Une petite semaine à Stockholm en mai pour voir la famille, les copains et se balader comme toujours.

Du coup je vous ai ramené quelques photos.

La paradis sur terre, une petite île à 40km de Stockholm. Le cabanon de mon oncle et ma tante. Ici c’est la vue de la fenêtre de la cuisine. On a presque envie de se proposer pour la corvée de vaisselle.

Stockholm en mai

A Stockholm il y a de l’eau partout, il y a des bateaux et des mouettes. Le printemps était en train d’arriver et c’est la période où les bateaux commencent à quitter leur hivernage.

Stockholm en mai

 

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Sinon dans Stockholm on peut se balader facilement à pied ou même prendre des bateaux pour passer d’une île à l’autre

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Quelques fois des ruelles de la vielle ville on aperçoit la mer….

Stockholm en mai

…quelques fois non

Stockholm en mai

La végétation est décalé par rapport à la France. Les feuilles étaient à peine sorties sur certains arbres. Les anémones de bois blanches annoncent le printemps

Stockholm en mai

Les jonquilles fleurissent quand les chevreuils leur laissent la paix (cela me fascine à chaque fois de voir ces animaux en ville, et j’en ai vu presque tous les jours).

Stockholm en mai

Les cabanons sont parfois de ce rouge de Falun que j’adore, comme ici sur l’île de Becksholm.

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Il y a rarement des limites aux propriétés mais quand elles sont aussi jolies que ce mur, on leur pardonne

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Evidemment pendant cette petite semaine j’ai également mangé, plusieurs pause café (fika) avec des bulle à la cardamome ou avec une variante aux amandes que je dois investiguer…

Stockholm en mai bulle

Stockholm en Mai Kardemumabulle

 

Un déjeuner à 4 mains exceptionnel  porté Christophe Hay chef du restaurant La Maison d’a Côté et Edouard Loubet du Domaine de la Capelongue à Bonnieux.

La veille de ce repas mémorable, les deux chefs avaient raconté leur rencontre sur France Bleu. Le matin même c’était séance pêche sur les bords de Loire.

Reportage de France 3 Centre Val de Loire

Ce déjeuner à 4 mains c’était la Provence invité sur les bords de la Loire, un chef 2* avec un chef 1*, des produits locaux et des importations du Luberon, un amour des fleurs et de la nature, des beaux produits. Bref tout ce que nous avons retrouvé dans nos assiettes.

Dejeuner a 4 mains

Mulet de Loire mariné à la violette

Artichaut, Sarrasin et Blanc-Manger au Poivre de Timut

Christophe Hay

Soufflé d’écrevisses gratiné

Jus de rivière à la mauve et Spiruline en salade

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Esturgeon de Sologne

Grillé au Bois de coriandre, panais et Ail des ours

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Pintade rôtie

Asperges vertes à la coriandre et graines de sésame noires torréfiées

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Chèvre du Père Fabre

Mousse légère et copeaux affinés, herbes sauvages et miel de sapin

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Oeuf mimosa et Chocolat Ivoire

Jus de blé vert comme une soupe

Edouard Loubet

 

Un très beau déjeuner, un travail magnifique de ces deux chefs et de leur équipe, pour sublimer ces beaux produits de la Loire et du Lubéron. Tout était bon, quelque fois étonnant comme la spiruline en salade ou le jus de blé vert qui accompagnait le dessert. Je ne saurais pas dire ce que j’ai préféré, j’ai tout aimé!

Christophe Hay

La Maison d’à Côté – 17 rue de Chambord – 41350 Montalivet

Tel : 02 54 20 62 30

Edouard Loubet

Domaine de Capelongue – Les Claparèdes – chemin des cabanes 84480 Bonnieux

Tel : 04 90 75 89 78

milk shake aux fraises

Un Milk shake aux fraises pour fêter la fin du Salon de l’agriculture! Un chouette salon avec le Village Semences où j’ai appris pleins de choses.

J’ai donc préparé ma Pavlova aux fraises sous l’œil bienveillant de Philippe Urraca, sur le plateau il y avait aussi David Fouillé du magazine Rustica et Jean Paul Hébrard qui animait l’émission.

