En Slovénie, à Bled très exactement, ils font un gâteau à la crème qui s’appelle en anglais Bled Cream cake ou en Slovène kremšnita ce qui pourrait se traduire par tranche de crème.

C’est la spécialité de Bled cette ville posé au bord d’un lac magnifique. Elle a été inventé par un chef local Ištvan Lukačević en 1953 dans le restaurant du Park hôtel. Chaque année 500.000 de ces gâteaux sont produits à Bled.

L’histoire local veut que manger un de ces gâteaux équivaut à faire un tour du lac de Bled à pied. Pas trop terrible à faire quand même, le lac fait 6km. Nous avons donc mangé ce gâteau au Grand Hotel Toplice de Bled mais nous n’avons pas fait le tour du lac 🙂 juste une balade en gondole. Franchement je me suis régalée et du coup je vous propose la recette originale.

 

Ingrédients 

  • 300 gr de pâte feuilleté
  • 200 ml de crème fouetté
  • 3 œufs
  • 120gr de sucre
  • 1/2 paquet de sucre vanillée
  • 550ml de lait entier
  • 75gr de farine
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 50gr de sucre glace

Séparer les jaune d’œufs des blancs. Monter les blancs avec la moitié du sucre et le sucre vanillée. Quand les blancs sont mousseux (mais pas encore fermes), verser 50ml de  lait et la farine en les ajoutant petit à petit chacun son tour tout en mélangeant.

Faire bouillir le reste du lait, et le laisser refroidir un peu. Ajouter un peu de ce lait au jaunes d’œufs puis incorporer les jaunes d’œufs dans la casserole de lait tiède en remuant constamment à feu doux pour obtenir une crème ferme.

Continuer de monter le mélange de blancs d’œufs jusqu’à ce qu’ils soient fermes. Puis les incorporer dans le mélange lait et œufs qui doit être très chaud à l’aide d’une spatule en faisant des mouvements de bas vers le haut.

Ajouter le rhum et continuer de mélanger. Réserver et laisser refroidir.

Étaler la pâte feuilleté en deux plaques rectangulaires et les faire cuire au four à 180° pendant environ 10mn pour qu’elles aient pris de la couleur mais pas trop. Sortir les plaques du four et laisser refroidir.

Quand la pâte feuilleté est à température ambiante, Prendre une première plaque et la poser sur un plat suffisamment grand. Etaler par dessus la crème aux oeufs en une couche assez épaisse : environ 4 cm. Ajouter par dessus une couche de crème chantilly, environ 2cm puis couvrir avec la deuxième plaque de pâte feuilleté. Mettre au congélateur pendant environ 1 heure puis couper en carrés de 7cmx7cm et saupoudrer de sucre glace.

Bon appétit et n’oubliez pas de faire le tour du lac après …..

 

Slovenie Bled

pâtes au saumon

Une recette de pâtes au saumon. Cela change des pâtes au beurre surtout quand le saumon est bon! Et c’est tellement facile à faire

Un saumon de chez Dom Petroff mais, un peu particulier. C’est un saumon à la betterave, donc tout coloré et je dirais même magnifique. Au gout on sent bien le petit coté sucré de la betterave mais pas du tout le coté terreux qui peut gêner certaines personnes. C’est un coeur de saumon donc ce que je préfère. On peut les couper en tranches épaisses ou en dés. Et moi je préfère ça que du saumon en tranches fines…

Les produits de la gamme Dom Petroff se trouvent en grande surface (je les trouve chez Monop) . Je vous recommande aussi leur Tarama qui a disparu a une vitesse record pendant que je préparais les pâtes.

 

Ingrédients pour 3 :

  • Des pâtes en quantité suffisante, nous avons utilisé des Farfalle multicolores
  • 1 paquet de saumon de 150 gr
  • 3 bonnes cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • sel et poivre moulu

Faire cuire les pâtes dans de l’eau salé bouillante. Pendant ce temps couper le saumon en morceaux à votre guise. Mettre la crème fraîche dans un bol et ajouter le saumon, le sel et le poivre.

Quand les pâtes sont cuites, les égoutter et les verser dans le bol. Mélanger et servir vite.

 

Servir avec du parmesan fraîchement râpé.

Bon, comme recette ce n’est vraiment pas compliqué mais cela dépanne les soirs où on ne sait pas quoi faire. On retrouve dans ce cas ci le goût léger de la betterave. C’est vraiment très bon.

Au sujet de Dom Petroff, c’est une maison Française qui produit également du caviar. Et Mathieu sur le blog de Dom Petroff vous explique tout un tas de choses intéressantes sur le caviar. Il démystifie un peu ce produit et donne des conseils.

Soupe de poulet cremeuse

Les frimas arrivent et la soupe s’impose. Une soupe de poulet crémeuse pour la sensation de réconfort que cela donne.

