des gourmandises fabuleuses. Quelque fois le sucre est présent mais en faible quantité, quelquefois il est remplacé par du sirop d’agave. Au départ l’idée de cette pâtisserie a été lancé par un diabétique gourmand. Le souci étant pour tenir compte de sa maladie était de baisser la quantité de sucre mais également de jouer sur l’effet de satiété en mangeant moins. Du coup les farine raffinés sont bannies pour être remplacé par des farines de blé T80 meulé à la pierre, des farines de lentilles, de pois chiches ou d’avoine. Du coup ces pâtisseries s’adressent non seulement au diabétiques mais également à ceux qui veulent contrôler leur poids ou juste à des consommateurs attentifs à la qualité de leur alimentation.

#6

Mais le goût dans tout cela? Forcément c’est important et je dois dire que j’ai été bluffé par la tarte au citron, les gâteaux au chocolat de type foret noires et le Manhattan qui est une sort de Mont Blanc.

#6

 

Un peu moins intéressée par les choux ou éclairs, la pâte à choux contient une farine de lentilles (je crois). En version salé c’est parfait, en version sucré cela m’a un chouïa gêné mais en même temps les garnitures de choux étaient formidables donc à tester quand même.

Une jolie idée avec des gens inspirés derrière ce concept dans un cadre sympa. Que demander de plus?

Pâtisserie Eugène 11  rue Guillaume Tell 75017 Paris tél 01 42 27 65 24


Et les endives vous les mangez comment ? Nous c’est en salade, surtout avec des béttraves, ou alors braisés avec une pointe de soja ou encore au four avec du jambon. J’ai assisté à un atelier Endives chez Mademoiselle M et je suis revenue avec des idées pour les préparer. J’ai même découvert une variété que je ne connaissais pas !

#6

 

La barbucine, elle va passer en salade très vite je vous le garantis. Donc je vous ai mis suite à cet atelier une premier recette toute simple de salade comme un coleslaw  et je vais en tester d’autres. Carine Teyssandier nous a donné quelques idées et astuces que je vais essayer…


L’Association des Brasseurs de France a essayé de me prouver que la bière pouvait se consommer avec pleins de choses différentes comme les huîtres, le fromage ou bien les sushis. J’ai fait semblant de pas savoir pour aller voir mais en fait j’étais déjà totalement persuadé que c’était le cas. Ça doit être mon coté Viking, la bière ça va avec tout.

#6

Cela étant dit si j’avais eu le moindre doute il aurait bien vite disparu en goûtant ces sushis ou même les fromages de la fromagerie Quatrehomme….


Lors d’une soirée organisé par la Conciergerie Gastronomique, j’ai rencontré un pâtisser-confiseur dont les pâtes de fruits framboises-roses m’ont totalement séduite, retenez son nom Yohan Kim je suis sure que l’on va entendre parler de lui.

J’ai également pu goûter des bricoles de Solyles. Il va falloir que j’aille faire un tour dans leur boutique, ils ont des bonnes idées pour transformer un vulgaire poulet  en petites choses vraiment très très bonnes. Pas de photos de la soirée si ce n’est la Tour Eiffel que l’on voyait du bateau…

#6

 


Il y a deux ans de cela je vous parlais d’un spectacle que j’avais vu : les Franglaises. Une troupe délirante qui traduisait littéralement les chansons Anglaises en Français pour les chanter dans une mise en scène amusante. Figurez vous qu’il ont remis ça. Ils sont de retour mais  à Bobino et j’ai encore rigolé. J’ai même passé la soirée de Vendredi à rigoler Ils ont repris quelques chansons de leur premier spectacle en changeant la mise en scène  et ajouté pleins de nouvelles. Je me suis régalé. Allez y c’est vraiment formidable. Ils ont une bonne humeur et une énergie sur la scène qui est communicative

Les Franglaises à Bobino à partir du 10/2/15

Voilà je vous souhaite une très belle semaine…

#52

En cette dernière semaine de l’année 2014, la semaine #52 un récap de la semaine et l’annonce des festivités à venir!

Le Palais des Glaces s’est installé au Grand Palais avec Ferrero Rocher d’Or. J’y suis allé la semaine dernière et je vous le recommande absolument. C’est magnifique. Des éclairages de folie et la plus grande patinoire du monde.

#52

Et cette année cela dure un mois, vous avez jusqu’au 4 janvier pour en profiter.

Vous pouvez acheter vos billets sur ce lien www.legrandpalaisdesglaces.com/fr/achetez-vos-places/  Le soir à partir de 21h il y aussi un Dj…


J’ai découvert cette semaine chez le Comptoir du Caviar des œufs de coregones qui ressemblent beaucoup aux œufs de löjrom (dont je parle lors d’un voyage à Stockhom et lors d’un dîner chez Un jour un Chef). Presque la même couleur, plus jaunes pour les coregones que les löjrom mais au goût cela ressemble énormément. Maintenant je sais où les trouver… C’est beaucoup moins cher que le Caviar et vraiment très bon!

#52

Accessoirement au Comptoir du Caviar ils font également du Caviar… Ils vont bientôt ouvrir une boutique du coté de la Place de la Madeleine à Paris.