Lorsque nous avons parlé des des variétés, Philippe Urraca dit que c’est difficile de travailler avec des fraises blanches, que les consommateur s’attendent à des fruits rouges. Davide Fouillé a indiqué que les fraises que l’on trouve dans nos étals viennent d’un croisement entre des fraises des bois ramené par Jacques Cartier du Canada et des fraises du Chili ramenés par Monsieur Fraisier. Qu’un plant de fraisier donne des fruits pendant 3 ans puis il faut le changer (je comprends mieux pour quoi je n’ai plus de fraises !!! )

Voilà l’émission  si vous voulez en savoir plus :

 

Pour me remettre de toutes ces émotions je me suis fait un Milk Shake à la fraise et à la banane. J’ai trouvé de jolies gariguettes chez mon primeur donc j’en ai profité.

Ingrédient du milk shake pour une ou deux personnes

  • 100gr de fraises
  • 1 banane
  • 100ml de lait
  • 1 bonne cuillère à soupe de glace à la vanille

milk shake aux fraises

Rincer et équeuter les fraises. Les mettre dans un blender, ajouter la banane coupé en morceaux et le lait. Mixer. Ajouter la glace à la vanille, mixer une dernière fois et servir immédiatement.

 

Un régal, frais et bon à la fois. Pour ma part vous remarquerez que je n’ai pas ajouté de sucre, mais c’est à vous de voir.

 

Si vous souhaitez voir les autres vidéos de l’émission Ze Cooking Girl du Village Semences, elle sont répertoriées dans un article sur COOKzeWEB Là aussi j’ai appris pleins de choses ….

 

Une purée de pommes de terre! C’est tellement simple et tellement bon. Ici je rajoute une pointe d’ail….

Puree de pommes de terre Gwennie

Cela étant dit le souci avec les pommes de terre est de savoir la quelle utiliser pour quel usage. En grande surface, il est généralement indiqué l’usage, ce qui est très pratique.

Cela étant dit j’ai découvert récemment une marque de pommes de terre : la Gwennie. Elle existe depuis 2013 sur les marchés, c’est à dire qu’elle est relativement récente. Elle est cultivé en Picardie et on l’a trouve chez les primeurs (pas en grande surface). Sa promesse : on peut tout faire avec. Elle existe en plusieurs tailles donc pour la purée j’ai pris la plus grande.

Ingrédients : 

  • 300 gr de pommes de terre
  • 50gr de beurre
  • 1 verre de lait (à ajuster selon comment vous aimez la purée)
  • 1 gousse d’ail (j’adore le gout de l’ail dans la purée)
  • sel et poivre

Rincer les pommes de terre, et les mettre les dans une casserole d’eau froide salé.  Ajouter une gousse d’ail pelé et dégermé. Faire cuire 20mn  (environ, mais à vous de vérifier).

Égoutter les pommes de terre et l’ail. Dans la casserole, faire chauffer le lait doucement. Écraser les pommes de terre avec avec un presse purée, ajouter le beurre. Mélanger et ajouter la quantité suffisante de lait. Vérifier l’assaisonnement en sel et poivrer.

Servir avec ce que vous voulez 🙂 Pour ma part ce jour là c’était avec du jambon, j’adore la purée jambon.

 

Verdict : la Gwennie se prête très bien à la purée, ainsi qu’au pommes de terre sautés (testé avec des pommes de terre plus petites). Dans les recette que j’ai goûté je vous recommande la recette de Turbigo Gourmandises la Gwennie au beurre de sarrasin et les recettes de Jean Claude Spégagne du Bienvenue à Roudouallec qui nous a régalé avec son entre terre et mer Gwennie et huîtres Prat ar Coum.

 

Et vous, vous aimez les pommes de terre comment ?

 

Pavlova aux fraises

Une Pavlova aux Fraises : cela commence à sentir le printemps. Les fraises arrivent sur les étals.

La Pavlova pour moi c’est la simplicité, des goûts bien différenciés, des textures complémentaires et ne nous le cachons pas d’une simplicité biblique à faire 🙂

 

A propos, vous savez d’ou vient le nom de Pavlova? De Anna Pavlova, une danseuse russe qui a vécu de 1831 à 1931. Un Australien biographe de La Pavlova a crée un dessert et  l’a nommé en l’honneur de la danseuse.

 

Bref, ça c’était le contexte. Sinon je dois vous avouer que je n’avais jamais fait de meringues jusqu’à récemment (et donc jamais de macarons, comme quoi il y a au moins une blogueuse qui n’a jamais fait de macarons 🙂 ).

