Dans la catégorie le repas du Dimanche soir rapide, facile et convivial où tout le monde choisit ses ingrédients et se fait son dîner, j’ai choisi la Bruschetta.

Mon choix de dîner a été assez orienté  puisque j’ai reçu les Bruschetta de La Boulangère.  L’idée générale était que je ne fasse rien ce soir là et finalement c’était réussi. J’ai préparé pleins de bols d’ingrédients à mettre sur les pains en quelques minutes. Evidemment certains sont allés chercher dans le frigo les ingrédients qui leur ont manqués et auxquels je n’avait pas pensé!

L’avantage de ce genre de diner est que chacun peut mettre ce qu’il veut. Donc mon anti fromage n’en a pas mis et c’était le moins content du résultat. On a bien essayé de lui expliquer qu’un peu de fromage râpé donnait du moelleux mais rien à faire…

 

Pour les ingrédients j’ai donc préparé 4 tomates que j’ai épluchées et coupées en tout petits morceaux, des oignons en fines rondelles, de la mozzarella, du jambon séché, de la Scarmoza en tranches fines, des lamelles de parmesan, de la crème fraîche, de la roquette et de l’huile d’olive. J’ai mis le four à chauffer à 190°. Chacun à préparé sa Bruschetta et l’a mis au four environ 10mn sur une grille.

 

Bruschetta du Dimanche soir

 Et certains ont rajouté du jambon blanc et/ou du fromage râpé tout droit sorti du frigo.

La première faite par Ptit’Bob ressemble à ses pizzas avec de l’huile d’olive du jambon blanc, tomates et oignons. Il a trouvé que c’était un peu sec mais bon….

Bruschetta du Dimanche soir

 

Mlle Bobette  a commencé par l’huile d’olive, ajouté des tomates, du jambon blanc, de la mozza et elle est allé chercher du fromage râpé au frigo… Elle a beaucoup aimé!

Bruschetta du Dimanche soir

Ensuite mon Bob a tout mis ou presque ! C’est un peu caché sous la couche de fromage : huile d’olive, tomates, oignons, jambon blanc et jambon séché, crème fraîche, mozzarella, scarmoza et fromage râpé.

Bruschetta du Dimanche soir

 

Et enfin la mienne, vous remarquerez que je suis la seule à avoir mis de la roquette!! A la base c’était huile d’olive, tomates, oignons, jambon séché puis Scarmoza et mozzarella. A la sortie du four j’ai ajouté la roquette.

Bruschetta du Dimanche soir

En conclusion, c’est un repas rapide et délicieux. On peut aussi bien évidemment les couper en morceaux pour faire de bouchées à servir lors d’un apéro mais cette formule convient parfaitement pour un repas vite fait et au goût de chacun.

 

La  Scarmoza : un fromage Italien, en fait de la mozzarella fumé. pour en savoir plus et où on peut la trouver, je vous conseille l’article que Edda a fait à son sujet : La scarmoza fumée : infos, recettes et bonne adresses

Gratin de pâtes Napolitain

J’ai découvert récemment les pâtes Garofalo pour faire un gratin de pâtes Napolitain!

Pâtes Garofalo

Mais c’est pas nouveau me direz vous! Je suis bien d’accord mais comme je ne les trouve pas dans mon super marché je suis passé à coté. Evidemment j’en avais entendu parler mais je ne les avais pas goûté. Maintenant je vais les chercher dans un autre supermarché ….

Donc j’ai découvert ces pâtes lors d’une de ces soirées bloggeurs où je me sens très privilègié d’être invitée. Celle où on nous explique par le menu l’historique de la marque et son actualité, le genre de soirée où on déguste des merveilles dans un beau cadre et en bonne compagnie. Ce soir là c’était Edda du blog Un Déjeuner au soleil qui nous avait fait la cuisine et qui ponctuait chacune de ses recettes par des explications sur la région Napolitaine, berceau des Garofalo, de la Mozzarella di Buffala de Campana et de la Scarmoza! Si vous voulez avoir une idée de ce qu’elle a pu nous raconter, je vous conseille son blog.

Donc nous avons mangé des pâtes et des pâtes, sous toutes leurs formes et c’est peu de le dire quand on voit toutes les formes différentes proposé par Garofalo. Des longues et des moins longues, des rondes, des creuses, pour les manger avec des sauces, en gratin, dans la soupe…. J’ai goûté à la Scamorza qui est une mozzarella fumé qui donne un goût incroyable aux pâtes quand il est fondu et un granité de citron fait par Edda avec des citrons de Naples qui était fabuleux.

 

Rentrée à la maison j’ai voulu tester le gratin de pâtes, puisque c’est ce qui m’a semblé le mieux pour utiliser les pâtes et la Scamorza. Quand je dis qu’il est Napolitain mon gratin, c’est juste pour les pâtes, la mozza et la Scarmoza. Tout simple à faire et délicieux.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 400gr de Cappelletti
  • 4 tomates
  • 10 tranches de bacon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 boule de mozzarelle di buffala di Campagna
  • 150gr de Scarmorza
  • Sel et poivre au moulin
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Faire chauffer le four à 190°

Faire bouillir une grande quantité d’eau salée, mettre les pâtes dans l’eau et les faire cuire aldente. En gros le temps de cuisson des pâtes moins une minute.