Oeufs de Corégone : 100 gr à 8€30


Il y a quelques temps j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de Philippe Urraca. Il est Mof Pâtissier et il est Président des Mof pâtissiers, mais surtout il est absolument charmant et fait des Profiteroles délicieuses. Et ces jours ci il a ouvert une pâtisserie à Paris dans le 3ème arrondissement : Profiterole Chérie. Une bonbonnière de pâtisserie, tout en rose. Et des profiteroles….. Elles sont préparés devant les clients et une nouvelle fournée sort tous les 3/4 d’heure donc fraîcheur maximum. J’en ai goûté deux, celle au marrons et celles au citron, et j’ai adoré les deux même si elles sont différentes. Cela étant dit un point en plus pour celle au citron qui en plus d’avoir la fraîcheur de ce fruit était très très peu sucré. A ce demander même si il y avait du sucre…

#52

 

#52

Profiterole Chérie :  17, rue Debelleyme, Paris 3ème – Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h – Tel : 01 42 77 90 62


Dans les livres à offrir en ces fêtes de fin d’année je vous conseille le petit bijou de Claire Pichon assisté de Emilie Guelpa pour les photos. Un joli tour de la cuisine à travers les décennies depuis  1920. Les plats typiques selon les années avec des explications pour se remettre dans le contexte. Cela m’a rappelé des souvenirs, comme il y a fort longtemps quand l’Omelette Norvégienne était le top du top pour le dessert. A retester je pense!!

#52

Retour vers la cuisine de Claire Pichon, photographies de Emilie Guelpa prix éditeur 25€ dans toutes les bonnes librairies


 

Paddington cela vous évoque quoi? Pour moi des lectures quand j’étais petite, puis des lectures pour mes enfants quand ils étaient petits. Donc pleins de bons souvenirs. Paddington c’est son duffle coat bleu et son pot de Marmelade d’oranges. Et qui dit confitures à la maison dit Bonne Maman! L’association est toute trouvé. D’ailleurs c’est Bonne Maman qui m’a invité à aller voir le film, j’ai passé un moment très agréable.

#52

 

J’ai adoré voir ce petit ours dans cette  version. Des gentils et des méchants de bons acteurs et des fous rires garantis. Merci Bonne Maman!


Cette semaine c’était aussi une arrivée inattendu! Le Père Noël m’a apporté avec quelques jours d’avance le Cooking Chef de chez Kenwood. Un jouet absolument fabuleux qui va remplacer mon Companion. Il fait la même chose et tellement plus. Attendez vous à des nouvelles recettes. J’ai testé la recette de la Blanquette de veau mais sans photos tellement il est parti vite, le bouillon de poulet aux légumes et surtout la brioche!

#52

Le Cooking Chef en pleine action! Les recttes arrive mais voilà déjà ma brioche avec la recette de Cécile qui est fabuleuse!

#52


Et à part ça, cette semaine a de nouveau été l’occasion de passer à la télé sur Objectif Top Chef. Nous étions 9 blogueurs à déguster les plats des 2 candidats de la finale. Nous nous sommes régalés. Et j’ai beaucoup aimé le travail des deux candidats. Il sont au début de leur carrière mais j’ai été très impressionnée par leur travail.

#52

C’était très amusant de me voir à la télé, je ne m’en lasse pas! Même si je dis au moins une carabistouille. A vous de la trouver si vous le souhaitez dans le Replay!

Passez un très très bon Noël et régalez vous

En cette semaine #51 je vais piquer à Birgit son expression de #Drinkout qu’elle vient de nous sortir après son #cookingout!

En effet les semaines se suivent et se ressemblent en un point : les dégustations de vins ou de spiritueux. Et cette semaine y a été largement consacré avec des Vins d’Alsace et des vins de fêtes chez le Repère de Bacchus. Par ailleurs quelques restaurants testés cette semaine. Rien de très nouveau dans l’absolu mais nouveau pour moi!


Lundi j’étais au Medi Terra Nea, un thème de Tapas méditerranéennes sur rail. Comme souvent le système de rail donne envie de tester plusieurs choses et du coup l’addition s’en ressent. J’ai essayé d’être sage. 4 assiettes, un verre de vin rouge et un café pour 36€. Pas donné mais je me suis régalée et j’ai passé un bon moment.

#51

Manque sur cette photo l’assiette de charcuterie de Méditerranée, très bonne mais floue! Le boeuf était tendre mais les fèves manquaient de sel, le confit d’aubergines et la burrata fondantes à souhait. Le dessert au chocolat avec du piment d’Espelette était surprenant. Comme souvent le piment arrive longtemps après et là on le sent bien 🙂

Medi Terra Nea 13 rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris


Les Vins d’Alsace se sont mis sur leur 31 dans une soirée ouverte au grand public à la Cité de la Mode et du Design. Un parcours très bien fait pour découvrir ces vins. Il fallait suivre table par table une progression dans les vins et les mets. Pour commencer les Crémant, puis les Riesling avec des huîtres et des bouchées de saumon, les Pinots gris avec des saveurs d’Automne, les Gewurztraminer étaient avec les mets épicés (ce qui leur va très bien d’ailleurs même si on les attendait du coté du Foie gras) et enfin les Pinots blancs grand cru pour accompagner du foies gras et du chocolat.

#51

Étonnant l’alliance chocolat – Foie Gras !


Un déjeuner en vitesse chez Miznon! Un air de cantine dans le Marais. D’ailleurs on choisit son repas à l’entrée du restaurant, on donne son prénom, on choisit une table et quand vous entendez quelqu’un crier votre prénom vous levez la main pour être servi! Au menu des pitas farcies à ce que vous voulez : du boeuf Bourguignon, des boulettes d’agneau… Et en accompagnement des légumes rôtis au four. Nous avons pris un Choufleur grillé. C’était simple, très bon et pas cher. Le chou fleur est à 7€ (un suffit pour deux) et les pitas sont entre 5 et 12 €.  Sur une table dans un coin on peut se servir à volonté d’un tahiné et de poivrons au vinaigre avec du pain pita pour accompagner son repas. Un verre d’eau pour accompagner tout ça, un service souriant, et c’est parti. Street food à l’Israelienne à tester. Le seul bémol de ce repas était l’odeur de « graillou » que nous avons ensuite traîné toute l’après midi.