La faute de mon four (c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre…) et comme j’ai changé de four je me suis dit que j’allais retenter la chose. Et là miracle, des meringues et comme je les aime, un peu molle à l’interieure.

Du coup la Pavlova!

Ingrédients

Pour les meringues :

  • 2 blancs d’œufs
  • 120gr de sucre glace

Garniture

Faire la chantilly : Faire chauffer à feu très doux la crème avec le lait et une gousse de vanille ouverte et gratté  pendant 10 minutes. Éteindre le feu et laisser refroidir. Mettre dans le siphon en le passant par une passoire fine pour enlever tout ce qui pourrait boucher le siphon. Mettre la ou les cartouches de gaz, remuer et laisser au frais couché à plat pendant quelques heures avant de servir

Pour les meringues, mettre le four à préchauffer à 120°.

Monter les blancs en neige et ajouter au fur et à mesure le sucre glace.

Mettre les blancs montés dans une poche à douille et faire des formes rondes ou carrés sur une feuille de papier sulfurisé.

Mettre au four pour 50mn.

Laisser refroidir les meringues sur une grille.

Montage de la Pavlova :

Poser une meringue sur une assiette et parsemer des morceaux de fraises. Avec le siphon mettre de chantilly pardessus, quelques amandes effilées. Enfin, avec le spray d’huile d’olive mettre quelques gouttes pardessus. (Merci Philippe Urraca pour ce conseil).

Enjoy!

Pavlova aux fraises

 

Evidemment, on peut mettre ce que l’on veut comme fruits! Dans le cas présent je participe à une émission de télé sur le plateau de Village Semences le samedi 25 février au Salon de l’agriculture. Le thème sera la fraise.  Je mettrais le lien vers la vidéo en temps utile!

 

 

Pâté maison

J’exagère à peine, c’est vraiment le meilleur pâté maison que j’ai mangé et que j’ai fait!

 

Et grâce à qui ? Grâce à Marmiton. Cet été je faisais pour eux des petites vidéos et ce pâté à pointé le bout de son nez. La recette original est sur le site de Marmiton. Et voici la vidéo  avec mes petites mains!

 

C’était très très bon! Un peu grand je pensais pour une famille de 4, mais que nenni. Cela étant dit le Foodsaver m’a permis d’en faire profiter d’autres personnes 🙂

Certains membres de cette famille aillant aiguisé leur esprit critique m’ont fait remarquer que franchement les écorces d’oranges étaient de trop et le magret au fond : ils n’en voyaient pas l’intérêt. Donc nous avons testé et retesté!

En demi dose, avec un seul magret c’était finalement trop peu. Alors voilà ce que nous avons fait (je dis nous parce que Ptit’Bob a fait son pâté pour la soirée du nouvel an).

Dans cette version, les deux magrets sont mixés, les feuilles de laurier ont disparu ainsi que les zestes confits et la gelée. Tout le reste est conforme

Ingrédients : pour beaucoup de personnes mais cela se conserve très bien au frais
2 magrets de canard (300 ou 350 g chacun)
500 g porc haché (chair à saucisse)
1 cuillère à soupe farine
1 oeuf
1 bouquet de persil
3 échalotes
2 gousses d’ail
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
2 cuillères à café bien bombées de sel de Guérande
2 cuillères à café de poivre concassé fin
2 cuillères à café de poivre vert égoutté
1 verre à liqueur de Cognac (ou d’Armagnac ou même de Calvados)
40 g de noisettes grossièrement concassées
40 g de pistaches grossièrement concassées
1 cuillère à soupe de pistaches entières

 

Enlever la peau des deux magrets avec une couteau effilé la peau des deux magrets. Ls poser dans le fond de la terrine en se chevauchant un peu.
Hacher le persil, les échalotes et l’ail.
Hacher grossièrement les magrets et les mélanger à la chair de porc hachée. Bien mélanger.
Ajouter l’oeuf, la farine, le mélange persil-échalotes-ail, l’huile d’olive. Puis les herbes de Provence, le sel, le poivre. Mélanger.
Enfin les noisettes et les pistaches concassées, les baies de poivre vert, et le verre d’alcool.
Bien mélanger pour que cela soit homogène.
Mettre ce mélange dans la terrine.
Fermer et enfourner dans un four non préchauffé, pour 1 heure à 220/230°C (thermostat 7-8). Puis laisser la terrine dans le four éteint pendant 2 ou 3 heures.