En fait en ce moment je lis des polars qui souvent ont un rapport avec la cuisine et régulièrement les héroïnes se font une soupe de poulet dans leur « Crock pot ». Un appareil de cuisson lente. Dans les livres elles lancent ça le matin et quand elles revienennt le soir, l’appareil est mode maintien au chaud et elles mangent. Ma version est plus rapide et je suis allée chercher des infos sur le site de la BBC et de leur program Good Food (un program que j’adorais regarder quand j’avais la BBC…)

 

Ingrédients pour 4 :

  • 4 cuisses de poulet
  • 1 lichette de beurre
  • 2 carottes
  • 1 branche de céleri
  • 1 poireau
  • 1 oignon
  • 150ml de vin blanc
  •  quantité suffisante de bouillon à partir d’un sachet Ariaké volaille (ou bien un bouillon cube si vous préferez)
  • 1 feuille de laurier
  • 2 branches de thym
  • 20gr de farine
  • 150ml de crème fraîche

Faire revenir les cuisses de poulet dans une casserole avec le beurre. Faire dorer la viande sur tous les cotés quelques minutes.

Pendant ce temps faire bouillir de l’eau pour le bouillon et laisser le sachet Ariaké infuser. Nettoyer et éplucher les légumes. Couper les légumes en rondelles (carottes et poireau), en tronçons pour le céleri et les l’oignon émincé.

Quand le poulet est grillé, augmenter la température du feu et ajouter le vin. Laisser évaporer l’alcool quelques instants. Ajouter tous les légumes et les herbes et recouvrir du bouillon. On peut à ce moment ajouter du poivre si on le souhaite.

Laisser cuire environ 45mn en couvrant la casserole. Puis laisser refroidir le mélange une dizaine de minutes pour ne pas vous brûler en décortiquant le poulet. Remettre le poulet décortiqué et coupé en petits morceaux dans la casserole.

 

Dans la recette Anglaise, il ne remettent pas tout le poulet, juste les 2/3 puis ils mixent la soupe, en enlevant les herbes et rajoutent le dernier tiers de poulet au moment de servir. Mais je préfère cette soupe avec des morceaux.

Donc retirer les herbes de la casserole.

Dans un bol mélanger la farine et la crème, ajouter une louche de bouillon chaud et mélanger. Je rajoute suffisamment de bouillon pour que la crème et la farine soient bien mélangés. Verser ce mélange dans la casserole et remettre à chauffer à feu doux en mélangeant régulièrement. La soupe doit s’épaissir.

Servir avec du sel et du poivre, et bon app!

 

Soupe de poulet cremeuse

Et vous la soupe de poulet, vous la faite crémeuse, avec des vermicelles ou bien…..?

ragoût de saucisses

Ce ragoût de saucisses devait âtre un rougail de saucisses au départ. Une recette que j’ai pas mal vu traîner sur Internet ces derniers temps.

En me promenant chez Marks and Spencer j’ai d’abord vu du piment Chipotle, puis j’ai vu des petites saucisses qui m’ont donné envie de faire un rougail de saucisses pendant le week-end. J’ai fait un tour sur le web et les différentes recettes ne parlaient que de saucisses fumées. J’ai donc changé de plan et mon rougail est devenu un ragoût. La différence à part les saucisses est  moins d’épices (ni safran ou curcuma) mais quand même du piment!

ragoût de saucisses

Ingrédients  pour 3 (dont 2 affamés)

  • 6 saucisses de Gloucester
  • 1 boite de pulpe de tomates
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du thym
  • 1 grosse pincée de piment Chipotle
  • 1 poignée de tomates cerises du balcon qui commençaient à être trop mûrs…

Faire chauffer une casserole sur le feu avec la moitié d’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, mettre les saucisses à griller et baisser le feu pour qu’elles prennent de la couleur de tous les cotés tout en cuisnant pendant 10mn.

Pendant ce temps émincer l’oignon épluché. Éplucher les gousses d’ail, retirer le germe et appuyer sur les demi gousses avec un couteau pour les écraser.

Quand les saucisses sont presque cuites, les sortir et réserver. Mettre l’autre moitié de la cuillère d’huile et ajouter les oignons et les gousses d’ail. Laisser cuire doucement sans trop colorer.

Ajouter la boite de pulpe de tomates et les tomates cerises si vous en avez, le thym et le piment.

Couper les saucisses en trois morceaux et les ajouter au mélange. Couvrir et laisser cuire environ 30mn.

Pour la déco j’ai juste ajouté des ciboules coupés en tranches.

 

Vous remarquerez que je n’ai pas mis de sel dans les ingrédients. En fait j’ai oublié d’en mettre et au final ce n’était pas nécessaire.

Pour le piment : il est relativement fort du moins à mon goût. J’ai voulu en mettre une cuillère à café, mais finalement c’était une pincée, un grosse pincée. J’ai voulu la peser mais ma balance n’a même pas voulu atteindre les 1g avec ce que j’avais mis. Et au résultat c’était agréablement piquant. Un piquant qui vient après, pas un feu à la première bouchée.

Nous l’avons servi avec du riz blanc pour un déjeuner parfumé.

Et vous vous le faites comment le rougail de saucisses ou bien votre ragoût de saucisses ?

