bouches de poulet ras el hanout

Comme toujours entre blogueurs on cause de bouffe, et dernièrement la discussion tournait autour des épices Roellinger et de là nous sommes passé au Ras el Hanout de Fatema Hal.

 

Or evidemment les épices Roellinger je n’ai aucun doute sur leur qualité mais si en plus c’est Fatema Hal qui a assemble cet épice alors j’accours. J’ai eu le plaisir de rencontrer Fatema Hal lors d’un émission de radio  sur la cuisine de nos mère. J’ai adoré cette personne et un de ces jours je vais enfin me décider d’aller manger à la Mansouria.

Donc j’ai acheté du Ras el Hanout chez Roellinger mais n’ayant pas de coucous de prévu dans les jours suivant j’ai vite testé avec des bouchées de poulet pour le dîner du soir.

Ingrédients pour 5 :

  • 5 escalopes de poulet
  • 2 cuillères à café de Ras el Hanout
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • sel et poivre

Pour changer des recettes précédentes de bouchées de poulet, j’ai fait mariner le poulet coupés en morceaux de la taille d’une bouchée avec l’huile d’olive, le sel, l’ail coupé finement  et le Ras el Hanout pendant 20mn. Le temps de faire une salade.

Ensuite, dans une poêle chaude, j’ai versé le contenu du bol et j’ai fais griller à feu fort pour colorer la viande puis à feu doux pendant 10 mn pour la faire cuire. Poivrer quand la cuisson est terminé avant de servir.

Servi avec une salade c’était parfait. J’ai redécouvert le Ras el Hanout (sachant que mon fournisseur habituel c’est une quelconque marque de super marché), il était parfumé et très différent de ce que j’ai l’habitude de manger. Une très belle trouvaille. Je crois que je vais les tester partout….

bouches de poulet ras el hanout

pommes Anna

Les pommes Anna sont une de mes madeleines de Proust. Quand nous étions accueillis chez ma mère pour les déjeuner dominicaux, nous étions très souvent accueilli par cette chaude odeur aillé des pommes Anna au four. Un délice à humer et bien entendu à déguster.

 

Je ne sais pas pourquoi je n’en ai pas refait depuis mais cela m’a pris d’un seul coup pour le déjeuner de Noël. Je ressort le carnet que m’avait ma mère quand j’ai quitté la maison avec mes recettes fétiches et hop! Nous nous sommes régalés. C’est pas léger du tout mais pas grave de toutes les façons c’était Noël 🙂

Ingrédients pour 4 à 5 personnes 

  • 1 kg de pommes de terre
  • 150gr de beurre
  • Des gousses d’ail (5 pour nous mais je veux bien croire que cela beaucoup pour certains)
  • Sel
  • Faire chauffer le four à 200°

Faire fondre le beurre. Laver, éplucher les pommes de terres. Les trancher finement. Éplucher les gousses d’ail, enlever le germe.

Dans un plat allant au four (un plat en fonte est le mieux mais je n’en ai plus), beurrer au pinceau le fond et les bords du plat. Mettre une couche de pommes de terre. Si vous pensez démouler le plat, penser à les arranger joliment. Ajouter la moitié des pommes de terres. Verser la moitié du beurre fondu et presser la moitié de vos gousses d’ail. Saler.

Ensuite ajouter la fin des pommes de terre, le reste du beurre et de l’ail pressé. Mettre au four pendant 20mn. Sortir le plat et  appuyer sur le mélange avec le fond d’une casserole pour bien tasser. Remettre au four 20mn.

En sortant le plat du four, si vous souhaitez le démouler, passez un couteau sur les bords, mettez une assiette pardessus et retournez.

Pour ma part je l’ai laissé dans le plat et cela allait très bien!

Bon app, et j’espère que vous avez passés un bon Noël.

 

PS : pour couper finement les pommes de terre, j’utilise une mandoline mais faites bien attention à vos doigts.

Et l’ail c’est encore et toujours l’Ail de la Drôme 🙂

Dip à l'Ail de la Drome

Voici la recette d’un Dip à l’ail fait après ce beau voyage au pays de l’ail de la Drôme que je vous ai raconté dans un post précédent. Déjà que je mets de l’ail partout en temps normal voilà que j’en ai mis encore plus 🙂

 

Ingrédients :

  • 2 gousses d’ail éléphant ou 4 gousses de taille normal épluchés
  • 5 cuillères à soupe d’eau
  • 125 gr de poudre d’amandes
  • Quantité suffisante d’huile d’olive
  • Éventuellement sel et poivre

 

Mettre les gousses d’ail dans un petit mixer avec l’eau. Mélanger le temps que tout l’ail soit mixé et que vous obteniez une sorte d’eau aillé.