Laisser une nuit au réfrigérateur puis dégustez!

Table Basse

Envie de changer ma table basse! Une envie qui m’a pris comme ça.

En fait je voulais utiliser des caisses de vin que j’ai récupéré à droite et à gauche (Merci Maman et merci Monoprix 🙂 )

 

En fouillant sur Pinterest j’ai vu pleins de choses intéressantes mais pas tout à fait ce que je voulais. Alors je suis partie sur l’idée d’utiliser les caisses en tiroirs. Je voulais des roulettes et je suis partie faire un tour chez Castorama et au BHV (les deux enseignes les plus pratiques vu que je suis dans Paris intra muros!)

Pour le coup je voulais un beau bois donc j’ai regardé directement les planches en chêne. Chers ( 59€ pour des planches en 95x50cm) mais belles au BHV.  Après moult réflexions j’ai pris deux planches et une plus petite que j’ai fait couper pour les cotés. Le Monsieur qui était à la découpe m’a été de très bon conseil. Du coup au lieu de faire caisson avec les bords raccords, les planches verticales  sont un peu moins larges (53cm au lieu de 55) et je les ai fixés à 1cm du bord.

 

Pour les roulettes, je voulais qu’elles soient « libres » ou pas fixes si vous préferez. Encore une fois c’est pas donné. 27€ la roulette.

Alors le chêne si vous ne le saviez pas, c’est un bois dur! Ma perceuse en a pété un foret!

Table Basse

Après avoir monté tout cela, vient le moment de protéger cette merveille. Là aussi j’ai été très bien conseillé. Je ne voulais ni cirer ni vernir, mais protéger quand même. Alors cela a donné un « bouche pores » applique au chiffon et deux couches d’une « huile-cire ».

Table Basse

Et l’huile a été appliqué au pinceau.

Ne pas toucher pendant au minimum 12h et faire attention pendant quelques jours…

Ensuite cela se nettoie très facilement. Un petit coup d’éponge humide et tout va bien. L’effet est légèrement satiné.

Même boulot pour les caisses de vin, et puis là je voulais des poignées pour les tiroirs! J’ai finalement trouvé mon bonheur au BHV (encore!!!) des petites lanières de cuir. Avec des vis trop longues bien entendu et ma scie qui refuse de les couper. Finalement je me suis fait aider et voilà depuis hier soir c’est terminé. Ma table à moi faite avec mes petites mains.

Table Basse

 

Et puis tant qu’à faire et avoir un atelier à la maison, j’ai utilisé les autres caisses pour faire une étagère près de la table de la salle à manger pour y mettre les petits choses dont on a besoin à table! J’ai traité toutes les caisses, et ajouté deux fond de caisses comme portes.

étageres DIY

Vous remarquerez peut être les gamelles du chat 🙂

 

haricotsn verts primeale

Qu’est qu’on mange ce soir? La question qui revient tous les jours. Alors hier soir c’etait des haricots verts.

Il faut bien essayer d’équilibrer les repas de mes petits (qui d’ailleurs ne sont plus si petits que ça). A midi ils mangent tout et n’importe quoi. Au Crous, au snacking a coté de la fac ou bien pour Miss Bobette des lunchbox préparés par ses soins et qui alternent avec des plats tout prêts.

Du coup le soir cela peut être des salades en été et des soupes en hiver. La question étant que faire de simple, qui ne prend pas de temps, qui fait plaisir à tout le monde et qui peut se réchauffer vu que tout le monde n’a pas les mêmes horaires….

La solution c’est souvent des haricots verts  avec des lardons et encore plus quand Priméale me propose de tester leurs haricots verts sans fil.

Ingrédients pour 4

  • 450gr de haricots verts Priméale
  • 250gr de lardons salés
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail

Équeuter les haricots verts, (je n’enlève que le bout dur)  et  les rincer. Les faire cuire 15mn dans une grande casserole d’au bouillante salé.

Pendant ce temps éplucher l’oignon et l’ail et les émincer. Faire chauffer une poêle à feu moyen et faire revenir les lardons pendant 5mn. Ajouter l’ail et l’oignon émincé. Quand ils ont pris un peu de couleur baisser le feu.

