Pulled pork essence de grenade

Lors de ma dernière visite chez Pétrossian je suis partie avec de l’Essence de Grenade. Liquide, noir et épais sont les trois adjectifs qui me viennent en premier à l’esprit. Ensuite au goût c’est astringent, sucré et légèrement acide. 

 

C’est un concentré de grenade. Comme  le Yablok qui est lui même un jus sans la peau de la grenade. Ce jus est moins astringent  que d’autres jus de grenade que j’ai pu goûter. Pour en revenir à l’Essence de Grenade, il est recommandé de l’utiliser dans une vinaigrette, pour déglacer une sauce ou pour mariner une viande. Cela pourrait remplacer le vinaigre Balsamique dans certaines recettes. Du coup comme j’avais envie de refaire un pulled pork j’ai changé l’assaisonnement.

Ingrédients  pour 5 personnes mais pour plusieurs repas….

  • 2 filets mignon de porc (1,2kg)
  • 3 cuillères à soupe d’Essence de Grenade
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 2 gousses d’ail entières
  • 1 cuillère à café de gingembre$
  • 1 cuillère à café de sel
  • Bouillon en quantité suffisante, avec un sachet Ariaké pour ma part

Couper les filets mignons en plusieurs morceaux. Mettre dans la casserole de votre choix. J’ai encore utilisé le Companion Moulinex puisque cela m’évite de remuer trop souvent mais vous pouvez le faire comme vous voulez.

Mettre tous les ingrédient avec la viande et verser du bouillon jusqu’à hauteur.

Avec le Companion faites tourner avec le mélangeur à vitesse 2 pendant 90mn à 90 degrés. Au bout de ce temps je vérifie si il reste du liquide, quitte à rajouter un peu de bouillon puis je recommence. La cuisson dure environ 4h à 4h30.

Effilocher la viande entre 2 fourchettes et servir avec une salade ou comme ma marmaille le préfère avec des pâtes. Ensuite la viande sert aussi à préparer des sandwichs…

Avec l’Essence de Grenade c’était vraiment très bon. Nettement moins sucré salé que la 1ère fois mais je testerais avec 4 cuillères à soupe d’Essence. Je pense que la longue cuisson à un peu atténué le goût.

 

Essence de Grenade chez Petrossian 25cl 35€

soupe legumes d ete

Ce n’est plus l’été, je dirais même qu’il commence à faire froid, mais nous avons encore des légumes d’été sur les étals. Alors une soupe aux légumes d’été cela vous dit?

Il me restait des légumes après ma dernière commende sur Mon-marché.fr  et comme nous commencions à envisager de mettre en route le chauffage, nous avons préféré faire une soupe. Je me suis inspiré d’une recette trouvé chez la Chatelaine !  L’idée de faire griller les légumes au four comme j’ai fait une bonne partie de l’été m’a bien plu.

 

Ingrédients pour 4

  • 1 aubergine
  • 2 poivrons rouges
  • 4 tomates
  • 3 gousses d’ail
  • Sel, poivre, piment d’Espelette
  • Bouillon de volaille en quantité suffisante
  • éventuellement 1 cuillère à soupe huile d’olive

Faire chauffer le four à 200°

 

Laver les légumes et les mettre dans le plat. Ne pas éplucher les gousses d’ail.

Mettre au four pour 35 à 40mn en les tournant une fois. Sortir les légumes et les laisser refroidir quelques minutes.

  • Enlever la peau des tomates ainsi que la partie dure et les mettre dans un récipient (j’ai utilisé une casserole pour pouvoir faire chauffer la soupe au moment du dîner).
  • Enlever la chair de l’aubergine et la mettre dans le récipient.
  • Enlever la peau des poivrons et les graines à l’intérieur. Mettre dans le récipient.
  • Presser les gousses d’ail pour en retirer l’intérieur et ajouter aux autres ingrédients.

A l’aide d’un mixer plongeant mélanger tous les ingrédients. Ajouter du sel, du poivre et du piment d’Espelette (1 bonne cuillère à café pour ma part) et la cuillère à soupe d’huile d’olive

Ajouter le bouillon chaud (j’ai fait infuser un sachet Ariaké dans de l’eau bouillante) jusqu’à ce que vous obteniez la consistance désiré.

 

Cette soupe peut se manger froide, tiède ou même chaude. Ce qui a été le cas pour ma petite famille un soir où je n’étais pas là. Ils l’ont mangé avec de la Brandade (ramené de Nîmes) tartiné sur du pain frais. Une rappel de l’été mais en version chaude.

soupe legumes d ete

 

Heureusement ils m’en ont laissé un peu pour que je puisse prendre une photo….

