Un petit dessert tout frais pour ce beau printemps ensoleillé que nous avons en ce moment. Tout simple sans genoise en dessous, ni pâte à biscuit, juste une mousse de fruits.

C’est une de mes collègues, D. qui m’a parlé de cette recette qu’elle souhaitait tester avec de l’Agar Agar. Mais mon stock était vide et en allant au petit super marché du coin je suis tombé sur un paquet à un prix tellement exorbitant que j’ai abonné et je me suis rabattu sur de la gelatine alimentaire.

 

Ingrédients :

  • 500gr de fraises
  • 200gr de sucre
  • 1/2 citron
  • 6 feuilles de gélatine
  • 500ml de crème fleurette
  • quelques fraises pour la décoration

Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide. Laver et équeuter les fraises. Les passer au mixer avec le sucre et le jus du 1/2 citron.

Mettre les fraises dans une casserole, quand les feuilles de gélatine sont bien ramollis, les égoutter et les presser pour enlever le maximum d’eau. Les mettre avec les fraises et faire chauffer à feu doux en remuant pour bien faire fondre la gélatine.

Laisser refroidir.

Faire monter la crème fleurette en chantilly. Quand le mélange de fraises est refroidi, l’incorporer délicatement à la chantilly.

Mettre dans un moule puis au réfrigérateur pendant au moins 6 heures.

Démouler sur une assiette, mettre les friases pour la déco au dessus ….

 

…. et si vous avez de la chance vous n’aurez pas comme moi une couche de gelée de fraises audessus d’un mélange chantilly-fraises. Mais qu’est que j’ai bien pu louper?

Cela étant dit c’était vraiment très bon donc je ne changerais rien, si ce n’est peut être attendre un peu plus que le mélange de fraises soit encore plus froid….

 

… ou comment se faire une petite douceur pour un goûter de printemps.

La semaine dernière nous avons feté les 14 ans de Ptit’Bob, et cette semaine ce sont les 17 ans de Bobette (Gloups!!!) . Et c’est Ptit’Bob qui nous a fait le gâteau d’anniversaire pendant je préparais ces verrines, largement inspiré de celles ci et de celles ci!

Mais cette fois ci c’était avec un parfum de fleur d’oranger (Merci La Merof pour cette idée) qui me parait aller bien avec ce printemps ensoleillé.

 

Ingrédients pour 8 verrines de taille moyenne (verres à tapas)

  • 250gr de Mascarpone
  • 2 blanc d’oeufs
  • une petite pincée de sel
  • 70gr de sucre
  • 1,5 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
  • Quantité suffisante de fraises coupés en petits morceaux pour faire une petite épaisseur au fond des verrines
  • 1 meringue de taille moyenne

 

Faire monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Pendant ce temps mélanger la mascarpone avec l’eau de fleur d’oranger. Incorporer délicatement les blancs d’oeufs montés dans la mascarpone.

Couper les fraises et les mettre dans les verrines. Émietter une meringue dans les verrines et mettre le mélange mascarpone-blancs en neige par dessus.

Revisitons nos classiques, C’est pas parce que c’est facile et que tout le monde connait…. que justement tout le monde le fait. On en trouve de relativement bonnes aujourd’hui dans les coursives de nos supermarchés préférés mais il n’y a pas de secrets, une crème Anglaise maison, c’est divin.

 

En fait c’est à la suite d’une demande de mon Ptit’ Bob donc on fête les 14 ans en ce moment. Et à l’occasion de cet anniversaire, quelques membres de la famille vont venir prendre le goûter.  Notre gâteau au chocolat fétiche est donc au menu et Ptit’Bob voulait absolument de la crème Anglaise dessus. Et en plus il voulait apprendre à la faire! Donc je me suis exécuté.

 

 

 

Ingrédients pour env 1l de crème:

  • 6 jaunes d’oeufs
  • 100gr de sucre
  • 1 litre de lait
  • 1 gousse de vanille

 

Mettre le lait dans une casserole. Faire une fente dans la longueur de la gousse de la vanille et enlever les petits grains noirs. Les mettre dans le lait. Ajouter également la gousse entière, ce qui est resté de graines se mélangera au lait et on pourra  toujours la retirer. Faire bouillir le lait.