 

Quand les haricots verts sont cuits (je les aime un peu dur), les égoutter et les ajouter à la poêle. Faire sauter quelques instants pour que les ingrédients se mélangent bien et servir pendant que c’est chaud.

HAricots verts primeale

 

 

En plus j’ai ajouté juste une lichette de beurre frais avant de déguster. C’est rapide et c’est délicieux!

Vous remarquerez peut être sur le paquet qu’il y a une indication « Sans fil Satisfait ou remboursé ». Étonnant non 🙂 Pour le coup en effet ils étaient sans fil!

 

Nergi

Pizzeta aux Nergi ! C’est ce que nous avons préparé à l’occasion d’une soirée Nergi pour des blogueurs.

Les Nergi ce sont ces petits Kiwis ou Kawaï que l’on mange en entier, avec la peau et tout et tout. Un régal de fraîcheur juste en grignotage ou bien même préparé dans des recettes! On les trouve en vente de septembre à novembre.

fruits-nergi-en-pots

Photo copyright Anne Demay

 

Ingrédients pour 8 mini pizza ou pizzeta

  • 1 barquettes de Nergi®
  • 1 pâte à pizza
  • 1/2 boite de sauce tomates
  • 1 paquet de mozzarella à pizza
  • Origan
  • 4 tomates cerise
  • 8 feuilles de basilic

 

Préchauffer le four à 180°. Etaler la pâte à pizza et à l’aide d’un verre ou d’un emporte-pièce découper 8 cercles.

Déposer une belle cuillère de sauce sur chaque pizzeta, ajouter un carré de mozzarella et saupoudrer d’origan. Faire cuire 15 à 20 minutes. Déposer sur chaque pizzeta un Nergi coupé en deux dans la largeur, une demie tomate cerise et une feuille de basilic. Servir chaud.

Lors de cette soirée nous avons également dévoré des Nergis d’amour dont la recette se trouve chez Cécile des rouleaux de printemps au Nergi, une salade fraîcheur chez Birgit!

Photo de Anne Demay !

Un été passé à faire des vidéos pour Marmiton pour expliquer cette longue absence depuis que mon blog a fêté ses 10 ans.

Du coup, je me suis dit que 10 ans de blog c’est bien mais il ne faudrait pas que cela s’arrête là. Surtout que  j’ai encore pleins de choses à partager : des recettes bien sur, des produits que j’ai aimé, des événements. Bref j’ai envie de blogger!

Alors ces vidéos? Ce sont des vidéos très courtes, entre 30secondes et 1mn50.  Ces petites vidéos où on ne voit que les mains. J’en ai partagé un certain nombre sur ma page Facebook.

Le tournage s’est fait chez moi avec une très chouette équipe de Séquence 25. Je me suis régalée à les faire, j’ai appris pleins de choses et surtout fait des recettes que je n’aurais pas fait sinon 🙂

En voilà quelques exemples :

Ce Cake au Chocolat en bocal est non seulement très bon mais en plus amusant à faire. Et par avance au cas où vous vous posez la question, le bocal va très bien au four et n’explose pas 🙂

 

Terrine de Canard aux noisettes Cette terrine est absolument délicieuse. Un peu longue à faire mais tellement bonne. J’ai cherché à simplifier la recette un tout petit peu. Je vous montrerais ça incessamment sous peu.

 

Les recettes se trouvent sur le site de Marmiton et toutes les vidéos sur leur page Facebook. Bien entendu la plus parts des vidéos Marmiton sont tournés par leur équipe en interne. Là je suis juste intervenue pendant l’été pour mon plus grand plaisir 🙂

10 ans de blog

10 ans de blog ! 10 à bloguer avec bonheur, plaisir (et intermittence). 10 ans de recettes, de bricoles, de tranches de vie et de coups de coeur.

 

Il y un peu plus de 10 ans j’arrivais à Aix en Provence en provenance de Rouen où j’avais passé 6 ans formidables. Je quittais pleins d’amis mais j’allais m’en faire pleins de nouveaux.  Les premiers blogs de cuisine avaient commencé depuis 2 ans environ. Je faisais la découverte de ce monde virtuel mais tellement attachant. Chaque blog avait sa particularité et sa personnalité. Derrières ces blogs, des personnes avec une volonté de partage. Du coup, j’ai eu envie de me lancer (un peu poussé par Luolan!) et ce fut chose faite le 16 mai 2006 sous ce pseudo qui m’avait déjà tant servi sur les forums.

