Je bosse en banlieue et loin de chez moi, donc pour le déjeuner le choix est assez simple, amener un plat de la maison (hors de question, je trouve ça suffisamment galère de prévoir à manger tous les jours pour 5…), aller manger au restau (les prix autour de Velizy sont assez rédhibitoires et le choix se résume finalement à des chaines de restauration toutes identiques à la longue et assez rébarbatives) et enfin de commander un déjeuner livré et le manger avec les collègues au bureau. Nous avons un choix assez vaste, entre les pizzas, le couscous, l’Indien, le Salad bar etc….

 

Et une nouvelle alternative qui est Déjeuner Livré, un menu 100% locavore. J’ai récemment compris que le terme locavore n’était pas clair pour tous. Une petite explication, le locavore est quelqu’un qui consomme des produits qui sont justement cultivé ou produits dans un rayon de 100 à 200km autour de chez lui. La distance varie selon les exigences des gens. Forcément un vrai locavore ne consomme pas de chocolat, de café ou de bananes. Autant vous dire que je ne suis pas une vraie locavore, mais par contre je fais attention d’où les produits que je consomme viennent. Pas question d’acheter des asperges du Pérou (mais le chocolat oui !!!) quand il en pousse dans la région Parisienne. Evidemment j’achète des Asperges des Landes quand c’est la saison. Mais à choisir des carottes je préfère qu’elles viennent de près plutôt que de loin. Il va sans dire qu’il m’était plus facile d’être locavore en Provence qu’à Paris. M’enfin !!!

 

Je reviens à mon déjeuner, on m’a donc livré un « Déjeuner Livré » Végétarien dont le menu a été concocté par Pascale Weeks.

Il se composait de :

  • Salade de carottes blanches et jaunes, radis roses, roquette et graines de courge bio à l’émulsion de chèvre frais
  • Flan de roquette à la brousse de brebis, orge perlée aux champignons blonds poêlées à l’huile de sésame grillé
  • Brie de Melun de la ferme des trente arpents
  • Fraises à la panna cotta, sirop et confit de coquelicots sauvages de Nemours.

 

A l’arrivé, une très jolie présentation et plus pratique avec la serviette, les couverts en bambou et un verre en verre. La boite se déplie facilement et présente joliment les produits.

Ensuite pour le goût, franchement rien à dire. C’était très bon, frais et léger. J’ai juste trouvé que le flan de roquette était un peu salé mais franchement c’est à chacun de voir. Chacun des plats était bien équilibré en saveurs et il y avait du fromage. D’habitude je ne mange qu’un plat. Là en voyant les 4, je me suis dit que cela risquait d’être trop mais en fait aucune impression d’avoir trop mangé ni pas assez. Et d’ailleurs le 2eme déjeuner livré en même temps a dépanné un collègue masculin qui avait le même avis que moi, et malgré son gabarit n’a pas trouvé que les quantités étaient insufisantes.

 

Conclusion, c’est une adresse que je garde, pour les jours où je commande au bureau. Peut être pas tous les jours pour des raisons de prix. Mais à la prochaine occasion où nous devons faire un déjeuner en travaillant avec de clients, je dégaine cette adresse plutôt que les plateaux repas insipides habituelles.

 

Prix du déjeuner 24€08 par personne TTC pour plus d’infos http://dejeunerlivre.fr

Récemment Marque Repère (la marque de distibuteur de l’enseigne Leclerc) à proposé à Pascale Weeks et Dorian Nieto de faire un menu pour 4 personnes (entre, plat et dessert) à moins de 4€. Ils ont relevé ce défi il y a quelques semaines en compagnie d’une bande de bloggeurs dont moi-même!

Je dois dire que j’ai trouvé l’idée intéressante à plusieurs titres, tout d’abord comme j’aime beaucoup les recettes simples et rapides j’ai été servi dans ce cas précis, ensuite effectivement je trouve que c’est une bonne idée de montrer que l’on peut faire des choses bonnes avec des produits simple et sans être trop onéreux. Il est clair que l’on ne parle pas ici de grande gastronomie mais de plats de tous les jours et qui tout en restant simples peuvent être extrêmement bon.

On nous également communiqué à l’occasion de cette soirée des éléments d’une étude sur le sujet : en effet, 70% des Français ne veulent pas sacrifier qualité des produits et prix*. Et pourtant en période de crise, le prix reste le premier critère d’achat des produits alimentaires des Français.C’est le constat d’une étude menée par OpinionWay pour Marque Repère, la Marque De Distributeur des Centres E.LeclercAutre fait marquant que révèle l’étude, 7 Français sur 10 ont un budget moyen de moins de 6€ par personne par repas*, une enveloppe serrée qui nécessite donc d’être astucieux dans ses achats ! C’est particulièrement le quotidien de 8 familles sur 10* pour lesquelles la préparation d’un menu complet -entrée/plat/dessert- à moindre coût est un véritable casse-tête.  (Sondage OpinionWay pour Marque Repère, Marque De Distributeur des Centres E.Leclerc réalisé le 9 mai 2012 sur un panel de 1015 individus)

Alors résultat des courses, après avoir trimé en cuisine sous les ordres de Dorian, nous avons fait un gaspacho minute tomate et poivron  aux amandes, un kedgeree aux cabillaud et crevettes et pour finir un frozen yogourt aux fruits rouges et à la menthe.