Pendant ce temps, séparer les jaunes des blancs d’oeufs (réserver les blancs pour des meringues ou des macarons!!). Ajouter le sucre et battre le mélange jusqu’à ce qu’il blanchisse. Ajouter le lait bouillant très doucement tout en fouettant le mélange.  Il doit se former une légère écume.

Mettre le mélange dans une nouvelle casserole au bain marie, et laisser chauffer doucement tout en mélangeant de temps en temps. La crème est prête quand l’écume a disparu ou alors quand la crème nappe bien une cuillère.

Verser la crème dans un récipient et laisser refroidir sans couvrir.

 

Bon anniversaire Ptit’ Bob!

Les Semlor sont des petites brioches à la cardamome remplis de pâte d’amande et de crème fouetté, que l’on mange en principe à Mardi Gras. Mais comme pour nos galettes des Rois, il n’y a plus de saisons et on commence à trouver les Semlor dans les pâtisseries dés que Noël est passé.

semlor

 

On appelle ça une Semla ou plusieurs Semlor! Il y a un article si vous voulez en savoir plus ici.

En principe pour les manger on le recouvre de lait chaud! Mais je vais déjà les servir sans lait à mes Sudistes! Et comme la toile est un lieu de rencontres je dédié cet essai à Helena B, croisé par hasard sur FaceBook et grâce à qui je me suis enfin lancé dans les semlor!

 

Ingrédients :

Brioches (semlor)

  • 42gr Levure de boulanger
  • 1 oeuf
  • 100gr de beurre
  • 3dl de lait (300ml de lait ou 30cl)
  • une pincée de sel
  • 1 cuillère à café de Cardamome
  • 1dl de sucre (90gr)
  • Presque 1l de Farine (finalement 8dl m’ont suffit) (en Grammes cela fait entre 560gr et 700gr de farine)

Décoration (!!)

  • 1 oeuf

Farce à base d’amandes

  • 125gr de poudre d’amandes,
  • 1dl de sucre en poudre (90gr)
  • 1dl de lait (100ml ou 1 cl)
  • intérieur des brioches
  • Éventuellement une goutte d’arôme d’amandes amères

Crème fouetté

  • 5dl de crème fraîche liquide (1/2l )
  • 75gr de sucre glace
  • Quelques gouttes d’arôme d’amandes amères

 

Émietter la levure dans un bol. Sortir l’oeuf pour qu’il ne soit pas trop froid.

Faire fondre le beurre dans le lait mais très doucement pour cela atteigne les 37°.  Ajouter un peu de mélange lait-beurre à la levure et mélanger doucement. Ajouter petit à petit le reste du mélange beurre-lait. Ajouter le sel, la cardamome, le sucre et l’oeuf. Ajouter petit à petit la farine et mélanger pour faire une boule de pâte. Laisser la pâte environ 30mn reposer à l’abri des courants d’air dans un endroit un peu chaud ou du moins pas froid. Quelque fois je fais juste chauffer le four quelques instant, j’éteins et je mets la pâte dedans.

Mettre la pâte sur un plan de travail fariné, et travailler la pâte de manière à faire sortir les bulles d’air. Faire 36 petites boules de pâte et les poser sur votre plaque du four. Laisser lever de nouveau 30mn.

Battre un oeuf dans un bol et délicatement avec un pinceau passer l’oeuf battu sur les brioches.

Mettre au four 5 à 7mn à 210°

Laisser refroidir.

Préparer la chantilly, mélanger le sucre, la crème et l’arôme d’amande amère. Si vous utilisez un siphon, filtrer le mélange. Sinon utilisez un batteur.

Couper le chapeau des brioches. Prendre un peu de la mie de chacune. Mélanger la mie avec la poudre d’amandes, le lait et le sucre.  Mettre une cuillère de ce mélange dans chaque brioche. De la crème chantilly et remettre le couvercle.

semlor

Enjoy!

C’est donc l’histoire d’un gâteau qui voyage de blog en blog! J’ai pu y gouter récemment lors de la soirée de 750g pour la galette. Et je dois dire que j’ai été totalement séduite par ce gâteau de Hervé. Par ses macarons aussi mais je ne me suis toujours pas lancé dans leur fabrication! Je me dis que ça viendra mais en attendant j’essayerais de gouter ceux de Hervé aussi souvent que possible. D’ailleurs Hervé organise un concours autour de la journée du Macaron avec tous les détails ici.

