GlöggLe glögg ou vin chaud est une boisson de saison qui donne lieu à des invitations par les froides après-midi d’hiver. On se retrouve les uns chez les autres pour boire un peu de vin et manger des gâteaux comme les lussekatter (brioches au safran) et les pepparkakor.

 

Une fois par an nous invitons nos copains et nous faisons la totale coté Suedoiseries (cela fait 15 ans que mon Bob supporte ça, il est formidable).

Alors pour un litre de vin rouge il faut :

  • 1 cuillères à café de cannelle
  • ½ cuillères à café de cardamome
  • 1 cuillères à café de gingembre
  • 1 pincée de clous de girofle
  • une écorce d’orange (pas une orange entière)
  • le jus d’une orange
  • 1 dl de sucre

 

Pour me simplifier la vie, je mets toutes les épices en poudre, mais pour la cardamome et les clous de girofle qui sont plus difficiles à trouver en poudre, prenez entier.

Je mélange tout dans le vin. Je fais chauffer assez fort mais ne faites pas bouillir sinon attention les vapeurs (la première fois nous ne nous sommes pas méfiés et nous étions un peu pompom avant).

Ensuite je baisse au minimum et je laisse comme ça quelques heures. Ajustez les épices et le sucre. Selon le vin il est peut être nécessaire d’en rajouter. Ensuite deux heures avant de servir je remets à chauffer.

Pour les puristes, il faut également rajouter pendant la préparation du « pomerans skal » c’est-à-dire de l’écorce de bigarade (d’après mes connaissances toute récentes de l’orange amère), j’en ai en poudre donc j’en mets un peu.

Ensuite on doit aussi ajouter de l’alcool, genre vodka qui n’a pas trop de goût. Et c’est là qu’il y a un piège. Forcément on ne sent pas l’acool, et comme cela se laisse boire très facilement (je ne suis pas objective je sais), il est également facile de se retrouver avec des invités plus que pompom. Donc je ne mets pas d’alcool fort.

Derniers détails, d’habitude je préparais le glögg le matin pour le soir, de manière à ce que le vin s’imprègne bien, d’après Garance, on peut le faire plus longtemps à l’avance. Donc là il embaume la maison depuis Jeudi soir (pour Samedi). Le glögg se garde très bien (sans les épices) dans des bouteilles pour le faire réchauffer à d’autres occasions, comme j’en ai 10 litres, je pense qu’il va m’en rester un peu.

Le glögg se sert dans de jolis petits verres et on met dedans quelques amandes émondés et des raisins secs.

Glögg

http://www.nordichouse.co.uk/nordicway/ultimate-scandi-festive-drink-glogg/

Glögg

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gl%C3%B6gg_kastrull.JPG

21 réponses
  1. annika panika
    annika panika dit :

    Décidement, c’est pas cool. Sans vouloir insulter ton intélligence, tu as vu qu’il y avait un niveau de son à droite de la barre!

    Répondre
  2. garance
    garance dit :

    julstôk

    bon je vois que tu as de l’entrainement…je te mail les « directives  » pour Jeudi 14 à 11h00 (on « lunchera » chez moi ) je suis un peu bouscoulée ces derniers jours ..]++++
    Garance

    Répondre
  3. shalima
    shalima dit :

    Ha génial, je vais tenter ça pour le goûter de noël avec les copains, dans 10 jours…
    Juste une question, le vin rouge, on prend n’importe lequel, ou ya une préférence ???
    (ah, et une autre question, tu dis que tu remets à chauffer 2h avant, ok, donc tu chauffes pendant 2h, mais ça va pas cramer ???)

    Répondre
  4. Fred
    Fred dit :

    « 10 litres » ça laisse rêveuse.
    Tu ne mets pas d’alcool fort, mais SI (j’ai bien dit SI) tu devais vraiment en mettre, genre sous peine de menace de mort… t’en mettrais combien dit ? voire genre combien ?