Mettre dans un bol de service et ajouter la poudre d’amande puis ajouter de l’huile d’olive jusqu’à ce que vous obteniez la consistance désirée. Éventuellement vous ajouter du sel et du poivre mais je trouve que ce n’est pas nécessaire.

Et voilà, c’est simple ! On peut tremper des légumes crus dedans ou des gressins. Ou même tartiner des toasts grillés avec.

 

Franchement c’est aillé, mais la poudre d’amande adoucie énormément.

 

Sinon avec cet ail de la Drôme, j’ai farci un poulet rôti, mais clairement totalement farci! J’ai accompagné un rôti de bœuf avec des gousses préalablement blanchis vu que le temps de cuisson dans le four n’était pas très long et je me suis régalé juste avec des gousses rôtis au four avec de l’huile d’olive. Quelle plaisir d’appuyer avec sa fourchette sur la gousse et déguster cette purée.

Dip à l'Ail de la Drome

Et si vous aimez l’ail j’ai quelques recettes spécifiques sur le blog, sans parler de toutes les autres ou apparait l’ail…

Pour en savoir plus sur notre voyage au pays de l’ail : Ail de la Drôme

A la fin du mois d’août j’ai eu le plaisir de visiter près de Valence des producteurs d’ail et de semences d’ail de la Drôme.

Raphael Reboul Président de l’Association des producteurs de plants certifiés d’ail et d’échalote et Stéphane Boutarin qui est Président de l’Association des producteurs d’ail de la Drôme (APAD) nous tout appris sur l’ail de la Drôme.

Cet ail de la Drôme qui bénéficie d’une IGP (Indication Géographique Protégée), garantie de qualité, a pleins d’atouts pour la santé sans parler de son goût fabuleux.

Il se plante en pleine terre (mais également sur vos balcons) dans une terre par trop humide (ou alors ajouter du sable). Il a besoin de soleil. Selon les variétés et le climat il peut se planter à partir de l’automne jusqu’au printemps. On plante les caïeux (qui sont les bulbes secondaires), la pointe vers le haut et à environ de 10 cm de distance. Pour cela il faut utiliser des plants d’ail qui ont été certifiés et garants par le Soc, en ce cas on est surs d’avoir des aulx de qualité et indemnes de maladies.

Pour obtenir ces plants certifiés la culture est faite dans des tunnels qui protègent des insectes pendant 3 ans puis en pleins champ. Tous les plants présentant des défauts sont impitoyablement éliminés. Ce processus dure 6 ans. Ensuite les plants sont vendus avec une étiquette qui prouve la certification.

Un long processus pour arriver à planter ces petites choses et à les cultiver sans soucis mais qui en vaut la peine.

Les variétés d’ail IGP cultivés dans la Drôme sont : L’ail blanc et l’ail rose. En plus de ces variétés il existe une « nouvelle » variété qui s’appelle l’ail Eléphant. Les caïeux sont énormes 🙂

Ail de la Drome

 

Ensuite grâce à Fanny Boutarin et AilShake nous avons pu déguster de l’ail à toutes les sauces. De l’entrée au dessert!

  • Une tempura d’Ail éléphant et sa confiture d’ail

Ail de la Drome

Ail de la Drome

  • Salade verte et son sorbet basilic, coque de macaron à l’ail de la Drôme et vinaigrette à l’ail

Ail de la Drome

  • Filet de caille et ravioles pochés avec son ail violet confit. Pain à l’ail IGP de la Drôme

Ail de la Drome

  • Brownie à l’ail noir et glace à l’abricot

Ail de la Drome

 

L’ail noir étant une préparation longue de l’ail pour qu’il devienne tout noir avec un léger goût de réglisse! Mais AilShake se prépare à en faire ….

Ail de la Drome

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’ail de la Drôme :

Mes amis bloguers présents à cette journée ont publié de jolies recettes :

Les pickles d’ail au vin blanc 

L’ajo blanco

L’ail confit à l’huile d’olive

Houmous à l’ail noir

Pâte d’ail

Tarte tatin d’ail éléphant

Poulet à l’ail 

 

Pour ma part je me suis amusé à en mettre encore plus qu’avant, ce n’est pas peu dire! Mais  ça va venir bientôt.

muffins chocolat et betterave

Les muffins au chocolat et betterave c’est nouveau pour moi mais cela fait un moment que j’en entend parler. A force d’en voir sur plusieurs blogs j’ai voulu tester 🙂

Après les divers gâteaux de carottes ou à la pomme de terre, j’ai essayé avec beaucoup de plaisir la betterave comme légume dans les gâteaux. Il ne me reste plus qu’à tester la courgette maintenant.

