morue a la tomate

La recette de la morue à la tomate et poivrons avec des olives accessoirement, m’a été soufflé par un ami de Nimes.

Je ne suis pas toute à fait sure d’avoir reproduit parfaitement sa recette mais elle a eu un grand succès à la maison. En fait nous sommes de grands fans de morue, mais j’étais resté coincée  sur l’Aïoli et la brandade. Je sais qu’il y a pléthore de recettes mais j’aime tellement l’Aïoli et la brandade que j’en été resté là jusqu’à ce que François me fasse sa recette.

Morue aux tomates et aux poivrons

Une recette à base de morue et de légumes qui change de l'aïoli
Type de plat Poisson
Cuisine Française
Portions 4 personnes

Ingredients

  • 600 grammes de morue
  • 20 olives noires
  • 3 poivrons rouges
  • 1 bocal de coulis de tomates
  • 3 c. à soupe d'huile d’olives
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail

Instructions

Désaler la morue

  • Mettre la morue dans un bol d'eau pendant 24 h, changer 3 fois l'eau.

Poivrons grillés au four :

  • Faire chauffer le four à 200°. Laver les poivrons et les mettre dans un plat allant au four.
    Quand le four est chaud, mettre le plat pour 3/4 d'heure environ en le tournant régulièrement.
    Quand les poivrons sont bien grillés, sortir du four et laisser refroidir. Puis enlever la peau des poivrons et réserver.

Sauce tomates

  • Dans une poêle, faire revenir doucement les oignons épluchés et émincés dans une c. à soupe d'huile. Quand ils sont colorés mais pas grillés, ajouter le coulis de tomates et laisser chauffer 10mn doucement.

Montage du plat

  • Huiler un plat allant au four avec de l'huile d'olive. Poser la morue au fond du plat. 
    Couvrir des lamelles de poivrons. 
    Verser la sauce tomate autour de la morue et éparpiller les olives dans le plat..
    Mettre au four à 200° pendant 20 à 30 minutes.
    Servir avec du riz par exemple.

Remarques :

  • vous pouvez en hiver remplacer les poivrons frais par des poivrons en bocaux. J'ai testé, cela marche très bien aussi,
  • pour le dé salage de la morue, je compte en général 24 heures, mais selon le type de morue ce temps peut varier. N'hésitez pas à demander confirmation auprès de votre poissonnier.
Cliquez pour mettre la photo et le lien sur Pinterest!

 

J’avais de la ricotta au frigo suite à une erreur d’approvisionnement. En regardant chez Anne, je suis tombé  sur sa salade concombre, ricotta et saumon fumé qui m’a fait envie alors voilà avec des modifications selon ce que j’avais au frigo!

La recette de Anne sur Papilles et Pupilles 

Anne la présente comme une salade et c’est comme ça que nous l’avons mangé avec une bonne baguette, mais si vous voulez en faire un dip ou une tartinade cela me parait très approprié!

Ingrédients

  • 300gr de saumon fumé en tranches
  • 2 pots de Ricotta de 150gr
  • 1 concombre
  • ciboulette (je n’avais que de la ciboulette chinoise qui est un peu différente en aspect et en goût)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation

Couper le saumon en morceaux, laver le concombre et le couper en dés. Laver la ciboulette et la ciseler.

Mettre la ricotta dans un bol et mélanger à la fourchette, ajouter l’huile d’olive et mélanger de nouveau.

Ajouter le concombre et le saumon. Mélanger.

Saler légèrement, le saumon est déjà bien salé. Mélanger

Mettre au frigo jusqu’au moment de servir si vous le préparez en avance.

Au moment de servir, poivrer et éparpillez au dessus la ciboulette ciselée.

Bon app!

 

C’est la Pentecôte et il parait qu’il faut manger du veau, alors ce Dimanche c’était  côte de veau. Me demandez pas pourquoi il faut manger du veau à la Pentecôte, c’est une question que j’ai oublié de poser lors de ce très chouette déjeuner au restaurant Limon où j’ai pu rencontrer plusieurs acteurs de la filière veau.

Un déjeuner fort agréable , tant pour la compagnie que pour le déjeuner préparé par Juan Arbaelez. Du coup j’ai eu envie de manger du veau ce week end! J’ai fait avec ce que j’avais dans les placards mais à vous d’ajuster selon vos gouts.

Cependant, j’avais une chose pas banal dans mon frigo :

Ail de la Drôme

Ce sont des fleurs d’Ail éléphant. Je vous avais beaucoup parlé d’ail suite à ma visite chez des producteurs de semences et d’ail de la Drôme. Nous avions rencontré à cette occasion Fanny Boutarin qui a crée avec son époux  Stéphane la Maison Boutarin, ils préparent et vendent de l’ail noir à partir de l’ail de la Drôme. Un régal à tester absolument. Ils nous avaient également présenté à cette occasion l’Ail éléphant! Un truc énorme. Et là il s’agit de la tige ou hampe de l’ail éléphant qui est coupé pour permettre au bulbe de se développer.