 

L’équipe de Pascale a fait le menu suivant : un flan au légumes du soleil, un parmentier de boeuf à la courgette et un fontainebleau!

Après les votes, le menu finalement décidé par les gens présents a été un mélange des deux équipes, le gaspacho, le parmentier et la glace. Et surprise après moults calculs il s’avère que ce menu revient à 3€45 par pesonne. Trop fort!

Merci à Dorian et Pascale pour leur bonne humeur et à Marque repère pour cette invitation.

 

 

Vous mangez des céréales le matin?  Dans notre famille il y a les deux cas, ceux qui en mangent et les autres et même le troisième cas de figure comme moi qui quelque fois en mangent et quelque fois non (Peut être ben que oui, peut être ben que non, je n’ai pas passé presque 10 ans en Normandie sans que ça m’influence un peu).

Alors les céréales c’est bon le matin ou pas? Je pense qu’il y aura des gens pour vous dire que oui et des gens qui vous diront que non. On peut aussi botter en touche  en disant que cela dépend des céréales.

Cela reste toujours une question de savoir ce qu’il y a dans les produits que l’on mange. C’est une question qui se pose de plus en plus quand on regarde les étiquettes des produits, et question à laquelle je deviens de plus en plus sensible. Et dans les céréales il y a de tout

Par contre avant de jeter l’opprobre sur toutes les céréales il ne faut pas oublier c’est que dans céréales il y a CEREALES, c’est à dire des aliments riches en glucides, pauvre en lipides, source de protéines, et souvent riches en fibre. C’est à dire des choses qui aident à bien démarrer la journée. Surtout si on les accompagne d’un produit laitier et d’un fruit. En plus cela reste rapide et donc pratique pour les personnes préssés le matin.

Alors que faire, faire ses céréales soi -même en privilégeant des produits de qualité et même pourquoi pas BIO, acheter ses céréales chez Big Bang Céréales par exemple comme je vous en avait parlé ici, on choisit tous les ingrédients. Manger du porridge (Miam), quoique dans les paquets que j’avais ramené des US je dois dire qu’il n’y avait pas que des céréales (sucre et autres choses certainement).  Et dans mon cas, en contradiction total avec ce que je dis sur le contenu des produits manufacturés,  je céde aux supplications des enfants qui adorent les céréales le matin, et plus il y a de chocolat ou de miel ou de caramel dedans, plus ils aiment. Cela leur permet de tenir jusqu’au déjeuner ce qui en soi est le but de la manoeuvre.

Pour moi le débat est ouvert, j’aime les céréales le matin mais j’aimerais aussi savoir exactement ce qu’il y a dedans.

Si vous voulez en savoir plus vous pouvez allez consulter le site de Matins Céréales, qui est le service d’information des céréales prêtes à consommer ou à préparer. Si je me pose toutes ces questions c’est de leur faute 😉 , ils m’ont récemment amené mon petit déjeuner à domicile un Dimanche matin pour notre plus grand plaisir à tous. Merci à eux et vive les céréales le matin!

 

A l’occasion du nouvel an Chinois Dragon m’a proposé de tester son logiciel Dragon Naturally Speaking.

C’est un logiciel de reconnaissance vocale qui permet de dicter ce que l’on veut écrire .  Après une installation rapide et la création d’un profil utilisateur c’est-à-dire une dictée pour que Dragon reconnaisse ma voix et ma manière de parler. On a l’impression de perdre son temps mais c’est un passage obligé pour la suite. Puis  j’ai pu commencer à m’en servir dans différents logiciels par exemple écrire sur Twitter ou des statuts Facebook ou même dans mon interface de WordPress. D’ailleurs, je m’en sers pour écrire cet article. C’est très pratique cela permet organiser ses idées sans avoir à se concentrer sur son clavier. Quoique dans mon cas tapoter sur le clavier m’aide à organiser mes idées.

Je viens même de passer à la ligne en lui disant « passe à la ligne » (là je l’ai écrit sinon il repassait à la ligne 😉 ). Il faut quelque fois repasser par le texte pour ajouter des virgules ou ajuster des accords mais dans l’ensemble ce logiciel me satisfait.