Rôti de boeuf

Un rôti de boeuf sans four pour cause de panne de four. D’ailleurs ce n’est plus une panne mais un décès totale.

Il m’a lâché la semaine dernière en faisant le poulet rôti du dimanche. Au bout de 3/4 d’heure dans le four le plat n’était toujours pas chaud. Drame, horreur et malédiction. Comment on fait-on sans four? D’ailleurs je ne m’y fait pas et en faisant les courses je l’oublie. D’où ce rôti de bœuf de 1,7kg pour le déjeuner. Damned, il va falloir le passer à la cocotte en fonte et essayer de ne pas se planter sur la température et la durée de la cuisson.

 

Ingrédients :

  • 1 rôti de boeuf de 1,7kg
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 demi bottes d’oignons rouges
  • 3 gousses d’ail
  • 1 branche de thym

 

Mettre la cocotte à chauffer sur le feu avec la cuillère à soupe d’huile. Faire chauffer au maximum (ou presque). Faire revenir le rôti sur toutes les faces. Ajouter les oignons lavées et épluchés ainsi que les gousses d’ail et la branche de thym. Couvrir et laisser cuire en baissant le feu (sur mon feu qui va de 1 à 12, je l’ai mis à 6). Selon la taille de votre rôti, forcément le temps de cuisson va changer. En général on compte 1/2 heure par kilos. Du coup j’ai compté 3/4 d’heures. C’était un chouïlla de trop. Il était encore rosé mais pas rouge à l’intérieur.

Par contre à la différence du rôti au four j’ai pu déglacer les jus et cela a fait une belle sauce pour accompagner avec sa purée de pommes de terre.

Et vous, vous le faites comment votre rôti ? Et surtout vous fates comment sans four ? Je suis preneuse de recettes!

 

PS : maintenant je n’ai plus qu’à croiser les doigts pour que les plaques ne me lâchent pas sachant que mon four est en fait une cuisinière…. Et à me trouver une nouvelle cuisinière ou bien four + plaques

 

PS 2 J’ai presque l’impression que Ptit’Bob est plus embêté que moi par l’absence de four vu la tête qu’il a fait quand je lui ai annoncé la nouvelle. « Et mes gâteaux alors? » a-til exclamé!

Kronans kaka

Le Kronans Kaka se traduit par gâteau de la couronne. C’est un gâteau sucré avec de la pomme de terre et des amandes.

 

C’est un gâteau que me faisait ma grand-mère et que aujourd’hui ma mère nous fait régulièrement. Les enfants adorent. Du coup j’ai emprunté à ma mère son livre : Enkel Fest Mat & form (La plats de fête et la service facile). Dans son livre il y a même les papiers qu’elle a découpé pour faire les dessins au sucre de glace… J’adore.

Du coup je n’avais jamais essayé de le faire moi même mais comme cet après midi je vais le faire à La Grande Epicerie dans le cadre de Bac Sucré, j’ai testé une version avec des minis gâteaux (j’aime bien les minis gâteaux…..) pour une cuisson rapide et un partage facile.

Ingrédients :

  • 100gr de beurre
  • 250gr de sucre en poudre
  • 4 oeufs
  • 150gr d’amandes en poudre
  • 200gr de pommes de terre cuites

Pour la crème au citron :

  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 c. à s. de sucre
  • Le jus et le zeste d’un demi-citron
  • 20 cl de crème fleurette

Faire chauffer le four à 175 degréesMélanger le sucre et le beurre pour le faire blanchir. A jouter un jaune d’oeufs à la fois en ménageant. Ensuite on ajoute la poudre d’amandes et les pommes de terre écrasés. Monter les blancs d’oeufs en neige ferme et les ajouter délicatement au mélange précédent.

Mettre le mélange dans un moule beurré ou bien dans les empreintes d’un moule en silicone.

Mettre au four pour 50mn si vous utilisez un grand moule et entre 15 à 20 mn si vous utilisez des empreintes plus petites. Laisser refroidir avant de faire des dessins dessus avec du sucre glace.

Ou bien servez le avec une chantilly au citron…

Mélanger les jaunes d’oeufs avec le zeste de citron et le sucre pour faire blanchir le mélange. Faire monter la crème en chantilly et l’incorporer dans le ménage précédent délicatement. Servir avec le gâteau!

 

Pour la photo ci-dessous, il a fallu que je me précipite. J’ai sorti les gâteaux du four, je me suis retourné et les enfants sont passés par là. Pas le temps de faire une chantilly et juste 3 malheureux gâteaux qui restaient….

Kronans kaka

 

Avec cette mode du sans (sans sucre, sans gluten, sans je ne sais quoi) pour une fois j’ai fais un gâteau sans gluten… Cela ne se reproduira pas très souvent je pense….

 

Donc rendez vous cette après midi de 16h à 18h pour faire des Suédoiseries à La Grande Epicerie, au 1er étage Espace La Cornue.