Ail de la Drome

Une tête d’ail éléphant près d’une tête d’ail normal!

 

Revenons à nos moutons, j’ai fait cuire les fleurs et les tiges à la vapeur pendant environ 10mn. Ils auraient peut être mérité quelques minutes de plus mais c’est un régal, tout doux avec une touche légèrement aillé (forcément), une texture presque comme du brocoli pour la tête et une texture d’haricot vert pour la hampe.

Ingrédients :

  • 1 cote de veau environ 450gr
  • 6 tomates cocktails
  • 4 petits oignons blancs frais
  • Quantité suffisante de pommes de terre (j’ai utilisé des pompadour)
  • sel
  • huile d’olive
  • piment d’espelette
  • thym

Et l’ingrédient bonus des fleurs d’ail éléphant cuit à la vapeur.

Préparation :

Sortir la côte de veau en avance du réfrigérateur pour qu’elle revienne à température ambiante (entre 30mn et 1 heure selon la taille de la côte).

Mettre la cote de veau dans un plat, salez, et ajoutez du piment d’Espelette et du thym si le cour vous en dit.

Couper les tomates en 4, éplucher les oignons et couper en 4 également. Éplucher les pommes de terre et coupez les en morceaux assez petits pour que 30mn de cuisson soit suffisant. Tout mettre autour de la côte de veau.

Arroser d’huile d’olive la viande et les légumes.

Cote de veau fleur d'ail

Evidemment, la fleur d’ail n’est pas nécessaire pour cette recette, c’est juste un petit truc en plus 🙂

Bref mangez du veau et de l’ail! C’est très très bon.

Anna Bini Raviolis au citron

C’est raviolis au citron sont une pure merveille, un concentré de soleil.

 

Ingrédients :

  • 1 dose de pâtes fraîches aux oeufs pour 6 personnes 
  • Pour la farce:
    • 300 g de ricotta régulière
    • Le zeste de 2 citrons (idéalement biologiques)
    • 1 œuf
    • Une pincée de sel
    • Parmesan fraîchement râpé (à ajouter progressivement à la farce jusqu’à l’obtention d’une consistance suffisamment ferme pour former des boules de 2 cm avec vos doigts)
  • Pour la sauce au citron:
    • Le zeste de 6 citrons
    • 80 g de beurre
    • 250 g de crème fraîche liquide
    • ½ cube de bouillon de volaille ou de légumes

Préparation :

Préparer les pâtes fraîches aux œufs

Pour préparer la farce, mélanger tous les ingrédients dans un bol. Goûter et rectifier l’assaisonnement au besoin. Ajouter progressivement le parmesan râpé jusqu’à ce que la consistance de la farce permette de former des boules de 2 cm avec les doigts et la paume de votre main (1 boule=/ c. à thé de farce).

Pour tailler les raviolis, fariner légèrement un plan de travail propre, ainsi que les bandes de pâtes entre chaque passage au laminoir. Réduire progressivement l’épaisseur des bandes de pâte et les tailler avec une forme rectangulaire régulière.

Étendre une bande de pâte sur votre plan de travail et y répartir 6 boules de farce espacées de 5 cm sur une moitié de la bande. Replier la pâte sur elle-même afin de couvrir la farce. Sceller avec les doigts chaque boule de farce de manière à faire sortir un maximum d’air.

Tailler autour de chaque boule de farce des cubes de tailles identiques à l’aide d’un couteau ou d’un rouleau à raviolis. Détacher délicatement les raviolis du plan de travail. Réserver dans une grande assiette ou un plateau légèrement fariné. Cuire les raviolis lorsque la sauce sera prête.

Pour préparer la sauce, chauffer dans une grande poêle le zeste de citron et le beurre en prenant soin de ne pas colorer le beurre. Ajouter le demi-cube de bouillon, puis la crème. Mélanger et cuire environ 10 minutes à feu moyen doux, jusqu’à ce que la sauce devienne onctueuse. Réserver la sauce pour y tremper les raviolis cuits avant le service.

Pour cuire les raviolis, remplir un grand chaudron d’eau et porter à ébullition. Lorsque l’eau bout, saler au goût, puis ajouter quelques raviolis à la fois. Cuire les raviolis jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface. Puiser les raviolis cuits à l’aide d’une passoire et les plonger directement dans la sauce chaude environ 1 minute. Servir immédiatement.

 

Vous saviez que ces boulettes de farces s’appellent des Gnudi ?