Éplucher les tomates et les épépiner. Les couper en petits morceaux. Éplucher la gousse d’ail et la presser dans les tomates, ajouter l’huile d’olive ainsi que le sel et le poivre. Couper les tranches de bacon en petits morceaux et les faire revenir à sec dans une poêle pour qu’ils prennent un peu de couleur.

Couper la Scamorza en tranches fines, et pareil pour la mozzarella.

Quand les pâtes sont cuites les mettre dans un plat allant au four. Ajouter le mélange de tomates, le bacon.Puis saler et poivrer. Bien mélanger.

Ajouter par dessus la Scarmoza et la mozzarella. Mettre au four pour 20mn environ.

 gratin de pâtes

 gratin de pâtes

On s’est régalés, personnellement j’adore la forme des cappellitti, et j’ai retrouvé ce goût fumé de la Scamorza qui m’a tant ravie.

La palette aux lentilles vient d’une de mes préoccupations du moment qui est de préparer des plats pour que ma Poulette puisse en prendre pour son déjeuner à l’extérieur. De choses pratiques à manger, à réchauffer ou pas, et surtout des choses qu’elle aime.

En même temps c’est surtout son problème à elle mais j’essaye de l’aider. Or un des plats préférés de la famille est le petit salé au lentilles qui s’est transformé en palette aux lentilles dans le cas présent. En plus cela commence à devenir de saison ce genre de plat. Il ne fait pas si froid que ça mais l’humidité ambiante donne envie de plats chauds d’hiver.

Pour la préparation j’ai voulu faire la palette d’un coté et les lentilles de l’autre pour essayer de maîtriser le coté salé de la palette. J’ai cru comprendre que une des différences entre palette et petit salé est la préparation. Je fait dessaler la petit salé avant de le cuire (dans de l’eau pendant au moins 12h en changeant l’eau 2 à 3 fois) alors que pour la palette il est recommandé de le faire cuire dans de l’eau directement.

 

Ingrédients pour la palette aux lentilles :

  • 800gr de palette de porc (en deux morceaux dans mon cas)
  • Quelques grains de poivres entiers
  • 1 feuille de laurier
  • 500gr de lentilles vertes
  • 4 carottes
  • 2 échalotes
  • Quantité suffisante d’eau

Dans une grande casserole mettre les morceaux de palette, les recouvrir d’eau. Ajouter la feuille de laurier et quelques grains de poivre. Faire cuire à feu relativement fort (pas au maximum mais qu’il y ait une légère ébullition) pendant 1 heure.

Au bout de 20mn dans une autre casserole, mettre les lentilles avec les carottes épluchées et coupés en tronçons, les échalotes également épluchés et en morceaux. Pour chaque dose de lentilles ajouter 1,5 dose d’eau. Ajouter quelques grains de poivre entier et surtout pas de sel. Laisser cuire pendant 25 mn à partir de l’ébullition et surveiller qu’il reste toujours du liquide.

Quant les deux sont cuits, mettre les morceaux de palettes avec les lentilles. J’ai également ajouté une partie du bouillon de la palette pour saler les lentilles.

Laisser cuire à la température minimum quelques minutes.

palette aux lentilles

Résultat, une palette fondante, des lentilles juste assez salés par le bouillon et un régal pour le déjeuner. Et en plus il en reste pour le dej de ma fille du lendemain!

Salade

Enfin l’été est là, une envie pressante de fraîcheur. Nous sommes au régime salades en ce moment. C’est rapide, c’est délicieux et tout le monde est content, ce qui n’est pas toujours évident avec mes loustics.

Ingrédients pour 5 personnes, 15mn de préparation

  • Environ 250gr d’un mélange de salades
  • Des herbes, quelques feuilles pour agrémenter : persil, cerfeuil
  • 3 carottes
  • 1 botte de radis
  • 100gr de tomates cerise
  • 5 oignons frais
  • 300 gr de jambon sec
  • 50gr de pignons de pin
  • 1 boite de Boursin Salade et Apéro aux figues et aux 3 noix

 

Vinaigrette :

  • 1 cuillère à soupe de vinaigre
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • Sel et poivre

Laver les salades et les herbes. Les essorer,

Éplucher les carottes, et les couper en tranches fines,

Préparer les radis et les couper en tranches fines,

Laver les tomates cerise et les couper en deux,

Éplucher les oignons et coupez-les finement,

Couper le jambon en lanières.

Mettre la salade au fond d’un saladier, mettre les autres ingrédients par-dessus en terminant par les pignons et le Boursin.

Pour la vinaigrette, mélangez la moutarde et le vinaigre. Ajouter l’huile en filet tout en mélangeant. Salez, poivrez.

Salade Bousin Anna

Pour voir les autres recettes de la BelTeam c’est sur www.nos-bel-idees.fr/

Et vous votre salade de l’été c’est quoi?

