Un Caviar d’aubergines Pour assaisonner des tomates, ou pour manger avec du pain, ou alors comme un dip avec des chips.

Pour cette recette je suis les recommandations de ma maman qui est suédoise, donc je ne peut pas garantir que cette recette est toute a fait conforme, mais moi je l’aime comme ça :

Ingrédients :

  • 2 aubergines de taille moyenne
  • une à deux gousses d’ail (selon les goûts)
  • une tomate
  • un oignon blanc frais
  • huile d’olive (environ 30ml)
  • sel et poivre

 

Allumer le four à 200°. Mettre les aubergines lavées dans un plat allant au four, pendant 30 à 45mn. Le temps dépend de la grosseur des aubergines. Les retourner à mi-parcours. Elles doivent devenir molles.

Lorsque les aubergines sont prêtes, les couper en deux, pour séparer la chaire de la peau. Mélanger au mixer, la chaire des aubergines avec la tomate pelée, l’ail écrasé, l’oignon coupé en morceaux et le sel et le poivre. Ensuite je rajoute l’huile d’olive en filet pendant que le mixer tourne, de manière à obtenir une consistance presque comme de la mayonnaise. Hmmm

Caviar d'aubergines

Je continue d’avancer dans l’exploration de la construction d’un blog. Pleins de chose à découvrir.

La photo qui apparaît sur la droite de l’écran est une vue de la montagne Ste Victoire (un peu plus de 1000m d’altitude). Grand lieu de promenade des Aixois et des touristes le week-end. Plusieurs chemins d’accès pour atteindre le sommet surmonté par une croix visible de loin. Certains chemins sont plus sportifs que d’autres. Nous sommes montés deux fois avec des amis par deux chemins différents. Dans deux cas, un peu moins de deux heures pour monter jusqu’au Prieuré qui se trouve sous la croix. La vue d’en haut est magnifique. Le refuge permet de s’abriter du froid, du vent ou du soleil selon les saisons. En ce moment la Ste Victoire est l’honneur grâce à Cezanne et à la commémoration de sa mort en 1906.

Premier message sur mon nouveau blog, aujourd’hui c’est une super journée. Tout d’abord parce que je commence mon blog et puis parce qu’il fait très beau. Il parait que l’on finit par s’habituer au temps à Aix en Provence, mais je ne le suis pas encore.

La radio ce matin nous a rappelé qu’il fallait payer le deuxième tiers des impôts,heureusement  car avec le dernier déménagement, le changement d’adresse n’a pas suivi!!!!