#51

Miznon : 22 rue des Ecouffes 75004 Paris vente sur place ou à emporter


Le Repère de Bacchus dont je vous ai parlé lors des foires aux vins propose une sélection pour les fêtes de fin d’année. J’y fait de belles rencontres comme ce Charles Heidseik rosé de 1999 en Pinot noir et Chardonnay. Evidemment il est pour des occasions très festives à 65€ la bouteille. Mais la plus jolie rencontre de la soirée fût avec une vigneronne Armelle du domaine les Terres d’Armelle au nord de Béziers. Les vins qui nous été présentés sont ses premières cuvées. En effet les Terres d’Armelle ont vu le jour en septembre 2013. Sur les trois vins existants nous avons goûté à l’Adn qui est un IGP coteaux de Béziers en 7 Grenache et 25 Syrah (12€50). Il est conseillé de le boire à 16°. Un goût de fruits très présents le rend très agréable. Le 2eme, dénommé Affranchie, est un 100 Syrah élevé en fûts de chêne. Il a plus de puissance et un goût de soleil (si je peux dire…).

#51

 

Autant le premier me paraissait plus léger et parfait pour un apéro, autant le 2ème irait bien avec des plats de viande.


Vu dans la rue une belle protection de selle de vélo! Encore faudrait-il que je me serve un peu plus de mon vélo….

#51

Et vu au Bon Marché… Encore faudrait-il que je me serve de sets de table….

#51

C’est pas tout ça mais il va falloir penser au menu de Noël! Cette année le foie gras vient de Toulouse, merci à ma belle soeur. La recette que je fait depuis un certain temps est toute simple mais nous c’est comme ça que nous aimons le foie-gras! .

Pour terminer une photo de la Tour St Jacques sous le soleil qui se fait rare en ce moment donc quand je l’aperçois j’en profite.

tour st jacques

#49

Mais où passe le temps! Cette semaine #49 a encore été bien remplie avec de jolies choses, un restaurant Oka, une conférence Food is Social, la bûche de Fauchon, une soirée de folie avec les E-Parisiennes et un atelier chez la Maison du Chocolat

Un joli restaurant découvert grâce à une amie, il s’agit de Oka dans le 9ème. Un menu unique avec les principaux ingrédients des plats indiqués sur un tableau noir. Le serveur vous demande d’ailleurs si vous avez des allergies ou des ingrédients que vous n’aimez pas. Dans notre cas, aucun souci. Et là ce fut une farandoles de plats, 6 si je me souviens bien. Le tout accompagne par un verre de vin suggéré par le serveur. Des associations intéressantes, une viande parfaite, des épices surprenantes.Le chef Raphael Régo vient du Brésil mais c’est un mélange de cuisine Brésilienne et Française. Un plus c’est un garçon charmant qui prend le temps de venir parler avec les convives. Bref un très bon repas. Merci Nathalie pour cette découverte.

Oka  28 rue de la Tour d’Auvergne 75009 Paris tél : 01 45 23 99 13


Food is Social 2ème édition a eu lieu le 25 novembre au Ministère des Finances.

#49

Un bel endroit pour une conférence très intéressante sur le monde digital et le monde agro-alimentaire. Les discussions étaient passionnantes, les intervenants passionnés et le public nombreux et chaleureux. Une belle après midi dont vous pourrez suivre le compte rendu sur le site. Vous y trouverez aussi le fil des messages sur Twitter pendant l’après midi. Je pense que le compte rendu va suivre ….


 

Chez Fauchon c’était la présentation des bûches de Noël. Une bûche portionnable puisque prévue pour 4 , 6 ou même 8 personnes.

#49

J’ai goûté la version mini et j’ai été très agréablement surprise par la légèreté de la chose. Une texture très mousseuse avec des parfums bien présents mais pas trop envahissants. La boule blanche est une mousse au chocolat recouverte d’un biscuit craquant au chocolat avec un crémeux à la vanille et une compte au fruit de la passion. La boule rouge est en chocolat blanc  avec un coulis de mangue et de fruit de la passion et la 3ème est à base de chocolat au lait avec un caramel au fruit de la passion.

Personnellement je ne suis pas toujours prête à manger une bûche en fin de repas de Noël même si j’ai un faible pour les douceurs mais là je dois dire que la légereté de ce dessert m’a séduite.

#49

Je vous mets également la photo de l’autre dessert que propose Fauchon, plus classique mais tellement joli.

#49

Et enfin une photo du lieu où Fauchon nous a reçu : la Bulle du Collectionneur. Une immense bulle plastique dans le jardin de l’Hotel du Collectionneur. En temps normal, pendants les fêtes c’est un bar à Champagne et un espace « tea-time » signé Fauchon. C’est un très bel endroit et j’adorerais le voir sous la neige. Ce doit être magique. Seul bémol, l’acoustique qui peut vous jour des tours pendables si vous avez des secrets à partager…..


Ensuite je suis allé préparer ma wish-list de Noël chez les E-Parisiennes. Le hasard a voulu que c’était dans un lieu magnifique Les Jardins du Marais mais qui appartient au même groupe que l’Hôtel du Collectionneur.

#49

 

Et là il y avait de quoi remplir ma liste du Père Noël,

Des meubles Fermob pour ma prochaine terrasse! Leur rocking chair me plait énormément. D’ailleurs j’ai un faible pour leur collection Luxembourg mais j’ai découvert à cette occasion la collection « les pièces rapportées » des coussins des dessous de plats et même des tapis d’extérieur.