 

J’ai piqué la recette chez La cuisine d’Adeline et la seule différence est que j’en ai fait des muffins plutôt qu’un gâteau.

Ingrédients :

  • 200 g de chocolat noir
  • 200 g de betteraves cuites
  • 3 oeufs
  • 80 g de cassonade
  • 80 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 40 g de beurre salé

Préchauffer le four à 150 °C (th. 5).

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou bien au micro ondes (en faisant attention de ne pas le brûler, cela va vite).  Ajouter le beurre fondu. Mélanger.

Battre les œufs et la cassonade puis ajouter la farine et la levure. Bien mélanger et incorporer Incorporer le mélange chocolat-beurre. Mélanger à nouveau. Si betterave est cuite la réduire en purée, si elle est crue, la râper et l’ajouter au mélange. Verser la pâte dans un moule des moules papiers et enfourner durant 20 minutes. Vérifier la cuisson avec in couteau ou un pique apéritif. Bon app!

muffins chocolat et betterave

 

EGALIM

Les Etats Généraux de l’Alimentation visent à améliorer les choses dans toute la filière de l’agriculteur au consommateur en passant par les distributeurs.

 

Plus précisément :

  • relancer la création de valeur et en assurer l’équitable répartition,
  • permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail par le paiement des prix justes,
  • accompagner la transformation des modèles de production afin de répondre davantage aux attentes et aux besoins des consommateurs,
  • promouvoir les choix des consommateurs privilégiant une alimentation saine, sûre et durable.

Etats Généraux de l'Alimentation

Cela a donné lieu le 20 juillet dernier a pleins de discours.

La vidéo complète est à regarder ici :

Elle dure quelques heures, la journée a été chargé  🙂

J’ai retenu les mots de Nicolas Hulot quand il a parlé a demi mots des pesticides et des agriculteurs : « il y a des sujets difficiles à aborder sereinement ».

En effet, un des soucis est l’utilisation des produits phytosanitaires qui ne sont bons pour personne, ni l’agriculteur, ni dans nos assiettes. (Je sais que j’enfonce une porte ouverte). Il y a d’autres moyens : identifier et gérer les résistances génétiques aux maladies, développer des solutions de bio contrôle, réduire l’utilisation des antibios mais pas que chez les animaux chez les humains aussi. Ce ne sont que quelques exemples.

Il faut protéger les agriculteurs, leur permettre de vivre de leur travail. Proposer aux consommateurs des produits dans lesquels ils ont confiance.

Le ministère de l’agriculture appelle a une consultation publique pour enrichir la réflexion. Elle est ouverte depuis le 20 juillet et s’achèvera à la fin du mois d’octobre 2017.

L’objectif de cette consultation est double :

  • il s’agit à la fois d’élaborer un diagnostic partagé sur les différentes questions soulevées par les EGA ;
  • et à la fois de formuler des propositions concrètes afin de nourrir l’agenda des solutions des différents Ministères.

Pour chaque thème, le Gouvernement a identifié :

  • 3 ou 4 problèmes qu’il souhaite résoudre ;
  • des causes qu’il considère être à l’origine de ces problèmes ;
  • des pistes de solutions à mettre en place.

A son tour, chaque citoyen peut contribuer à la consultation de 4 manières différentes :

  • en votant
  • en argumentant
  • en proposant
  • en soumettant des références

 

Si vous souhaitez donner votre avis ou proposer quelque chose, c’est sur le site des Etats Généraux.

 

Si vous voulez en savoir plus il y a également des informations sur le site du Ministère de l’Agriculture

Sur Twitter le mot clé est #EGALIM 

Château de Courban

Une pause au Château de Courban pour recharger les batteries était exactement ce qu’il me fallait.

Château de Courban

A 2h de Paris le Château de Courban, cette magnifique bâtisse a commencé comme maison de famille, puis a accueillie des visiteurs  en recherche de logement  pour des parties de chasse puis des chambres d’hôtes pour devenir ce bel hôtel 4*. C’est en résumé ce que Pierre Vandendriessche propriétaire des lieux nous a dit. Avec 12 ans de travaux pour réaménager la maison, construire des chambres dans le jardin et dans le pigeonnier, refaire l’étable en restaurant gastronomique… Construire une piscine en pierre à débordement et faire un magnifique spa dans une annexe.

Un travail soigné, qui reflète la passion que Monsieur Vandendriessche voue à la décoration. Aujourd’hui ses fils travaillent au Château de Courban et nous ont présenté leur maison. Ils ont gardé cet esprit de maison de famille.

Je me suis sentie très bien accueilli. Les chambres sont spacieuses, bien équipés et belles chacune dans un style différent.