Soupe de concombres

La semaine dernière j’ai participé à un atelier Tomates et concombres organisé par les producteurs des tomates et concombres de nos régions. J’ai été époustouflé par la créativité des blogueuses présentes, du salé du sucré, du chaud et du froid avec le concombre et la tomate.

Soupe de concombres

Cela m’a donné envie de partager avec vous la recette de soupe de concombres de ma belle soeur M…! Un régal de fraîcheur et de parfums, parfait pour cette canicule…

Ingrédients pour 3 personnes

  • 1 concombre
  • 1 yaourt à la grecque
  • 1 demi botte de menthe
  • le jus d’un citron
  • sel et poivre

 

Dans un blender, mettre le concombre coupé en morceaux, ajouter le yaourt, le jus du citron et la menthe rincée et effeuillée. Mixer jusqu’à obtenir la consistance que vous souhaitez. Si vous le souhaitez plus crémeux, vous pouvez ajouter un yaourt. Ajoutez la menthe et redonnez un coup de blender. Salez et poivrez à votre convenance. D’ailleurs je rajouterais si j’en avais du Tabasco vert qui donne un petit coup de peps mais encore faut-il que j’en trouve…

Une soupe de concombres à servir fraîche et au soleil de préférence.

Si vous voulez voir les créations des blogueuses présentes à la soirée je vous invite à voir le Storify qui a été fait suite à la soirée. Avec une mention spéciale pour Mrs Aurelie avec son fabuleux gâteau renversé au concombre, le croustillant de compote crue de Lucie  avec de la rhubarbe, du fenouil et du concombre et les concombre farcie au chorizo et pané de Thierry Cantalblog et de Ingrid de Radis Rose.

 

fete des voisins

Vendredi 29 juin c’est la fête des voisins! Une fête conviviale à laquelle j’adore participer pour rencontrer les gens qui habitent à coté de chez moi mais avec qui je n’ai guère l’occasion d’échanger.

Cette année pour la deuxième fois la SNCF et l’association Voisins Solidaires célèbrent la fête des voisins à bord du TGV. L’occasion de discuter avec ses voisins à bord du train même si cela reste éphémère cela rend le voyage plus agréable. Et comment engager la conversation? En proposant des gâteaux bien sur. Des gâteaux faciles à transporter, qui ne font pas trop de miettes et qui sont facile à manger sans assiette ou couverts.

FETE DES VOISINS

Pour cela je vous propose mes mini Carrot cakes que je fais toujours sans glaçage d’autant que dans le cas présent le glaçage va être de trop je pense. Une recette toute simple avec pleins d’épices dedans et qui surprennent toujours quand on explique que la jolie couleur vient des carottes.

 

Ingrédients :

  • 280 gr de farine
  • 150 gr de sucre
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 25 cl d’huile de tournesol
  • 280 gr de carottes râpées
  • 4 oeufs
  • 1 cuillère à soupe de miel ou bien de melasse de type Black Treacle
  • 3 cuillères à café de Kawa* (ou bien 1 cuillère à café de cardamone, 1 cuillère à café de cannelle, 1 cuillère à café de gingembre)

 

Faire chauffer le four à 190°. Râpez les carottes pour arriver à 280 gr et réservez les.

Dans un grand saladier, mélangez la farine, la levure et le sucre. Ajoutez l’huile, le miel, (ou bien la mélasse) et les épices . Mélangez bien. Ajouter les carottes râpées, mélanger de nouveau, puis les oeufs un par un en mélangeant bien à chaque ajout. Versez dans un moule en silicone avec des petites empreintes. J’ai utilisé un moule qui permet de faire une bouchée de chaque gâteau. Selon la taille des empreintes la cuisson va varier. Pour moi c’était 15mn de cuisson. Pour un grand moule c’est environ 45mn. Les gâteaux doivent avoir bien gonflé et être ferme au toucher. Une lame de couteau enfoncée au centre du gâteau doit ressortir sèche, ou bien une pique d’apéritif dans ce cas.

fete des voisins

Le 29 juin je serais dans le TGV pour partager ces mini Carrot Cake avec mes voisins. Et pour aider au transport j’ai reçu ces jolis choses :

Fete des voisins

Si vous aussi vous souhaitez recevoir ce panier, le moule en forme de train ainsi que cette boite pour transporter vos merveilles, je vous propose un jeu.

  • Dites moi dans les commentaires quel type de gâteaux vous proposeriez à vos voisins de train,
  • profitez en pour indiquer que vous « likez » la page AnnikaPanika sur Facebook.
  • Tout cela avant le 27 mai à minuit.

Un gagnant sera tiré au sort et recevra ce lot par la poste. (Jeu réservé à la France métropolitaine).

 

* Remarque sur le Kawa : c’est un mélange d’épices que j’ai trouvé chez Roellinger avec de la cannelle, de la cardamone, du gingembre et du poivre. A déguster dans son café mais parfait pour ces gâteaux aussi.

 

Edit : Merci à tous d’avoir participé. Le sort à désigné le commentaire numéro 1

random SNCF

Donc Sabine, bravo. Merci de m’envoyer vos coordonnées postales pour que je vous fasse envoyer le lot.