 

L’avantage de bosser à la maison c’est de pouvoir déjeuner rapidement et faire ce qu’on a envie, dans le cas présent une salade avec du saumon et des Nergi.

L’inconvénient c’est qu’en plus de penser à ce que l’on va manger le soir en famille il faut aussi penser à ce que l’on va manger à midi… En même temps, cela permet d’utiliser les restes. Mes enfants ont vite pris l’habitude de nous dire si ils mangent à la maison ou pas. Mais quelque fois ils le disent après que les courses aient étés faites. Gros soupir! On ne peut pas tout avoir en même temps.

Quand j’ai acheté ces filets de saumon pour les faire au four je ne savais pas que nous serions que 4 à table. Donc pour mon déjeuner de ce jour il restait dans le frigo, un pavé de saumon déjà cuit, des Nergi (ces délicieux petits kiwis qui m’ont réconcilié avec les kiwis), une tête de sucrine et des oignons frais. En ce moment je suis adepte de faire une sauce pour la salade avec du yaourt et de la moutarde, un peu de sel et de poivre. Aussi tôt dit aussitôt fait.

Salade nergi

J’ai utilisé un tiers du yaourt brassé pour faire ma sauce avec une demi cuillère à café de moutarde. La fin du yaourt a été mangé avec du miel en fin de repas.

 

Et vous vous mangez des restes à midi?

Les cocos de Paimpol avec de la saucisse de Toulouse : on dit que les produits d’une même région vont bien ensemble  mais j’ai j’ai fait un grand écart de la Bretagne aux Midi-Pyrénées.

Les cocos de Paimpol m’ont tendus les bras chez Monop l’autre jour, un peu plus et ils me criaient « mangez moi ». Pour commencer j’ai résisté. Ma flemme naturelle n’avait pas du tout envie de d’écosser 1,5kg puis finalement je suis revenu les chercher en prenant une saucisse de Toulouse au passage. Et je me suis retrouvé à écosser les cocos avec ma Poulette. Finalement 1,5 kg cela va assez vite et cela donne 450gr de haricots.

 

Pour la cuisson des Cocos j’ai suivi celle qui était sur le paquet.

Ingrédients pour 5

  • 450gr de Cocos
  • 1 oignon
  • 1/4 litre de bouillon (j’ai utilisé un Ariaké à la volaille) (finalement j’en ai mis plus)
  • 4 gousses d’ail
  • 2 échalotes
  • 250 gr de tomates fraîches
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Saucisse

  • 400gr de saucisse
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon

 

Faire rissoler l’oignon dans l’huile d’olive, puis ajouter le 1/4 de litre de bouillon. Faire bouillir et ajouter les échalotes et l’ail épluchés entiers. Ajouter les tomates coupés en dés. Faire bouillir de nouveau.Ajouter les cocos. Ajuster avec du bouillon de manière à ce que les haricots soient couverts de liquide. Laisser cuire 40 à 50mn. 10 mn avant la fin de la cuisson salez et poivrez. En fin de cuisson les haricots doivent être tendres sans être écrasés.

 

Pendant la cuisson des cocos, mettre la saucisse dans une poele chaude sans ajout de matière grasse. La tourner de temps en temps pour qu’elle soit grillée.

Cocos de Paimpol et Saucisse

Ajouter en cours de cuisson la tomate coupé en dés et l’oignon émincé. Laisser cuire à feu doux pendant environ 20mn.

Servir les Cocos avec la saucisse et bon app!

Cocos de Paimpol

 

Tomates poivron ail

Tomates Poivrons Ail pour continuer à utiliser les produits de saison. Une recette d’accompagnement cuit au four. Une suite logique de l’Escalivade que je vous ai proposé récemment.

 

En fait  il y a plusieurs années sur ce blog j’ai fait une recette de Marmouna ou Tchouchouka! Toujours pas bien vu la différence avec les deux. A l’époque je trouvais que la peau du poivron était de trop. En allant regarder sur d’autres sites effectivement la peau est en général retiré en les grillant au four.

Donc avec l’expérience de l’Escalivade je me suis dis que j’allais tout faire griller au four et enlever les peaux …

Ingrédients

  • 3 poivrons rouges
  • 4 tomates plutôt de taille moyenne
  • 4 gousses d’ail
  • Sel et poivre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

 

Faire chauffer le four à 210 degrés.