Billet partenaire

Label RougeUne jolie surprise m’attendait l’autre soir en rentrant à la maison : un colis avec un poulet Label Rouge avec des pommes de terre, une botte de carottes et une d’oignons frais. Juste avant le week end c’était parfait pour mon repas de Dimanche midi que je prépare en traînant le matin tout en écoutant François Regis Gaudry et sa bande sur France Inter.

Ingrédients :

  • 1 poulet Label Rouge
  • 1 kg de pommes de terre Pompadour
  • 1 botte de carottes
  • 1/2 bottes d’oignons
  • 4 gousses d’ail frais
  • 1 sachet de bouillon de volaille
  • Sel, poivre, piment d’Espelette

 

Mettre le four à chauffer à 210°.

Dans un grand plat allant au four, mettre le poulet « sur le dos » c’est à dire les ailes vers le haut (C’est pour que les ailes soient bien grillés, j’ai des amateurs à la maison!). Salez, poivrez et saupoudrez de piment d’Espelette.  Mettre au four pour 20mn à 30 mn en surveillant.

Pendant ce temps, laver les pommes de terre, les carottes (et épluchés si besoin). Les oignons, enlevez la première peau si nécessaire . Pareil pour l’ail frais.

Préparez le bouillon en faisant bouillir de l’eau (environ 500ml) et en mettant le sachet à infuser.

Quand le poulet est grillé sur les ailes, sortir le plat du four. Baisser le four à 200°. Retournez le poulet et mettre les légumes autour. Salez, poivrez et encore un saupoudrage de piment. Verser un peu de bouillon (environ la moitié) autour du poulet.

Remettez le poulet au four pour une heure. De temps en temps arrosez le poulet avec le jus formé au fond du plat et en rajoutant du bouillon.

Poulet roti label rouge

Bon app!

Et avec la carcasse je fais un bouillon que je dégraisse le lendemain avant de le mettre au congel pour m’en servir plus tard…..

 

Pendant mon séjour à Singapour nous avons fait une recette que j’ai découvert à Shanghai et que je remange régulièrement à Paris entre autres au restaurant Chinois dans les Galeries Lafayette du Boulevard Haussmann. (Un restau très fréquenté par les touristes Chinois en manque de nourriture asiatique avec les grandes tables rondes et un menu spécial pour eux….).

En général c’est servi comme un accompagnement de légumes et le porc n’est pas très présent. Dans le cas présent on a augmenté la dose de porc pour en faire un plat complet et accompagner le riz blanc.

L’idée m’en en est venue au marché formé de pleins d’échoppes où nous avons trouvé ces petites aubergines blanches et violettes, ensuite au super marché nous avons trouvé le porc haché et tous les condiments.

marche 1

Ingrédients

  • 4 aubergines blanches et violettes
  • 400gr de porc haché
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de Nuoc-Mâm
  • 1 cuillère à soupe de sauce d’huîtres
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

 

Faire revenir dans une poêle ou un wok la chair à saucisse avec les oignons et l’ail à feu fort en remuant. dans une autre poêle  faire chauffer l’huile d’huile et mettre les aubergines lavés et coupés en morceaux à griller pendant 5mn à feu fort puis à feu doux. Au bout de 10 mn mélanger le contenu des deux poêles et assaisonner avec le Nuoc-Mâm, le soja et la sauce d’huîtres. Servir avec un riz blanc et rêvez de Singapour!

aubergines fondantes au porc

 

Le Monsieur ci dessous était présent sur le marché et triait les pousses de soja pour enlever les cosses noirs :

marche 2

Comme je l’ai déjà indiqué ici Florette sera partenaire de la #GGP7 (et c’est ce soir……) .  Quand nous avons cherché de quoi déjeuner rapidement nous avons fait cette salade printanière. Un peu Suédoise sur les bords notre salade, mais on ne se refait pas…. Chacune a ajouté ses ingrédients préférées et voici ce que donne une salade sur le pouce!

On a fait la salade pour deux, à vous d’ajuster les ingrédients pour ce qui vous convient.

Ingrédients :

  • Salade mélangé Roquette & Mache
  • Betteraves cuites
  • Crevettes décortiqués
  • Baby carottes
  • Graines de courges torréfiées
  • Oeuf mollet
  • Mayonnaise maison
  • Quelques peluches d’Aneth
  • Carottes, choux  et cèleri rapées

salade florette

Faire cuire les oeufs mollets, environ 5mn. Couper les betteraves en morceaux. Dans un saladier, mettre la salade au fond, le mélange carottes/choux/cèleri par dessus, puis les betteraves, les crevettes, quelques baby carottes, un peu de mayonnaise ajouter les oeufs écalés et coupés en deux. Une peluche d’aneth pour décorer et bon app.

 

Un déjeuner vite acheté, vite préparé. Toute fraîche avec largement nos 5 légumes journaliers.

En plus il se prépare un concours de recettes avec les produits Florette dont je vous reparlerais…..

Pour un dîner rapide de soir de semaine, j’ai servi à ma petite famille du colin avec une soupe de poisson. J’ai copié un plat servi lors d’un déjeuner récent au Café Renaud à Boulogne qui proposait un trio de la mer avec ses pommes de terre à l’anglaise.