Des poupées que je ne mettrais pas dans ma wish list mais j’aurais pu! Elles sont magnifiques, faites à la main et entièrement en tissu! J’ai craqué pour leurs jolies bouilles… Elles viennent de Suède et ce sont les Rubens Barn.

Les chocolats de la maison Paris Chocolat avec leurs décorations et surtout la personnalisation des pièces. Je ne peut pas vous montrer puisque mes monstres ont dévoré avec beaucoup d’enthousiasme ceux qui m’ont été donné…..

#49

Une très chouette dégustation avec les vins de Bordeaux! D’abord olfactive-ment avec des petites fioles dont on devait reconnaître les odeurs puis les retrouver dans les vins! Et ensuite une dégustation à l’aveugle! Clairement pas facile mais très amusant à faire. Merci les Vins de Bordeaux et merci Framboize pour la photo!!!

La découverte de l’appli des 3 Suisses. Ils ont clairement pris un coup de jeune dans leurs idées ces gens là. Une appli très visuel et tactile! Vous me direz que c’est normal pour une appli sur Pad mais là il y avait un petit truc en plus pour présenter les vêtements et les chaussures sous toutes les coutures! Un « je-ne-sais-quoi » très sympa et agréable à utiliser…. Ils ne sortent plus leur gros catalogue mais des « magalog » (je crois que cela s’écrit comme ça…). Pareil que l’appli, c’est frais et bien présenté. Avec ma fille nous avons feuilleté ça et corné les pages qui nous ont intéressées…

Pour l’instant l’appli n’est pas dispo… Mais c’est pour bientôt.

Et enfin la Shooting Box! C’est une box  avec des coffrets cadeaux « séance photos » à partir de 79€. Pour se faire tire le portrait individuellement,  entre amis ou lors d’un événement. Ils nous ont tiré le portrait pendant la soirée….

#49

Une très belle soirée organisé de main de maître! Nous avons été chouchoutées, gâtées et nous avons fait de belles découvertes dans un cadre joli, agréable et confortable. Que demander de mieux!


Vendredi c’était la Maison du Chocolat qui nous a fait visiter leur unité de fabrication à coté de Paris. C’est toujours fascinant ces visites. Cela garde un coté très artisanale malgré la quantité de chocolat fabriqué. Nous avons surtout fabriqué nous même une décoration en chocolat. Nous devions obtenir ceci :

La première chose que j’ai pensé était que ce n’était pas gagné! Mais avec l’aide du Chef MOF Nicolas Cloiseau nous avons tous réussi à le faire… Alors les étapes

#49

D’abord avec un « ruban » de chocolat on forme une forme d’oeuf, on essaye de la positionner dans une coque en plastique que l’on vas remplir de chocolat. Alors évidemment , pas complètement, ce serait trop facile. Juste le bord de l’oeuf mais au dessus du ruban. Aie! Finalement cela  n’était pas trop difficile mais pas parfait, on voyait des petites bulles….

Positionner les fruits dans le fond de l »oeuf et faire une dentelle délicate de chocolat pour tenir les fruits! Délicate on a dit! Evidemment c’était nettement moins délicat chez moi que sur l’exemple du chef. M’enfin.

Heureusement que les triangles étaient déjà fait! Nous avons collé le nom de la maison sur un premier triangle et des petites décos. Ensuite collé « l’oeuf’ sur le deuxième triangle et avec des cales on a collé le 1er triangle sur le 2ème. Quand je parle de colle évidemment c’est du chocolat fondu! Certains courageux on ensuite fait un trou avec une petite perceuse tout en haut de « l’oeuf » pour y passer un ruban pour ensuite pouvoir accrocher la déco dans un sapin par exemple. D’autres moins courageux (comme moi) ont décrété que de toutes les façons nous le mangerions avant d’voir le temps de l’accrocher….

La dernière étape était de le mettre dans sa boite!

#49

Par contre nous avons mis pas mal de temps à fabriquer notre oeuvre, environ 1h30. Et pas seulement parce que nous étions nombreux. Mais c’était très amusant à faire. Pendant que nous faisons cela, une illustratrice Marie nous a préparé de petites cartes de Noël personnalisé. Un joli sapin avec des petites pivoines dessinés dedans.

D’ailleurs cette illustratrice sera présente le samedi 6 et jeudi 11 décembre à La Maison du Chocolat 8 bd de la Madeleine 75009 pour vous illustrer des cartes. Il y aura également Franck, un poète  le dimanche 7 et mercredi 10 décembre au 225 rue du Faubourg St Honoré 75008 pour accompagner vos chocolats de jolis mots et enfin Roland le calligraphe les vendredis 5 et 12  décembre au 52 rue François 1er 75008 pour calligraphier un prénom par exemple.

La Maison du Chocolat


La semaine s’est terminé par une aventure un peu folle en Normandie et la fin de la saison 8 de Battle Paris. Un jeu très rigolo sur smartphone mais pour les Parisiens seulement (Sorry). Et le grand gagnant de cette saison est l’équipe de Montparnasse! Et c’est en jouant que je me suis retrouvé devant la Tour Eiffel quand le soleil s’est levé vendredi matin….

#49

 

Pleins de belles choses s’annoncent pour cette nouvelle semaine malgré le froid qui est revenu. A bientôt

#45

Une semaine #45 très chocolaté avec le Salon du Chocolat, le nouveau guide Gault et Millau, la sortie d’un documentaire sur Guy Martin et un nouveau restaurant avec une amie.

Le nouveau Gault et Millau 2015 est sorti avec ses nouvelles toques. Le chef de l’année est pour Gault et Millau Monsieur Yannick Alléno qui tient les cuisines de Ledoyen à Paris.