Laver les légumes et les mettre dans un plat allant au four. Laisser la peau sur les gousses d’ail. Faire deux entailles sur le sommet des tomates. Mettre au four pendant 3/4 d’heure à 1 heuer en retournant les poivrons de temps en temps.

Laisser refroidir votre plat pour pouvoir enlever la peau et les graines des poivrons. Couper les poivrons en lanières et les mettre dans un plat de service. Pour les tomates j’ai juste enlevé le cœur et la peau mais j’ai laissé les graines.  De même que pour les poivrons, les couper en morceaux. Enlever la peau des gousses d’ail, les couper en morceaux ou les écraser légèrement avec une fourchette. Elles doivent être assez cuites pour  presque faire une purée. Les ajouter au plat. Saler, poivrer et ajouter l’huile d’olive.

tomates poivrons ail

Servir avec avec une bonne tranche de pain ou même en accompagnement de votre plat principal.

Remarque : je pense que l’on doit pouvoir bidouiller cette recette en ajoutant un tout petit peu de vinaigre pour y ajouter de l’acidité, des herbes diverses (thym, romarin ou basilic) pour parfumer ou même des épices : piment d’Espelette ou cumin

Escalivade

Le rapport entre cette émission de radio sur France Inter et l’Escalivada, ce plat pleins de légumes du sud, n’est pas évident au premier abord mais il y a un lien je vous l’assure!

J’ai été invité à participer à un épisode du Grand Bleu fin juillet sur le thème « la cuisine de ma mère ». Les autres invités étaient Fatema Hal ethnologue et Chef cuisinier de La Mansouria dans le 11ème à Paris et Mario de Castro journaliste indépendant, auteur de Portugal, la cuisine de ma mère.

J’ai passé un très bon moment à discuter avec Sonia de Villers, Fatema et Mario. Dans ces cuisines de nos mères il y a pleins de ressemblances et de points communs. Entre autres l’utilisation des épices. Le podcast est disponible jusqu’au mois d’avril 2017…. Passer à la radio et surtout France Inter qui est la radio sur lequel tous les postes de la maison sont branchés était un moment légèrement stressant mais Sonia de Villers a su nous mettre à l’aise et j’ai adoré participer. Merci à Sonia et à toute son équipe pour cette invitation.

Le lendemain de mon passage je reçois un mail de Marie Louise qui a entendu l’émission et qui a été voir mon blog, elle a vu mon post sur la ratatouille et me proposait une autre recette du sud qui est l’Escalivade ou Escalivada :

ESCALIVADA (Recette catalane)

Préchauffez le four, thermostat 7. Lavez et séchez une aubergine, une tomate et un poivron. Enlevez la queue et la partie verte de la tomate et de l’aubergine. Faites quatre entailles en croix sur le haut de la tomate.

Mettez tous les légumes sur une grande feuille d’aluminium sur la lèchefrite (= grande plaque creuse) du four. Faites cuire environ 30 mn. Surveillez la tomate et sortez-la quand elle est cuite. Tournez le poivron de temps en temps et sortez-le quand il est cloqué sur toutes ses faces. Enfermez-le dans un papier d’alu quelques minutes. Enveloppez l’aubergine dans le papier d’aluminium et laissez-la une dizaine de minutes dans le four éteint.

Enlevez la peau, la queue et les graines du poivron et coupez-le en lanières dans un plat assez large. Ajoutez la tomate puis l’aubergine coupées en morceaux, ainsi qu’un oignon rouge épluché et coupé en dés. Salez, poivrez, versez une cuillerée à soupe de vinaigre (de Xérès, de préférence) et trois cuillerées à soupe d’huile d’olive. Par-dessus hachez menu trois gousses d’ail et une dizaine de branches de persil (plat, de préférence). Mélangez.

L’escalivada se mange chaude, tiède ou froide, à votre convenance. Elle accompagne à merveille les viandes grillées au barbecue.

En Catalogne française (Roussillon, Pyrénées Orientales) ou espagnole, on s’arrangera pour prononcer « escalibade », sinon on se moquera de vous.

 Idéalement, l’oignon rouge viendra de Toulouges (pas Toulouse), village du Roussillon (Pyrénées Orientales).

Si on aime cette recette (version de Mme Comelade), on accordera une pensée émue au souvenir de Joséphine Modat, gourmande catalane qui me l’a fait découvrir.    