Château de Courban

J’adore ces baignoires à pied de lion !

Château de Courban

Le pigeonnier est une chambre à 2 étages avec la salle de bain en bas. J’ai adoré l’ambiance de cette chambre.

Château de Courban

Tout est dans les détails, de nombreuses portes révèlent un lavabo, un placard et même une machine à café…

Le jardin qui entoure la maison est simple et permet de faire une petite balade en cherchant tous les recoins

Château de Courban

Château de Courban

 

Château de Courban

Château de Courban

Château de Courban

C’est Takashi Kinoshita, un chef Japonais, qui officie en cuisine. Pour le dîner nous avons eu droit à goûter :

 

Château de Courban

Foie gras de canard laqué en escalope, nage de petits pois téléphone, navet nouveau, fleur de noisette de Bourgogne

Château de Courban

Bar de ligne de Bretagne snack, asperges sauvages de la région chatillonnaise, pleurote, shimeji, shiitaké, nuage de yuzu

Château de Courban

Veau de l’Aube, filet mignon rôti croûte aux herbes de notre potager, fèves, artichauts, pommes de terre grenaille, parfum de marjolaine

Château de Courban

Cerise : cheesecake revisité, arlette caramélisée, sorbet à l’herbe aux bisons

 

Un dîner fin et délicieux. Un grand bravo pour le foie gras poêlé qui était tendre, fondant et tellement bon.

Le petit déjeuner est très complet, salé sucré, chaud et froid, même du Crémant pour ceux qui veulent bien démarrer la journée. La salle du restaurant donne sur le jardin et la piscine et je dois dire que c’est fort agréable.

Château de Courban

 

Après tous ces efforts il ne manquait plus que le massage au Spa Nuxe. J’adore ce genre d’endroit. Cela respire le calme et la relaxation.

Chateau de Courban

Et si vous êtes fan de produits Nuxe comme moi, vous apprécirez autant que moi les soins.

 

Allez une dernière photo pour la route, avec le Chef  Takashi Kinoshita qui a régalé pendant ce séjour.

Chateau de Courban

 

Pour aller vous reposer ou profiter de la région :

Château de Courban

7, Rue du Lavoir

21520 Courban – France

Tel. +33 3 80 93 78 69

contact@chateaudecourban.com

Site : www.chateaudecourban.com

jardinage

Le jardinage en appart est un concept relativement récent pour moi. Cela fait maintenant 9 ans que je suis Paris et que j’ai quitté mon beau jardin d’Aix en Provence, mon petit potager et mes grands chênes.

Du coup, j’ai des plantes aux fenêtres, essentiellement du lierre et des géraniums rouges. Curieusement après pas mal de test c’est la seule chose qui survit aux absences estivales même si au printemps il y a pleins de fleurs de type crocus ou narcisses qui font leur apparition d’année en année.

A  Noël les enfants m’ont offert un Lilo de Prêt à pousser ou comment faire pousser des choses en appartement sans se prendre la tête. Un système d’éclairage intégré, des graines dans des capsules et beaucoup d’eau. Et c’est miraculeux même quand on a pas les doigts verts. En quelques semaines j’avais mon thym, basilic et menthe qui poussaient merveilleusement bien.

Jardinage Lilo

Comme le Lilo prend peu de place, il est parfait pour être posé dans la cuisine sur le plan de travail mais vu le peu de plans de travail que j’ai préféré le mettre dans le salon. Au bout de 3 mois il est temps de replanter les plants dans des balconnières extérieures. Evidemment le basilic à l’époque (avril) n’a pas beaucoup aimé le changement. Mais maintenant (juillet) il a repris toute sa forme.

lilo

 

Les plants précédents ont été remplacés par des tournesols, des pétunias et du pourpier fleur.

lilo

Le deuxième effet bonus du Lilo est que cette lumière profite à toutes mes autres plantes que je pose à coté. Moi qui n’ai jamais réussi à garder un Poinsettia après Noël, cette année j’ai le plaisir de constater que mon petit Poinsettia se porte bien. De même pour le petit pot de bougainvillée que j’ai acheté comme on achète un joli bouquet de fleurs en se disant que cela va rester joli pendant une semaine. Finalement il est toujours aussi beau.

lilo

Et la lumière profite également à mon Lithops ou « plante caillou » ou même « pierre vivante » que j’ai découvert récemment. Je l’adore ma petite « plante caillou » qui à priori est de la famille des cactées

jardin

J’ai une seule chose à reprocher au Lilo, et c’est que la lumière est très blanche. J’ai essentiellement des lumières jaunes dans le salon. Cette lumière enlevait le coté chaleureux. Du coup je me suis servie de l’appli pour décaler les horaires de luminosité et le problème a été réglé 🙂

 

 

La fourchette du Printemps

La Fourchette du Printemps est un restaurant du 17eme arrondissement de Paris qui a été récompensé par une étoile au guide Michelin en 2011.