Alors ce gâteau a été fait par Hervé, Mercotte, Pascale, Clothilde et le point de départ de ce gâteau est raconté par Clothilde et Pascale.

J’ai repris les ingrédients de Hervé à quelques détails près dont voici sa liste d’ingrédients avec mes modifications.

Ingrédients :

  • 180 grammes de sucre blond de canne (j’ai pris de la cassonade)
  • 200 grammes de pâte d’amandes à 50% (je n’en ai trouvé qu’à 33%)
  • 200 grammes de beurre pommade
  • 240 grammes de yaourts grecs
  • 4 jaunes d’œufs
  • 260 grammes de farine T 45 (je n’avais que de la T65!!)
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à café d’extrait d’amande (pas obligatoire, et d’ailleurs j’ai essayé sans)
  • Sucre glace pour la finition

Faire chauffer le four à 160°.

Mélanger dans un robot,  le sucre et le beurre et  rendre homogène l’ensemble.

Ajouter ensuite la pâte d’amande coupée en petit morceaux, bien mélanger le tout. (Ma pâte d’amande était un peu dure j’aurais mieux fait de la râper)

Ajouter ensuite les œufs,puis les yaourts,puis et l’extrait d’amande : bien mélanger le tout à chaque étape.

Rajouter ensuite la farine et le bicarbonate de soude tamisés et mélanger délicatement à la main.

Mettre au four préalablement chauffé pendant 60 minutes à 160° (ou 40 minutes si vous réalisez des gâteaux en format individuels).

Une fois refroidi(s) disposer sur le dessus du sucre glace pour la finition si vous en avez le temps avant qu’une bande de sauvages se jettent dessus…..

Avec le thé de l’après midi c’est vraiment très bon. Finalement ce n’était pas très grave de mettre des gros morceaux de pâte d’amandes, c’est encore meilleur quand on tombe dessus en mangeant. La prochaine fois j’essayerais avec un peu d’extrait d’amandes et en râpant la pâte.

Est ce qu’il va m’en rester pour le petit déjeuner de demain……

Pour avoir vu des granola ou Muesli (comme nous disons à la maison) fleurir sur tous les blogs je me suis dit que j’allais essayer autre chose que mon porridge de ces derniers temps. Pour une fois que je pourrais avoir un truc pas trop sucré au petit dej…. Alors vous en trouverez partout des recettes mais là je suis partie de celle de Clothilde qui est assez générale et permet de faire les variations que l’on veut! J’ai juste diminué les quantités histoire de pouvoir tester une autre version dans quelque temps…

Ingrédients :

  • 150gr de flocons d’avoine
  • 60gr de noix de pécan
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’agave
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1/2 cuillère à café de cardamome
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 sachet de sucre vanillée
  • 40gr d’airelles séchés
  • 60gr de myrtilles séchés
  • 40gr de raisins de corinthe


Huiler légèrement une plaque allant au four ou un grand plat (dans mon cas). Mélanger dans un bol les flocons d’avoine, le sel, les épices, le sirop d’agave, le sucre vanillé et les noix. Bref tout sauf les fruits secs. 2taler dans la plaque. Et mettre au four à 150° pendant 30mn. Vous pouvez démarrer à four froid, mais bien mélanger toutes les 10mn. Sortir du four et laisser refroidir à l’air libre. Ajouter les fruits secs et stocker dans un bocal pour quelques jours.

Verdict : les amateurs de Muesli de la maison ont adoré! Pas trop sucré et les myrtilles séchées étaient vraiment très bones dans ce mélange. A refaire très vite.

Pour une fois que j’ai un des ces trucs « inutiles » de cuisine contre les quels je peste tout le temps dans le genre sur équipement culinaire, il me manquait l’essentiel! Je m’explique, j’ai bien un petit chalumeau pour brûler les crèmes mais pas de petits pots pour mettre au four! Je ne sais pas où ils sont passés depuis le dernier déménagement!

Depuis ce matin j’ai enfin des petites coupelles qui vont au four et je me lance dans les crèmes brulées, d’abord un mélange lait + crème + fêve Tonka! Et là catastrophe, trop chaud, trop vite, trop je sais quoi! La crème tourne dans le lait! Deuxième essai et re-belote! Pourtant là j’y suis allé doucement!  Est ce que c’est le mélange crème lait? Est ce que c’est la fève Tonka qui fait tourner le mélange? Je change ma tactique et je fais juste chauffer de la crème fleurette avec de la cardamone!  Ouf . Puis ensuite, la crème ne prend pas dans le four, j’ai fini par monter la température et finalement c’est bon!!