 

J’adore recevoir ce genre de mail et je remercie grandement Marie Louise. J’avais essayé de faire une Escalivade il y a quelques années en chipant des idées par ici et par là sur le net. Mais la recette de Marie Louise me tentait bien. Donc voilà ce que j’ai fait, sans les oignons rouges de Toulouges malheureusement….

 

Ingrédients :

  • 2 aubergines
  • 2 poivrons
  • 4 tomates
  • 2 oignons blancs
  • 1 gousse d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérés de préférence (je ne l’ai pas mit dans la version présenté ci dessous)

 

Faire chauffer le four à 200°.

Laver les légumes et les mettre dans un plat allant au four. Faire avec un couteau deux entailles sur le dessus des tomates.

Mettre au four pour 3/4 d’heure en tournant les aubergines et les poivrons de temps en temps.

Sortir le plat du four. Enlever la peau et les graines des poivrons, couper les poivrons en lanières. Enlever la peau de l’aubergines et couper la chair en morceaux. Pour les tomates, les couper en morceaux en enlevant le cœur. Couper les oignons en morceaux ainsi que l’ail et mettre tous les légumes dans un plat. Saler, poivrer, ajouter l’huile et le vinaigre si souhaité.

Escalivada

J’ai fait cette recette plusieurs fois et je n’avais pas toujours du vinaigre sous la main donc cette version est sans vinaigre, mais franchement avec ou sans c’est parfait. L’Escalivada se mange chaude, tiède ou froide. Nous l’avons mangé froide pour accompagner un barbecue et nous nous sommes régalés.

 

Merci Marie Louise pour cette recette fabuleuse.

Et si vous voulez suivre les aventures de Sonia de Villers sur France Inter c’est à 9h40 du Lundi au Vendredi dans l’ instant M, son compte twitter est @sonia_instantM

Un chèvre chaud sur une tartine accompagné d’une salade fait le délice d’un dîner rapide ou juste une entrée.

 

Ce fromage n’est pas encore dans vos étalages mais j’ai eu la chance de le tester lors d’une visite à l’unité de fabrication du Petit Billy. Un régal pour un fromage crémeux à souhait après un affinage de 10 jours (ce qui m’a paru court mais je ne suis pas une spécialiste!). Par contre là où je n’avais pas de doute c’était de l’essayer grillé au four

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 Petit Billy Crémeux
  • 8 tranches de pain
  • de l’huile d’olive
  • Thym

 

Faire chauffer le four à 200°.

Poser les tranches de pain sur une plaque allant au four. Avec un pinceau, étaler de l’huile d’olive sur toutes les tranches. Mettre le chèvre par dessus. Saupoudrer de thym.

Mettre au four pour 10mn. Je l’ai mis assez en haut dans le four pour le pain grille également.

Sortir le plat du four, salez et poivrez légèrement.

Servir avec une salade.

Chevre chaud

 

Bon appétit!

 

La Tartinade Petit Billy à l’ail  rentre dans la catégorie de ces choses très simples à faire pour l’apéro. En deux temps et trois mouvements on a une tartinade avec trois bricoles du placard.

 

Lors d’une visite récente de l’unité de fabrication du Petit Billy, je partageais mes photos de la visite sur Facebook. Une amie habitant la Martinique et qui commente ici sous le nom de la Meroff m’a indiquée qu’elle trouvait tellement facilement du Petit Billy à Fort de France qu’elle avait changé de fromage par rapport à la recette que nous avons goûté il y a fort longtemps. Donc nous avons testé cette version de tartinable facile à faire et délicieuse pour les apéros.

Ingrédients :

  • 1/2 petit Billy
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel et poivre

 

Éplucher les gousses d’ail. Mettre dans un bol le Petit Billy avec les gousses d’ail écrasées ou pressées. Ajouter l’huile d’olive, le sel et le poivre. Mélanger et c’est prêt.

Tartinade au Petit Billy

 

Il n’y guère plus simple. Accompagné d’un bon pain, éventuellement grillé, quelques olives et une bonne bouteille cela nous a fait un très bon apéro.

Produit offert

Legumes Ratatouille

La ratatouille est un des plats incontournables de l’été et par la même occasion une plats préférés de ma Miss Bobette.

 

C’est une recette que l’on fait tout au long de l’été des que nous trouvons des tomates sympas au marché. Servi avec des barbecues quand nous sommes en vacances, avec des saucisses grillés et pratiquement toujours avec de la semoule. L’avantage de ce plat tout simple et relativement rapide à préparer est qu’il nous fait plusieurs repas. Vu que j’en prépare en général de grosses quantités, nous l’a mangeons chaude ou froide, avec des oeufs en omelette ou en tarte comme pour cette tatin!