Ce qui était sympa avec ce cours c’est que Anna nous a tout montré étape par étape puis nous a laissé faire (sous son regard vigilant quand même).

Anna Bini Raviolis au citron

raviolis Anna Bini

Anna Bini Raviolis au citron

Anna Bini Raviolis au citron

Anna Bini Raviolis au citron

Pour voir d’autres du photos du cours voir l’article Mes premiers raviolis avec Anna Bini

Pour s’inscrire aux cours de Anna Bini, c’est sur son site ou bien sur EventBrite

 

raviolis Anna Bini

Et voici la recette des pâtes fraîches aux œufs de Anna Bini. C’est finalement très simple à faire.

 

Ingrédients : 

  • 4 jaunes d’oeufs
  • 240 g de semoule de blé dur
  • 160 g de farine tout usage ou de farine de type «00»
  • Un peu d’eau
  • Un peu plus de farine tout usage pour le pétrissage

Préparation :

Mélanger les farines et déposer sur un plan de travail. Creuser un puits et déposer les jaunes d’œufs

raviolis Anna Bini

 

Mélanger les jaunes d’œufs à la fourchette en incorporant progressivement la farine. Toute la farine doit être incorporée. Ensuite ajouter un peu d’eau à la fois pour former une pâte. Terminer  en pétrissant la pâte à la main durant plusieurs minutes. La pâte doit être lisse et élastique. Envelopper la pâte dans une pellicule plastique et réfrigérer 20 minutes.

Sur un plan de travail légèrement fariné, tailler la pâte en 4 ou 5 morceaux et les fariner légèrement.

Travailler un morceau de pâte à la fois au laminoir de la machine à pâte. Ajouter de la farine sur le plan de travail et sur les abaisses de pâtes entre chaque passage au laminoir. Réduire progressivement l’épaisseur des abaisses au laminoir et visant des formes régulières. Tailler les abaisses en tagliatelles ou en linguines, au choix. Fariner les pâtes taillées pour ne pas qu’elles adhèrent ensemble.

Cuire une petite quantité de pâtes à la fois dans une grande casserole d’eau bouillante salée durant 30 secondes à 2 minutes selon le diamètre des pâtes. Utiliser une petite passoire pour récupérer les pâtes cuites, puis les ajouter directement à un chaudron contenant une sauce chaude ou les envelopper d’un filet d’huile d’olive pour éviter qu’elles adhèrent ensemble.

 

Evidemment il vaut mieux avoir un laminoir, il doit être possible de le faire au rouleau à pâtisserie mais il faut que l’épaisseur des pâtes soit régulière.

A défaut de faire la pâte vous même il doit toujours être possible d’utiliser des pâtes à lasagnes fraîches que l’on trouve toutes faites …

 

Pour voir des photos du cours voir l’article Mes premiers raviolis avec Anna Bini

Pour s’inscrire aux cours de Anna Bini, c’est sur son site ou bien sur EventBrite

 

blinis de pomme de terre Marion Saupin

Une recette de Blinis de pommes de terre pour ma troisième année au salon de l’agriculture sur le plateau du Village Semence.

L’an dernier j’avais fait une recette avec des fraises, les premières Françaises de la saison et Philippe Urraca m’avait fait le plaisir de venir sur le plateau, cette année j’ai choisi les pommes de terre  et j’avais très envie de faire mon gâteau de pommes de terre qui fait toujours son effet mais n’ayant pas de four sur place j’ai préféré faire des blinis!

Ingrédients :

  • 500gr de pommes de terre à purée (Bintje, Gwennie)
  • 50gr de farine
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 2 oeufs
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation :

Laver les pommes de terre, les mettre dans une casserole d’eau froide salé. Faire cuire environ 20mn (selon la taille des pommes de terre).

Égoutter les pommes de terre et les écraser dans un bol. Ajouter la crème puis les œufs un par un et bien mélanger. (Attendre que la purée soit un peu refroidie avant d’ajouter les œufs). Saler et poivrer.

Dans la mesure où je voulais servir ces blinis avec du saumon fumé je n’ai pas trop salé le mélange).

Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile d’olive et mettre des doses de mélange dans la poêle. Laisser cuire quelques minutes avant de retourner. Quand les blinis sont cuits, les réserver sur une assiette.

Pour ma part je les sers avec un Tzatsiki et du saumon fumé.

Profitez!

Blinis de pomme de terre Marion Saupin

Crédit Photos Marion Saupin

Un peu d’infos sur le plateau télé de Village Semence :

Pour cette 4ème édition, suivez en live et en direct les interventions des femmes et des hommes qui font le quotidien du monde agricole et donnez votre avis sur les réseaux sociaux. Une question, un vote, un message, nous relaierons en direct vos réactions.