L’idéal pour une pause déjeuner entre copines avec mon acolyte Sophie de Turbigo Gourmandises.

Une jolie salle très claire qui donne sur la rue du Printemps et une partie boisée du Boulevard Peireire complété par une plus grande salle à l’arrière. L’accueil charmant, un bon déjeuner et une rencontre sympathique avec le Chef des lieux, Nicolas Mouton, m’a permis de passer un très bon moment.

Nous avons pris le menu affaire du déjeuner qui a 30€ est d’un excellent rapport qualité/prix.

En amuse bouche une verrine très fraîche avec une soupe de petit pois.

La fourchette du Printemps

En entrée la Salade à la Parisienne avec une chiffonnade de romaine, une mousseline aux herbes, un œuf parfait, des croûtons et différents légumes. Léger et encore une fois très frais. J’aime beaucoup les œufs parfait et leur texture accompagne parfaitement cette salade. Même si l’œuf est bien caché sur la photo ci-dessous!

La fourchette du Printemps

En plat j’ai pris les ris de veau (j’adore les ris de veau et je ne sais pas lé préparer donc chaque fois que je tombe dessus, je prends 🙂 ) Ce n’était pas au menu mais j’ai pu échanger sans problème.  Je n’ai pas été déçue. L’accompagnement d’asperges légèrement croquantes était parfait, la sauce était juste « moutardé » comme il faut.

La fourchette du Printemps

Sophie a pris un Lieu jaune en croûte d’agrumes , une frite de riz Basmati du beurre blanc et plusieurs légumes frais. Visiblement c’était également très bon.

La fourchette du Printemps

En dessert, c’était des fraises fraîches avec un sorbet de fraises, une crème au citron et un financier. Pas trop sucré et juste ce qu’il fallait pour finir le repas.

La fourchette du Printemps

Pour accompagner le début du repas j’ai pris un verre de Sancerre, L’essentiel Domaine de La Rossignole  que j’ai beaucoup apprécié.

Je vous recommande vivement cette adresse sans chichis, une cuisine franche à l’image de son Chef.

La Fourchette du Printemps

www.lafourchetteduprintemps.com/ 

30 Rue du Printemps – 75017 Paris

Tél. 01 42 27 26 97
Fax. 01 42 27 26 97
E-mail : lafourchetteduprintemps@gmail.com

Déjeuner: de 12h à 14h (sauf dimanche et lundi) | Dîner: de 19h30 à 22h (sauf dimanche et lundi)

Une petite semaine à Stockholm en mai pour voir la famille, les copains et se balader comme toujours.

Du coup je vous ai ramené quelques photos.

La paradis sur terre, une petite île à 40km de Stockholm. Le cabanon de mon oncle et ma tante. Ici c’est la vue de la fenêtre de la cuisine. On a presque envie de se proposer pour la corvée de vaisselle.

Stockholm en mai

A Stockholm il y a de l’eau partout, il y a des bateaux et des mouettes. Le printemps était en train d’arriver et c’est la période où les bateaux commencent à quitter leur hivernage.

Stockholm en mai

 

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Sinon dans Stockholm on peut se balader facilement à pied ou même prendre des bateaux pour passer d’une île à l’autre

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Quelques fois des ruelles de la vielle ville on aperçoit la mer….

Stockholm en mai

…quelques fois non

Stockholm en mai

La végétation est décalé par rapport à la France. Les feuilles étaient à peine sorties sur certains arbres. Les anémones de bois blanches annoncent le printemps

Stockholm en mai

Les jonquilles fleurissent quand les chevreuils leur laissent la paix (cela me fascine à chaque fois de voir ces animaux en ville, et j’en ai vu presque tous les jours).

Stockholm en mai

Les cabanons sont parfois de ce rouge de Falun que j’adore, comme ici sur l’île de Becksholm.

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Il y a rarement des limites aux propriétés mais quand elles sont aussi jolies que ce mur, on leur pardonne

Stockholm en mai

Stockholm en mai

Evidemment pendant cette petite semaine j’ai également mangé, plusieurs pause café (fika) avec des bulle à la cardamome ou avec une variante aux amandes que je dois investiguer…

Stockholm en mai bulle

Stockholm en Mai Kardemumabulle

 

Un déjeuner à 4 mains exceptionnel  porté Christophe Hay chef du restaurant La Maison d’a Côté et Edouard Loubet du Domaine de la Capelongue à Bonnieux.