J’ai posé la question autour de moi et plusieurs personnes de mon entourage se servent de Dragon. Que ce soit au travail ou parmi mes amis. L’un d’entre eux s’en sert quand il a des longs articles à écrire et il préfère travailler debout, le casque aux oreilles mais pas devant son clavier. Pour un autre c’est sa fille s’en sert, elle a des soucis de dyslexie et Dragon lui permet d’écrire correctement ses devoirs à rendre au lycée, dans son cas Dragon lui sauve la mise pour sa scolarité. Une amie s’en sert pour recopier des textes, quand elle ne peut pas faire des copier-coller.  Il existe pleins d’utilisations pour Dragon, à chacun de trouver la sienne….

Vous vous en serviriez pour quoi?

Existe pour Mac et pour PC. Il y a également une version Pour Smartphone, du moins pour le IPhone qui permet de prendre des notes vocales et les retranscrire…

Dragon pour PC : 149€

J’ai eu la très grande chance la semaine dernière de passer un moment dans la boutique Petrossian de l’avenue de Latour-Maubourg en compagnie de Madame Petrossian et de Mathieu S.

Une invitation à découvrir leur produit : Fleur de Caviar dont j’avais entendu tellement de bien chez Anne  et Dorian ici et là.  Madame Petrossian m’accueilli avec tant de gentillesse que je me suis tout de suite sentie à l’aise dans ce monument de la gastronomie.

Il était évident pour elle que je devais goûter du caviar frais avant de goûter la Fleur de Caviar pour me mettre le goût du caviar en bouche. Après un essai de Alverta (esturgeon blanc d’Amerique) et du Baeri (esturgeon d’origine Russe mais élevé en Gironde) j’ai pu essayer la Fleur de Caviar! Évidemment très différent du caviar frais que ce soit en goût ou surtout en consistance mais une très belle découverte. Ce sont des œufs d’esturgeon séchés  utilisés dans un moulin type moulin à poivre que l’on peut utiliser pour agrémenter ce que l’on veut comme un condiment. Sur des toasts de tarama par exemple comme j’ai pu le faire ce jour là. Un vrai régal ce Tarama d’ailleurs, fait maison of course! Léger et pas trop fumé, vu sa couleur sans colorants un goût long en bouche sans amertume). Goûté avec et sans la Fleur de caviar. D’abord sans; un gout long du tarama avec un petit « kick » à la fin mais pas d’amertume et très fin. Ensuite avec la Fleur de Caviar, déjà la consistance a changé puisque avec les graines séchés on a un léger craquant et le gout rajoute au gout du tarama sans vraiment que j’arrive à l’expliquer…

Evidemment comme un condiment on peut s’en servir dans plusieurs plats : dans un risotto, une purée ou avec du saumon fumé.

D’ailleurs c’est ce que j’ai fait…. La suite de ma sortie Petrossian fut passé à parler de saumon fumé d’ailleurs, un saumon préparé avec beaucoup de soin.  Strictement contrôlé surtout pour l’alimentation il est ensuite fumé et salé (au gros sel et pas du sel liquide comme le feraient d’autres) . Puis palpé pour vérifier jusqu’où le sel à pénètré, ensuite au repos avant commercialisation. Là j’ai eu droit au decroutage du saumon. Il arrive entier à la boutique, enfin presque puisqu’il arrive sous la forme d’un demi saumon sans tête mais avec la queue et il faut procéder à la découpe de tous les morceaux qui ne sont pas mangeable. Je vous mets les photos de cette étape:

 

Saumon tel qu’il est reçu à la boutique

Enlèvement des bords

Et de l’autre coté

Après avoir enlevé les arrêtes avec une pince

Et enfin la découpe des tranches, fines, grandes

N’est pas?

Les clients n’ont pas arrêter de défiler dans la boutique pendant tout le temps où j’étais là, Madame Petrossian répondait aux demandes des clients puis reprenait notre conversation là ou l’avait laissé sans l’ombre d’une hésitation. Pendant ce temps c’était Mathieu qui me donnait tout un tas d’autres explications sur les nouveaux produits Petrossian à base de caviar, le PapierRusse, les feuilles de caviar préssés pour faire de luxueux makis. Le Caviar cube  petits cubes pour apéritif par exemple, fabriqué à partir de caviar préssé, etc….

Le soir même nous avons donc eu la chance de pouvoir avoir sur notre table du salon fumé et de blinis. Comme mes ados meurent tout le temps de faim,j’ai fait également cuire des petites pommes de terre à l’eau. Faut bien les nourrir ces petits. Je récapitule, saumon fumé, blinis, petites pommes de terre, une bonne crème fraîche épaisse et pour couronner le tout la Fleur de Caviar. Le saumon était magnifique seul ou avec la Fleur de Caviar, les blinis moelleux à souhait et l’association pommes de terre, crème et fleur de caviar une merveille. Bref, comme dirait l’autre, un dîner somptueux avec des produits extraordinaires.

 

Évidemment le caviar reste une denrée extrêmement chère mais de temps en temps il faudrait pouvoir se faire une petite folie!