Ingrédients :

  • 1 kg de tomates
  • 1 aubergine
  • 1 poivron rouge
  • 2 courgettes
  • 2 oignons
  • 4 gousses d’ail
  • Du romarin et du thym
  • Sel
  • Huile d’olive
  • Éventuellement une cuillère à café de piment d’Espelette

 

Éplucher et émincer les oignons et les gousses d’ail. Dans une cocotte, faire chauffer de l’huile et faire dorer à feu doux les oignons et l’ail.

Ajouter le poivron nettoyé et coupé en dés. Laisser a feu doux le temps de nettoyer et couper en des l’aubergine. Melanger et laisser cuire le temps de nettoyer et couper en des les courgettes. Ajouter les courgettes et mélanger. Ensuite c’est au tour des tomates. Les nettoyer et les couper en morceaux puis les ajouter au mélange précédent. Saler et ajouter les herbes et éventuellement le piment.

Le temps de cuisson dépend de la cuisson de vous préférez des légumes. J’ai l’habitude de baisser le feu et de laisser confire avec un couvercle pendant environ 1h.

Ratatouille incontournable de l'été

 

Ce que j’aime dans cette recette c’est que chaque ingrédient doit être mis dans un certain ordre, le temps de le nettoyer et de le préparer, il suffit de le mettre dans la cocotte.

Et vous vous l’a faites cuire longtemps à feu doux ou rapidement votre Ratatouille?

Blanc de seiche

Vous prendrez bien un petit bout de blanc de seiche à l’apéro! Grillé avec de l’ail et du persil, c’est parfait pour des soirées barbecue! Il faudrait juste que le beau temps revienne.

 

Il me faisait de l’oeil ce blanc de seiche chez le poissonnier il y a quelques semaines! Rien à faire, le poissonnier s’en était occupé. Une petite sauce pour le mariner et hop au grill. Vous retrouverez régulièrement sur ce blog les associations ail-persil et huile d’olive. Cela reste une constante chez nous, et c’est celle qui me vient tout naturellement à l’esprit quand j’ai des produits de la mer. Donc testé et approuvé par nous . Pour voir d’autres recettes de seiches, ou même juste pour en savoir plus, je vous recommande cet article de Valérie sur La Francesa aux fourneaux!

 

Ingrédients pour un apéro pour quelques personnes (oui c’est vague mais c’est comme ça)

  • Un blanc de seiche (env 300gr)
  • 3 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 bouquet de persil
  • Sel et poivre

Éplucher votre ail et le presser dans un bol. Nettoyer le persil et le ciseler avant de le mettre dans le même bol. Ajouter l’huole d’olive et mélanger. Rincer le blanc de seiche et l’essuyer. Couper le blanc de seiche en tronçons (entre 0,5 à 1cm de largeur). Mettre tous les morceaux dans la marinade. Je n’ai pas salé ni poivré la marinade, mais c’est fait exprès…. Laisser reposer environ 30m, pendant que le Grill ou le barbecue ou même la planche chauffe. Mettre tous les morceaux de seiche sur le grill en gardant la marinade de coté. Au bout de 5 mn de cuisson, tourner les morceaux. Éventuellement en remettant de la marinade par dessus. Attendre encore 5mn pour tester la cuisson et l’assaisonnement. Dés que c’est prêt servez vite en ajoutant du sel si nécessaire un un tour de moulin à poivre.

Blanc de seiche grilléBon app!

Le Pulled pork ou porc effiloché est une des recettes que je vois sur pleins de blogs en ce moment et comme c’est une recette qui doit cuire un certain temps je me suis dit que c’était parfait pour tester mon nouveau jouet que j’ai enfin reçu… Le Companion de Moulinex

 

Companion MoulinexC’est une recette de viande de porc que l’on assaisonne à sa façon et que l’on cuit très très longtemps de manière a ce la viande s’effiloche toute seule en la tirant légèrement avec deux fourchettes. J’ai piqué mon inspiration chez Pascale Weeks, Audrey Cuisine et encore une fois chez La Francesa qui l’avait fait cuire au Companion Pour la viande de porc, entre ce que les autres ont utilisé : de l’épaule ou de la gorge de porc j’ai finalement choisi deux filets mignons qui n’étaient pas très chers. Pour les épices j’ai pris un mélange que j’utilise d’habitude avec les spare ribs ou travers de porc. Pour la cuisson j’ai piqué les détails chez La Francesa.