La veille de ce repas mémorable, les deux chefs avaient raconté leur rencontre sur France Bleu. Le matin même c’était séance pêche sur les bords de Loire.

Reportage de France 3 Centre Val de Loire

Ce déjeuner à 4 mains c’était la Provence invité sur les bords de la Loire, un chef 2* avec un chef 1*, des produits locaux et des importations du Luberon, un amour des fleurs et de la nature, des beaux produits. Bref tout ce que nous avons retrouvé dans nos assiettes.

Dejeuner a 4 mains

Mulet de Loire mariné à la violette

Artichaut, Sarrasin et Blanc-Manger au Poivre de Timut

Christophe Hay

Soufflé d’écrevisses gratiné

Jus de rivière à la mauve et Spiruline en salade

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Esturgeon de Sologne

Grillé au Bois de coriandre, panais et Ail des ours

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Pintade rôtie

Asperges vertes à la coriandre et graines de sésame noires torréfiées

Edouard Loubet

Dejeuner a 4 mains

Chèvre du Père Fabre

Mousse légère et copeaux affinés, herbes sauvages et miel de sapin

Christophe Hay

Dejeuner a 4 mains

Oeuf mimosa et Chocolat Ivoire

Jus de blé vert comme une soupe

Edouard Loubet

 

Un très beau déjeuner, un travail magnifique de ces deux chefs et de leur équipe, pour sublimer ces beaux produits de la Loire et du Lubéron. Tout était bon, quelque fois étonnant comme la spiruline en salade ou le jus de blé vert qui accompagnait le dessert. Je ne saurais pas dire ce que j’ai préféré, j’ai tout aimé!

Christophe Hay

La Maison d’à Côté – 17 rue de Chambord – 41350 Montalivet

Tel : 02 54 20 62 30

Edouard Loubet

Domaine de Capelongue – Les Claparèdes – chemin des cabanes 84480 Bonnieux

Tel : 04 90 75 89 78

milk shake aux fraises

Un Milk shake aux fraises pour fêter la fin du Salon de l’agriculture! Un chouette salon avec le Village Semences où j’ai appris pleins de choses.

J’ai donc préparé ma Pavlova aux fraises sous l’œil bienveillant de Philippe Urraca, sur le plateau il y avait aussi David Fouillé du magazine Rustica et Jean Paul Hébrard qui animait l’émission.

Lorsque nous avons parlé des des variétés, Philippe Urraca dit que c’est difficile de travailler avec des fraises blanches, que les consommateur s’attendent à des fruits rouges. Davide Fouillé a indiqué que les fraises que l’on trouve dans nos étals viennent d’un croisement entre des fraises des bois ramené par Jacques Cartier du Canada et des fraises du Chili ramenés par Monsieur Fraisier. Qu’un plant de fraisier donne des fruits pendant 3 ans puis il faut le changer (je comprends mieux pour quoi je n’ai plus de fraises !!! )

Voilà l’émission  si vous voulez en savoir plus :

 

Pour me remettre de toutes ces émotions je me suis fait un Milk Shake à la fraise et à la banane. J’ai trouvé de jolies gariguettes chez mon primeur donc j’en ai profité.

Ingrédient du milk shake pour une ou deux personnes

  • 100gr de fraises
  • 1 banane
  • 100ml de lait
  • 1 bonne cuillère à soupe de glace à la vanille

milk shake aux fraises

Rincer et équeuter les fraises. Les mettre dans un blender, ajouter la banane coupé en morceaux et le lait. Mixer. Ajouter la glace à la vanille, mixer une dernière fois et servir immédiatement.

 

Un régal, frais et bon à la fois. Pour ma part vous remarquerez que je n’ai pas ajouté de sucre, mais c’est à vous de voir.

 

Si vous souhaitez voir les autres vidéos de l’émission Ze Cooking Girl du Village Semences, elle sont répertoriées dans un article sur COOKzeWEB Là aussi j’ai appris pleins de choses ….

 

Une purée de pommes de terre! C’est tellement simple et tellement bon. Ici je rajoute une pointe d’ail….

Puree de pommes de terre Gwennie

Cela étant dit le souci avec les pommes de terre est de savoir la quelle utiliser pour quel usage. En grande surface, il est généralement indiqué l’usage, ce qui est très pratique.

Cela étant dit j’ai découvert récemment une marque de pommes de terre : la Gwennie. Elle existe depuis 2013 sur les marchés, c’est à dire qu’elle est relativement récente. Elle est cultivé en Picardie et on l’a trouve chez les primeurs (pas en grande surface). Sa promesse : on peut tout faire avec. Elle existe en plusieurs tailles donc pour la purée j’ai pris la plus grande.