Je voudrais particulièrement remercier Madame Petrossian pour sa gentillesse et toutes ses explications passionnantes ainsi que Mathieu pour son invitation à un voyage extraordinaire.

Fleur de Caviar : Moulin de 30gr 54€ en vente à la boutique ou sur le site http://www.petrossian.fr

Quelques jours avant Noël, le père Noël Bonne Maman m’a fait livrer une magnifique hotte remplie de mousses au chocolat.  Des mousses au chocolat noir et des mousses au chocolat au lait. Vous imaginez la joie de ma tribu.

Evidemment le frigo était plus que plein juste avant les festivités, les mousses ont donc pris place sur le balcon mais pas longtemps je vous rassure. Je dois dire que c’était limite pas raisonnable avec toutes les autres bonnes choses que nous avions sur la table mais il était très difficile d’y résister. Personnellement comme je préfère le chocolat noir, je me suis concentré sur les mousses au chocolat noir mais les autres membres de ma tribu n’ont pas fait les difficiles et ont autant aimé celle au lait. Un dessert léger (ou du moins qui parait léger) et vraiment très bon.

En plus la hotte nous a servi à ranger les cadeaux pour l’heure fatidique de 18h le 24 décembre.

 

 

Merci Bonne Maman!

Huîtres Marennes Oléron

Encore un épisode de « vis ma vie passionnante de bloggeuse culinaire »! Une récente  visite à Marennes Oléron qui m’a enchanté les yeux et les papilles. Entre la balade en bateau pour aller voir un parc d’élevage, la balade sur la plage, le picnic au soleil toujours sur le bateau, les explications sur les huîtres Marennes Oléron, la visite d’une exploitation avec ses claires et pour couronner le tout un survol en hélicoptère de l’Ile d’Oléron, des claires et de Fort Boyard, ce fût une journée mémorable. Tout cela en excellente compagnie, puisque nous étions une dizaine de bloggeurs. C’était presque comme une colonie de vacances, entre les chansons dans le train, les blagues de potaches et les courses sur la plage.

 

Tout d’abord pour situer nous étions dans ce coin là, prés de Rochefort, à une cinquantaine de km au sud de La Rochelle :

Huîtres Marennes Oléron

 

Quelques explications sur l’élevage des huîtres dans la région peut être nécessaire. Tout d’abord les huîtres se reproduisent en été à partir de 3 ans. Les larves sont fixent sur des collecteurs placés dans les parcs à huîtres par les ostréiculteurs et deviennent de jeunes huîtres appelées des « naissains ».

 Huîtres Marennes Oléron

Entre 18 et 24 mois, lorsqu’elles atteignent une taille de 3 à 4cm, les huîtres sont détachées de leurs collecteurs, c’est le « détroquage ».

Une fois détroquées les huîtres sont placés dans des poches grillagés, puis déposés sur des tables métalliques dans les parc d »élevage en pleine mer. Elles y restent deux ans. Durant cette phase les huîtres sont déplacées de parc en parc pour profiter des effets des différents courants.

Huîtres Marennes Oléron

Huîtres Marennes Oléron

Ensuite arrive l’étape de l’affinage en claires qui donne l’appellation Marennes Oléron. Les claires sont des bassins peu profond creusés initialement pour la récolte de sel. L’eau s’y renouvelle au rythme des marées.

Huîtres Marennes Oléron

 

Si on zoome sur St Pierre d’Oléron, on voit les claires qui dominent l’image. Juste pour vous donner une idée de la quantité de claires qu’il y a dans le coin. Une vraie mozaïque!

Huîtres Marennes Oléron

Les huîtres sont sélectionnées selon des critères bien précis. Selon les variétés, les huîtres sont élevées en claires (Pousse en claire)  pendant au moins 4  mois ou affinées en claires (Fines de Claire, Spéciales de Claires) pendant au moins 28 jours.

Et enfin, l’étape de finition qui consiste à placer les huîtres dans des bassins de dégorgeoires où elles filtrent une eau décantée éliminant ainsi les résidus de vase et de sable éventuellement resté dans les coquilles. Les huîtres sont une dernière fois lavés à l’eau de mer et conditionnées pour la vente.

Les 4 sortes d’huitres différentes avec l’appellation Marennes Oléron sont donc :

La fine de claire, peu charnue :

Huîtres Marennes Oléron

La Fine de claire Verte qui filtre dans les claires une micro-algue, la navicule bleue et en retient le pigment pour avoir cette magnifique couleur verte:

Huîtres Marennes Oléron

La Spéciale de Claire, sélectionné pour sa forme régulière :

Huîtres Marennes Oléron

La Pousse en Claire, huître haut de gamme et donc plus difficile à trouver :

Huîtres Marennes Oléron

 

 

La dégustation sur le bateau était parlante, goûtant les huîtres dans l’ordre ci dessus, il faut bien dire qu’il n’y a pas photo. Alors que j’étais une fan des petites fines de claires vertes, je suis devenue une inconditionnelle des spéciales et des Pousses claires, mais les goûts et les couleurs ne se discutant pas, je vous conseille d’aller voir vous même. Et en plus c’est le bon moment pour en profiter, elles sont délicieuses en ce moment et les ostréiculteurs sont dans les starting blocks pour que vos tables des fêtes soient approvisionnés.