    Répondre
  5. annika panika
    annika panika dit :

    @Shalima : pour t’avouer, je l’ai mis au minimum ce matin et je l’ai oublié quelques heures. Et il n’en est que meilleur. Surveille le (fais ce que je dis et ne fais pas ce que je fais) et tu ne devrais pas avoir de pb. Pour le vin j’ai pris un cote de provence mais pas AOC. Un vin de table, mais pas de la piquette quand même.

    @Fred : Si vraiment on me mettait le couteau sous la gorge, je suivrais les recommendations des recettes trouvés sur le Oueb, c’est à dire pour une bouteille de vin (cad 75cl et pas un litre comme dans mes quantités) 1dl d’eau de vie, de brandy, cognac, calvados ou vodka. Aie, aie, aie attention les dégats.

    Vous me raconterez ?

    Répondre
  6. annette
    annette dit :

    merci pour la recette !

    je n’ai jamais essayé d’en faire, alors comme j’aime le glögg, je vais le faire cette année. Ou trouves-tu la poudre de bigarade ?
    Annette

    Répondre
  7. annika panika
    annika panika dit :

    @Annette : Contrairement au sirap, ça c’est facile à importer de Suède, et en plus ce n’est pas lourd et il en faut trés peu. Donc je n’ai pas de solution si ce n’est de l’écorce d’orange amère. Comme ce n’est pas la saison, c’est raté. Cela étant dit je pense honnetement que l’on peu s’en passer. C’est un peu du folklore. Bon glögg.

    Répondre
  8. shalima
    shalima dit :

    Ayé, j’ai tout acheté, j’attaque la préparation de la bête cette aprem… il me manque juste la cardamone, c’est vraiment gênant ? je peux la remplacer par autre chose peut-être ??

    Répondre
  9. annika panika
    annika panika dit :

    Bienvenue Sica,
    En effet l’alcool s’évapore donc le mieux est de le faire chauffer longtemps et à feu très doux. Cela étant dit si l’alcool s’evapore ce n’est pas si mal, et si cela te gêne tu peux toujours ajouter de la vodka (Hips!) mais averti tes invités.

    Mais vraiment le truc c’est de laisser macérer les épices longtemps. Bon glögg.

    Répondre
  10. sica
    sica dit :

    question?

    hello, je tombe sur ton blog a tout hasard en cherchant une bonne recette de glögg que je viens de découvrir en bouteille toute prête chez IKEA bien sûr! ma question est la suivante : l’alcool ne s’évapore t’il pas pendant la cuisson? je pensais devoir laisser tous les ingredients macéré pendant un bon moment avant de chauffé? merci pour ta réponse.. et à bientôt je l’espère tu es bien sûr la bienvenue sur mon blog! bye

    Répondre
  11. y?nn?ck
    y?nn?ck dit :

    On en veut plus !!

    Bon c’est sympa de nous faire gouter mais maintenant faudrait peut-etre penser à en ramener, on a soif, on risque la déshydratation !!
    signé un collègue raleur (non c’est pas un indice 🙂

    Répondre
  12. Claude
    Claude dit :

    Autre méthote

    Bonjour!
    J’en fais ce soir pour un groupe de copains
    J’utilise des sachets contenant tous les ingrédients, de marque Santa Maria, achetés là bas, çà simplifie la vie, encore faut-il avoir quelqu’un qui vive en Suède
    C’est mon cas, mon fils ayant épousé (et suivi)une suédoise
    Je vais essayer de trouver les lussekatter et les pepparkakor dans la boutique miam d’IKEA (Lyon) pour respecter la tradition
    Cordialement
    Claude

    Répondre
  13. Yannick
    Yannick dit :

    J’en ai fait l’année dernière, j’en refais en ce moment même pour emmener pour Noël à toute la famille !
    Quand je vois la date du post et celle de mon dernier commentaire (2009), on remonte dans le temps….
    Sur ce très bon Noël Anna!

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] le fait comme le vin chaud (ou glögg en Suédois). Les mêmes épices et chauffé à feu doux un moment. Je l’avais fait lors […]

  2. […] la cardamome dans des recettes suédoises : brioches ou vin chaud. Dans les pays du Moyen-Orient, il semblerait que la cardamome soit utilisée pour parfumer le […]

  3. […] la recette traditionnel chez Annika Panika […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.