Dans l’assiette c’était 2 bouts de poissons (saumon et espadon) avec une coquille St Jacques, 2 pommes de terre cuite à l’eau entouré d’une sauce qui ressemblait à une soupe de poisson. C’était pas mal mais la sauce était un peu liquide et pas assez assaisonné.

Dans mes placards j’avais justement une conserve de soupe de poissons  de La Quiberonnaise qui m’a été offerte, du colin au congélateur et de pommes de terre dans le bac du frigo. Ce qui en fait  une « recette du placard »! Alors j’ai testé à ma façon. Ne sachant pas trop si j’allais faire cuire le poisson dans la soupe ou au court bouillon, j’ai fait au plus simple et je me suis juste servi de la soupe comme assaisonnement final.

Ingrédients pour 5 :

  • Une boite de soupe de poissons de 410gr
  • 6 filets de colin
  • Quantité suffisante de pommes de terre
  • 1/2 cuillère à café de piment d’espelette
  • Sel et poivre
  • Thym

Faire cuire les pommes de terre lavés (pas épluchés dans mon cas) avec du sel pendant 20mn si c’est à l’eau, moins si c’est à la vapeur.

Dans une casserole rempli d’eau, mettre quelques grains de poivre, le gros sel, le thym. Mettre les filets de poissons dans l’eau froide, porter à ébullition  et laisser cuire à feu doux pendant 10mn.

Faire chauffer doucement la soupe de poissons. Verser le contenu de la boite dans une casserole et compléter par de l’eau. Pour vous donner une idée de la quantité d’eau, j’ai rempli la boite de soupe d’1/4 d’eau. Goûter la soupe pour tester son assaisonnement, et voir si il vous convient. Ici, j’ai trouvé qu l’équilibre était bon mais je n’ai pas résisté à l’envie de rajouter une 1/2 cuillère de piment d’Espelette pour un petit coup de peps.

Quand le poisson est cuit, égoutter le. Pareil pour les pommes de terre. Mettre le poisson dans un bol et verser la soupe chaude par dessus. Servir les pommes de terre à coté.

 Colin soupe de poisson

Verdict : Nous avons adoré le goût de ce plat. Dans mon cas je l’ai largement préféré à celui qu’on m’a servi au restaurant. La soupe/sauce  était délicieuse et elle a été fini à la cuillère comme soupe….

 

PS comme me l’a fait remarqué mon amie Aline à Aix il y a quelques années, il faut toujours regarder dans une soupe de poissons la quantité de poisson utilisé. En général on a des surprises. Régulièrement on trouve 25% de poisson ce qui me semble très bas pour une soupe de poissons! La soupe de poisson de La Quiberonnaise en a 40%. Ce qui en fait une soupe très goûteuse!

Souvent le Dimanche c’est Poulet rôti, et récemment j’ai voulu changer mes habitudes et utiliser des poivrons que j’avais. Avec un peu de piment d’Espelette c’est devenu un Poulet rôti Basquaise!!

Cela a tellement plu à mes enfants, que j’ai décidé de remettre ça ce week end. Mais ce n’est pas la seule raison, il y avait également une invitée la première fois que je l’ai fait et sa mère m’a appellé hier pour me demander le lien de la recette! Voilà Virginie, tu trouveras tout ici!

 

Ingrédients pour un poulet rôti Basquaise

  • 1 poulet (environ 1kg500 pour 5)
  • 2 poivrons
  • 4 à 5 oignons frais de petite ou moyenne taille
  • 4 gousse d’ail
  • 2 tomates
  • Environ 2 pommes de terre petites à moyenne par personne
  • Piment d’Espelette
  • Sel, poivre
  • 200 à 300ml de bouillon

Faire chauffer le four à 210°.

Mettre le poulet sur le dos dans un plat allant au four. Saler poivrer et mettre au four environ 15mn. Monter la température vers 270° pour bien griller les ailes pendant 10mn. Quand j’y pense je mets dans la bête une branche de thym ou de romarin.

Pendant ce temps, laver les pommes de terre et couper les plus grosses en deux. Laver et couper les poivrons en petits morceaux après avoir enlevé les parties blanches et les graines. Nettoyer les oignons, enlever la première peau si nécessaire. Couper les plus gros en deux. Éplucher l’ail, enlever le germe. Couper les tomates en morceaux. Préparer un bouillon, j’utilise les sachets Ariaké perso.

Quand le poulet est grillé, le sortir du four. Mettre le four à 200. Retourner le poulet dans le plat et verser autour les légumes. Saler, poivrer les légumes et le poulet. PAreil avec le piment d’Espelette. Verser le bouillon autour et sur le poulet. Mettre au four encore une heure en arrosant le poulet  de temps en temps.

Enjoy, c’est un plat complet, et qui me permet de traîner à la maison le Dimanche en faisant des bricoles. Et comme ils aiment tous ça, c’est parfait!

Il y a très longtemps de je faisais des couscous de poulet à ma façon… Je ne me souviens plus très bien en fait comment je faisais. C’était avant que j’ai un blog et donc c’était un peu le binz dans mes recettes. Maintenant quand je fais quelque chose je prends des notes et en général je le mets sur le blog, donc je retrouve plus facilement….