Ingrédients pour 5 avec des restes

  • 2 filets mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe de Ketchup
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 21 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre ou râpé
  • 1 gousse d’ail pressé

Pour que la viande s’imbibe bien de la marinade, je l’ai coupé chaque filet mignon en 4 morceaux. Mélanger tous les ingrédients de la marinade et les mettre au fond de la cuve avec l’outil à mélanger Ajouter la viande. Mettre en mode programme mijotage  P2 pendant 90mn avec le bouchon du Companion en place. Au bout de ce temps vérifier que tout les morceaux ont été également recouvert de sauce. Et recommencer le même programme encore 90mn. Au bout de ces 3 heures, la viande doit s’effilocher toute seule et être imbibé de la marinade. Alors avec quoi cela se mange : dans un sandwich, avec une salade, les restes ont été incorporé avec délice dans une bolognaise. pulled pork

Mais le premier soir c’était avec une salade pour moi. Certains des enfants n’ont pas résisté a le manger avec des pâtes en ajoutant du ketchup of course!

Pour faire cette recette  sans autocuiseur, cocotte, robot ou autre aide culinaire, Il suffit de mettre suffisamment de marinade et de mélanger de temps en temps pour que la cuisson soit uniforme. Cela demande juste un peu plus d’intervention.

pate a tarte

Des pâtes à tartes industrielles ou des pâtes à tartes maison, telle est la question. Ici on utilise les deux, selon que l’on fasse de la cuisine ou que l’on fasse à manger.

 

pâtes à tartes

J’ai adoré cette expression de Réquia donc je  lui pique sans aucune vergogne. En effet quelque fois on met les petits plats dans les grands et on fait de la cuisine. Dans ce cas on fait des pâtes à tartes brisées ou sablées ou même des fausses feuilletées au petit suisse. Je ne me suis pas encore lancée dans la pâte feuilletée inversée de Cécile….. Mais je ne désespère pas, cela va venir un de ces jours.

Et quelque fois on fait juste à manger pour le dîner, une tarte à amener pour les copains à l’école, ou une pizza en vitesse. Et dans ces cas là, on utilise  des pâtes à tarte du commerce. Ici les photos ont étés faites avec des pâtes Herta qui m’ont été envoyées avec ce magnifique livre en forme de tarte et un très joli sac à tarte.

 

D’ailleurs le sac a été  mis à contribution pour amener la tarte aux fruits rouges avec la pâte sablée de Miss Bobette pour fêter je-ne-sais-plus-quoi dans son école.  Alors que la quiche a été mangée pour un dîner rapide.

pâtes à tartes

Ensuite cela a été au tour de la pâte à pizza. Pour la sauce tomate, quelques oignons revenus dans de l’huile, j’ai ajouté une boite de tomates concassées. J’ai laissé chauffer quelques minutes et j’ai utilisé le presse-purée pour homogénéiser tout ça. Après la  sauce tomate sur la pâte, j’ai mis deux tranches de jambon coupées en petits morceaux aux ciseaux, de la mozza en grande quantité et des olives noires. Environ 30mn au four et on s’est régalés.

pâtes à tartes Pizza

Bien pratiques ces pâtes à tarte! Donc laissez-moi un commentaire et dites-moi quelle est votre tarte préférée. Je tirerais au sort deux de vos réponses et vous recevrez le sac à tarte accompagné du livre de recettes. Vous avez jusqu’au Samedi 31 mai. Jeu réservé à la France Métropolitaine

 

Edit : le tirage au sort a déterminé les commentaires gagnants comme étant le numéro 4 et 5 c’est à dire Natacha No Gluten et Borisoff. Merci de me donner vos coordonnées pour recevoir le livre et le sac.

 

Vu dans le dernier Marmiton mag, une astuce pour faire un oeuf poché facilement.

Oeuf poché

 

Il faut bien dire que ce magazine est rempli d’astuces diverses et variés. J’adore les coups de gueule de Christophe Duhamel, l’édito de Claire Debruille. Le numéro de ce moi ci a un dossier sur les oeufs qui est bien rempli. Pleins de recettes différentes mais ce qui a attiré mon œil est l’astuce pour faire des œufs mollets au micro-ondes. Difficile de faire plus simple. La seule question à se poser étant la puissance de votre micro ondes et donc le temps de cuisson.