Quelle aventure! Et en plus j’ai voulu faire des meringues avec les blancs….. cata de chez cata! Et là aussi il a fallu que je m’y reprenne!

C’est pas mon jour!! Mais je ne sais pas ce qui s’est passé!!! Cela étant dit au final tout le monde était ravi et a dévoré.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 5 jaunes d’œufs
  • 100 gr de sucre
  • 66 cl de crème fleurette
  • 1 cuillère à café de cardamome

Faire chauffer la crème (doucement) avec la cardamome pendant 10mn. Laisser refroidir quelques instants.

Mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.  Ajouter la crème petit à petit aux œufs  tout en mélangeant. Verser dans des bols allant au four et mettre au four à 120° pendant 40mn environ.

Bon la température et le temps ne sont que indicatifs puisque au bout de 40mn j’ai monté la température à 135 et j’ai laissé encore 15mn.

Laisser refroidir et juste avant de servir saupoudrer de sucre par dessus chaque bol et passer le chalumeau. Servir immédiatement!


Bon j’ai fait un mix de différentes recettes mais si vous avez une idée comment je suis partie dans les choux je veux bien que vous me le disiez!!!

Une des recettes que nous avons fait pendant nôtre atelier à 6 mains lors du dernier salon du blog. Les autres recettes que nous avons faites seront sur nos blogs dans les jours qui viennent, chez Birgit, Leonie ou votre serviteur.C’est presque comme un pain d’épices ou en suédois on appelle ça mjuk pepparkaka. Et pour le filmjölk qui nous a a servi de fil conducteur pour toutes nos recettes on peut le remplacer par du lait fermenté ou du lait ribot.

Ingrédients :

  • 100 gr beurre
  • 2 œufs
  • 2 dl sucre en poudre
  • 1,5 dl filmjölk
  • 1,5 cuillère à café de gingembre moulu
  • 0,5 cuillère à café de clous de girofle moulu
  • 2 cuillères à café de cannelle moulue
  • 1 grain de poivre de Jamaïque moulu
  • 1 cuillère à caféde cardamome moulue
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate
  • 3 dl de farine

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir. Beurrer et fariner un moule long. Fouetter les œufs et le sucre jusqu’à ce qu’il devienne blanc et léger de préférence avec un fouet électrique

Ajouter le filmjölk puis les épices et le bicarbonate. Mélanger pour homogénéiser.

Ajouter la farine puis le beurre fondu. Mélanger pour homogénéiser. Mettre le mélange dans un moule et le mettre dans la partie basse du  four à 175° env 45 mn.



Lors du salon nous les avons fait cuire dans des petits moules en silicones pour faire ces petites boules. La cuisson est alors de 15 à 20mn.

… comme chaque année le Christmas cake. Je ne voudrais pas être un oiseau de mauvais augure mais Noël approche. D’ailleurs il suffit de faire un tour dans les grands magasins, les décos et les chocolats sont de sortie. Mais si vous voulez que votre Christmas cake soit prêt pour les premiers gouters de noël en décembre c’est maintenant qu’il faut s’y mettre. C’est en causant avec Pascale Weeks il y a quelques jours que je me suis rendu compte qu’il était temps. C’est grâce à elle que j’ai commencé à le faire ce gâteau. Merci Pascale. Je vous mets le lien vers un autre summum de la gastronomie de Noël en Angleterre, le Christmas Pudding.

Bon il faut pas avoir peur de ce délai. En fait la première étape (macération des fruits) prend 24h. Ensuite on mélange les ingrédients on fait cuire. Puis on laisse le gâteau reposer pendant 3 semaines tout en le « nourissant » de Brandy (cognac, armagnac, Calvados ce que vous voulez). Ensuite on mets la pâte d’amandes et aprés1 jour le glaçage. On attend que le glaçage durcisse un peu (env 24h) et c’est prêt. Quand je vous dis que c’est maintenant qu’il faut commencer.
Cette année j’ai remis des Cranberries et j’ai mis en plus des zestes d’oranges confits du cédrat.