En en causant avec une toute nouvelle collègue du bureau, je me retrouve avec la recette de sa Maman et également avec un paquet de semoule en directe de Rabat, parce que d’après sa Maman je ne peux pas faire ça sans une vraie semoule. Evidemment quand j’ai dit que je faisais la semoule au micro-ondes, elle m’a très gentilement proposé un couscoussier, mais là j’ai trouvé que franchement cela suffisait et que j’abusais totalement. Donc un Couscous avec la recette de la Maman de MR mais un tout petit peu modifié, pour des raisons d’absence de couscoussier et de quelques ingrédients… (je vous mets dans la liste d’ingrédients ceux que j’ai volontairement omis pour cette première fois)

semoule

Couscous au poulet ingrédients  pour 5 personnes.

  • 1kg de poulet en morceaux
  • 5 petits ou moyens navets
  • 6 carottes moyennes
  • 1 tomate
  • 1 oignon
  • 500gr de potiron (pas mis)
  • 1 patate douce (pas mis)
  • 100gr de pois chiches à réhydrater ou une boite de pois chiches
  • 1 cuillère à café de Raz El Hanout
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu
  • Une dizaine de grains de poivre
  • sel

Semoule

  • 450gr de semoule
  • là même quantité d’eau ou de bouillon
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 50gr de beurre

Émincer les oignons et les faire revenir dans une grande casserole à feu fort puis baisser la témpérature du feu pour qu’il ne brûlent pas.

Pendant ce temps si vous le souhaitez enlever la peau sur le poulet (ça c’est de moi), augmenter la températue du feu et faire griller le poulet avec les oignons. Ajouter la tomate concassée. Ajouter les épices, le sel et le poivre.  Et verser de l’eau jusqu’à hauteur de la viande.  Personnellement j’ai versé un bouillon fait avec l’os du gigot de Paques (mis dans l’eau froide et faire bouillir, écumer), saler poivrer.

Laisser cuire 15mn en surveillant que cela ne bout pas trop fort.

Pendant ce temps éplucher les carottes et les navets et les couper en morceaux à peu près de taille équivalents.

Quant la viande à cuit 15 mn ajouter les carottes et les navets pour 30mn environ, vérifier la cuisson des légumes et ajouter les pois chiches 5mn avant la fin si ils sont déjà cuits.

Mettre la semoule dans un bol allant au micro ondes, verser dessus 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et saler. Verser ensuite de l’eau ou même ce que j’ai fait c’est à dire du bouillon de la casserole. Couvrir d’un film plastique. Mettre au Micro ondes pendant 2mn. Sortir la semoule, et la mélanger avec une fourchette pour séparer les grains. Remettre au micro ondes pour 3mn.

Sortir la semoule ajouter le beurre et mélanger de nouveau avec la fourchette. Remettre au micro ondes encore 2mn.

Servir la viande et les légumes ensemble

couscous au poulet

 

Verdict : J’aurais du ajouter des courgettes! Damned. Je n’y avait pas pensé. Pour certains d’entre nous les épices étaient en quantité suffisantes mais pas pour tous. Au prochain essai j’augmenterais la dose pour voir. Et enfin je n’avais pas prévu la harissa donc au moins l’un de mes convies a été malheureux.

Sinon, facile et rapide comme j’aime les recettes. La semoule, même si elle n’a pas été faite dans les règles de l’art, était vraiment très bonne avec un goût différent de celle que je trouve chez mon épicier. D’ailleurs il a fallu lors d’une des étapes que je rajoute un peu de bouillon, ma dose habituelle de 1 verre de d’eau pour 1 verre de semoule n’était pas suffisante dans le cas de celle que j’ai utilisé. Je pense qu’à l’avenir je remplacerais toujours l’eau par du bouillon….

Merci à MR et à sa Maman pour cette recette qui nous a ravis.

 

Edit : depuis je rajoute des courgettes coupés en gros tronçons environ 10mn après avoir mis les carottes. Et quelques fois je rajoute une cuillère de harissa…

Une recette très sympa, ultra simple. Un plat complet qui mijote lentement et qui répand sa bonne odeur dans la maison. Un recette piqué chez Papilles et modifié pour mes loustics qui n’avaient pas envie ce jour là de manger des haricots rouges….

 

Ingrédients  d’un bœuf au cumin pour 5 personnes :

  • 900gr de bœuf
  • 1 oignon
  • 2 poivrons rouges
  • 1 cuillère à soupe de cumin en poudre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 boites de tomates en boite
  • Quantité suffisante de bouillon de bœuf  pour couvrir la viande ( environ 300 à 440ml)
  • Sel et poivre
  • 10 pommes de terre de taille moyenne

 

Couper le boeuf en morceaux de taille d’une bouchée, éplucher l’oignon et l’émincer finement. Nettoyer  les poivrons les couper en deux pour enlever les pépins puis couper en dés.

Faire chauffer l’huile dans une cocotte, faire dorer la viande sur tous les cotés pendant quelques minutes. Ajouter l’oignon et les poivrons, faire dorer en remuant pendant encore 5mn. Saupoudrer de cumin. Ajouter les deux boites de tomates et ajouter le bouillon pour que tous les ingrédients soient couverts. Saler et poivrer. Laisser cuire à couvert pendant une heure sur feu doux en mélangeant régulièrement.