Quelques photos de plus pour cette journée fabuleuse qui m’a laissé comme une impression de vacances.

 Huîtres Marennes Oléron

Huîtres Marennes Oléron

Merci à Alexia et au Groupement qualité Huîtres Marennes Oléron pour cette journée (et les 4 photos des huîtres)

Merci également à Gérard Raybaud  pour son article dans Le Littoral. (Vous pouvez cliquer dessus pour le voir en plus grand).

Huîtres Marennes Oléron

Il était une fois une petite famille dans un petit appartement et une petite cuisine. Cette famille a des principes (comme beaucoup de familles). Je ne vous énumérerais pas tous les principes qui régissent notre vie mais il y a en a un qui nous intéresse dans le cas présent : on n’achète pas de bouteilles d’eau (sauf pour les picnics….) . En fait le chef de famille a travaillé pendant quelques années pour un grand industriel qui fabrique cette matière « sale » qui nous permet de faire avancer nos carrosses et aujourd’hui il est passé du coté lumineux de la force puisque qu’il travaille pour une matière noble et propre, j’ai nommé l’eau.

Il s’avère que partout où nous avons habité l’eau du robinet convenait parfaitement à nos besoins puisqu’il y avait toujours un gentil industriel qui la nettoyait avant qu’elle arrive à nos robinets. Quelque fois elle avait un gout chloré mais dans l’ensemble elle nous convenait (en fait on avait pas choix….). Donc pas d’eau en bouteille (sauf l’eau pétillante, ouf nous avons quand le droit d’acheter de l’eau pétillante). En plus comme nous n’avons pas la place pour stocker des litre d’eau nous nous sommes habitués à cette règle.

Puis autour de nous, les voisins et amis s’équipaient qui de carafes filtrantes, qui d’un système filtrant en amont de l’arrivée d’eau et mon chéri se gaussait puisque l’eau (je sais je me répète) qui nous arrive au robinet est parfaite….. En plus un de ses arguments est que tous ces filtres sont des nids à microbes si on les entretient pas ou qu’on ne les changent pas régulièrement.

Quand on m’a proposé de tester la carafe BTW, j’ai crains un clash pour toutes les raisons cité au dessus. La carafe toute fine et assez haute est rentré en douceur dans la maison.  Quelques minutes pour lire le mode d’emploi (je lis toujours les modes d’emplois!) et hop quand l’eau a été filtré nous avons pu goûter une eau douce, ronde et sans aucun arrière gout. Un miracle. Le deuxième miracle a été quand mon cher et tendre époux a concédé qu’effectivement c’était meilleure que l’eau du robinet sans filtre.

Du coup il a lu la notice pour regarder de plus près, et il en a conclu qu’il n’y avait rien à redire! Triple ouf!

Par contre il nous a tous mis en garde sur le changement du filtre, or cette carafe a un système formidable qui non seulement indique combien de fois on l’a rempli mais surtout quand est ce qu’il faut changer le filtre. Donc la carafe BTW a pris (sa petite) place dans la cuisine et va rester là un certain temps….

Pour en savoir plus, vous avez le site de BTW, la carafe de 2,7 litres répond amplement à nos besoins (on ne lève pas trois fois par repas pour la remplir), elle rentre dans la porte du frigo. Son prix conseillé est de 19,95€ avec une cartouche et le prix de la  cartouche de remplacement est de 6€99. Je n’ai pas fait la comparaison avec le prix de l’eau en bouteille puisque forcément je ne le connais pas (sachant que un litre d’essence en sortie de raffinerie (hors taxes donc!) est moins cher qu’un litre d’eau en bouteille, d’après qui-vous-savez) mais je pense qu’en faisant le calcul on est forcément gagnant!)

PS je n’ai trouvé qu’un seul défaut à cette carafe, et en toute honnêteté il faut quand même que je vous le dise : dans les minéraux qu’elle rajoute à l’eau il y a essentiellement du magnésium et donc je n’ai plus d’excuses pour manger du chocolat…. Snif

Avez vous déjà entendu parler de la Stevia? J’ai tendance à penser qu’à moins de vivre dans un grotte vous n’avez pas pu échapper au phénomène Stevia mais en même temps comme je suis  relativement bien informé sur ce genre de nouveauté (Merci la blogosphère) quelques petites explications vont suivre.

Qu’est que c’est que cette Stevia : D’après Wikipedia « la stévia est un genre de la famille des Asteraceae. Il regroupe 150 à 200 espèces d’herbes aromatiques ou d’arbrisseaux dont quelques-unes contiennent des édulcorants naturels, notamment Stevia eupatoria et Stevia rebaudiana, connues sous le nom générique de stévias.