Il y a quelques temps je vous ai proposé une recette de verrine avec des pommes et de la Chantilly. Alors cette fois ci ce sont des pommes avec de la chantilly! Mais quelle différence ? Les parfums bien sur! J’avais fait cuire les pommes avec de la fêve Tonka et j’en avais mis dans la Chantilly. Cette fois j’ai utilisé une de mes associations d’épices préférés : cannelle-cardamome-gingembre.

 


Ingrédients pour 6 :

  • 7à 8 pommes moyennes épluchées et pelées et coupées en quartie
  • 3 cuillère à soupe de sucre1 dl à 2 dl d’eau
  • 1 cuillère à café de cardamome

Faire chauffer l’eau et le sucre ensemble pour faire un sirop. Ajouter les pommes et la cardamone, baisser le feu et laisser cuire 1/4 à feu doux. J’aime bien quand les pommes ne sont pas trop cuites et gardent leur forme.

Chantilly :

  • 50cl de crème fraiche liquide et entière
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de cardamome
  • 1 cuillère à café de gingembre

Décoration :

  • des graines de sésame

 

Faire chauffer à feu très doux la crème avec le lait et la fève pendant 10minutes environ. Éteindre le feu et laisser refroidir. Mettre dans le siphon en le passant par une passoire fine pour enlever tout ce qui pourrait boucher le siphon (ceci est une étape indispensable). Mettre la ou les cartouches de gaz, remuer et laisser au frais couché à plat pendant
quelques heures avant de servir sur les pommes légèrement tiédies.
Parsemer de graines de sésame.


Je dois dire que un des avantages de cette recette est que tout peut être préparé la veille et monté au dernier moment. Cela m’arrange fortement quand j’ai des diners le soir après le boulot.

Ça commence bien comme phrase non? On sent bien que je ne suis pas totalement persuadé. Effectivement le bio à tout prix ce n’est pas ma tasse de thé. Cela étant dit, je n’oblige personne à manger non-bio! Il y a de la place pour tout le monde. Mais soyons honnêtes, le bio à tout prix (tiens je n’ai même pas parlé de l’aspect financier de la chose qui m’horripile) me fatigue terriblement.

En fait, je voulais vous parler de produits bio que j’aime. Pas faire un post sur les excès de la bio-attitude.

Parce que malgré ce que je viens de dire, j’achète des trucs bio. (D’abord je suis une fille alors j’ai le droit de faire le contraire de ce que je viens de dire, nanmého). J’achète mes graines (lin, tournesol, etc) au poids dans une épicerie bio pour la simple raison que c’est moins cher que les petits paquets que je trouve dans mon monop.

Ensuite lors d’un atelier organisé par Bjorg il y a quelques semaines j’ai découvert le sirop d’agave. Et ça ,c’est une vraie découverte tout simplement parce que c’est bon. Je m’en sers dans mon porridge le matin en alternance avec le sirop d’érable.  Miss Bobette mets ça dans ses yaourts nature, et également sur les pancakes. Il semblerait que l’on ne puisse pas s’en servir pour la cuisson mais…. Rectificatif j’ai vu hier chez Bergeou qu’elle le faisait chauffer dans sa recette de Granola!!

 

Il y aussi le lait d’amande qui ressemble à la Horchata et c’est un régal. J’ai essayé de faire du riz au lait avec et c’est vraiment très bon.Je vous évite la recette c’est comme un riz au lait normal. J’ai diminué la quantité de sucre, de 100gr à 50gr!

Bon, soyons clair je ne me suis pas converti au bio,. D’ailleurs ces deux produits n’existent qu’en bio, je crois. Donc….

Et puis lors d’un atelier de cuisine récent organisé par Les Deux Vaches et animé par Lavande j’ai découvert les yaourts de cette même marque ainsi que leur crème dessert Vanille ou Chocolat. C’était peut être bio mais c’était surtout très bon! Surtout la crème au Chocolat et les yaourts à la Myrtille!

Et comme d’hab lors de ces ateliers j’ai encore appris pleins de trucs, d’abord mon fameux lait d’amandes existe en poudre! C’est pas top ça! Et surtout j’ai appris qu’on pouvait faire des milkshake avec des yaourts! Je vous jure, il y en a qui manquent d’imagination! Je ne sais pas pourquoi je n’y avais pas pensé!!