Ajouter les pommes de terre épluchés et coupés en morceaux de la taille de votre choix.  Laisser cuire encore pendant environ 40mn, jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites.

A servir avec une salade verte éventuellement….

Dans cette famille on adore le petit-salé aux lentilles! C’est un top de chez top. 5 personnes sur 5 qui aiment. Un véritable miracle. J’ai souvent dit que l’inconvénient d’avoir une famille nombreuse ce que quel que soit le plat que l’on mette sur la table il y en a toujours un qui n’aime pas quelque chose.

La tomate, le fromage, le brocolis etc… Le seul plat qui fasse l’unanimité c’est le petit salé au lentilles.  Cela étant dit, mère indigne que je suis, quand je mets quelque chose sur la table ils n’ont pas le choix ils mangent. Donc encore une fois le petit salé permet d’éviter les discussions à table.

Pour la petite histoire, il y a une chose que je leur épargne, c’est les choux de Bruxelles. J’adore ça mais pas un des 4 autres de la famille. Donc de temps en temps je me fait des choux de Bruxelles pour moi toute seule….

Ingrédients :

  • 1500gr de palette de porc demi-sel (en 2 morceaux)
  • Laurier, poivre en grains

Lentilles

  • 400 gr de lentilles vertes du puy (2 tasses)
  • 6 tasses d’eau
  • Poivre en grain
  • laurier, romarin, thym
  • 2 carottes
  • 1 oignons.

 

La veille mettre le petit-salé dans de l’eau fraiche pendant 12h au minimum.

Rincer le petit salé et le mettre dans une casserole d’eau froide avec quelques grains de poivre, une feuille de laurier. Couvrir et faire cuire pendant 1 heure environ.

Mettre les lentilles et l’eau (Pour un verre de lentilles mettre 3 verres d’eau) dans une casserole  avec une feuille de laurier, du poivre en grains, du thym et du romarin, un oignon épluché et coupé en 4, 2 carottes épluchées, coupées en tronçons. Faire chauffer, quand l’eau bout, baisser le feu et laisser cuire à couvert pendant 20 à 25mn.

Ajouter le petit-salé dans la casserole des lentilles.

Avant de servir, goûter pour l’assaisonnement. Je n’ai pas salé les lentilles puisque « on » me dit que cela durci les lentilles. De plus le petit-salé peut amener suffisamment de sel. Donc vérifier et ajuster. Couper le petit salé en tranches et servir! Bon app.

 

Je ne suis pas trop dans la cuisine en ce moment, enfin si mais j’essaye pas grand de nouveau. Nous mangeons en ce moment des soupes, des plats en sauce, boeuf bourguignon, filet mignon aux champignons. Des pots au feu, des pâtes à la bolognaise, de la raclette. Pas de quoi fouetter un chat mais des choses qui tiennent chaud. Evidemment il y a des restes, après le pot au feu je fais un hachis parmentier. En plus, je peux le faire tranquillement à l’avance et laisser la famille le mettre au four quand je ne suis pas là ou pas encore arrivée.

 

Donc c’est la cas de celui ci qui sera pour un soir ou je ne rentrerais pas. Cela me donne bonne conscience quand je suis de sortie de savoir qu’ils vont avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Quoique les autres fois, quand ils mangent des coquillettes au beurre ils n’ont pas l’air malheureux..

 

Ingrédients :

  • 500gr env de bœuf (reste du pot au feu)
  • 200gr de légumes divers (carottes, poireaux et navets toujours les restes du pot au feu)
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 tomate (qui traînait pour je ne sais quelle raison dans la cuisine, ce n’est pas la saison des tomates)
  • 2 cebettes
  • Huile d’olive, sel et poivre
  • 1,3 kg Pommes de terre
  • 50gr de beurre
  • 300ml  de lait
  • Sel, poivre

Couper la viande,en tout petits morceaux, éplucher et couper l’oignon finement, éplucher les gousses d’ail, appuyer dessus avec la lame du couteau pour les écraser.

Couper les cebettes en petits morceaux, laver la tomates et encore une fois couper en petits morceaux.

Faire revenir à feu doux dans l’huile d’olive les oignons et l’ail. Quant ils sont légèrement doré, ajouter la viande. Laisser cuire 5mn et ajouter la tomate et les cebettes. saler et poivrer.

Faire cuire les pommes de terre dans une casserole dans de l’eau froide et salée. Au bout de 20 à 30mn tester la cuisson avec un couteau.

Égoutter les pommes de terre, les éplucher et les mettre dans un grand bol. Pendant ce temps faire chauffer le lait. Écraser les pommes de terre. J’ utilisé pour ma part mon presse purée acheté il y a un certain temps chez mon grand Ami Bleu et Jaune.

Quand les pommes de terre sont écrasés, ajouter le beurre et un peu de lait chaud. Mélanger à la fourchette et petit à petit rajouter le lait. Eventuellement saler et poivrer.