« L’innovation et les enjeux sociétaux en agriculture »

L’innovation est la clef de voute de l’agriculture. Pour en débattre, professionnels, élus et personnalités de la société civile se retrouveront autour d’une thématique fondatrice : « L’innovation et les enjeux sociétaux en agriculture ». Monsieur le Député Cédric VILLANI nous fera l’honneur de parrainer cette nouvelle édition du plateau TV #VillageSemence et y interviendra le samedi 24 février à 14h. Treize partenaires médias et institutionnels, dont 10 nouveaux, se feront également les porte-parole du monde agricole d’aujourd’hui :  Marmiton, France Bleu, Rustica, AMF….

Quelques-uns de nos événements sur #VillageSemence :

  • Intervention de Cédric VILLANI (Député de l’Essonne – 5ème) – samedi 24 février à 14h
  • Présence de la créatrice de mode Anne FO suivi d’un défilé de vêtements en lin et d’une conférence de presse sur le lin – mardi 27 février à 15h15
  • Présence de Maëva COUCKE (Miss France 2018) – mardi 1er mars à 16h15
  • Des blogueurs et des émissions culinaires – tous les jours à 12h

Les blogueurs présents cette années dans l’ordre d’apparition sont Lucie de Salad et Koi, Anne-Hélène de la Cuisine de Anne-Hélène, Anne de Panier de Saison, Céline des Pépites de Noisettes, Dorian de Pourquoi est ce que je vous raconte ça, Sophie de Turbigo Gourmandises,  moi-même, Valérie de Marcia Tack et Marie-Laure de Rose and Cook.

 

Le samedi 24 avec Lucie sur le plateau, il y aura également Marion Saupin qui a pris des photos de toutes nos recettes, je vous recommande son site Marionsaupin.com et son Instagram 8milligrammes de photos culinaires. De très belles photos et une personne adorable

Je vous mets également le lien pour regarder nos interventions à partir du samedi 24/2 jusqu’au 4/3 à 12H tapantes !

Article en partenariat avec Village Semence et le GNIS

bouches de poulet ras el hanout

Comme toujours entre blogueurs on cause de bouffe, et dernièrement la discussion tournait autour des épices Roellinger et de là nous sommes passé au Ras el Hanout de Fatema Hal.

 

Or evidemment les épices Roellinger je n’ai aucun doute sur leur qualité mais si en plus c’est Fatema Hal qui a assemble cet épice alors j’accours. J’ai eu le plaisir de rencontrer Fatema Hal lors d’un émission de radio  sur la cuisine de nos mère. J’ai adoré cette personne et un de ces jours je vais enfin me décider d’aller manger à la Mansouria.

Donc j’ai acheté du Ras el Hanout chez Roellinger mais n’ayant pas de coucous de prévu dans les jours suivant j’ai vite testé avec des bouchées de poulet pour le dîner du soir.

Ingrédients pour 5 :

  • 5 escalopes de poulet
  • 2 cuillères à café de Ras el Hanout
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • sel et poivre

Pour changer des recettes précédentes de bouchées de poulet, j’ai fait mariner le poulet coupés en morceaux de la taille d’une bouchée avec l’huile d’olive, le sel, l’ail coupé finement  et le Ras el Hanout pendant 20mn. Le temps de faire une salade.

Ensuite, dans une poêle chaude, j’ai versé le contenu du bol et j’ai fais griller à feu fort pour colorer la viande puis à feu doux pendant 10 mn pour la faire cuire. Poivrer quand la cuisson est terminé avant de servir.

Servi avec une salade c’était parfait. J’ai redécouvert le Ras el Hanout (sachant que mon fournisseur habituel c’est une quelconque marque de super marché), il était parfumé et très différent de ce que j’ai l’habitude de manger. Une très belle trouvaille. Je crois que je vais les tester partout….

bouches de poulet ras el hanout

pommes Anna

Les pommes Anna sont une de mes madeleines de Proust. Quand nous étions accueillis chez ma mère pour les déjeuner dominicaux, nous étions très souvent accueilli par cette chaude odeur aillé des pommes Anna au four. Un délice à humer et bien entendu à déguster.

 

Je ne sais pas pourquoi je n’en ai pas refait depuis mais cela m’a pris d’un seul coup pour le déjeuner de Noël. Je ressort le carnet que m’avait ma mère quand j’ai quitté la maison avec mes recettes fétiches et hop! Nous nous sommes régalés. C’est pas léger du tout mais pas grave de toutes les façons c’était Noël 🙂

Ingrédients pour 4 à 5 personnes 

  • 1 kg de pommes de terre
  • 150gr de beurre
  • Des gousses d’ail (5 pour nous mais je veux bien croire que cela beaucoup pour certains)
  • Sel
  • Faire chauffer le four à 200°

Faire fondre le beurre. Laver, éplucher les pommes de terres. Les trancher finement. Éplucher les gousses d’ail, enlever le germe.