L’utilisation d’extraits de certaines espèces comme édulcorant trouve son origine en Amérique du Sud. Pendant des siècles, les Guarani du Paraguay et du Brésil ont utilisé les stévias, principalement l’espèce Stevia rebaudania qu’ils appelaient ka’a he’ê (« herbe sucrée »), comme sucre et dans des breuvages médicinaux. Les feuilles de cette espèce ont un pouvoir sucrant de moyenne 45 fois supérieur à celui du saccharose, 300 fois plus que le sucre ordinaire. Le coût de production est dix fois supérieur à celui de l’aspartame et l’arrière goût de réglisse incite à utiliser aussi du sucre pour le masquer, ce qui défavorise son utilisation.

Les extraits de la feuille ayant un pouvoir sucrant très supérieur au sucre, cette plante a attiré l’attention des chercheurs. La plante a montré un potentiel pour traiter l’obésité et l’hypertension. De plus, elle a un effet négligeable sur l’augmentation de glucose dans le sang et a même démontré une capacité à diminuer l’intolérance au glucose. La plante peut donc fournir un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques ».

 

Donc un édulcorant, sans calorie et avec un pouvoir sucrant assez délirant. Mais avec un inconvénient, un goût de réglisse. D’ailleurs si vous avez l’occasion de goûter une feuille de stevia vous comprendrez tout de suite ce que je veux dire. Il semblerait que l’on puisse trouver des plants dans les jardineries, donc essayez. Le jeu des fabricants (de boissons sucrés ou de substituts de sucre) est d’essayer d’utiliser au maximum le pouvoir sucrant en évitant ce gout de réglisse. Cela étant dit, il faut voir si vous aimez la reglisse ou non. Ce petit goût peut très bien se marier selon les préparations.

Entre autres produits Truvia, un édulcorant pour remplacer le sucre dans la cuisine ou dans les boissons chaudes a bien reussi le pari. Lors d’un atelier culinaire, nous avons pu tester ce produit dans 3 recettes proposés par Dorian, Requia et Pascale aux manettes pour faire trois plats et donc un repas complet.  Une salade de fenouil aux oranges, un frichti au boeuf avec des PakChoi et pour terminer une crumble aux poires. Le Truvia que nous avons utilisé se présente sous forme d’une poudre facile à doser dans la cuisine ou dans ce que vous voulez (Café, thé,  yaourts, fruits frais….)

Verdict : c’est bluffant, par rapport à d’autres produits à base de Stevia, je trouve qu’ils ont bien réussi l’équilibre.  Les plats étaient donc légers en calories mais bien sucrés. J’ai également essayé dans le thé et dans le café et à part un problème de dosage (je vous ai déjà dit que c’était très très sucrant!!!) j’ai trouvé que cela changeait complètement des édulcorants  habituels et que je fuis.

Allez, quelques photos de cette soirée à l’Atelier des chef Rue de Penthivere :

Le Truvia se trouve dans vos supermarchés (ou au moins dans mon Monop au rayon Sucres)

Merci @Valvec pour cette soirée et pour les photos!

Noilly Prat vous connaissez? Surement de nom, même si vous n’en avez pas gouté!

C’est  un vermouth légèrement doré qui est utilisé dans les cocktails (entre autres le Martini dry cher à JB : shaken, not stirred!) et dans des recettes de Chefs. Fabriqué depuis 1813 dans le sud de la France, à Marseillan plus exactement, à partir d’herbes aromatiques, d’épices, d’oranges amères et de noix de muscade sur une base de vins blancs.

Depuis peu, Noilly Prat a un nouveau site avec des recettes (www.recettesnoillyprat.com) qui regroupe des recettes de chefs ainsi qu’un concours de recettes pour devenir le Chef Noilly Prat du mois et recevoir un panier gourmand.

Alors si le coeur vous en dit, allez proposer votre recette sur le site! Pendant ce temps je réfléchis à ce que je vais pouvoir concocter de bon avec le Noilly Prat et je reviens vous en causer!

Maintenant que la chaleur est revenu, cela vous dirait un petit 51 Piscine? Un pastis bien frais et allongé à siroter entres amis au bord du piscine (ou ailleurs si vous le souhaitez).

C’est l’idée de Pernod de proposer un kit pour pouvoir déguster son pastis d’une manière différente. En principe dans son pastis on mets relativement peu d’eau, ici l’idée est de faire une boisson rafraichissante et dont on peut profiter plus longtemps. Forcément la quantité d’alcool reste la même mais on obtient une sorte de long drink plus désaltérant que le pastis dans sa version normal avec 7 volumes d’eau pour un volume de 51 Piscine et une cascade de glaçons. (Pour info en principe c’est 5 volumes d’eau pour un volume de pastis).

