Articles

C’est la Pentecôte et il parait qu’il faut manger du veau, alors ce Dimanche c’était  côte de veau. Me demandez pas pourquoi il faut manger du veau à la Pentecôte, c’est une question que j’ai oublié de poser lors de ce très chouette déjeuner au restaurant Limon où j’ai pu rencontrer plusieurs acteurs de la filière veau.

Un déjeuner fort agréable , tant pour la compagnie que pour le déjeuner préparé par Juan Arbaelez. Du coup j’ai eu envie de manger du veau ce week end! J’ai fait avec ce que j’avais dans les placards mais à vous d’ajuster selon vos gouts.

Cependant, j’avais une chose pas banal dans mon frigo :

Ail de la Drôme

Ce sont des fleurs d’Ail éléphant. Je vous avais beaucoup parlé d’ail suite à ma visite chez des producteurs de semences et d’ail de la Drôme. Nous avions rencontré à cette occasion Fanny Boutarin qui a crée avec son époux  Stéphane la Maison Boutarin, ils préparent et vendent de l’ail noir à partir de l’ail de la Drôme. Un régal à tester absolument. Ils nous avaient également présenté à cette occasion l’Ail éléphant! Un truc énorme. Et là il s’agit de la tige ou hampe de l’ail éléphant qui est coupé pour permettre au bulbe de se développer.

Ail de la Drome

Une tête d’ail éléphant près d’une tête d’ail normal!

 

Revenons à nos moutons, j’ai fait cuire les fleurs et les tiges à la vapeur pendant environ 10mn. Ils auraient peut être mérité quelques minutes de plus mais c’est un régal, tout doux avec une touche légèrement aillé (forcément), une texture presque comme du brocoli pour la tête et une texture d’haricot vert pour la hampe.

Ingrédients :

  • 1 cote de veau environ 450gr
  • 6 tomates cocktails
  • 4 petits oignons blancs frais
  • Quantité suffisante de pommes de terre (j’ai utilisé des pompadour)
  • sel
  • huile d’olive
  • piment d’espelette
  • thym

Et l’ingrédient bonus des fleurs d’ail éléphant cuit à la vapeur.

Préparation :

Sortir la côte de veau en avance du réfrigérateur pour qu’elle revienne à température ambiante (entre 30mn et 1 heure selon la taille de la côte).

Mettre la cote de veau dans un plat, salez, et ajoutez du piment d’Espelette et du thym si le cour vous en dit.

Couper les tomates en 4, éplucher les oignons et couper en 4 également. Éplucher les pommes de terre et coupez les en morceaux assez petits pour que 30mn de cuisson soit suffisant. Tout mettre autour de la côte de veau.

Arroser d’huile d’olive la viande et les légumes.

Cote de veau fleur d'ail

Evidemment, la fleur d’ail n’est pas nécessaire pour cette recette, c’est juste un petit truc en plus 🙂

Bref mangez du veau et de l’ail! C’est très très bon.

Nettoyer et couper en morceaux 500gr de champignons de
Paris
. Les faire sauter dans une lichette d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils
aient pris de
la couleur. Réserver. 

                                Pendant ce temps éplucher un oignon et le couper petits
morceaux, faire dorer à feu moyen dans une micro-lichette d’huile.

                Ajouter
700g de viande de veau (du style blanquette) et     laisser dorer quelques minutes.

    Faire
chauffer
400ml d’eau et y mettre deux cuillères à soupe de fond de veau. Remettre
les
champignons avec la viande , et ajouter  l’eau.

        Saler, poivrer et couvrir
environ 20mn à feu moyen!

                 Servir avec des haricots verts et surtout n’ayez pas
honte de montrer ce que vous mangez, hein Bob Junior!


Nous sommes bien d’accord vous ne venez pas ici pour découvrir de super nouvelles recettes inventées par mes blanches mains. Il y a pleins de blogs qui font ça très bien. Vous ne venez pas non plus chercher de l’exotisme dans mes placards d’épices, quoique à force d’aller regarder chez les autres je me retrouve avec des trucs curieux dans mes placards. Je vais même vous avouer un truc, je suis allé dans un magasin bio. Aie, chut faut pas le dire au Bob (Il est allergique au mots Bio, homéopathie, naturel etc .., je sais je me traîne un boulet mais qu’est que vous voulez c’est quand même le père de mes enfants). Remarquez quand je vois le prix que ça coute, je crains que je ne vais pas nourrir ma famille comme ça.

 

J’ai acheté du Agar-agar (depuis le temps que j’en cherche, je ne sais plus ce que je voulais faire avec) et du Rapadura. Quesaco ! Ben du sucre de canne complet. Et en plus il a une sale tronche, mais c’est vrai qu’avec un yaourt c’est très bon).