Dans un ramequin allant au four à micro ondes, mettre 4 cuillères à soupe d’eau. Caser un oeuf dedans et mettre au micro ondes. Dans le mien il a fallu 1mn05. J’ai commencé par 45 secondes et comme cela ne suffisait pas j’ai ajouté 10s puis encore 10s. A vous de tester combien de temps il vous faut. Faites le par paliers pour être surs.

Avec un peu de ciboulette sur des asperges vertes (comme dans la magazine d’ailleurs) c’était très très bon. Un peu de sel et de poivre ne nuit pas non plus.

Oeuf poché

Le curry au poulet est un plat que l’on mange très régulièrement à la maison, dans plains de variantes différentes. Avec des poudres toute faites, avec des pâtes à curry, des mélange de poudres. Bref nous aimons le curry.

 

C’est souvent au poulet, je dirais même pratique toujours au poulet que je le fait. Quelque fois du poisson mais c’est rare. Toujours avec des tomates, je prends des fraîches en saison et en boite l’hiver. Le poulet en filet ou pas. Cela dépend des fois. Quant aux épices j’ai toujours adoré le Curry de Sharwood, et je suis passé aux pâtes quand j’ai lu que Jamie Oliver recommandait la marque Pataks quand on avait la flemme de faire le mélange soi même. A chaque fois c’est un peu différent, entre les mélanges d’épices, le lait de coco …. J’ai voulu essayer de faire une version très simple, juste au four pour aller plus vite et sans tomates. Et on s’est régalés. Du coup j’a refait la recette pour une fête le week end dernier pour 50 personnes et j’ai cru comprendre que cela avait convenu à tout le monde.

Ingrédients pour 5 personnes

  • 5 filets de poulet
  • 425ml de lait de coco
  • 3 cuillères à soupe de pâte à curry  Tikka Masala
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • Sel
  • Huile d’olive

Faire chauffer le four à 200 dégrées

Faire revenir les oignons et ail émincés dans une lichette d’huile olive à feu doux pour qu’ils prennent un peu de couleur.

Dans une casserole faire tiédir le lait de coco avec les 3 cuillères à soupe  de pâte à curry. Mélanger et chauffer à feu doux quelques instants pour que le mélange se fasse bien.

Mettre dans le fond d’un plat allant au four le mélange oignons et ail. Poser par dessus les filets de poulet. Verser le mélange lait de coco / pâte à curry. Éventuellement saler si vous le souhaitez.

Mettre au four 20 à 30 mn et servir avec du riz. Nous le servons également avec un chutney de mangues et des bananes en tranches.

 

Sinon à propos de curry et de cuisine Indienne, Sanjee de Bollywood Kitchen a écrit les recettes du film The Lunchbox et son livre est fourni avec le DVD du film qui vient juste de sortir. C’est bientôt mon anniversaire et j’essaye de subtilement passer le message à ma famille….

lunch-box

Et toujours à propos de Sanjee et de curry, elle nous a amené dans une « cantine » Indienne dans le 10eme arrondissement. C’était un délice. Un restaurant sans vin et donc nous avons amené ce que nous souhaitions boire. Je ne pourrais pas vous dire ce que nous mangé, c’est Sanjee qui a tout commandé. Nous avions une montagne de plats différents entre les curry  végétariens, à l’agneau, les dhals, les naans, les riz… C’était fabuleux. La seule chose que Sanjee nous a demandé était notre tolérance au piment sur une échelle de 1 à 10. Heureusement la tablée était raccord mais nous avons eu un peu chaud quand même. Le prix était de 15€ par personne au final pour entrée, plat et dessert. Une adresse que je vous recommande!

Curry Nalas

Nalas Aapppakadai 54 rue Louis Blanc 75010 Paris 01 42 05 50 50

Des Mini-burgers fait par ma Poulette préférée pendant ces dernières vacances avec un bouquin reçu pour ses 20 ans. Elle est grande et formidable et en plus elle nous fait la cuisine.

Il faut quand même que je précise que je suis une mère indigne. Comme c’était les vacances scolaires/universitaires et que moi je n’étais pas en vacances je leur ai demandé de me préparer à déjeuner ou à dîner. J’ai eu droit de la part de Ptit Bob à des Magrets de Canards grillés avec une purée de pomme de terre faite conjointement avec son frère. J’ai eu droit à des milk shake comme dessert, des smoothies avec pleins de fruits, des pâtes Carbonara et des Mini-burgers par Miss Bobette. Il a quand même fallu que je passe à la cuisine quelque fois. La planification n’est pas (encore) leur truc.

