bleublanccoeurNon, je ne me suis pas trompée, c’est bien Bleu-Blanc-Coeur et pas Bleu Blanc Rouge!!  C’est une association qui existe depuis 15 ans et qui se définit comme une agriculture à vocation santé. Pour quoi ce nom? Le Bleu, c’est pour le lin, le Blanc pour la transparence de la démarche de l’association et le Coeur pour les aspects sur la nutrition

J’ai récemment eu l’occasion de rencontrer Jean Pierre Pasquet, éleveur, dans sa ferme laitière en Bretagne du coté de Fougères. Cette rencontre très instructive va me permettre de partager avec vous mon nouveau savoir. C’est peut être un peu long mais je crois que cela en vaut la peine.

Les débuts : Jean Pierre Pasquet a fondé cette Bleu-Blanc-Coeur avec Pierre Weil , ingénieur agronome.  Ils sont partis d’une observation (du bon sens diraient certains) : « Au printemps, les vaches sont en meilleure forme, elles offrent un beurre plus tendre et tartinable parce qu’elles mangent l’herbe que la nature leur offre »

BBC (11)

Constat : Mais qu’est qu’il y a dans cette herbe au printemps qu’il n’y pas les autres saisons : de l’huile. Et il y en a 10% de plus que le reste de l’année. D’ailleurs dans les campagnes on parle d’herbe grasse au printemps. Autre constatation : non seulement le lait que les vaches produisent est meilleur mais les animaux sont en meilleure santé.

A partir de cette observation, Jean-Pierre Pasquet et Pierre Weill ont entrepris leur réflexion sur l’intérêt de préserver la chaîne alimentaire et de valoriser les plantes et les graines d’intérêts nutritionnels vertueuses dans notre alimentation pour préserver notre santé.

BBC (22)

Comment faire que les animaux mangent mieux tout au long de l’année? En se fondant sur des observations et sur des études scientifiques, les recherches vont s’intéresser à la graine de lin. Cette graine possède un profil lipidique très proche de celui de l’herbe. (sans parler du fait que les champs de lin à cette époque de l’année sont magnifiques, mais cela n’a rien à voir avec le sujet je vous l’accorde).

Champs-de-lin-en Picardie

Crédit : http://forum.absolut-photo.com/

Pour l’anecdote, Jean-Pierre Pasquet a d’abord essayé avec de l’huile de poisson dans l’alimentation de ses vaches!!! Le goût du beurre ainsi produit l’a vite dissuadé.

Les études scientifiques : après cette constatation, une première  étude clinique est effectuée pour mesurer les effets de ce changement de l’alimentation animale sur des paramètres de santé et de nutrition chez l’Homme. Cette étude est faite par L’INRA et le CERNh (Centre d’Etude et de Recherche en Nutrition humaine dirigé par le Docteur Bernard Schmitt, médecin nutritionniste).

Les résultats sont très probants : dans un premier temps, le lin, réintroduit dans l’alimentation des animaux, améliore la santé et les performances de ces derniers. De plus, les Oméga 3 de la graine de lin se concentrent dans les produits des animaux et permettent l’amélioration du profil nutritionnel de ces produits. Moins de gras, moins de graisses saturées, plus d’Oméga3, meilleur rapport Oméga6/Oméga3, etc.

En plus ils ont pu démontrer que avec de lin, du lupin, de la luzerne ou du colza dans l’alimentation la production augmente de 10 à 15% et que les rejets de méthane baissent par les animaux baissent de 10 à 15%.

Mais  pourquoi tant d’insistance sur les Oméga3?

En 1982, Le Prix Nobel de médecine attribué à l’équipe Bergström, Samuelsson et Vane pour leurs travaux sur la synthèse des prostaglandines à partir des acides gras Oméga 3 et Oméga 6. Ils réalisent alors que le fonctionnement de notre corps pour toutes ses grandes fonctions (Inflammation, Agrégation, Immunité, Lipogenèse, Reproduction..) dépend de l’équilibre entre deux molécules que nous ne savons pas fabriquer : Omega 6 (pro-inflammatoire) et Omega 3 (Anti-inflammatoire) et donc que : L’équilibre de notre corps dépend de l’harmonie dans nos champs.