Ce qui m’a frappé lors de la remise des trophées c’est que Gault et Millau s’intéresse aux chefs bien entendu mais pas que les grands, il y a aussi les grands chefs en devenir, les petits nouveaux qui promettent de belles choses. Il y aussi les personnes qui travaillent avec ces chefs, les pâtissiers, les sommeliers, les chefs de salle. Tout ce petit monde qui font qu’un restaurant vous fait passer un bon moment. J’ai redécouvert à cette occasion le magazine Gault et Millau qui dans son dernier numéro vous donne le palmarés des ces trophées mais également tout un tas d’autres choses dans une maquette claire et agréable. Vous pouvez retrouver le palmarès complet de ces trophées sur Meltyfood


J’ai déjeuné cette semaine chez Oliva, petit restaurant dans le 8eme avec une amie. Une jolie découverte de produits typiques Italiens. Pour ma part des tomates farcies Ricotta Basilic, légèrement tièdes mais très frais avec le fromage frais et les herbes. Ensuite un sauté de veau aux champignon et des pommes de terre sautés. Tout simple, un plat pour ce début d’hiver et très goûteux. Et enfin j’ai picoré dans le Tiramisu de mon amie.

#45

J’avais pas particulièrement envie d’un dessert mais quelques cuillères de ce tiramisu a parfaitement suffit pour accompagner mon café. Les entrées sont entre 7 à 10€, les plats entre 16 et 20€, les desserts entre 7 et 8 €. Des prix corrects pour un service et un repas très agréable. En fait ce restaurant n’est pas particulièrement récent, il était juste nouveau pour moi!

Oliva 16 rue des Saussaies 75008 Paris Ouvert du Lundi au Vendredi tél : 01 42 65 39 72 ristorante-oliva.fr/


Le 8 novembre à 20h45 aura lieu la diffusion d’un documentaire sur Guy Martin sur la chaîne Campagne TV.

#45

Ce documentaire intitulé Guy Martin : Retour en Savoie permet de suivre Guy Martin dans sa Savoie d’origine, de découvrir des producteurs qui lui ont fait découvrir des produits locaux pendant son enfance ou bien qui lui fournissent des produits pour le Grand Véfour à Paris.

Un producteur de Beaufort, une productrice de Bleu de Termignon, un conservateur de vignes locales et anciennes, des pêcheurs des lacs et rivières de la région, une safranière. Un coté assez touchant de ce reportage « retour aux sources » et également instructif sur des produits très emblématiques de cette région.


Cette semaine c’était surtout le Salon du chocolat, j’y ai passé une grande partie de mon temps pour cause d’animation d’ateliers. Nous étions une bande de blogueurs à participer au stand du Syndicat du Chocolat.

#45

Il y avait 4 ateliers différents :

  • Choco-Tablette ou comment réaliser sa propre tablette de chocolat tenu par Edda et Dorian,
  • Choco-déco pour faire des décorations de Noël avec divers bonbons et chocolats avec Marie et Cécile
  • Choco-origine pour tout savoir sur le chocolat de puis la fève jusqu’à la tablette avec Sophie et Rose
  • Choco-blind test pour essayer de deviner à l’odeur, le gout ou même le toucher différents chocolats avec Birgit et moi même

C’était très intéressant de voir l’envers du décor de ce salon qui attire un monde fou. C’est un salon très bruyant mais nous avons eu participants  enthousiastes qui pour ma part m’ont fait passer un très bon moment. Et c’était très agréable de retrouver pleins de têtes connus, merci à tout ceux qui sont passés nous voir.

J’en ai profité pour aller faire le plain de Praluline chez Pralus, une brioche  aux pralines à tomber et que je vous recommande absolument!

 

Voilà pour cette semaine #45.  La semaine qui vient sera sous le signe de la soupe (ce qui fera un bien fou après tout ce chocolat!). La 4ème édition de Amoureusement Soupe aura lieu Samedi prochain, le 8 novembre à la Place des Abbesses, pour en savoir plus vous pouvez consulter le site de Amoureusement Soupe ou même celui de COOKzeWEB!

Bonne semaine à vous

#44

Une semaine #44 qui est passé à une vitesse effrayante. Avec des amis en visite, un bébé qui est né, encore des amis, du Champagne, de l’Alsace. Que du bonheur mais très intense.

Tout d’abord bienvenue à Inés, une jolie petite fille qui est né en début de semaine. C’est pour notre bande de copains le premier des petits enfants! Cela ne nous rajeunit pas ma chère! Un bébé adorable comme sa maman. Beaucoup de bonheur à Inés et ses parents.


 

Le Sial pour commencer cette semaine, le grand salon de l’industrie agro alimentaire international. Des produits de partout, des grandes marques internationales, de petites marques de tous les pays. Dans les choses goûté et vus j’ai retenu les huiles de la Tourangelle comme la Wok Thai à la citronelle et au basilic Thai, merveilleusement parfumé et leur huile de coco toute blanche avec un parfum de coco extraordinaire. On en mangerait à la petite cuillère…  Les vins Ribera del Duero que j’ai retenus juste parce que c’est un des vins préférés de mon Bob. Les paquet de farine de 100g dont je ne vois pas bien l’utilité mais je veux bien que l’on m’explique…. Le nouvel emballage pour la crème de marrons.

Sial #44

Les kits pour faire pousser des champi à la maison ou faire soi-même sa bière, les bouteilles de Spritz tout prêt (ma dernière passion!) et la magnifique Tour Eiffel du stand Interfel!