Re edit : Sabine m’ayant indiqué qu’elle avait gagné le lot sur un autre blog, j’ai refais un tirage au sort. Et cette fois c’est Miss-Green qui a gagné.

random SNCF

A votre tour Miss-Green de m’envoyer vos coordonnées. Bravo

köttbulle

Les Köttbulle ou boulettes de viande suédoises sont traditionnellement un plat d’enfants. C’est ce que mangent les enfants Suédois à la cantine.

Ce que l’on trouve chez Ikea au self ou bien dans la boutique. En fait comme toutes les boulettes c’est un plat facile à faire, servi habituellement avec de la purée de pommes de terre, de la confiture d’airelles, une sauce brune que je préfère éviter et un verre de lait (ou de bière pour les plus grands).

 

Miss Bobette m’a fait remarquer que malgré que j’en parle sur mon blog à l’occasion d’un tournage pour Cuisine TV avec Sarah Lelouch je n’ai jamais mis le recette…

Alors voilà…

Ingrédients :

  • 600gr de viande haché (ou bien 400gr et 200gr de chair à saucisses)
  • 1 dl (environ 100g) de chapelure
  • 200ml de lait
  • 1 jaune d’oeuf
  • Sel
  • Poivre
  • 2 oignons hachés
  • 1 cuillère à soupe d’huile

Mélanger la chapelure avec le lait pour la faire gonfler. Écraser la viande dans un saladier avec une fourchette, ajouter les oignons hachés, la chapelure mélangé au lait et le jaune d’œuf.

Avec une cuillère à soupe prendre un peu du mélange et former des boulettes.

Mettre de l’huile à  chauffer dans une poêle et faire cuire les boulettes pendant 8 à 10mn. D’abord à feu fort pour les faire griller puis à feu doux. Remuer la poele de temps en temps pour les faire rouler.

Servir avec une purée de pommes de terre et de la confiture d’airelles. Pour notre part, c’est souvent du lait que nous buvons avec ou bien de la bière.

kottbulle

 

Mais pas de confiture d’airelles sur cette photo, totalement oublié d’en acheter chez Ikea lorsque nous y étions.

 

Mandelmusslor

Les Mandelmusslor sont des tartelettes aux amandes servis à Noël traditionnellement. Mais ils se sont rappelés à mon bon souvenir lors du dernier Omnivore à Paris quand Peter Nilson les as servis en version  salé avec des endives confites.

La version sucrée se sert en principe avec avec de la confiture et de la Chantilly. Comme c’est le printemps, j’ai voulu les servir avec des fruits rouges que nous commençons à trouver sur les étals.

Pour la Chantilly je suis partie dans le grand luxe et j’ai testé la crème de la Maison Chantilly. Environ 8€ à la Grande Épicerie. Un peu cher mais très très bon.

En principe les tartelettes  se font cuire dans des petits moules en métal que l’on beurre et farine avant de mettre la pâte. Ils ressemblent à ça:

Mandelmusslor Moules

N’ayant pas ces moules je suis parti à la recherche d’une photo et je l’ai trouvé chez T as in nutmeg. Du coup pour ma part je me suis servi d’une plaque en silicone avec des petites empreintes rondes.

 

Ingrédients Mandelmusslor

  • 50 gr d’amandes en poudre ou 50 gr d’amandes douces
  • 4 gouttes d’amandes amères ou bien 2 amandes amères
  • 150 gr de beurre à température ambiante
  • 50 gr de sucre en poudre
  • 1 œuf
  • 180 gr de farine

Chantilly pour un siphon de 0,5l 

  • 50 cl de crème fleurette (fraîche et au lait entier pour ma part)
  • 1 bâton de vanille
  • 50 gr de sucre

Si vous avez pris des amandes entières, commencez par les moudre. Pour ma part j’ai pris de la poudre…

Mélanger le beurre et le sucre, ajouter l’œuf et mélanger de nouveau. Ajouter les amandes et la farine. Mélanger de nouveau mais rapidement pour former une boule. Laisser reposer au frigo pendant une heure minimum ou même carrément la nuit.

Faire chauffer le four à 120°.

Avec la boule former un rouleau et couper en petits morceaux. A vous de voir la taille selon vos moules. Aplatissez vos morceaux et mettez les dans les moules (beurré et fariné si vous utilisez des moules en métal).

Mettre au four pendant environ 12mn. Sortir les tartelettes et les laisser refroidir puis sortez les délicatement des moules ou bien es empreintes.

Ces tartelettes peuvent se garder quelques jours dans une boite en métal.

Pour la Chantilly, faire chauffer à feu très doux la crème avec la bâton de vanille que vous aurez ouvert et sorti les graines. Ajouter le sucre. Quand la crème commence à chauffer, éteindre la plaque. Pour laisser infuser la vanille et par la même occasion laisser refroidir la crème.