Couper les légumes de reste du pot au feu si il vous en reste,  en petits morceaux.

Mettre le mélange de viande dans un plat allant au four, ajouter les légumes et ajouter la purée par dessus. Pour les amateurs de gratiné mettre une poignée de fromage râpé par dessus. Chez moi on y tient pas plus que ça.

Dans tous les cas de figure, pour consommer tout de suite ou plus tard mettre le four à chauffer à 200. Mettre le plat au four avec éventuellement une feuille de papier de papier alu par dessus pour qu’il ne gratiné pas (ils sont pénibles mes loustics….) pour 40 à 45mn.

 

À manger éventuellement avec une salade. Mais je les connais mes trésors, ce sera sans…

Vous connaissez la différence entre l’Aïoli, la sauce et l’Aïoli le plat? Au cas où la réponse serait non, voici quelques explications, l’Aïoli la sauce est une sorte de mayonnaise à l’ail.

Je dis une mayonnaise pour vous donner une idée, mais en fait c’est une émulsion d’ail écrasé au mortier et d’huile d’olive. Le plat (j’ai vu le nom de Aïoli garni par endroits) est à base de morue séché, de légumes frais cuits à l’eau et de sauce Aïoli. On peut rajouter des bulots ou des escargots,  de la seiche des oeufs durs, des betteraves tout ce qu’il faut pour faire un repas de fêtes. Traditionnellement on mange ce plat en Provence le Mercredi des Cendres avant le Carême.

 

Par contre je ne me suis jamais lancé dans la vraie sauce Aïoli et je triche lamentablement en faisant une mayonnaise dans laquelle je mets de l’ail pressé.

Ça vous fait envie? Moi j’adore. Dans ma famille un peu mélangé coté culture c’est un plat que l’on mangeait à Pâques. Allez savoir pourquoi….

J’ai vu sur le net des recettes de Grand Aïoli avec tout plein de choses dedans mais j’ai voulu faire une version simple pour notre déjeuner du Dimanche.

Ingrédients pour un Aïoli pour 5:

  • 1kg de morue séché
  • 400gr de pommes de terre (des petites de préférence)
  • 500gr de carottes
  • 600gr d’haricots verts
  • 5 oeufs
  • poivre

Pour la sauce :

  • 2 gousses d’ail
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • quantité suffisante d’huile d’olive et d’huile de tournesol
  • sel et poivre

La morue que j’ai acheté était pas complètement sèche, j’entends par là qu’elle n’était pas dure comme du bois comme j’en ai déjà vu. Donc je l’ai mis à dessaler pendant 24h en changeant l’eau 3 fois.

Rincer les pommes de terre, éplucher les carottes et les couper approximativement de la même taille que les pommes de terre. Préparer les haricots verts ou prenez les chez Mr P****d.

Les mettre dans une casserole d’eau froide salé et avec du poivre.  Faire cuire pendant 15 à 20mn environ. Vérifier la cuisson avec une fourchette.

Faire bouillir une casserole d’eau avec du sel pour les haricots verts. Quand l’eau bout, faire cuire les haricots environ 20mn.

Mettre les oeufs dans une casserole d’eau froide et les faire cuire 10mn.

Enfin mettre la morue dans une casserole d’eau froide et faire cuire 10mn à partir de l’ébullition.

 

Pendant ce temps préparer la sauce, casser l’œuf dans un bol, ajouter la moutarde et mélanger avec une cuillère (en bois pour moi). Ajouter un filet d’huile toujours en remuant sans arrêt. J’alterne les deux huiles pour ne pas avoir un goût trop prononcé d’huile d’olive. Quand la mayonnaise à pris la consistance souhaité, ajouter les deux gousses d’ail pressés. Mélanger, saler et poivrer.

 

Écaler les œufs, égoutter les légumes et le poisson. Présenter dans un grand plat et servir avec la sauce. Enjoy

Après les agapes de Noël, la conclusion a été que le Chapon farci avec des marrons c’était vraiment très bon et que c’était quand même dommage de ne manger cela qu’une fois par an. Nous avons décidé que ce dimanche nous mangerions un poulet farci comme un chapon et avec des marrons.

La seule différence avec le chapon de Noël est que je n’ai pas rajouté du foie gras dans la farce. Mais comme à mon habitude ces derniers temps j’ai mis du piment d’Espelette. Je dois dire que j’affectionne particulièrement ce piment et que j’en ajoute un peu partout en ce moment pour notre plus grand plaisir, dans le foie-gras, le parmentier avec les restes de pot au feu…

Ingrédients :

  • 1 poulet fermier d’environ 1,7kg
  • 500ml de bouillon Ariaké aux légumes ou volaille
  • Quelques pommes de terre
  • gousses d’ail
  • Sel poivre

Farce

  • 250gr de chair à saucisse
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 3 petites échalotes
  • 2 petits suisses
  • 3 gousses d’ail
  • Environ 200gr de marrons entiers (c’est à dire la moitié d’une grande boite de conserve)
  • Poivre et piment d’Espelette (env 1 cuillère à café)

Accompagnement

  • Une boite et demi de marrons
  • 20gr de beurre

Faire chauffer le four à 210°

Nettoyer le persil, enlever les pluches et les mettre dans un verre. Avec des ciseaux couper les pluches aussi petit que possible. Mettre dans un bol avec la farce, les petits suisses, le poivre, le piment. Éplucher les gousses d’ail et les presser dans le bol. Éplucher les échalotes et les émincer. Les mettre dans le bol. Bien mélanger.