Heureusement que j’ai les copines pour m’apprendre des trucs! Et donc en route pour un milkshake à la banane et aux myrtilles . Et oui, que voulez vous, pour mes loustics un milkshake sans banane ce n’est pas un milkshake

Ingrédients :

  • 3 bananes mures
  • 2 pots de yaourts à la myrtille
  • Quantité suffisante de glace à la vanille (là c’est vraiment à vous de voir).

Mixer le tout dans un blender en commençant par les bananes et le yaourt et enfin la glace. Servir ! Mais qui a parlé d’une recette!

En fait je n’ai pas rajouté de lait, même pas la peine avec le yaourt. Un franc succès avec mes loustics qui adorent cette idée de faire leurs shakes avec des yaourts!

Donc conclusion, je ne suis pas devenue une fan des yaourts au soja (mais pourquoi je vous parle de ça) mais c’est comme pour tout. Il y a de quoi faire pour tout le monde, les pro-bio et les autres. D’ailleurs je vous recommande les blogs suivants qui ont des choses intéressantes à raconter sur le sujet du bio, du manger sain et tutti quanti! Je vous recommande les blogs de Cléa,  de Mamzelle Gwen, et de Karen dont d’ailleurs je vous conseille son dernier livre Chocolat Bio (il est tout petit mais très joliment fait, les photos sont magnifiques et je vais essayer sans trop tarder ses recettes mais peut être avec du chocolat pas bio! Tu m’en voudras pas dis Karen?)

Photo sirop d’agave : http://deladietetique.wordpress.com/2009/08/13/sirop-dagave/

Une re-découverte que le porridge. J’adorais ça quand j’étais petite (surtout quand quelqu’un le faisait pour moi et lavais aussi la casserole), puis j’ai arrêté d’en manger par flemme et je n’ai jamais pensé au micro-ondes.

Alors que c’est tellement simple. A l’hôtel, en plus des muffins, de la salade de fruits, du bacon, des oeufs etc… ils avaient des sachets pré dosés. Il suffisait de rajouter une demi tasse de lait  froid (je faisais ça au pif), le mettre au micro ondes entre 1mn30 et 2mn et c’est prêt. Ensuite on a plus qu’a se bruler en le mangeant ou alors le noyer dans du lait froid et éventuellement rajouter une cuillère de confiture. Comme c’est une version Américaine, les sachets étaient parfumés : à la cannelle ou au maple syrup ou pomme et cannelle ou cannelle et autres épices (il y a juste indiqué « other spices » sans autres explications »). En fait de la cannelle partout sauf avec le maple syrup!!!!

 

Je n’ai pas pu résister et j’ai ramené du porridge de New York, c’est moins fashion que Abercrombie  ou Marc Jacobs mais c’est moins cher et ça cale mieux l’estomac au boulot. Et que dire d’autre que je me régale tous les matins.

 

L’alternative reste quand même les quaker oats normaux! 3 cuillères a soupe dans un bol ajouter de l’eau ou du lait. Mélanger et mettre au micro ondes pendant 2mn. Servir comme plus haut inondé de lait avec des fruits frais,
de la confiture ou du maple syrup. Pour arriver au goût cannelle des sachets de départ, une cuillère à café de cannelle au départ  avant de mélanger fera l’affaire.

J’ai donc investit dans le bon vieux paquet, celui de gauche. Celui de droite c’était pour faire des gâteaux, je l’ai trouvé chez Tang. Et comme j’aime bien les boîtes en métal!!

Et vous vous en mangez au petit déjeuner des flocons d’avoines?

Pendant ces dernières vacances j’ai amené ma petite famille à Stockholm passer quelques jours avec  la partie Suédoise de la famille.

Mon oncle et ma tante ont un petit cabanon (ou stuga) sur une ile dans l’archipel de Stockholm. C’est une ile relié à la terre ferme par un pont donc accessible en voiture. Je vous le précise avant que vous vous mettiez à imaginer une petite ile dans le genre paradis pour nous seuls. Cela étant dit pour moi c’est quand même le paradis sur terre. Pour être plus précise, et pour les connaisseurs cet ile se trouve à coté de Stavsnäs.


Cliquer sur la photo (copie d’écran de google map). Stockholm n’est pas visible et est sur la droite de l’image.