Sial #44

Des chips suédoises Lant Chips (que l’on trouve également chez Ikea) que j’ai adoré et un agneau Gallois fondant mais fondant …. Il était tellement fondant que je n’ai pas pu prendre de photo. Je l’ai mangé trop vite…

Sial #44

Vraiment un raccourci de ce que l’on peut voir au Sial. C’est un salon immense et impossible d’en faire le tour en une journée. Je reviendrais l’année prochaine….


Mercredi j’ai eu l’immense chance d’être invité par Philippe Conticini à l’occasion de la sortie de son nouveau livre : Sensations Choux. Un moment magique avec ce Grand Monsieur qui nous a expliqué en quoi la pâte à choux pouvait donner naissance à d’autres recettes fabuleuses. L’idée est que à la base pour faire une pâte à choux il faut 3 éléments :

  1. un liquide avec des assaisonnements que l’on porte à ébullition ou à frémissement
  2. l’ajout d’une farine quelle qu’elle soit,; cuire cette farine et désécher  la pâte hors du feu
  3. incorporation des oeufs progressivement dans la pâte et hors du feu

On peut (presque) tout faire varier : les liquides, les assaisonnements, les farines… Mais pas les oeufs!

Cela donne des Choux Ronds à la patate douce, d’un moelleux fabuleux :

#44

ou bien un Chouppacino une douceur glacé comme une crème glacé mais à base de pâte à choux. Incroyable non.

#44

Ou alors quelque chose qui ressemble plus au chou classique : le Choucolat croustillant. La description dans le livre est « Le sablé rejoint la pâte à choux en une rencontre originale. La fleur de sel vient chatouiller le fond de la gorge… ». Un chou sans crème mais avec un streusel à l’intérieur : une petite boule chocolaté aux noisettes. A tomber à la renverse!

#44

Alors ce livre est pleins de ces surprises, allant du salé au sucré, des gaufres, des soufflés, des tuiles…

A découvrir dans Sensations Choux aux Editions de la Martinière 32€

Et à ce propos, Philippe Conticini à également sorti un autre livre Mes recettes cultes qui sont les grands classiques réinterprétés de façon tellement gourmande : le Croque Monsieur, l’oeuf mayo, les moules à la crème, le boeuf Bourguignon et autres. Je crois que je vais commencer par son Gratin Dauphinois…..

Mes recettes Cultes aux Editions Grund 29€95


Une journée délicieuse passé à Troyes avec  les Champagnes Devaux. Dégustationd de Champagne et autres douceurs seront racontés dans un autre billet. Pour l’instant je dirais juste que Troyes est une très jolie ville et son Festival Nuits de Champagne vaut le détour. Une organisation parfaite.

#44

 

Un concert de Julien Doré au Cube de Troyes très sympa et avec des possibilités de connections wifi curieuses :

#44

Un hôtel magnifique Le Chant des Oiseaux et un petit déjeuner comme je les aime!

Troyes #44

 


Mardi prochain le 28 octobre la Brasserie Alsace va rouvrir ses portes après 2 ans de travaux. Un brasserie mythique sur les Champs Elysées pour les amateurs de produits Alsaciens et de casse croûte à toute heure. J’ai pu tester la carte du restaurant avant son ouverture.

La déco a été revue avec deux détails que j’ai beaucoup aimé : l’horloge au plafond et au centre du restaurant qui est une réplique de celle de la Cathédrale de Strasbourg « pour la brasserie qui ne dort jamais ».

#44

Et des cigognes stylisés que l’ont voit à tous les coins du restaurant :

#44

Des banquettes confortable, un niveau sonore qui reste agréable et une carte de brasserie comme je les aime. Les huîtres, les choucroutes et les désserts ont attirés mon oeil sur la carte. Je me suis régalé avec les Marennes d’Oléron numéro 3, ici en compagnie des creveyttes de ma voisine de table. D’autres convives ont gouté la soupe à l’oignon  ou le foie gras servi avec sa petite brioche grillé. Chacun était ravi de son choix. Je retiens l’idée de la soupe à l’oignon pour une soirée tardive… Pour le plats les choix se sont portés sur des choucroutes Strasbourgeoises ou Royale, une jarret au spaetzli. Pour ma part ce fut la Chroucroute Strasbourgeoise un peu moins garni que les autres. Je craignais de ne pas pouvoir finir. LA choucroute avec son goût habituel de cumin m’a ravi. D’autant qu’elle avait un léger parfum de canelle que je n’avais jamais rencontré dans une choucroute et qui lui allait fort bien. Lorsque l’heure des dessert est arrivé, j’ai failli me laisser tenter par des profiteroles mais j’ai voulu être sage avec juste un café gourmand. Cela étant dit j’ai quand même gouté à une profiterole nageant dans du choclat chaud. Bonheur absolu.

#44

Donc si à partir de mardi vous cherchez une bonne adresse du coté des Champs, ce pourrait être le 39 ave des Champs Elysées à toute heure…


 

Ce Dimanche après le déjeuner, mon Bob m’a trainé voir l’expo de McCarthy à l’Hotel de la Monnaie. Vous savez c’est ce Monsieur qui avait planté une de ses oeuvres d’art sur la place Vendôme et quelques illuminés trouvant qu’un sex-toy sur la place Vendome ce n’était pas possible et lui ont détruit! Donc l’expo, très chocolaté puique ses oeuvrs sont reproduites en choclat. Donc cela sent très bon le chocolat et on voit la fabrication de ses pièces. Par contre, dans les salles attenantes qui servent à stocker les futures 17000 pièces il y a des vidéos qui passe avec l’artiste qui à l’air de grogner. Donc oui pour l’odeur de chocolat, pourquoi pas pour ses oeuvres mais non au bruit! Dommage. Mais  je ne comprend certainement rien à l’art!

#44

Du coup quelques photos de Paris sous un soleil quelque fois hésitant mais bien là vu la température de ce Dimanche.