 

 

Une petite vidéo pour voir à quoi cela ressemble : pastis_intro_640x960

Cette boisson est proposé dans plusieurs bars en France et il existe même une appli sur smartphone qui sera disponible dés le 1er juillet pour savoir où se trouve l’un des bars dans 50 villes en France qui pourra vous proposer cette dégustation.

Il existe également un kit 51 Piscine que l’on trouve depuis quelques semaines au Bon Marché à Paris au prix de 35€.

4 verres et une bouteille décoré par l’artiste de Street Art Tabar

Plus d’infos sur le site http://www.pastis51.fr/51piscine/flash/Pastis51.html

Merci à  Montana and Co de m’avoir envoyer un Piscine Boy histoire de nous faire découvrir cette nouveauté.

Encore un test d’un produit qui m’ été envoyé: ma glace maison de Alsa.  J’adore faire ces trucs là! Surtout que cette fois ci c’est un concept de glace à faire sans sorbetière. Donc sans équipement particulier si ce n’est un congélateur. Parce que là j’ai beau dire halte au sur-équipement culinaire, je dois dire que la glace sans congélateur c’est vraiment difficile.

 

Donc on prend le petit paquet, on le mélange avec 350ml de lait pendant quelques minutes et puis si on le souhaite on ajoute quelque chose pour la parfumer. Trois suggestions sont faites sur le paquet, un sachet de sucre vanillé, 4 à 5 cuillères de cacao tamisé ou 100ml de expresso en réduisant la quantité de lait du départ.

 

Quand je l’ai reçu, j’ai d’abord pensé le faire à la crème de marrons puisque mes loulous en sont fans et qu’il y a très longtemps je leur faisais ça! Mais sur les conseils de ma Miss Bobette, j’ai mélangé 3 cuillères à café de pâte à spéculos crunchy (qui m’a été ramené du Grand Nord par une voisine, merci Sylvia!) .

Une fois que c’est bien mélangé, on mets tout ça dans un bac à glace de 1l et au congélateur pour 6h. C’est long 6 heures pour avoir enfin le droit de goûter….

Puis enfin, on goûté! Alors franchement c’est très bon. Pas d’arrière goût bizarre et un régal avec la pâte à spéculoos. Juste un peu sucré à mon avis mais cela n’a pas du tout dérangé la marmaille. La texture était parfaite, pas trop dure et facile à servir. Et quand on tombe sur des petits bouts de spéculoos…. c’est extra.

Donc vivement que je recommence, la prochaine j’ai promis que ce serait à la crème de marrons….

Merci Jennifer pour ce test.

Ma Glace Maison Alsa en vente au rayon sucres, prix conseillé 2,49€

 

On m’a offert ces produits pour que je les testent. Ce sont les  nouveaux gâteaux de Alsa, sur une recette par Lenôtre. Bon forcément ils n’ont pas la même tête que sur les photos ci dessous! Mais j’ai été ravie d’essayer. Entre mon cadet qui adore ces gâteaux et qui nous en a dévoré une grande partie et les autres qui y sont allés du bout des lèvres mais finalement avec un enthousiasme communicatif.

Donc malgré l’apparence (désolée, je vous n’en fait pas profiter!!),  nous nous sommes régalés, je dois dire que pour des gâteau semi-industriels, les crèmes étaient légères et les genoises moelleuses…

 

Facile à faire, mais il faut un peu d’attention sinon on fait une genoise trop petite!! Et forcément je n’arrive pas à étaler les cremes comme sur l’original. Si j’avais pu assister à l’atelier organisé chez Lenôtre, j’aurais peut etre mieux réusi mais malheureusement ce jour là j’étais occupé ailleurs.

Donc si vous voulez essayer, allez voir dans votre supermarché locale, dans mon Monop c’est au rayon farine et pour un peu moins de 6€, avec quelques ingrédients en plus (fraises, lait crème..) vous pourrez mettre ces merveilles sur la table et dire c’est moi qui l’ai fait!!

Merci Lucia pour ce test.

A l’occasion du lancement de leur nouvelle gamme, Lagostina a invité quelques bloggeurs à découvrir ces produits pendant un dîner organisé au Jardin des Bauches.

Tout d’abord un très joli endroit, une maison dans une petite rue du 16eme avec un magnifique jardin, très joliment agencé et planté. Les miroirs sur les murs des jardins ainsi que les cadres rouges pendus ici où là ajoutés à l’éclairage nocturne donnait un air hors du temps à cette escapade.

Une maison à l’ancienne décoré sobrement mais bel et bien habité par des propriétaires au gout sur. Admirez la table pour le diner, forcément le gris et le rouge me plait toujours énormément et ces chaises tulipes me rappellent mon enfance.