Remplir le poulet avec cette farce. Poser le poulet sur le dos dans un plat allant au four . Ceci pour faire griller les ailes qui sont la partie préféré de Monsieur Bob, si elles sont bien grillées. Saler, poivrer mettre au four pour 20mn environ. Ensuite je monte la température à 270° pendant 5 mn pour que ce soit bien grillé.

Sortir le poulet du four, le retourner pour que les blancs soit dessus. Baisser le four à 210°.  Arroser avec du bouillon, quelques cuillères à soupe suffisent pour commencer. Saler et poivrer. Remettre au four pour 20mn.

Pendant ce temps, éplucher les gousses d’ail, et éplucher les pommes de terre ou juste nettoyés si vous les aimés avec la peau comme nous. Sortir le poulet du four, mettre les pommes de terre au fond du plat ainsi que les gousses d’ail. Arroser le poulet avec le jus du fond du plat et ajouter encore quelques cuillères du bouillon. Remettre au four pour le temps de cuisson restant  c’est à dire dans le cas qui me concerne encore une heure environ.

Penser à arroser le poulet de temps en temps et à rajouter du bouillon.

Faire chauffer les marrons avec le beurre et le reste du bouillon.

Sortir le poulet du four, le couper en morceaux (j’adore mon couteau en céramique qui donne l’impression que le poulet est une motte de beurre, ou presque). Pour la sauce, on utilise le jus qui reste au fond du plat.

Bon appetit!!

 

Remarques sur les temps de cuisson, sachant que pour un poulet de 1kg il faut une heure et que pour 2kg il faut 2 heures à 210° et que nous l’aimons bien cuit, je rajoute toujours un peu de temps (surtout le temps qu’il faut pour tous les faire venir à table, ce qui n’est pas gagné…). Sachant que les pommes de terre mettent environ 3/4 d’h à 1 heure pour cuire de cette façon vous pouvez adapter les temps de cuisson selon la taille de votre poulet!

PS la carcasse a ensuite servi pour faire un bouillon qui lui même va servir dans notre soupe de légumes. Le reste du poulet finira à priori avec du riz sauté…

Cet été lors d’une balade pendant nos vacances nous nous sommes arrétés aux caves du Chateau Calissane avant d’aller manger des glaces à Miramas le Vieux….

Dans la boutique de la cave, en plus du vin, des poteries diverses et variées, il y avait des cubis d’huile d’olive. 3l d’huile d’olive sous vide et à l’abri de la lumière ce que je trouve être quand même un net progrés sur toutes ces bouteilles certes très jolies mais transparentes ce qui nuit à la conservation…

Ça c’est dit mais ce n’était pas mon premier propos. Sur une table était posé des petits paquets colorés d’un mélange d’épices appelé Rabelais. Ce qui a attiré mon oeil c’était la boite, j’ai cru que c’était une boite en métal! Et bien non juste en carton mais une fois ma curiosité aiguisée, j’ai voulu savoir ce qu’il y avait dedans. Et là, à part épices et aromates, impossible de savoir, la vendeuse du magasin a indiqué que la composition était secrète. Dans ma naïveté, je pensais qu’il n’était pas possible de vendre un produit alimentaire en France sans en indiquer la composition. Il semblerait que les mélanges  d’épices soient une exception!

Il y a quelques recettes sur leur site, visiblement c’est une épices pour la viande et surtout la charcuterie, j’ai voulu essayer avec un poulet rôti!

 

Ingrédients pour 4 :

  • Un poulet de 1,2kg
  • 2 cuillères à café d’épices Rabelais
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 courgettes
  • 3 gousses d’ail
  • 7 tomates
  • Sel et poivre

 

Faire chauffer le four sur la position grill (chez moi à 270°).

Mettre le poulet à l’envers (c’est à dire les blancs vers le bas)  dans un plat allant au four. Mélanger les épices avec l’huile d’olive et en verser un peu sur le poulet. Mettre un verre d’eau au fond du plat et enfourner pour 1/4 d’heure. Pendant ce temps laver les courgettes et les tomates, éplucher les gousses d’ail. Couper les courgettes en déss et les tomates en quart. Quand le poulet est grillé sur le dessous, le retourner. Mettre le reste du mélange d’épices sur le poulet. Saler poivre. Mettre les légumes autour du poulet et remettre le poulet à 200° pendant 1 heure au four.

Evidemment, ils étaient tellement affamés que je n’ai pas eu le temps de prendre une photo avant qu’ils l’attaquent! Mais le verdict fût positif. Clairement, un gout assez prononcé de cannelle qui pourrait en effrayer certains mais au final une bonne surprise. Avec la peau du poulet grillé c’était vraiment très bon. Je pense que je vais suivre les remarques sur le site et essayer avec une terrine de lapin ou autre viande….