Mettre la crème dans le siphon en la filtrant à travers une passoire à trous très fin pour ne mettre que la crème dans le siphon. La moindre petite « miette » peut bloquer le siphon. Bien vérifier que le joint en caoutchouc soit en place. Fermer le siphon, mettre la cartouche (ou les deux cartouches dans mon cas). Mettre au frais pour que le siphon soit vraiment froid au toucher et servir … délicatement.

Pour ma part je les ai mangé avec des fraises et et des framboises…. (La chantilly aurait pu être un peu plus froide vue l’apparence sur les photos. Quand j’ai fait goûter la marmaille plus tard c’était nettement mieux…)

Mandelmusslor

 

Mandelmusslor

 

Et vous vous les mangeriez avec quoi?

Petits choux

Faire des petits choux n’a rien de difficile. Que ce soit pour des chouquettes ou bien pour les remplir de quelque chose.

Cela étant dit on peut se simplifier la vie. Et je dois dire qu’avec le Cooking Chef et Philippe Urraca c’est encore plus simple que simple.

Philippe Urraca est le Président des Mofs Pâtissiers et surtout une personne charmante. Il a ouvert depuis la fin de l’année dernière une boutique à Paris Profiteroles Chéri que je vous recommande. Par ailleurs il a écrit un livre sur les profiteroles et petits choux divers et variés.

Ce livre existe en 2 versions et j’ai la chance d’avoir celle avec les recettes pour le Cooking Chef.

Donc pour les chouquettes de la marmaille ou bien pour les farcir juste d’une crème chantilly à la vanille voici la recette!

Ingrédients :

  • 50gr d’eau
  • 50gr de lait
  • 1 gr de sel
  • 50gr de beurre
  • 60gr de farine
  • 100gr d’oeufs

 

Mettez le lait, le sel, le beurre (coupés en dés) dans le bol du robot. Réglez la température sur 120° et la vitesse sur 3. Portez à ébullition.

A la première ébullition, mettez le thermostat sur 0 et installez le batteur souple puis ajoutez la farine dans le bol. Réglez la température sur 75] et le minuteur sur 3mn et la vitesse sur 3 pour dessécher la pâte quand la farine aura été incorporé. Sur le Cooking Chef vous pouvez débloquer la sécurité en appuyant sur le bouton P et atteindre la vitesse souhaité.  La préparation doit atteindre les 60°.

Réglez la vitesse sur 2 et la température sur 60° et ajoutez les oeufs en deux fois.

La pâte obtenue doit être lisse et homogène.

Préchauffer le four à 220°

Prendre une poche à douille et mettre la pâte dedans. Selon la taille souhaitez de vos choux utilisez une douille numéro 8 pour des petits et numéro 12 pour des gros. Pour ma part j’ai fait sans douille.

Sur ine plaque allant au four recouvert d’une feuille de papier sulfurisée déposez des boules de pâtes. Mettez la plaque au four et éteignez le four pendant 10mn. Ensuite remettez le four en route sur 170° pour 20 minutes (petits choux) ou 30mn (grands choux). N’ouvrez pas la porte du four avant la fin. Et surtout faites une seule plaque à la fois.

Sortir les choux et les laisser refroidir sur une plaque.

Bien entendu vous pouvez faire tout cela sans robot avec une casserole sur le feu.

Petits choux

Dans cette version j’ai ajouté du sucre avant de les mettre au four et dans une 2eme version j’ai les ais remplis d’une crème chantilly faite au siphon et parfumé avec de la vanille…. Miam

 

Profiterole Chéri  17 rue Debelleyme 75003 Paris tel 01 42 77 90 62

Profiteroles édition Solar 12€90

Dill sill fil

Dill sill fil en Français cela donne aneth, harengs et lait ribot, mais c’est bien plus rigolo en Suédois.

C’est le nom d’un des ateliers que je vais faire dimanche à la 3eme Journée Marmiton à l’Espace Pierre Cardin, l’autre ce sera les Havreflarn ou biscuits à l’avoine et au chocolat. Venez voir comment on fait ces petites choses tellement Suédoises.

Ingrédients:

  • 1 pot de hareng marinés à la moutarde
  • 2 Krisprolls
  • 2 c à soupe de mascarpone
  • 1 c à soupe de moutarde de Meaux
  • 10 dl de filmjölk ou lait Ribot ou meme du Fjord
  • 1g d’agar agar (pas nécessaire avec le Fjord)
  • 1 petit concombre
  • 1 petite betterave
  • quelques branches d’aneth

Sortez les morceaux de harengs du pot et  coupez les en petits morceaux toute en gardant la sauce. Si vous utilisezautre chose que du Fjord, faites chauffer la sauce du pot de hareng avec l’agar agar et réservez.

Mélangez le filmjölk ou Fjord avec la Mascarpone, la moutarde (et la sauce à l’agar agar).

Émiettez les krisprolls et répartissez les dans les verrines. Répartir aussi les morceaux de hareng puis la crème. (Mettre au frais pendant 30 min si vous avez utilisé l’agar agar).

Coupez en tout petits cubes les betteraves et les concombres, réservez.