Ingrédients : 

  • 300 gr de pommes de terre
  • 50gr de beurre
  • 1 verre de lait (à ajuster selon comment vous aimez la purée)
  • 1 gousse d’ail (j’adore le gout de l’ail dans la purée)
  • sel et poivre

Rincer les pommes de terre, et les mettre les dans une casserole d’eau froide salé.  Ajouter une gousse d’ail pelé et dégermé. Faire cuire 20mn  (environ, mais à vous de vérifier).

Égoutter les pommes de terre et l’ail. Dans la casserole, faire chauffer le lait doucement. Écraser les pommes de terre avec avec un presse purée, ajouter le beurre. Mélanger et ajouter la quantité suffisante de lait. Vérifier l’assaisonnement en sel et poivrer.

Servir avec ce que vous voulez 🙂 Pour ma part ce jour là c’était avec du jambon, j’adore la purée jambon.

 

Verdict : la Gwennie se prête très bien à la purée, ainsi qu’au pommes de terre sautés (testé avec des pommes de terre plus petites). Dans les recette que j’ai goûté je vous recommande la recette de Turbigo Gourmandises la Gwennie au beurre de sarrasin et les recettes de Jean Claude Spégagne du Bienvenue à Roudouallec qui nous a régalé avec son entre terre et mer Gwennie et huîtres Prat ar Coum.

 

Et vous, vous aimez les pommes de terre comment ?

 

Pavlova aux fraises

Une Pavlova aux Fraises : cela commence à sentir le printemps. Les fraises arrivent sur les étals.

La Pavlova pour moi c’est la simplicité, des goûts bien différenciés, des textures complémentaires et ne nous le cachons pas d’une simplicité biblique à faire 🙂

 

A propos, vous savez d’ou vient le nom de Pavlova? De Anna Pavlova, une danseuse russe qui a vécu de 1831 à 1931. Un Australien biographe de La Pavlova a crée un dessert et  l’a nommé en l’honneur de la danseuse.

 

Bref, ça c’était le contexte. Sinon je dois vous avouer que je n’avais jamais fait de meringues jusqu’à récemment (et donc jamais de macarons, comme quoi il y a au moins une blogueuse qui n’a jamais fait de macarons 🙂 ).

La faute de mon four (c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre…) et comme j’ai changé de four je me suis dit que j’allais retenter la chose. Et là miracle, des meringues et comme je les aime, un peu molle à l’interieure.

Du coup la Pavlova!

Ingrédients

Pour les meringues :

  • 2 blancs d’œufs
  • 120gr de sucre glace

Garniture

Faire la chantilly : Faire chauffer à feu très doux la crème avec le lait et une gousse de vanille ouverte et gratté  pendant 10 minutes. Éteindre le feu et laisser refroidir. Mettre dans le siphon en le passant par une passoire fine pour enlever tout ce qui pourrait boucher le siphon. Mettre la ou les cartouches de gaz, remuer et laisser au frais couché à plat pendant quelques heures avant de servir

Pour les meringues, mettre le four à préchauffer à 120°.

Monter les blancs en neige et ajouter au fur et à mesure le sucre glace.

Mettre les blancs montés dans une poche à douille et faire des formes rondes ou carrés sur une feuille de papier sulfurisé.

Mettre au four pour 50mn.

Laisser refroidir les meringues sur une grille.

Montage de la Pavlova :

Poser une meringue sur une assiette et parsemer des morceaux de fraises. Avec le siphon mettre de chantilly pardessus, quelques amandes effilées. Enfin, avec le spray d’huile d’olive mettre quelques gouttes pardessus. (Merci Philippe Urraca pour ce conseil).

Enjoy!

Pavlova aux fraises

 

Evidemment, on peut mettre ce que l’on veut comme fruits! Dans le cas présent je participe à une émission de télé sur le plateau de Village Semences le samedi 25 février au Salon de l’agriculture. Le thème sera la fraise.  Je mettrais le lien vers la vidéo en temps utile!

 

 

Pâté maison

J’exagère à peine, c’est vraiment le meilleur pâté maison que j’ai mangé et que j’ai fait!

 

Et grâce à qui ? Grâce à Marmiton. Cet été je faisais pour eux des petites vidéos et ce pâté à pointé le bout de son nez. La recette original est sur le site de Marmiton. Et voici la vidéo  avec mes petites mains!

 

C’était très très bon! Un peu grand je pensais pour une famille de 4, mais que nenni. Cela étant dit le Foodsaver m’a permis d’en faire profiter d’autres personnes 🙂

Certains membres de cette famille aillant aiguisé leur esprit critique m’ont fait remarquer que franchement les écorces d’oranges étaient de trop et le magret au fond : ils n’en voyaient pas l’intérêt. Donc nous avons testé et retesté!