Dans un plat allant au four (un plat en fonte est le mieux mais je n’en ai plus), beurrer au pinceau le fond et les bords du plat. Mettre une couche de pommes de terre. Si vous pensez démouler le plat, penser à les arranger joliment. Ajouter la moitié des pommes de terres. Verser la moitié du beurre fondu et presser la moitié de vos gousses d’ail. Saler.

Ensuite ajouter la fin des pommes de terre, le reste du beurre et de l’ail pressé. Mettre au four pendant 20mn. Sortir le plat et  appuyer sur le mélange avec le fond d’une casserole pour bien tasser. Remettre au four 20mn.

En sortant le plat du four, si vous souhaitez le démouler, passez un couteau sur les bords, mettez une assiette pardessus et retournez.

Pour ma part je l’ai laissé dans le plat et cela allait très bien!

Bon app, et j’espère que vous avez passés un bon Noël.

 

PS : pour couper finement les pommes de terre, j’utilise une mandoline mais faites bien attention à vos doigts.

Et l’ail c’est encore et toujours l’Ail de la Drôme 🙂

Dip à l'Ail de la Drome

Voici la recette d’un Dip à l’ail fait après ce beau voyage au pays de l’ail de la Drôme que je vous ai raconté dans un post précédent. Déjà que je mets de l’ail partout en temps normal voilà que j’en ai mis encore plus 🙂

 

Ingrédients :

  • 2 gousses d’ail éléphant ou 4 gousses de taille normal épluchés
  • 5 cuillères à soupe d’eau
  • 125 gr de poudre d’amandes
  • Quantité suffisante d’huile d’olive
  • Éventuellement sel et poivre

 

Mettre les gousses d’ail dans un petit mixer avec l’eau. Mélanger le temps que tout l’ail soit mixé et que vous obteniez une sorte d’eau aillé.

Mettre dans un bol de service et ajouter la poudre d’amande puis ajouter de l’huile d’olive jusqu’à ce que vous obteniez la consistance désirée. Éventuellement vous ajouter du sel et du poivre mais je trouve que ce n’est pas nécessaire.

Et voilà, c’est simple ! On peut tremper des légumes crus dedans ou des gressins. Ou même tartiner des toasts grillés avec.

 

Franchement c’est aillé, mais la poudre d’amande adoucie énormément.

 

Sinon avec cet ail de la Drôme, j’ai farci un poulet rôti, mais clairement totalement farci! J’ai accompagné un rôti de bœuf avec des gousses préalablement blanchis vu que le temps de cuisson dans le four n’était pas très long et je me suis régalé juste avec des gousses rôtis au four avec de l’huile d’olive. Quelle plaisir d’appuyer avec sa fourchette sur la gousse et déguster cette purée.

Dip à l'Ail de la Drome

Et si vous aimez l’ail j’ai quelques recettes spécifiques sur le blog, sans parler de toutes les autres ou apparait l’ail…

Pour en savoir plus sur notre voyage au pays de l’ail : Ail de la Drôme

Une purée de pommes de terre! C’est tellement simple et tellement bon. Ici je rajoute une pointe d’ail….

Puree de pommes de terre Gwennie

Cela étant dit le souci avec les pommes de terre est de savoir la quelle utiliser pour quel usage. En grande surface, il est généralement indiqué l’usage, ce qui est très pratique.

Cela étant dit j’ai découvert récemment une marque de pommes de terre : la Gwennie. Elle existe depuis 2013 sur les marchés, c’est à dire qu’elle est relativement récente. Elle est cultivé en Picardie et on l’a trouve chez les primeurs (pas en grande surface). Sa promesse : on peut tout faire avec. Elle existe en plusieurs tailles donc pour la purée j’ai pris la plus grande.

Ingrédients : 

  • 300 gr de pommes de terre
  • 50gr de beurre
  • 1 verre de lait (à ajuster selon comment vous aimez la purée)
  • 1 gousse d’ail (j’adore le gout de l’ail dans la purée)
  • sel et poivre

Rincer les pommes de terre, et les mettre les dans une casserole d’eau froide salé.  Ajouter une gousse d’ail pelé et dégermé. Faire cuire 20mn  (environ, mais à vous de vérifier).

Égoutter les pommes de terre et l’ail. Dans la casserole, faire chauffer le lait doucement. Écraser les pommes de terre avec avec un presse purée, ajouter le beurre. Mélanger et ajouter la quantité suffisante de lait. Vérifier l’assaisonnement en sel et poivrer.