Ensuite la vie a continué son cours, un déménagement vers Paris en 2008. La vie familiale qui évolue mais le chat est toujours là!

Les pivoines de VéroJ’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de ces personnes virtuelles et j’ai forgé de belles amitiés avec ces ces inconnus rencontrés en ligne.

Pas de nostalgie dans mes propos, juste un petit retour en arrière sur ces 10 ans.

Merci à vous tous d’avoir été là, pour me lire, me rencontrer, me faire rire et partager vos moments.  10 belles années et pourvu que cela dure!

 

boulettes pizza

De la pizza en boule j’ai décidé d’appeler ça des  boulettes pizza! Parfait, simple et rapide pour l’apéritif.

 

A l’occasion d’un atelier avec Croustipâte j’ai découvert leur pain frais prêt à cuire. Une truc très sympa que l’on trouve au rayon frais des grandes surfaces. Ce pain existe en 2 variétés, levain et céréales/multigraines. Il se garde au frigo puis il suffit juste de l’enfourner.

Franchement j’ai trouvé ça bon et pratique! Vous me direz dans un pays où on a une boulangerie à tous les coins de rue ce n’est peut être pas très utile, mais moi j’ai trouvé cela très utile le week end où j’avais la flemme d’aller chercher du pain frais. Et en plus j’avais envie d’essayer une recette « fourre-tout » que j’avais eu le plaisir de voir faire par Sonia Ezgulian. D’où l’idée de ces Boulettes pizza!

Ingrédients pour 8 boules :

  • 1 pain Croustipâte (perso j’ai essayé avec les 2 variétés donc pas de préférence
  • 200 ml de coulis de tomates
  • 125 gr de lardons
  • 1 boule de mozzarella
  • Thym

Faire chauffer le four à 200° avec un lèche frite au fond.

Sortir la pâte à pain du frigo. Partager le pâton en 8 boules. Aplatir une boule et mettre dessus une cuillère de coulis de tomates, quelques lardons et de la mozzarella.

boulettes pizza

Fermer la boule de pâte et poser sur plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. refaire l’opération avec les portions de pâte.

Légèrement saupoudrer de farine chacune des boulettes pizza et mettre au four. Dés que j’ai mis au four je remplis le lèche frite avec de l’eau. Et je laisse cuire 20mn.

boulettes pizza

Comme toute pizza (si on peut appeler cela une pizza), cela peut se décliner en plusieurs variantes et ajouter plein de choses…. J’ai aussi fait une version jambon, tomates séchés et cheddar.

 

C’est chaud et bon, parfait avec une petite salade pour faire un repas impromptu!

 

 

J’ai également utilisé ce pain pour faire un pain Hérisson à ma façon, avec un verre de vin devant le cheminée c’était parfait. Je l’ai fait avec des lardons, du comté et de la mozzarella mais pour une recette plus précise je vous recommande la version de Sophie.

Pain Herisson

Stockholm : un week end prolongé en cette fin de mois de mars quand les jours rallongent et que cela se voit, c’est un bonheur.

Une visite chez la famille à Stockholm et dans l’archipel le week end de Paques, un week end gourmand, affectueux et ensoleillé. Mais que demander de plus ?

Voici quelques photos de ce paradis sur terre, même si le printemps n’est pas encore arrivé et que la campagne est grise, la couleur est dans toutes les maisons. En Suède pour remplacer les fleurs qui ne sont pas encore arrivées on accroche des plumes colorés aux branches.

Stockholm

copyright http://blogg.svt.se/ebba/2011/04/lite-for-tidigt-va/

On trouve des branches déjà décoré sur les marchés ou bien on accroche soi même des plumes sur des branches du jardin.

En même temps les perce neige pointent quand même le bout de leur nez qu’il y ait de la neige où pas!

snodroppar Stockholm

Et certains préfèrent de jolies plumes peu colorés pour décorer leur porte!

Stockholm

Nous avons filé directement dans le cabanon (stuga) de mon oncle et ma tante pour fêter Pâques. Harengs et saumon avec aquavit et bière était au menu comme d’hab! A pâques on décore les oeufs mais dans ma famille on le fait avec des feutres à table avant de manger .