Au moment de servir, répartissez les betterave ou les concombres dans les verrines et ajoutez quelques brins d’aneth lavés.

 

Dill sill fil

 

C’est frais et c’est printanier et venez donc faire un tour à la Journée Marmiton il y a pleins d’autres choses à découvrir!

Oeuf parfait

Un oeuf parfait c’est quoi? Je pense que chacun a son avis la dessus, mais pour certaines personnes de mon entourage c’est un oeuf cuit a basse température.

Ce qui est amusant dans la blogosphère culinaire, avec ces personnes rencontrées en ligne et donc de manière totalement dematerialisé c’est que dans certains cas quand on se rencontre dans la vraie vie cela donne lieu à des amitiés réelles et profondes.
Et quand on se voit autour d’un repas ou d’un café, on parle de notre sujet préféré : la cuisine. La cuisine et les ingrédients, la cuisine et les recettes, les cuisine et les ustensiles.
On se donne des astuces, des recommandations et on parles des dernières recettes qui nous ont plu. Ma dernière lubie est l’œuf basse température. Pour en avoir goûté à l’Esquisse et chez Tempero et pour en avoir parlé avec Valerie et Anne. Et quand par ailleurs je cause avec Sophie, c’est comme ça que je sers le caviar….

Donc j’ai testé. La manœuvre consiste à faire cuire des œufs à une température constante et pendant un temps très précis. En allant chercher un peu sur Internet ce qui s’en disait, j’ai trouvé des avis divergent. Certains parlent de 63 degrés, ou 64 ou 65. Remarquez, on reste quand même dans le même ordre de grandeur. Pour le temps c’est pareil cela varie mais cela tourne autour de 1 heure.
Dans ce cas précis j’ai suivi l’avis de Valerie : 64 dégrées et 64 minutes pour avoir un blanc cuit mais pas dur et un jaune cuit et coulant.

Oeuf parfait

Il faut également avoir un appareil qui est prévu pour la cuisson basse température comme celui de Louis Tellier dont je vous avais parlé dans cet article et qui permet également la cuisson sous vide. Ou bien un de ces robots chauffants qui permet d’ajuster la température au dégrée près. Et cela tombe très bien c’est exactement ce que fait le Cooking Chef, en fait la température se règle à 2 dégrées près mais c’est parfait pour ce que je veux faire.

J’ai donc laissé mes œufs extra frais à température ambiante avant de me lancer. J’ai fait chauffer l’eau dans la cuve, quand la température a atteint les 64 dégrées, j’ai délicatement plongée mes œufs dans l’eau, mis la minuterie sur 64mn et puis c’est parti. J’ai vaqué à mes occupations dominicales et puis j’ai sorti mes œufs.
On les casse délicatement comme un oeuf cru et il en sort ceci :

Oeuf parfait

J’ai cru comprendre que Valérie en sortait le jaune pour ne servir que ce dernier mais j’ai voulu le blanc et le jaune dans ce cas.
Une lichette de caviar par-dessus et voilà le travail.

Oeuf parfait
Un jaune parfait, un blanc moelleux. Le caviar Neuvic donne cette petite touche en plus et ce goût terre-mer que j’adore.

Après les pommes de terre, voici les lentilles avec de la saucisse de Morteau. En ce moment nous mangeons beaucoup de lentilles. Des vertes, de blondes, avec des saucisses de Toulouse ou bien avec du petit salé.

C’est bon, ça tient chaud et mes ados n’ont plus faim après. Et en plus c’est tellement facile à réchauffer pour Miss Bobette et sa gamelle.

Coté lentilles, je prend ce que je trouve, donc des lentilles vertes ou des blondes. Des bios ou pas.

Ici c’était des lentilles vertes et bios.

Ingrédients pour 5 :

  • 500 gr de lentilles bio
  • 2 carottes
  • 1 échalote

Couper les saucisse de Morteau en tranches fines (environ 1/2cm). Faire chauffer une casserole sans matière grasse et faire revenir les tranches de morteau quelques minutes à feu vif en les tournant. Réserver.  Éplucher l’échalote et l’émincer finement. Éplucher  les carottes et les émincer également finement. Rincer les lentilles et les mettre dans la casserole sans les saucisses, ajouter l’échalote et les carottes. Recouvrir d’eau environ 1cm au dessus des lentilles.

Faire cuire à feu doux. En général je vérifie le niveau de l’eau toutes les 10mn et j’en rajoute si nécessaire. Laisser cuire environ 25mn. Ajouter les saucisses. Mélanger et laisser cuire encore 5mn.

Lentilles morteau

En principe il ne faut pas saler les lentilles avant la fin de la cuisson, vous pouvez les saler en fin de cuisson, si c’est nécessaire.