#44

Cette semaine va être chocolaté, je serais présente au salon du chocolat à partir du Mercredi 29 octobre jusqu’au Dimanche 2 novembre pour animer des ateliers saveurs et odeurs sur le stand du syndicat du chocolat. Plusieurs de mes camarades blogueurs animeront également des ateliers. Venez nous voir!

#42

Une semaine #42 sous le signe du Lait, de la pâtisserie à la télé, du café, de la cuisine à basse température et des Yvelines.

Les Produits Laitiers, vous savez ces pubs avec des petits squelettes qui vous disent de boire du lait pour devenir plus fort avec comme slogan les produits laitiers, nos amis pour la vie! Mes enfants détestent ces images mais ils aiment bien la nouvelle série de vidéos de Milk U Good. La soirée de Lundi était consacré au tournage d’une nouvelle vidéo avec tous les gens présents.

 

 

En attendant le tournage nous avons goûté des cocktails à base de lait (surprenant et vraiment bon), mangé du fromage de la fromagerie Quatrehommes (à tomber comme toujours) et mangés des gâteaux.

#42

J’ai hâte de voir la vidéo… Une très belle soirée, merci les Produits Laitiers.


Mardi c’était l’avant première de la nouvelle saison de Le Meilleur Pâtissier, nous avons vu la première partie du premier épisode. Je ne me souvenais pas que cette émission était aussi drôle. Les réparties des uns et des autres sont très amusantes. Les candidats ont l’ai sympathiques à souhait avec une mention particulière pour le jeune homme en kilt!

#42

#LMP le mardi soir à 20h50

 


Nespresso m’a invité à goûter les Variations 2014, ces séries de capsules avec des parfums souvent étonnants. Cette année pour leurs parfums Crumble-Pomme, Chocolat-menthe et Noisette Nespresso s’est associé à Ladurée qui a inventé des macarons assortis à ces Variations.

#42

Toutes ces variations  basés sur le café Livanto deviennent différents, le Chocolat Menthe avec une association After Eight a une amertume très approprié alors que le Crumble-Pommes a une douceur qui me parait totalement approprié pour un goûter au coin du feu avec de bons gâteaux.

Ces variations seront disponible dés le mois de Novembre ainsi que les macarons chez Ladurée…

 


La cuisson basse température vous connaissez? J’ai découvert ça à l’occasion de ma visite chez Lacanche en goûtant un saumon et un rôti de boeuf à tomber par terre. Donc quand on m’a proposé de venir découvrir un appareil pour la cuisson à basse température pour cuisines domestiques.

#42

La démonstration s’est passé chez Oh My Kitchen (très joli boutique d’ustensiles culinaires à Levallois) avec le chef Damien Victor-Pujebet de la Cigale à Quimperlé (une adresse que je vais m’empresser de découvrir à ma prochaine visite dans le coin…). La cuisson basse température permet de faire cuire vos viandes ou poissons tout en douceur. Une viande cuite dans une poêle avec ou sans matière grasse va griller et brunir c’est la réaction de Maillard. Au fur et à mesure de la cuisson la température va monter à l’intérieur de la viande et faire cuire le morceau choisi,  quand on veut la viande saignante on arrête la cuisson de manière à ce que le centre ne soit pas cuit. Les réactions chimiques qui s’enchaînent vont vous donner une viande plus ou moins cuite à l’intérieur. Quand on fait d’abord cuire ce même morceau de viande sous-vide et à basse température il va cuire uniformément en gardant son jus, ensuite un passage très rapide à la poêle vous donne une viande grillé mais parfaitement cuite et très moelleuse. La démonstration était impressionnante sur les œufs cuits mollets avec une cuisson de 45mn. Le jaune et le blanc étaient parfaits.

#42

Et en plus le coté amusant était que les œufs avaient cuits avant notre arrivés mais ils étaient encore parfait. Le test des blancs de poulets était également convaincant : on a goûté des blancs parfaitement cuits mais pas secs du tout, ensuite il ne reste plus qu’à les assaisonner avec la sauce de son choix. Une autre utilisation est la préparation des foie-gras que l’on a pas vu mais qui est totalement approprié a ce mode de cuisson, puisque en étant dans un emballage sous vide, on ne perd rien du foie ou de son gras. Le chef nous également parlé de la possibilité d’utiliser cet appareil pour le tempérage du chocolat (sujet qui nous passionne avec Birgit à l’approche du salon du chocolat…).

En conclusion un appareil pour les fans de cuisine qui veulent soigner la cuisson de leurs produits ou même pouvoir préparer en avance certains plats et finir les cuisson au dernier moment, que cela soit pour une barbecue ou un poisson que l’on souhaite cuire à point et agrémenter à la fin. Je comprends parfaitement l’utilité e cet appareil dans une cuisine de chef ou d’un passionné mais je crains que pour mes besoins à moi qui sont simple comme faire une cuisine de tous les jours rapidement et facilement  cela ne soit guère approprié mais j’ai été ravie d’apprendre de nouvelles choses sur la cuisine.

Le bain-marie SousVide Suprème de la maison Louis Tellier a une contenance de 8,7litres est disponible au prix de 399€ et la machine scelleuse sous vide a un prix de vente de 198€


 Ma journée de Samedi s’est passé dans les Yvelines, entre Versailles et St Germain en Laye à la rencontre des partenaires des journées Goûts d’Yvelines.

J’ai dégusté un petit déjeuner très agréable chez Monument Café avec un concept intéressant de café près des monuments Français. Celui de Versailles, vous permet d’en savoir plus sur la ville de Versailles et ses monuments tout en faisant une pause gourmande de produits locaux.