Stockholm

Stockholm

On a bien rigolé et vous remarquerez qu’il faisait un temps magnifique. Nous en avons profité pour manger dehors!

Le cabanon est situé sur une île à 40km de Stockholm vers l’est. Près de Stavsnäs d’où partent beaucoup de bateaux pour les îles et entre autres l’île de Sandhamn. Si vous avez lu les les polars de Viveka Sten, ils se passent tous à Sandhamn!

La vue de la cuisine du cabanon reste pour moi exceptionnelle.

Stockholm

La mer au fond des bois. J’adore. Quand on va se baigner sur les rochers, après 5mn de marche on arrive là :Stockholm

Et puis sur le rocher d’où on saute dans l’eau quand on est courageux!

Stockholm

 

Vu qu’il y avait encore de la glace dans certains coins je peux vous garantir que nous nous sommes pas baignés.

Ensuite notre balade nous a amenés dans le bois au bord d’une plage et là nous avons la confirmation qu’il ne faisait pas bon se baigner!

Stockholm

J’adore les petites maisons qui donnent sur cette plage!

Stockholm

Le long de la balade il y avait d’autres jolis maison! Quand je gagnerai au Loto je m’en achèterais une 🙂

Stockholm

Stockholm

La cabanon "chambre d'amis"

La cabanon « chambre d’amis »

 

Voilà pour les deux premiers jours dans l’archipel, mon paradis à moi! La suite c’est Stockholm.

Stockholm en mars

La suite de notre périple de Stockholm en mars s’est déroulé dans la capitale elle même. Là encore nous avons bien mangé, et nous avons marché des kilomètres.

Cela étant dit Stockholm n’est pas très grand et cela vaut la peine de marcher pour apprécier. Nous avons été faire un tour au musée Photographique (Fotografiska) situé sur Södermalm, avec de très belles expos. Deux d’entre elles ont particulièrement attiré mon attention. la première de Erik Johansson : « Imagine : create reality ». Elle était programmé jusqu’au 10 avril…

Stockholm en mars

Erik Johansson Imagine

Stockholm en mars

Erik Johansson Imagine

 

Ces photos sont des copies d’écran du site du musée!

La deuxième expo s’appelle Ikoner et les créateurs expliquent  « Nous croyons en le droit de chacun de trouver et prendre sa place dans la société ».

La vidéo est en Suédois mais les images montrent bien l’idée que chacun peut être beau, de faire un lien entre l’histoire, les contes de fées ou autres personnages reconnaissables. Cette exposition comprend 21 portraits intitulés la Diva, la star de cinéma, le super héro, la sainte, les amoureux, le roi, la première ministre…. Je vous mets juste un exemple mais allez regarder ces portraits. Ils sont magnifiques. Cette expo a démarré le 21 mars lors de la journée de Downs (21 pour le chromosome 21) et continue jusqu’au 5 juin.

Stockholm en mars

 

Sinon Stockholm quand il fait beau c’est le paradis! Et d’ailleurs les gens se précipitent dehors pour prendre un brin de soleil. Les terrasses des cafés sont bondés et les parcs aussi.

Soleil a stockholm

A Gamla Stan (vieille ville) on trouve de jolies ruelles et de magnifiques portesStockholm porte

Stockholm porte

Stockholm Gamla Stan

Stockholm Gamla Stan

Une de mes vues préférées de Stockholm même si les grues ne sont pas du plus joli effet!

Dans une boutique j’ai eu le plaisir de voir cette déco, vous comprendrez qu’elle ai attiré mon oeil :

Stockholm pivoine

 

Et si je retournais à Stockholm cet été…..

tarte aux poireaux

Voici la recette de la tarte aux poireaux que j’ai fait après le salon de l’agriculture et l’émission à laquelle j’ai participé sur le stand du Gnis.

Une émission très sympa, c’est fou comme 15 minutes passent vite en bonne compagnie. Sur le plateau il y avait Martine Gérardin du magazine Rustica l’hebdomadaire du jardinage, Guillaume Bapst de ANDES Epiceries Solidaires (une association pour l’aide alimentaire français, en soutenant le développement des , structures qui proposent en libre-service des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité, contre une participation financière de 10 à 30% du prix usuel.) et Sylvain Legrand Agriculteur et président AOP poireau de France.