 

Nous avons profité d’être dans le coin pour prendre le bateau à Stavsnäs vers Sandhamn. C’est une ile île à l’extrémité de l’archipel. C’est une dernière ile a être habité avant la pleine mer, d’ou une position stratégique pour les marins. D’ailleurs la KSSS ou Kungliga Svenska Segelsällskapet ou Club de voile royal Suédois s’est installé à Sandhamn. C’est eux qui organisent la course Gotland runt (le tour de Gotland). Les bateaux à quai sont tous plus beaux les uns que les autres.  Avec 110 habitants l’hiver et plusieurs milliers l’été,



C’est très petit mais tellement jolie ! La plus jolie des plages s’appelle Trouville, mais ne me demandez pas pourquoi!


Nous avons passé une journée là bas sur la plage et à admirer les bateaux. L’eau était glacé et seuls les enfants se sont baignés. Comme d’habitude, les cousins étaient extrêmement organisés pour le picnic. Ils avaient tout prévu pour le salé et nous devions nous arrêter à la boulangerie pour acheter des gâteaux pour le café. Et donc j’ai gouté pour la première fois aux bullar de Sandhamn : des brioches à la cardamone et aux raisins. Une fois mon four retrouvé à la maison je me suis lancé dans la fabrication de ces merveilles. Cela n’a pas tout à fait le même gout que mangé sur le port en regardant les voiliers avec une tasse de café chaud mais ça reste très bon.

Ingrédients pour 12 bullar :

 

  • 80gr de beurre
  • 400gr de farine
  • 25gr de levure (ou un sachet de levure de boulanger sèche)
  • 3/4 dl de sucre
  • 250ml de lait
  • 1 cuillère à café de cardamome moulu
  • 50gr  raisins

Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter le lait et la cardamone. Laisser chauffer un instant puis éteindre sous la casserole et laisser tiédir à 37° à peu près. Cela permet à la cardamone d’infuser le lait et surtout le mélange ne doit pas être trop chaud pour la levure. Verser de l’eau chaude sur les raisins secs pour les faire gonfler. Émietter la levure de boulanger dans un bol et ajouter un peu du lait tiède pour mélanger. Ajouter le reste du lait, le sucre, puis la farine petit à petit en mélangeant. Quand le mélange se détache des bords ajouter les raisins égouttés.

 

Laisser la pâte lever 40mn sous un torchon humide à l’abri des courants d’air.

Mettre de la farine sur un plan de travail et pétrir la pâte quelques minutes. Diviser la pâte en autant de petits pains (bullar) que vous souhaitez (environ 12 pour moi). Poser les sur une plaque allant au four, recouvrir d’un torchon humide, et laisser de nouveau lever environ 30mn à l’abri des courants d’air.

Faire chauffer votre four à 190°.

Mettre du sucre cassé??? (flûte je sais plus comment il s’appelle ce sucre, et le mien je l’ai acheté en Suède!). Mettre les bullars au four pour 10 à 15mn.


Après les petits pains aux olives et au thym sans pétrissage découverts récemment, j’ai essayé d’autres variantes avec la même recette. Les pains aux lardons et olives (125gr de lardons incorporés dans la pâte et un peu de sel). Étant donné que mes enfants adorent le pain type fougasse, ils m’ont tout de suite demandé la version avec lardons (mais ils ne m’ont pas encore demandé avec des anchois je vous rassure). D’ailleurs c’était tellement bon que c’est parti très vite et je n’ai pas pris de photo! Oups!!!

A propos de fougasse, je ne voudrais pas rentrer dans une polémique stérile sur comment on fait la fougasse. Mon cher et tendre dit que c’est de la pâte feuilleté comme dans la boulangerie en bas de chez lui à Nîmes! Ce doit être sa madeleine. Et moi je prétend que je n’en sais rien mais que j’aime les fougasses à base de pâte à pain! Et voilà.

Ensuite j’ai testé avec des airelles séchées (env 60gr) et des raisins secs (env 60gr). Même recette que précédemment et c’était un régal aussi.



Je me demandais si je devais faire gonfler les fruits secs dans un liquide quelconque avant de les incorporer dans la pâte mais finalement ce n’était pas nécessaire. Et ces petits pains sont délicieux le matin au petit dej. Bref, une découverte cette recette sans pétrissage. Essayé et adopté!

Les dernières semaines ont étés riches en évènements, que ce soit pour les enfants, première au Théâtre pour ma Miss Bobette dans Iphigénie ou le péché des Dieux.