 

Dans le cas présent, j’ai à peine salé. Pour deux raisons, tout d’abord les saucisses amenaient déjà pas mal de sel et surtout parce que j’ai fait cuire les lentilles avec de l’eau de Vichy Célestins. C’est ma dernière obsession depuis un voyage fait à Vichy ou nous avons entre autres parlé de Vichy Célestins et de la cuisine. C’est une eau riche en bicarbonate (mais pas que) et c’est bien connu que le bicarbonate permet de rendre les légume secs plus digestes. Cela étant dit on peut bien sur mettre du bicarbonate en poudre (ça prend moins de place dans les placards que des bouteilles d’eau). Mais le bicarbonate de l’eau de Vichy permet également de moins saler ses plats. Malgré le fait qu’elle ne soit pas particulièrement salé au goût, les sels minéraux qu’elle contient permettent d’ajouter moins de sel. Et dans ce cas précis, pas de sel ajouté et cla a largement suffit.

Je vais tester avec des haricots blancs….

Et essayer de prendre des photos avec mon appareil et pas mon téléphone…

endives

Une salade d’endives toute simple découverte lors d’un atelier fort instructif sur les endives.

La recette est de Carine Teyssandier qui animait l’atelier. Pleins d’explications sur les endives sur le pourquoi et comment les préparer et surtout toujours avec le sourire.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 4 endives blanches
  • 2 carottes
  • 1 oignon rouge
  • 75 gr de noix de pécan
  • Ciboulette fraîche

Pour la sauce

  • 1 cuillère à café de moutarde (si votre moutarde n’est pas trop forte vous pouvez en mettre une 2eme)
  • 4 cuillères à soupe de yaourt natuer
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olives
  • sel et poivre

Couper les endives en deux, enlever le cœur de l’endive si vous n’aimez pas trop l’amertume. Couper les endives en très fines lamelles dans le sens de la longueur. Peler les carottes, retirer les extrémités et les râper ou les couper en julienne. Peler l’oignon, le couper en tranches très fines. Mettre les légumes au fur et à mesure dans un saladier

Mélanger tous les ingrédients de la sauce, goûtez pour vérifier qu’elle est à votre goût.

Mélanger la sauce aux légumes. Verser par dessus les noix de pécans concassés, préalablement torréfiés sur une plaque au four ou dans une poêle à sec pendant 10mn.

Couper la ciboulette et saupoudrer la salade avec.

endives

Verdict : rapide (très), facile (très) et vraiment délicieux.

 

Dans les choses que j’ai découvert à cet atelier, c’est l’utilisation des endives de type carmine. A manger plutôt crus semblerait-il! Ensuite les Barbucine, variété d’endives que j’ai hâte de tester.

Endives

Sinon vous savez comment l’endive a été découverte?

D’après la légende, c’est un paysan belge qui, au milieu du XIXe siècle, créa sans le vouloir ce produit typique de la culture culinaire ch’ti. Cachant des pieds de chicorée sauvage au fond de sa cave pour payer moins d’impôts, il eut la surprise de découvrir quelques mois plus tard un légume blanc , dense en forme de fusée. L’endive était née. Un bel exemple de sérendipité, cet art d’accueillir les découvertes résultant d’un heureux hasard.

Comme quoi même un légume ça « s’invente »!

Havreflarn au chocolat

Les Havreflarn au chocolat sont des biscuits Suédois que l’on trouve très facilement tout prêts chez mon ami Bleu et Jaune. Mes enfants adorent. Et j’ai pour mission d’en ramener à chaque fois que j’y vais.

En fouillant dans mes livres de cuisine je suis tombé sur un bouquin que m’ont offert mes cousins Suédois quand je me suis rentré en France en 1987 et bien entendu il y a la recette des Havreflarns mais sans chocolat. Toute simple la recette mais j’ai voulu aller regarder sur le net comment les autres les faisait. Et là on tombe sur des différence assez rigolotes. Chez les Suédois vous verrez ci dessous c’est tellement simple que cela en est risible. Sur certains blogs Français on se complique la vie inutilement (à mon avis). Il y a ceux qui mixent les flocons d’avoines pour avoir un grain plus fin et ceux qui laissent reposer la pâte deux heures au frigo avant de mettre au four. Donc je suis revenu à ma recette de base qui ressemble énormément aux recettes que l’on trouve sur les sites Suédois!

Ingrédients : 

  • 50gr de beurre
  • 100gr de flocons d’avoine
  • 1 œuf
  • 120gr de sucre
  • 15gr de farine
  • 4gr de levure chimique

Garniture

  • 150gr de chocolat à 65%

 

Faire chauffer le four à 200°

Faire fondre le beurre et le verser sur les flocons d’avoine.

Faire blanchir le sucre et l’œuf, ajouter le mélange farine-levure puis les flocons d’avoine avec le beurre.

Mettre du papier sulfurisé sur une plaque allant au four. Avec la pâte faire des petits tas et les aplatir légèrement.

Mettre la plaque au four pour 6 à 8mn. Sortir du four et laisser refroidir.

Pendant ce temps faire fondre le chocolat. Quand les biscuits sont refroidis, étaler le chocolat fondu sur l’envers d’un biscuit et coller un deuxième biscuit par-dessus.

Havreflarn au chocolat

Non seulement c’est rapide, mais aussi amusant et très très bon!