En 15 mn nous avons eu le temps de parler de la soupe de poireaux préparé par ANDES et commercialisé entre autres chez Monoprix, sur comment cultiver des poireaux dans son jardin, et la production de poireaux en France pendant que moi je faisais revenir ma fondue de poireaux

Je vous invite à regarder cette émission pour en savoir plus :

Ze Cookin’ Girl : Un amour de poireau ! from POWERBOOST on Vimeo.

 

Du coup, j’ai voulu faire une tarte aux poireaux. Déjà que je mets des poireaux partout mais je n’avais jamais fait une tarte / quiche avant. Allez savoir pourquoi….

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 rouleau de pâte brisée ou bien une pâte à tarte minute
  • 2 poireaux moyens
  • 4 oeufs
  • 125gr de lardons
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 200 ml de lait frais
  • 50gr de fromage râpé
  • sel

Mettre le four à chauffer à 180°C

Étaler la pâte à tarte dans un moule préalablement beurré ou bien en utilisant une feuille de papier sulfurisée.

Laver et couper les poireaux en tranches fines (mais pas extrêmement fine, environ 7mm). Les éparpiller sur le fond de tarte, ajouter les lardons par dessous et saupoudrer de fromage râpé.

Dans un bol mélanger les 4 oeufs, la crème et le sel. Saler avec précaution si vous avez utilisé des lardons déjà salés. Mélanger le tout et verser l’appareil sur le fond de tarte.

Mettre au four pour 45mn environ.

Servir chaud, tiède ou froid comme vous le souhaitez.

tarte aux poireaux

Et si vous voulez voir les vidéos de mes petits camarades qui ont parlé de navets, échalotes, radis, laitue, endives, blettes, ail et choux vous pouvez aller voir l’ensemble des vidéos  sur Vimeo ou bien trouver les liens vers leurs recettes sur Moments #DiversitéLégumes

Et enfin si vous cherchez d’autres recettes à base de poireaux, sur ce blog vous trouverez une soupe de poireaux pommes de terre au fromage bleu, un risotto de poireaux au Noilly Prat, une tourte au poulet et poireaux ….

Ou encore des poireaux rôtis au four chez Birgit ou bien des Okonomiyaki  aux poireaux chez Pépites de noisettes

 

Fondue de poireaux aux oranges

Une fondue de poireaux aux oranges pour le Salon de l’agriculture qui ouvre ses portes ce samedi 27 février jusqu’au 6 mars à la Porte de Versailles.

Je vais aller parler de poireaux sur le plateau télé du Groupement National Interprofessionnel des Semences le mardi 1er mars à 15h. En fait je vais aller parler de comment cuisiner le poireau avec divers experts de ces légumes. Et pour cela je vais préparer une recette de fondue de poireaux aux oranges. La fondue de poireaux est un grand classique à la maison. Souvent en accompagnement de poisson ou de fruits de mer. Ici je l’ai « twisté » avec de l’orange pour ajouter une touche de douceur.

 

Ingrédient pour 4 :

  • 2 grand poireaux
  • 1 orange (zeste + jus)
  • 30 gr de beurre
  • Sel et poivre

Laver les poireaux et enlever les premières feuilles. Couper le bout avec les racines et la partie la plus verte (qui pourra servir pour assaisonner un bouillon par exemple). Pour couper le poireau en lamelles très fines, utilisez une mandoline ou un couteau. Coupez les poireaux en tronçons puis coupez les en deux. Coupez chacune des ces moities en lamelles très fines.

Prélever le zeste d’une orange lavée et presser le jus.

Dans une poêle faites chauffer le beurre, juste pour le faire fondre. Ajouter les poireaux émincés et laisser cuire quelques minutes en remuant. Ajouter le jus d’oranges, couvrir la poêle et laisser cuire encore 5mn. Ajouter la moitié du zeste, saler et poivrer et mélanger.

Servir avec l’autre moitié du zeste en décoration.

 

 

Et vous comment vous « twistez » votre fondue aux poireaux?

 

D’autres recettes avec ce légume que j’affectionne particulièrement!

Tourte au poulet et poireaux

Dos de cabillaud et son irrésistible sauce (aux poireaux…)

Risotto aux poireaux et Noilly Prat

 

Pour info : La vidéo ci dessous sera en ligne en directe pour chacune des émissions consacré aux légumes. Rendez vous le 1 mars à 15h……

Article partenaire