Servir avec ce que vous voulez 🙂 Pour ma part ce jour là c’était avec du jambon, j’adore la purée jambon.

 

Verdict : la Gwennie se prête très bien à la purée, ainsi qu’au pommes de terre sautés (testé avec des pommes de terre plus petites). Dans les recette que j’ai goûté je vous recommande la recette de Turbigo Gourmandises la Gwennie au beurre de sarrasin et les recettes de Jean Claude Spégagne du Bienvenue à Roudouallec qui nous a régalé avec son entre terre et mer Gwennie et huîtres Prat ar Coum.

 

Et vous, vous aimez les pommes de terre comment ?

 

Pâté maison

J’exagère à peine, c’est vraiment le meilleur pâté maison que j’ai mangé et que j’ai fait!

 

Et grâce à qui ? Grâce à Marmiton. Cet été je faisais pour eux des petites vidéos et ce pâté à pointé le bout de son nez. La recette original est sur le site de Marmiton. Et voici la vidéo  avec mes petites mains!

 

C’était très très bon! Un peu grand je pensais pour une famille de 4, mais que nenni. Cela étant dit le Foodsaver m’a permis d’en faire profiter d’autres personnes 🙂

Certains membres de cette famille aillant aiguisé leur esprit critique m’ont fait remarquer que franchement les écorces d’oranges étaient de trop et le magret au fond : ils n’en voyaient pas l’intérêt. Donc nous avons testé et retesté!

En demi dose, avec un seul magret c’était finalement trop peu. Alors voilà ce que nous avons fait (je dis nous parce que Ptit’Bob a fait son pâté pour la soirée du nouvel an).

Dans cette version, les deux magrets sont mixés, les feuilles de laurier ont disparu ainsi que les zestes confits et la gelée. Tout le reste est conforme

Ingrédients : pour beaucoup de personnes mais cela se conserve très bien au frais
2 magrets de canard (300 ou 350 g chacun)
500 g porc haché (chair à saucisse)
1 cuillère à soupe farine
1 oeuf
1 bouquet de persil
3 échalotes
2 gousses d’ail
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
2 cuillères à café bien bombées de sel de Guérande
2 cuillères à café de poivre concassé fin
2 cuillères à café de poivre vert égoutté
1 verre à liqueur de Cognac (ou d’Armagnac ou même de Calvados)
40 g de noisettes grossièrement concassées
40 g de pistaches grossièrement concassées
1 cuillère à soupe de pistaches entières

 

Enlever la peau des deux magrets avec une couteau effilé la peau des deux magrets. Ls poser dans le fond de la terrine en se chevauchant un peu.
Hacher le persil, les échalotes et l’ail.
Hacher grossièrement les magrets et les mélanger à la chair de porc hachée. Bien mélanger.
Ajouter l’oeuf, la farine, le mélange persil-échalotes-ail, l’huile d’olive. Puis les herbes de Provence, le sel, le poivre. Mélanger.
Enfin les noisettes et les pistaches concassées, les baies de poivre vert, et le verre d’alcool.
Bien mélanger pour que cela soit homogène.
Mettre ce mélange dans la terrine.
Fermer et enfourner dans un four non préchauffé, pour 1 heure à 220/230°C (thermostat 7-8). Puis laisser la terrine dans le four éteint pendant 2 ou 3 heures.

Laisser une nuit au réfrigérateur puis dégustez!

haricotsn verts primeale

Qu’est qu’on mange ce soir? La question qui revient tous les jours. Alors hier soir c’etait des haricots verts.

Il faut bien essayer d’équilibrer les repas de mes petits (qui d’ailleurs ne sont plus si petits que ça). A midi ils mangent tout et n’importe quoi. Au Crous, au snacking a coté de la fac ou bien pour Miss Bobette des lunchbox préparés par ses soins et qui alternent avec des plats tout prêts.

Du coup le soir cela peut être des salades en été et des soupes en hiver. La question étant que faire de simple, qui ne prend pas de temps, qui fait plaisir à tout le monde et qui peut se réchauffer vu que tout le monde n’a pas les mêmes horaires….

La solution c’est souvent des haricots verts  avec des lardons et encore plus quand Priméale me propose de tester leurs haricots verts sans fil.

Ingrédients pour 4

  • 450gr de haricots verts Priméale
  • 250gr de lardons salés
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail

Équeuter les haricots verts, (je n’enlève que le bout dur)  et  les rincer. Les faire cuire 15mn dans une grande casserole d’au bouillante salé.

Pendant ce temps éplucher l’oignon et l’ail et les émincer. Faire chauffer une poêle à feu moyen et faire revenir les lardons pendant 5mn. Ajouter l’ail et l’oignon émincé. Quand ils ont pris un peu de couleur baisser le feu.

