Articles

J’ai fait cette pâte de coings et cette gelée de coings en Auvergne à la Toussaint. Je suis arrivée un peu tard dans la saison. Il en restait très peu de coings sur l’arbre et beaucoup de pourris à son pied mais j’ai bien cherché et j’en ai trouvé quelque unes. Il est vrai que j’ai trouvé plus de noix que de coings mais bon!

pâte de coings et gelée

J’ai pris la recette de Anne de Papilles et Pupilles  (encore!) et j’ai adapté avec la quantité que j’avais 🙂

Pâte de coings et gelée

Des douceurs pour le petit déjeuner et pour le goûter
Type de plat Dessert
Cuisine Française

Ingrédients

  • sucre
  • coings

Instructions

Pâte de coings

  • Nettoyer vos coings en les brossant bien sous l'eau. Peler les coings et réserver la peau. 
  • Couper les coings en quartier et enlever le trognon et les pépins. Réserver ces derniers avec la peau. Enlever toutes les parties abîmés des fruits et les jeter.
  • Mettre les peaux, les trognons et les pépins dans une casserole. Recouvrir d'eau et laisser cuire doucement jusqu'à ce que les peaux soient tendre. 
  • Passer ce mélange par une passoire pour récupérer le liquide.
  • Faire cuire les quartiers de coings dans ce liquide à petits bouillon. Quand ils sont tendre les retirer du liquide de cuisson et les passer au moulin à purée. Comme je n'en avais j'ai utilisé mon presse purée. 

  • Réserver le liquide pour la gelée (voir plus bas)
  • Peser la purée et mettez la purée dans la casserole avec la quantité équivalente de sucre.
  • Laisser chauffer doucement en mélangeant régulièrement. Étaler la purée sur une assiette ou sur un plateau si vous en avez beaucoup. 
  • La pâte de coings mets un peu de temps à sécher. Environ 15 jours.  Vous pouvez également la faire sécher dans un four pas trop chaud

Gelée de coings

  • Avec le liquide gardé plus haut, ajouter 800gr de sucre par litre de jus et faire chauffer a feu fort. Écumer si nécessaire.
  • La gelée est prête au bout de 30mn environ. Pour tester si c'est prêt, verser une petite cuillère dans une assiette et vérifier si elle est figée au bout de quelques minutes. 
  • Mettre dans des pots à confiture ébouillantés, mettre le couvercle et retourner les pots.
Cliquez pour mettre la photo et le lien sur Pinterest!

Pour ma part,  nous sommes un mois après que j’ai fait cette pâte de coings et elle va être parfaite pour cette période de Noël. Je ne vous montre pas la gelée, j’avais a peine un demi pot  🙁 qui a très vite disparu.

pâte de coings et gelée

Vous avez des recettes fétiches à base de coings ? Je suis preneuse pour l’année prochaine !

Pâte et Gelée de Coings ou comment se faire payer en nature….

 

Ma première rencontre (il y a deux ans) avec un coing s’est soldée par un échec retentissant. J’étais pourtant bien parti : les recettes de Marmiton, les conseils lues sur le forum mais à l’arrivée une pâte de coings qui ne voulait pas sécher et qui a moisi. C’est énervant de mettre tant d’énergie dans quelque chose qui rate. Cela étant dit, je ne vais pas me laisser faire. Donc l’an dernier j’ai recommencé mais je me suis méfiée. J’ai essayé la recette de Anne pour faire la gelée et la pâte.

Comme elle explique très bien les recettes avec des photos à l’appui, je vous laisse admirer le déroulement des opérations chez elle. Ici vous n’aurez que mes explications quant au séchage.

Encore une fois c’est Anne qui m’a aidé, elle m’a recommandé le blog de la Popote de Véro qui fait sécher ses pâtes de fruits au four.

 

J’ai mis ma pâte dans des moules mous, dans des moules en Téflon et sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. J’ai laissé au four pendant 3heures tout en ouvrant la porte de temps en temps pour enlever l’humidité.

Ensuite j’ai laissé refroidir. J’ai coupé la pâte de la plaque en morceaux, j’ai sorti des moules (avec plus ou moins de bonheur) les pâtes et j’ai roulé tout cela dans du sucre. Un régal. Je ne vous dis que ça, un régal.

 

Cette automne, j’ai dépanné des copains avec un ordi en rade et pour me remercier ils m’ont offert un sac de coings (d’où le titre très racoleur, cela devrait faire monter mes stats, mais je crains de ne pouvoir rattraper Shalima, même en trichant honteusement comme ça).

Donc j’ai voulu essayer encore autre chose et  pour 1 kg de fruits, après le passage à la moulinette, j’ai ajouté deux cuillères à café de poudre de cardamome et une fève tonka râpé.

Cela change un tout petit peu le goût et surtout permet de faire flotter cette merveilleuse odeur de fève tonka dans la maison. Par contre je n’ai rien rajouté à la gelée, qui une merveille également au naturel.

 

Et pourquoi je vous en parle en décembre, parce que cela fait parti des petites choses que l’on grignote avec une tasse de thé en cette saison je trouve.