Tiens je vais faire ça! Ahh non, le frigo est vide, je vais au super marché en bas… Ahhh non il est fermé…..

Revenons en aux Mini-burgers, la marmaille adore les burgers et un des amis de Miss Bobette doit le savoir parce qu’il lui a offert un livre pour son anniv!

mini-burgers

Donc je reprends ce qu’elle nous a préparé avec le livre, les moules et l’emporte pièce….

Ingrédients :

Pour 24 mini buns 

  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 40cl de lait
  • 450gr de farine
  • 2 cuillères à café de sel
  • 40gr de sucre en poudre
  • 80gr de beurre mou

Pour le reste…

  • 600gr de viande hachée
  • de la laitue
  • du fromage en tranches
  • 3 tomates
  • Moutarde
  • Ketchup

 

Préparation des buns

Faire tiédir 30 cl de lait dans une casserole, puis diluer la levure et laisser reposer environ 10mn.

Verser la farine sur le plan de travail et creuser un puits au milieu. Ajouter le sel et le sucre, le beurre mou et la levure avec la lait. Pétrissez le tout au moins 10 minutes jusqu’à ce que la pâte soit élastique et lisse.

Mettre la pâte dans un bol, recouvrir d’un torchon et laisser lever la pâte à l’abri des courants d’air pendant 1 h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume.

 

Préchauffer le four à 200°. Pétrir la pâte légerement et former des petites boules de la taille d’une balle de golf. Mettez les boules dans les moules à buns et badigeonnez avec le reste de lait. Laisser les buns lever encore 20mn puis enfournez pour 20mn.

Miss Bobette a ajouté des graines de sésame blond sur les buns avant de les enfourner.

 

Pour le contenu des buns. Saler et poivrer la viande, formez les steaks avec l’emporte pièce. Découpez le même nombre de cercles que les steak dans les tranches de fromage. Coupez la salade en lanières. Les tomates en tranches. Ouvrir les buns en deux, légèrement les faire griller au grille pain ou au four. Mettez les steaks à cuire 1mn de chaque coté dans une poêle avec un lichette d’huile.

Ensuite c’est comme vous le sentez… Nous on tartine les fonds des mini-burgers avec de la moutarde ou du ketchup selon les préférences de chacun. Ensuite viande tomate, salade, fromage dans l’ordre que vous voulez. Et bon app!

Mini-burgers

 

Du coup nos mini-burgers sont plus haut que large, mais bien remplis et très très bon.

Quant aux petits pains, sans rien vouloir reprocher à Miss Bobette, j’ai quand même une préférence pour ceux de Cécile!

Des pâtes aux coques pour un dîner rapide. En ce moment je dois dire que c’est encore plus que d’habitude des repas rapides.

Mais cela n’empêche pas de manger de très bonnes choses comme ces pâtes aux coques. Trouvé chez mon poissonnier un Dimanche matin je me suis dit que ce serait une bonne idée de les préparer comme des tellines avec de l’ail et du persil. Ce fût chose faite et servi avec des pâtes.

Ingrédients pour 5 personnes :

  • 500gr de coques fraîches (environ)
  • 2 gousses d’ail
  • 1 /2 botte de persil plat (que je préfère au frisé mais à vous de voir)
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 500 gr de pâtes

 

Dans un grand bol/saladier mettre 3 cuillères à soupe d’huile, les deux gousses d’ail épluchés et pressés ainsi que le persil nettoyé et ciselé. Mélanger le tout et réserver.

Dans mon cas les coques étaient nettoyés, j’ai juste vérifié qu’elles éta

 

ient bien fermés et jetés les cassés. Je les ai mis à tremper dans un bol d’eau pendant 30mn environ pour qu’elles se débarrassent du sable qu’elles pouvaient avoir éventuellement.

Faire chauffer dans une grande casserole de l’eau salé pour les pâtes. Quand elle bout, mettre les pâtes à cuire.

Faire chauffer dans une autre casserole 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand elle est chaude verser les coques dedans. Couvir et secouer une première fois puis 2 à 3 minutes après secouer de nouveau. Surveiller la cuisson. Quand les coques sont ouvertes, elles sont cuites.

Verser les coques dans le saladier avec le mélange huile/ail/persil. Poivrer et vérifier si il faut saler ou pas. Quand les pâtes sont prêts, les égoutter et les verser sur les coques. Bien mélanger avant de servir.

Servi avec le poivrier pour ceux qui souhaitaient poivrer plus et du parmesan râpé.

Pâtes aux coques

Bon appétit.