 

Quand les haricots verts sont cuits (je les aime un peu dur), les égoutter et les ajouter à la poêle. Faire sauter quelques instants pour que les ingrédients se mélangent bien et servir pendant que c’est chaud.

HAricots verts primeale

 

 

En plus j’ai ajouté juste une lichette de beurre frais avant de déguster. C’est rapide et c’est délicieux!

Vous remarquerez peut être sur le paquet qu’il y a une indication « Sans fil Satisfait ou remboursé ». Étonnant non 🙂 Pour le coup en effet ils étaient sans fil!

 

Nergi

Pizzeta aux Nergi ! C’est ce que nous avons préparé à l’occasion d’une soirée Nergi pour des blogueurs.

Les Nergi ce sont ces petits Kiwis ou Kawaï que l’on mange en entier, avec la peau et tout et tout. Un régal de fraîcheur juste en grignotage ou bien même préparé dans des recettes! On les trouve en vente de septembre à novembre.

fruits-nergi-en-pots

Photo copyright Anne Demay

 

Ingrédients pour 8 mini pizza ou pizzeta

  • 1 barquettes de Nergi®
  • 1 pâte à pizza
  • 1/2 boite de sauce tomates
  • 1 paquet de mozzarella à pizza
  • Origan
  • 4 tomates cerise
  • 8 feuilles de basilic

 

Préchauffer le four à 180°. Etaler la pâte à pizza et à l’aide d’un verre ou d’un emporte-pièce découper 8 cercles.

Déposer une belle cuillère de sauce sur chaque pizzeta, ajouter un carré de mozzarella et saupoudrer d’origan. Faire cuire 15 à 20 minutes. Déposer sur chaque pizzeta un Nergi coupé en deux dans la largeur, une demie tomate cerise et une feuille de basilic. Servir chaud.

Lors de cette soirée nous avons également dévoré des Nergis d’amour dont la recette se trouve chez Cécile des rouleaux de printemps au Nergi, une salade fraîcheur chez Birgit!

Photo de Anne Demay !

boulettes pizza

De la pizza en boule j’ai décidé d’appeler ça des  boulettes pizza! Parfait, simple et rapide pour l’apéritif.

 

A l’occasion d’un atelier avec Croustipâte j’ai découvert leur pain frais prêt à cuire. Une truc très sympa que l’on trouve au rayon frais des grandes surfaces. Ce pain existe en 2 variétés, levain et céréales/multigraines. Il se garde au frigo puis il suffit juste de l’enfourner.

Franchement j’ai trouvé ça bon et pratique! Vous me direz dans un pays où on a une boulangerie à tous les coins de rue ce n’est peut être pas très utile, mais moi j’ai trouvé cela très utile le week end où j’avais la flemme d’aller chercher du pain frais. Et en plus j’avais envie d’essayer une recette « fourre-tout » que j’avais eu le plaisir de voir faire par Sonia Ezgulian. D’où l’idée de ces Boulettes pizza!

Ingrédients pour 8 boules :

  • 1 pain Croustipâte (perso j’ai essayé avec les 2 variétés donc pas de préférence
  • 200 ml de coulis de tomates
  • 125 gr de lardons
  • 1 boule de mozzarella
  • Thym

Faire chauffer le four à 200° avec un lèche frite au fond.

Sortir la pâte à pain du frigo. Partager le pâton en 8 boules. Aplatir une boule et mettre dessus une cuillère de coulis de tomates, quelques lardons et de la mozzarella.

boulettes pizza

Fermer la boule de pâte et poser sur plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. refaire l’opération avec les portions de pâte.

Légèrement saupoudrer de farine chacune des boulettes pizza et mettre au four. Dés que j’ai mis au four je remplis le lèche frite avec de l’eau. Et je laisse cuire 20mn.

boulettes pizza

Comme toute pizza (si on peut appeler cela une pizza), cela peut se décliner en plusieurs variantes et ajouter plein de choses…. J’ai aussi fait une version jambon, tomates séchés et cheddar.

 

C’est chaud et bon, parfait avec une petite salade pour faire un repas impromptu!

 

 

J’ai également utilisé ce pain pour faire un pain Hérisson à ma façon, avec un verre de vin devant le cheminée c’était parfait. Je l’ai fait avec des lardons, du comté et de la mozzarella mais pour une recette plus précise je vous recommande la version de Sophie.

Pain Herisson

tarte aux poireaux

Voici la recette de la tarte aux poireaux que j’ai fait après le salon de l’agriculture et l’émission à laquelle j’ai participé sur le stand du Gnis.