D’ailleurs on pourrait se demander ce que vous venez lire ici, maintenant que je me pose la question?

J’arrete de me poser des questions. Bref, je ne fais pas une cuisine particulièrement inventive mais je fais manger mes loulous une à deux fois par jour. Je fais des plats pratiques à faire et à réchauffer. Des plats qui ne me prennent pas trois heures et la tête. Des plats avec des ingrédients faciles à trouver et un fond d’épicerie (a peu prés) normal.

Alors tout ça pour dire que j’ai fait une blanquette pour ma poulette, qui me l’a réclame souvent.

Pour ma recette je me base sur un livre acheté il y a prés de 20 ans : Ma cuisine de Régines Desforges. C’est tellement vieux que je n’arrive pas à trouver ce livre sur le net, il va falloir que je me fende d’une photo.

Elle présente des recettes tellement classiques mais de manière très simple. Donc voilà comment je fais ma blanquette.

Ingrédients pour 5 (avec un peu de rab!):

 

  • 1kg de veau
  • 1 gros oignon
  • 1 carotte
  • un bouquet garni
  • 50 gr de champignons de Paris
  • 1 clou de girofle
  • 30gr de beurre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 30 gr de farine
  • ½  citrons
  • Sel et poivre

Couper la viande en cubes et la mettre dans un faitout. Verser le citron pressé par-dessus et recouvrir d’eau froide. Porter à ébullition et écumer. Rajouter la carotte, épluché et coupé en morceaux, ainsi que l’oignon, épluché et piqué avec le clou de girofle, et le bouquet garni. Salez et poivrez. Laisser cuire à petits bouillons 1heure et 15mn.

30mn avant la fin de la cuisson, faire fondre le beurre dans une casserole, rajouter la farine et mélanger. Quand le beurre a absorbé la farine rajouter une louche du bouillon de la viande et bien mélanger et laisser cuire 10mn environ à feu doux.

20mn avant la fin de la cuisson, ajouter les champignons lavés et coupés dans le faitout. Dans un bol mélanger les deux jaunes d’œufs et la crème fraîche. Délayer le mélange petit à petit avec un peu de sauce chaude puis verser ce mélange dans la sauce, toujours en mélangeant.

Retirer l’oignon du faitout et ajouter la sauce en mélangeant bien.

Servir avec du riz ou des petites pommes de terre.

 

Bon ce n’est pas du légér-léger, je vous l’accorde mais aprés ça on n’a plus faim. Et en plus j’ai une petite poulette toute content et ça, ça n’a pas de prix!

Blanquette_de_veau

C’est une recette qui vient du sud-ouest, le pays basque pour être plus précise. J’ai eu l’occasion d’y goûter il y a quelques années, et c’était fort bon. Mais comme cela ne prononce pas du tout comme cela s’écrit, j’ai eu du mal à retrouver la recette. De passage chez Véro, il y quelques jours, dans ses livres de cuisine il y avait « La cuisine Basque ». Du coup j’ai retrouvé le nom de la recette. J’ai cherché sur Marmiton. Et avec tous ces tuyaux voilà un savant mélange qui demande un peu de préparation mais qui permet d’avoir un plat complet : viande et légumes et qui a l’avantage de se préparer à l’avance et d’être encore meilleur réchauffé. Bref j’adore ce genre de plat.

Pour 4 personnes

  • 700 gr de veau (du genre blanquette)

  • 1 poivron vert

  • 1 poivron rouge

  • 1 oignon

  • 1 gousse d’ail

  • ½ l d’eau

  • 1 bouillon cube

  • huile d’olives

  • sel et poivre

  • 1 cuillère à café de piment d’espelette

  • Pommes de terre environ une dizaine (dépend de l’appétit des convives)

Éplucher l’oignon et l’ail, les faire revenir dans une sauteuse avec l’huile d’olive. Baisser le feu. Ouvrir les poivrons, enlever les filaments blancs et les graines, couper en petits morceaux et rajouter au mélange oignons-ail. Laisser revenir le temps de couper la viande en tout petit morceaux (dans certains recettes elle est même hachée). Ajouter la viande aux légumes. Faire revenir une dizaine de minutes. Ajouter l’eau avec le bouillon cube, le sel, le poivre et le piment. Peler les pommes de terre et les couper en cubes. Rajouter dans la sauteuse. Faire cuire environ ¾ d’heure. Surveiller le niveau d’eau dans la sauteuse de temps en temps et rajouter si nécessaire.

Pour imprimer : Axoa_au_piment