En toute objectivité, je dois dire que ma fille est formidable. Mon Bob junior passe son bac de Français et Ptit’Bob était malheureux comme les pierres (elles sont vraiment malheureuses les pierres?) suite au vol de sa trottinette dans la bibliothèque où il passe la plus part de son temps libre.

Les vacances ont déjà commencé pour Miss Bobette, et d’ailleurs elle n’est pas très présente en ce moment très occupé à sortir. Le Grand doit attendre Lundi prochain pour l’oral et le petit dernier va commencer à nous casser les pieds : « je m’ennuie » dés Vendredi soir.

Coté boulot, c’est un salon qui m’a pris mes journées et mon week end, mais c’était passionnant d’organiser notre participation ainsi que celle de nos partenaires (comme on dit!). Et coté Blog, je vous parlerais bientôt d’une sortie à Rungis avec une bonne bande de bloggeurs, là aussi une matinée extraordinaire pour explorer ce lieu qui mérite bien son nom de marché gigantesque. Ensuite ça été un atelier sur le thème des légumes et toujours une bonne ambiance pour cuisiner entre bloggeurs.
Ajouter à cela un petit souci avec une épaule droite (bien sur puisque je suis droitière) et le résultat est que je n’ai pas beaucoup fait la cuisine ces derniers temps. Des classiques, des tartes, des pâtes , des pizzas livrés et surtout le reste de la famille qui s’est mis au boulot…..

Donc aujourd’hui Mercredi, un des gâteaux préférés de mon bachelier : le chocolat banane. Une recette à la base de Pascale Weeks sorti de son livre Cookies, Muffins & Co que j’avais déjà publié mais sans la recette et maintenant que c’est  devenu un basique à la maison, les enfants partent du principe qu’ils vont trouver la recette sur le blog…. Alors voilà!

Ingrédients :

  • 100gr de beurre mou
  • 100gr de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 œufs
  • 3 bananes mures écrasés (ou coupés en morceaux et passés au micro-ondes quelques minutes)
  • 225gr de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 100gr de chocolat noir coupé grossièrement en morceaux

 

Préchauffer le four à 180°

 

Mélanger le beurre mou, le sucre et le sucre vanillé jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Ajouter les œufs battus et mélanger. Ajouter les bananes écrasés, mélanger encore. Ajouter la farine et la levure, mélanger (encore et toujours). Ajouter le chocolat et donner un dernier coup pour l’incorporer. Mettre dans un moule, beurré et fariné ou dans un moule en silicone, et mettre au four pour 45mn environ. Le couteau inséré dedans doit ressortir sec (sauf pour les traces de chocolat fondu!). Laisser refroidir sur une grille, démouler et enjoy avec un verre de lait par exemple.

Remarque : on peut mettre des pépites de chocolat mais nous avons trouvé cela moins bon, on peut aussi remplacer le chocolat par des noix concassés comme dans la recette originale de Pascale.

Décidément j’aime les cobblers, après les fruits rouges, voici le rhubarbe-fraises. Toujours une demande du petit dernier qui adore la rhubarbe. Et l’association Rhubarbe-fraise m’avait beaucoup plu l’an dernier dans je ne sais plus quelle recette. Alors le voici sous la forme d’un cobbler qui commence à devenir un grand basic à la maison.


Ingrédients :

  • 400gr de rhubarbe
  • 1dl de cassonade
  • 1dl d’eau
  • 200gr de fraises


Pour la pâte :

  • 150gr de beurre
  • 150gr de farine
  • 2 œufs
  • 200gr de sucre (cassonade)


Mettre le four en route à
190°C.

Couper la rhubarbe en morceaux et la mettre dans une casserole avec la cassonade et l’eau. Faire cuire à feu moyen 10mn.

Mettre les fruits au fond d’un plat, mettre les fraises nettoyés par dessus.

Faire fondre le beurre et
laisser refroidir. Mettre les fruits au fond d’un plat et verser les
50gr de sucre et la poudre d’amandes.

Mélanger les œufs, avec
le sucre, la farine et ajouter le beurre fondu. Verser sur les fruits.
Mettre au four pour 35 à 45mn.

A servir avec un glace ou pourquoi pas une petite chantilly!!!


Il restait du sirop au fond de la casserole que je n’ai
pas voulu mettre dans le plat. Il était délicieux dilué avec un tout
petit peu d’eau.

 

PS j’en ai même oublié mon blog anniversaire! 4 ans et 11 jours. Bientôt la maturité?