 

Le potager du Roy est à voir absolument. Versailles et son parc si beau et si ordonné se retrouve dans ce potager également très ordonné avec ses grands murs de séparation. Un très bel endroit.

#42

Une balade gourmande dans Versailles, c’est facile à faire, le marché est magnifique, les boutiques gourmandes sont pléthore.

St Germain en Laye, je n’ai eu qu’un aperçu du Château que je ne connaissais pas mais qui m’ donné envie de revenir pour découvrir ses collections. J’ai eu plus de temps pour découvrir le Relais et Chateaux Cazaudehore avec un déjeuner fabulauex autour d’une découverte de vins. Le sommelier Grégoire Lavoisier nousa d’abord proposé avec une assiète de divers jambons secs un vin de Germian. Il est tellement unique qu’il n’est même pas disponible à la vente. Il était parfaitement accordé à la charcuterie avec un petit coté perlant et acide, et avec un léger parfum de fruits rouges. Une jolie découverte.

#42

Les reste du repas a été une succession d’accord mets et vin. Avec même, deux vins pour accompagner le plat principal. Dans des verres noirs qui ne permettait pas de voir la couleur du vin. C’est là que l’on se rend compte que la vue aide énormément lors de la dégustation d’un vin et que c’est très perturbant de ne pas la voir…  En dessert un Baba au Rhum, en fait une brioche au fruits énorme coupé en 3 avec 3 alcools différents : le régional de l’étape le Noyau de Poissy (fait à partir de noyaus d’amandes et de cerises), la prune de Souillac et du Rhum à la vanille.

#42

#42

Cazaudeore 4 #42

 

 

Un repas délicieux et très intéressant. Une adresse à garder…

Cette journée était destiné à nous parler des journée Goûts d’Yvelines qui aura lieu du 8 au 16 novembre partout dans les Yvelines avec des cours de cuisines, entre autres au Monument Café. Des Chefs qui mettent les petits plats dans les grands avec une formule spéciale pour l’événement, chez Cazaudore vous aue un menu avec 4 plats pour 41€ (hors boissons). Des marchés gourmands à Mantes la Jolie, à la ferme de GAlly et dans le Château de la Madeleine en Vallée de Chevreuse.

Pour plus d’infos le site de Gout d’Yvelines et leur page Facebook

 

Passez une bonne semaine!

Une semaine #41 beaucoup plus calme coté sorties pour le blog mais quand même bien remplie.

 

Un dessert que je ne pourrais pas qualifier de recette puisque c’est difficilement plus simple mais c’est tellement bon!  De la glace  à la vanille avec Coulis de Salidou de la maison Armorine.

Glace et Armorine #41

J’ai découvert cette merveille cet été chez ma copine la Meroff en Bretagne (of course!!), je me suis empressée d’en acheter. On la fait chauffer quelques secondes dans le micro ondes et on fait couler sur la glace. C’est intersidéral ….. Je ne sais pas où le trouve à Paris mais si vous tombez dessus foncez….


 

J’ai passé une commande sur le site de Mon-marché.fr que j’ai reçu en temps et en heure comme prévu : des légumes, de la viande en provenance de Rungis. On peut leur acheter du Bio, du local, de l’épicerie. Pour l’instant j’ai testé les légumes et la viande. J’en suis satisfaite et je recommencerais. D’autant que si ils arrivent à faire rire toute la famille avec des légumes aux formes bizarres….

Aubergine #41

Elle a un drôle de nez cette aubergine je trouve!

 


 

Un tour par curiosité aux nouveau Galeries Gourmet au Boulevard Haussmann. Les Galeries Lafayette ont démangé la partie food de l’autre coté du Boulevard (là où il y avait la maison avant). Au rez de chaussée, l’espace marques et dégustations avec Petrossian, Ducasse et d’autres. Au sous sol l’épicerie avec plains de beaux produits. Evidemment ce n’est pas donné mais il y a des produits que l’on ne trouve que là (ou au Bon Marché!)

Galeries Lafayette #41

J’aime beaucoup les chocolats Amour et Bonheur 🙂

Pas encore vu les autres étages mais comme ça j’ai une bonne raison d’y retourner.


Entre deux rendez vous, croiser la Dame de Fer. Avec le beau temps que nous avons actuellement à Paris c’est un plaisir de se balader à pied.

Tour Eiffel #41

 


Un tour à la Fnac et je suis tombé sur cette drôle de bête!

C’est un Parrot Jumping Sumo, l’équivalent du Drone Parrot mais sur roues.  Il est piloté par votre smartphone et en plus il saute. Surprenant non!  Bon d’accord cela ne sert à rien, fera mourir de peur mon chat mais j’adore .

 


Un déjeuner chez Prospér, encore et toujours au soleil.

Prospero #41

Des rognons de veau à la crème et un tian de légumes suivi d’un café gourmand. Les rognons cuits rosé parfaitement, la sauce délicieuse. Quant au café gourmand, pas fan du macaron au Nutella mais la crème citronné était parfaite.

Prosper : 7 ave du Throne 75011 Paris Plat du jour 14€30 – Café Gourmand 7,90€


Ma petite folie de la semaine a été d’acheter des jolies couverts Aquarelle chez Sabre. Je les avais repéré au salon Maison et Objets il y a quelques temps et je n’ai pas résisté. Pour l’instant je commence doucement, mais je compléterais la collection….

Sabre #41

Ce ne sont pas les seuls couverts que j’aime mais on ne peut pas tout avoir. Soupir !

Sabre 2 #41


Un week end à Nimes pour fêter un anniversaire mais nous avons pris le temps de nous balader et de voir la ville…

Nimes #41

Très bonne semaine à vous.