En 1986, biochimiste américain William Lands publie « Fish, Omega 3 and health » et lance un cri d’alarme : « Si nous ne changeons pas les choses dans les champs, alors, demain nous compenserons à la pharmacie les erreurs de notre chaîne alimentaire »

Et pourtant, malgré leurs vertus maintes et maintes fois énoncées, les Oméga 3 font défaut dans notre alimentation depuis plus de 50 ans. Toutes les recommandations nutritionnelles (ANC de l’ANSES en 2000 puis en 2010, etc.) préconisent d’augmenter notre consommation d’Omega 3 qui ne couvre plus que le tiers de nos besoins. En quelques décennies, notre société a créé un déficit en Omega 3.

Donc…. Depuis 2000, lassociation Bleu-Blanc-Cœur veut  promouvoir une Agriculture responsable à Vocation Santé. Elle s’attache à mieux prendre en compte des objectifs environnementaux et nutritionnels dans les productions agricoles. L’association réhabilite ces cultures traditionnelles qui sont le gage d’une plus grande biodiversité des paysages et qui améliorent notre santé.

Les produits (œufs, viandes, produits laitiers, farines, pain…) provenant de cette filière présentent un profil lipidique amélioré (moins de graisses saturées et d’acides gras oméga 6, plus d’acides gras oméga 3…). Ils participent à une meilleure nutrition de l’homme, leurs bienfaits ont été largement démontrés grâce à des études scientifiques et 5 études cliniques.

C’est bien joli tout ça, donc on sait qu’il faut des Omégas 3 mais où les trouve t-on? Dans les poissons gras, dans le colza, le lin, le soja…. (Dans les compléments alimentaires ?!?) Et dans les 500 aliments produits selon la charte de l’association Bleu-Blanc-Coeur. Ils ont estampillés avec le logo qui illustre le début de cet article. Plusieurs industriels s’y sont mis. Dans le désordre quelques noms : Candia avec son Grand Lait, Danone avec ses petits Gervais aux fruits, Lesieur avec son huile Fleur de Colza, Fleury Michon avec plusieurs de ses jambons.

Des marques distributeurs également, Magasin U a annoncé récemment que tous les oeufs vendus dans leur magasins étaient certifiés Bleu-Blanc-Coeur. Chez Monoprix et Carrefour également plusieurs produits marqués Bleu-Blanc-Coeur.

Cette liste n’est pas exhaustive, pour avoir tous les noms des produits, des marques, des distributeurs, ou des produits fermiers ou même de sites en ligne, une liste se trouve sur le site de Bleu-Blanc-Coeur.

En conclusion, pour ma part je vais chercher maintenant le logo Bleu-Blanc-Coeur sur ce que j’achète. Cela ne vas pas forcément être simple tout le temps. C’est pour l’association un travail de longue haleine et c’est également à nous consommateurs de passer le message et de faire que ces produits soient disponibles. Je ne sais pas trop comment mais au moins en en parlant et donc ça que je fais aujourd’hui.

Merci à vous si vous avez lu jusqu’au bout. Je sais que c’est long mais je dois dire que les explications que j’ai reçu lors de cette rencontre m’ont convaincu du bien fondé de cette association et je voulais partager ça avec vous.

PS : Je suis partie de la ferme avec un paquet de farine de Lin, la Linette. Il est suggéré de remplacer dans un gâteau 100gr de farine normal par 100 grammes de Linette. Mon premier essai dans un gâteau à l’orange est ici.

Informations supplémentaires :

Les Omégas3 sur Wikipédia

Le site Bleu-Blanc-Coeur

Et si vous aussi vous voulez avoir l’occasion de rencontrer des acteurs de cette filière allez voir sur cette page qui a toutes les informations sur Agriculture en fête, des manifestations dans des fermes, des grandes surface et des manifestations en plain air.

3 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] hier chez Franprix. (Décidément après les oeufs, le lait et le jambon, Franprix aime bien Bleu-Blanc-Coeur)  Il semblerait que l’on puisse le trouver chez […]

  2. […] le stand Bleu Blanc Coeur, j’ai retrouvé Jean-Pierre Pasquet que j’avais rencontré en juin dernier. Toujours aussi passionné, il nous a fait rencontrer des éleveurs du Lot. Vous saviez que leur […]

  3. […] de faire du pain et une envie d’utiliser de nouveau la farine de Lin ou Linette du label BleuBlancCoeur, cela donne des pains aux graines. C’est toujours cette recette de pain sans pétrissage qui […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.