Un dîner à l’Italienne  préparé par Olympe nous a ravit, des ravioles aux lagoustines, un risotto à la poutargue et aux agrumes (en l’occurrence je vous en parlerai plus tard), et un dessert léger, léger aux fruits rouges, framboises et fraises des bois accompagnés de meringue et d’une crème fouetté.

 

 

Tout ça pour causer des derniers produits Lagostina, une casserole dédié au Risotto appelé la Risottierra :

Personnellement j’aime bien que les casseroles soient jolies donc j’ai beaucoup aimé celle ci avec son couvercle en bois de cerisier qui peut également servir de dessous de plat. En fait le couvercle ne sert pas pour la cuisson mais par contre il est étudié pour garder le risotto au chaud quand il est prêt. Il conserve le risotto à 90° pendant une dizaine de minutes. Juste ce qu’il faut pour faire venir les convives à table.


Il existe aussi un ustensile spécial risotto dans la nouvelle gamme qui est la cuillère spéciale puisqu’elle est muni d’un trou qui permet de mélanger les grains de riz sans les casser. La spatule en silicone est rigide et anguleuse au bout pour bien racler la casserole et courbé sur le coté pour s’adapter aux parois.

Ensuite, on nous a présenté, leur nouvelle marmite en fonte Gran Ghisa.

Pareil, elle est magnifique. Dessiné par Marco Ferreri, designer Italien. Son coté brillant et ses poignées en inox m’ont ravis.

Pour ne rien vous cacher je fais mes plats familiaux (vous savez le truc où on mets tous les ingrédients dans une marmite, on met au four et on a un repas tout prêt pour une famille nombreuse ou plus si affinités!, J’exagère un peu mais vous voyez l’idée) dans une cocotte en fonte toute ronde et qui m’accompagne dans mes pérégrinations depuis plus de 20ans.  Comme elle n’est pas émaillé, elle s’abîme un peu et donc mais quand je regarde les marmites en fonte, je trouve pas facilement mon bonheur. D’abord  elle doit être joli pour pouvoir passer directement à table, ensuite elle doit aller au four (ce qui n’est pas gagné quand les poignées  ne sont pas en métal). Donc là j’ai trouvé mon bonheur. En plus elle est multi feux et ne raye pas les plaques de vitrocéramiques grâce à un procédé spécial. Enfin, elle a un ingénieux système de picots qui permet que la condensation intérieure se transforme en eau.

Bon j’arrête de vous faire l’article mais moi j’ai été emballée. Reste plus qu’a me trouver un peu de sous pour m’offrir cette merveille quand ma marmite ronde aura rendu l’âme.

Pour info ;  le prix public conseillé de la Risottiera (couvercle et casserole) est de 200€ TTC, la cuillère à risotto est à 20€ TTC et la marmite carrée va de 155€ TTC pour la 20cm de diamètre (3,25l) à 220€ pour la 26cm de diamètre (6,6l). Elle existe également en forme ronde mais allez voir sur le site de Lagostina vous saurez tout!

Merci beaucoup à Noemie pour cette invitation, aussi intéressante qu’en bonne compagnie.

PS la photo du dessert est de Anne Demay, n’ayant pas réussi à régler mon appareil correctement. Merci Anne

Merci à tous d’avoir participé à ces petits jeux!

Donc pour le Côte d’Or, la réponse à la question quel est le film qui m’a le plus plu au cinéma ces dernières années sachant que c’était une comédie musicale, c’était comme plusieurs d’entres vous l’ont deviné Mamma Mia. Et pour la ville où j’habitais avant Paris c’était très exactement Venelles à coté d’Aix en Provence. Donc bravo à Léonie Canot qui est la première a avoir donné les bonnes réponses et qui a donc gagné non seulement le chocolat mais également le jeu de l’oie.

Ensuite pour les 4 tablettes de chocolat, les deux suivants à avoir gagné sont : Sabine et Bijou.. Envoyez moi vos adresses postales et je vous fait parvenir vos lots.

 

Quant au céréales Big Bang, clairement c’est un concept qui vous intéresse. Mais comme il n’y a qu’un seul gagnant je vous invite à aller voir leur site. Alors Mon Pti’Bob a tiré au sort le gagnant et c’est Christelle V. Donc bravo et merci de m’envoyer vos coordonnées postales sur mon mail!

Une petite info pour les Parisiens, désolée pour les autres 😉

Du 14 mai au 21 mai prochain, vous pourrez dans 50 restaurants à Paris (la liste est ici) goûter aux vins d’Alsace. En plus chacun de ces restaurants vous accueillera avec un verre de Pinot Gris d’Alsace. En plus à cette occasion vous pourrez gagner un week end pour deux en Alsace!

 

Personnellement, j’ai découvert la variété de ces vins assez récemment lors de plusieurs dégustations. (dont une à Rungis dont il faut absolument que je vous parle!!) Je dois dire que je suis sous le charme. Donc si vous êtes sur Paris cette semaine là n’hésitez pas à aller essayer…