Une émission très sympa, c’est fou comme 15 minutes passent vite en bonne compagnie. Sur le plateau il y avait Martine Gérardin du magazine Rustica l’hebdomadaire du jardinage, Guillaume Bapst de ANDES Epiceries Solidaires (une association pour l’aide alimentaire français, en soutenant le développement des , structures qui proposent en libre-service des produits de consommation courante à des personnes en situation de précarité, contre une participation financière de 10 à 30% du prix usuel.) et Sylvain Legrand Agriculteur et président AOP poireau de France.

En 15 mn nous avons eu le temps de parler de la soupe de poireaux préparé par ANDES et commercialisé entre autres chez Monoprix, sur comment cultiver des poireaux dans son jardin, et la production de poireaux en France pendant que moi je faisais revenir ma fondue de poireaux

Je vous invite à regarder cette émission pour en savoir plus :

Ze Cookin’ Girl : Un amour de poireau ! from POWERBOOST on Vimeo.

 

Du coup, j’ai voulu faire une tarte aux poireaux. Déjà que je mets des poireaux partout mais je n’avais jamais fait une tarte / quiche avant. Allez savoir pourquoi….

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 rouleau de pâte brisée ou bien une pâte à tarte minute
  • 2 poireaux moyens
  • 4 oeufs
  • 125gr de lardons
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 200 ml de lait frais
  • 50gr de fromage râpé
  • sel

Mettre le four à chauffer à 180°C

Étaler la pâte à tarte dans un moule préalablement beurré ou bien en utilisant une feuille de papier sulfurisée.

Laver et couper les poireaux en tranches fines (mais pas extrêmement fine, environ 7mm). Les éparpiller sur le fond de tarte, ajouter les lardons par dessous et saupoudrer de fromage râpé.

Dans un bol mélanger les 4 oeufs, la crème et le sel. Saler avec précaution si vous avez utilisé des lardons déjà salés. Mélanger le tout et verser l’appareil sur le fond de tarte.

Mettre au four pour 45mn environ.

Servir chaud, tiède ou froid comme vous le souhaitez.

tarte aux poireaux

Et si vous voulez voir les vidéos de mes petits camarades qui ont parlé de navets, échalotes, radis, laitue, endives, blettes, ail et choux vous pouvez aller voir l’ensemble des vidéos  sur Vimeo ou bien trouver les liens vers leurs recettes sur Moments #DiversitéLégumes

Et enfin si vous cherchez d’autres recettes à base de poireaux, sur ce blog vous trouverez une soupe de poireaux pommes de terre au fromage bleu, un risotto de poireaux au Noilly Prat, une tourte au poulet et poireaux ….

Ou encore des poireaux rôtis au four chez Birgit ou bien des Okonomiyaki  aux poireaux chez Pépites de noisettes

 

Fondue de poireaux aux oranges

Une fondue de poireaux aux oranges pour le Salon de l’agriculture qui ouvre ses portes ce samedi 27 février jusqu’au 6 mars à la Porte de Versailles.

Je vais aller parler de poireaux sur le plateau télé du Groupement National Interprofessionnel des Semences le mardi 1er mars à 15h. En fait je vais aller parler de comment cuisiner le poireau avec divers experts de ces légumes. Et pour cela je vais préparer une recette de fondue de poireaux aux oranges. La fondue de poireaux est un grand classique à la maison. Souvent en accompagnement de poisson ou de fruits de mer. Ici je l’ai « twisté » avec de l’orange pour ajouter une touche de douceur.

 

Ingrédient pour 4 :

  • 2 grand poireaux
  • 1 orange (zeste + jus)
  • 30 gr de beurre
  • Sel et poivre

Laver les poireaux et enlever les premières feuilles. Couper le bout avec les racines et la partie la plus verte (qui pourra servir pour assaisonner un bouillon par exemple). Pour couper le poireau en lamelles très fines, utilisez une mandoline ou un couteau. Coupez les poireaux en tronçons puis coupez les en deux. Coupez chacune des ces moities en lamelles très fines.

Prélever le zeste d’une orange lavée et presser le jus.

Dans une poêle faites chauffer le beurre, juste pour le faire fondre. Ajouter les poireaux émincés et laisser cuire quelques minutes en remuant. Ajouter le jus d’oranges, couvrir la poêle et laisser cuire encore 5mn. Ajouter la moitié du zeste, saler et poivrer et mélanger.

Servir avec l’autre moitié du zeste en décoration.

 

 

Et vous comment vous « twistez » votre fondue aux poireaux?

 

D’autres recettes avec ce légume que j’affectionne particulièrement!

Tourte au poulet et poireaux

Dos de cabillaud et son irrésistible sauce (aux poireaux…)

Risotto aux poireaux et Noilly Prat

 

Pour info : La vidéo ci dessous sera en ligne en directe pour chacune des émissions consacré aux légumes. Rendez vous le 1 mars à 15h……

Article partenaire