En demi dose, avec un seul magret c’était finalement trop peu. Alors voilà ce que nous avons fait (je dis nous parce que Ptit’Bob a fait son pâté pour la soirée du nouvel an).

Dans cette version, les deux magrets sont mixés, les feuilles de laurier ont disparu ainsi que les zestes confits et la gelée. Tout le reste est conforme

Ingrédients : pour beaucoup de personnes mais cela se conserve très bien au frais
2 magrets de canard (300 ou 350 g chacun)
500 g porc haché (chair à saucisse)
1 cuillère à soupe farine
1 oeuf
1 bouquet de persil
3 échalotes
2 gousses d’ail
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
2 cuillères à café bien bombées de sel de Guérande
2 cuillères à café de poivre concassé fin
2 cuillères à café de poivre vert égoutté
1 verre à liqueur de Cognac (ou d’Armagnac ou même de Calvados)
40 g de noisettes grossièrement concassées
40 g de pistaches grossièrement concassées
1 cuillère à soupe de pistaches entières

 

Enlever la peau des deux magrets avec une couteau effilé la peau des deux magrets. Ls poser dans le fond de la terrine en se chevauchant un peu.
Hacher le persil, les échalotes et l’ail.
Hacher grossièrement les magrets et les mélanger à la chair de porc hachée. Bien mélanger.
Ajouter l’oeuf, la farine, le mélange persil-échalotes-ail, l’huile d’olive. Puis les herbes de Provence, le sel, le poivre. Mélanger.
Enfin les noisettes et les pistaches concassées, les baies de poivre vert, et le verre d’alcool.
Bien mélanger pour que cela soit homogène.
Mettre ce mélange dans la terrine.
Fermer et enfourner dans un four non préchauffé, pour 1 heure à 220/230°C (thermostat 7-8). Puis laisser la terrine dans le four éteint pendant 2 ou 3 heures.

Laisser une nuit au réfrigérateur puis dégustez!

Table Basse

Envie de changer ma table basse! Une envie qui m’a pris comme ça.

En fait je voulais utiliser des caisses de vin que j’ai récupéré à droite et à gauche (Merci Maman et merci Monoprix 🙂 )

 

En fouillant sur Pinterest j’ai vu pleins de choses intéressantes mais pas tout à fait ce que je voulais. Alors je suis partie sur l’idée d’utiliser les caisses en tiroirs. Je voulais des roulettes et je suis partie faire un tour chez Castorama et au BHV (les deux enseignes les plus pratiques vu que je suis dans Paris intra muros!)

Pour le coup je voulais un beau bois donc j’ai regardé directement les planches en chêne. Chers ( 59€ pour des planches en 95x50cm) mais belles au BHV.  Après moult réflexions j’ai pris deux planches et une plus petite que j’ai fait couper pour les cotés. Le Monsieur qui était à la découpe m’a été de très bon conseil. Du coup au lieu de faire caisson avec les bords raccords, les planches verticales  sont un peu moins larges (53cm au lieu de 55) et je les ai fixés à 1cm du bord.

 

Pour les roulettes, je voulais qu’elles soient « libres » ou pas fixes si vous préferez. Encore une fois c’est pas donné. 27€ la roulette.

Alors le chêne si vous ne le saviez pas, c’est un bois dur! Ma perceuse en a pété un foret!

Table Basse

Après avoir monté tout cela, vient le moment de protéger cette merveille. Là aussi j’ai été très bien conseillé. Je ne voulais ni cirer ni vernir, mais protéger quand même. Alors cela a donné un « bouche pores » applique au chiffon et deux couches d’une « huile-cire ».

Table Basse

Et l’huile a été appliqué au pinceau.

Ne pas toucher pendant au minimum 12h et faire attention pendant quelques jours…

Ensuite cela se nettoie très facilement. Un petit coup d’éponge humide et tout va bien. L’effet est légèrement satiné.

Même boulot pour les caisses de vin, et puis là je voulais des poignées pour les tiroirs! J’ai finalement trouvé mon bonheur au BHV (encore!!!) des petites lanières de cuir. Avec des vis trop longues bien entendu et ma scie qui refuse de les couper. Finalement je me suis fait aider et voilà depuis hier soir c’est terminé. Ma table à moi faite avec mes petites mains.

Table Basse

 

Et puis tant qu’à faire et avoir un atelier à la maison, j’ai utilisé les autres caisses pour faire une étagère près de la table de la salle à manger pour y mettre les petits choses dont on a besoin à table! J’ai traité toutes les caisses, et ajouté deux fond de caisses comme portes.

étageres DIY

Vous remarquerez peut être les gamelles du chat 🙂